jeudi 19 mai 2016

Porc aux poivrons


1-2-3 soleil !


Encore un plat que mes garçons adorent et qui met du soleil dans l'assiette alors que l'on attend avec impatience qu'il prenne définitivement ses quartiers d'été ( je parle du soleil ;-) ) !

Un plat en sauce dans le même esprit que le poulet à la provençale que je vous ai posté le mois dernier ou que le poulet au citron et aux olives posté dans les premiers temps du blog.

Vite fait, bien fait, voilà un petit plat bien parfumé et très bon marché que vous pourrez servir avec du riz, des pâtes ou des pommes de terre.

Un plat polyvalent qui fera aussi bien l'affaire pour les repas de tous les jours que lorsque vous voulez recevoir sans chichi en préparant tout à l'avance et que vous pourrez adapter avec n'importe quelle autre viande blanche.

Bref, une recette indispensable à avoir dans ses tablettes ;-) !

Pour mettre encore plus de soleil dans votre assiette et partir encore plus loin, essayez aussi le colombo de porc à l'antillaise, le porc à à l'ananas sauce mangue à l'aigre douce et le porc au caramel à l'asiatique.

Porc aux poivrons


Porc aux poivrons

Ingrédients pour 6 personnes :

6 escalopes ou échines de porc ou  800 à 900 gr de sauté de porc
300 gr de poivrons rouges (1 gros ou 2 petits )
150 gr d'oignons  (1 ou 2 suivant leur taille)
1 gousse d'ail
2 càs de farine ou de Maïzena
4 càs d'huile d'olive
50 cl d'eau
1 cube de bouillon de volaille ou 1 càs de bouillon en poudre ou du bouillon maison
1 càs de paprika ( de préférence fumé, appelé aussi Pimenton de la Vera )
une bonne pincée de piment d'Esplette ( facultatif )
sel ( si possible le sel aux épices grillés de Terre Exotique )

Éplucher et émincer finement l'oignon.
Laver et découper le poivron en fines lanières également.
Dans un faitout, mettre 2 cuillères à soupe d'huile d'olive, les oignons et les poivrons et les faire revenir à feu doux jusqu'à ce que les oignons deviennent translucides ( environ 10 mn).
Pendant ce temps, couper le porc en fines lanières.
Fariner légèrement les lanières obtenues.
Éplucher et hacher l'ail.
Lorsque les oignons et les poivrons sont cuits, les débarrasser dans une assiette.
Sans laver le faitout, mettre l'huile d'olive restante, augmenter le feu et une fois que l'huile est chaude, verser le porc.
Le faire revenir à feu plutôt vif jusqu'à ce qu'il dore légèrement (5 mn à peu près).
Baisser le feu, ajouter les oignons et poivrons, l'ail, les épices, l'eau, le bouillon, saler légèrement et mouiller avec l'eau.
Bien mélanger.
Couvrir et laisser mijoter une dizaine de minutes.
Ôter le couvercle et continuer la cuisson encore 10 mn.
Porc aux poivrons


Les secrets de la recette :

Pour ceux qui ne mangent pas de porc vous pouvez sans souci le remplacer par du blanc de poulet ou du quasi de veau.

Trois options facultatives pour changer de la recette de base :                                                                               
-Ajoutez des olives vertes en fin de cuisson ( ce que je fais quasi systématiquement ).
-Ajoutez une cuillère à café de concentré de tomates pour lier et parfumé encore plus la sauce.
-Remplacez les poivrons rouges par des poivrons verts.

On peut aussi ajouter une cuillère à café de sucre lorsque l'on fait revenir les oignons et les poivrons pour apporter un peu de douceur et de rondeur au plat et qu'il passe mieux auprès des plus jeunes qui pourraient craindre la légère amertume des poivrons.

Le paprika fumé est une de mes épices fétiches ! On l'utilise pour fabriquer le chorizo. Si vous aimez le chorizo je vous incite vivement à investir dans cette épice délicieuse ! On la trouve aussi sous l'appellation "pimenton de la vera".
Si vous n'en trouvez pas ou ne souhaitez pas investir, un paprika classique fera aussi très bien l'affaire.

On trouve parfois au rayon boucherie des supermarchés des barquettes toutes prêtes de sauté de porc déjà coupé en fines lanières. Bien pratique ;-) ! Si vous en trouvez n'hésitez pas !

Encore meilleur réchauffé comme tous les plats en sauce ;-) !


Porc aux poivrons

jeudi 12 mai 2016

Palets sésame-coco


Du soleil dans les biscuits... à défaut de l'avoir dans le ciel :( !!


La recette du jour est inspirée par une petite douceur que l'on m'a servie avec un café lors d'un récent déjeuner à St Jean Cap Ferrat.

Une petite douceur dans l'esprit du nougat chinois. Vous savez ces petites barres au sésame, les rares produits sucrés que l'on trouve dans les rayons de produits asiatiques.

La différence avec le vrai nougat chinois c'est que ces petites tuiles sont beaucoup moins sucrées et surtout que le sésame est marié avec la noix de coco, et ce mélange est vraiment divin !

En les mettant au point, je pensais à ma copine Steph ;-), qui est addict aux galettes aux amandes et qui en fait presqu'à chaque fois qu'elle reçoit ;-) !

Je me disais que peut être ces petites tuiles les remplaceraient bientôt sur sa table...

Il se trouve qu'elle était là le soir où je les ai servies pour la première fois ( je les avais servies avec les îles flottantes aux fruits rouges, une recette que je vous ai postée il y a 15 jours...) et qu'elle les a validées !

Alors, les voilà à présent sur le blog !! Qu'est ce qu'on dit ??? Merci Steph !!! :D

Si vous n'avez pas encore testé les galettes aux amandes essayez les vite ! Dans le même esprit, essayez aussi les croquants aux noisettes et les rochers coco qui tous deux sont également vraiment délicieux !

Palets sésame-coco

Palets sésame-coco

Ingrédients pour environ 30 palets :

80 gr de sucre en poudre
80 gr de graines de sésame
30 gr de noix de coco râpée
1 grosse càs d'huile de coco vierge soit environ 25 gr
un blanc d'oeuf
1 pincée de fleur de sel
Palets sésame-coco
Allumer le four à 180°.
Faire fondre légèrement l'huile de coco.
Mélanger bien tous les ingrédients de la recette dans un saladier.
Déposer des petits tas de pâte à l'aide d'une cuillère à café sur une plaque recouverte de papier cuisson.
Écraser les avec le dos de la cuillère pour former les palets.
Enfourner pour une douzaine de minutes.
Sortir du four et attendre que les biscuits refroidissent pour les retirer de la plaque et les manipuler.

Les secrets de la recette :

J'ai utilisé du sésame blond pour faire cette recette, mais il existe aussi du sésame noir ( normalement dans les magasins asiatiques ou bios, en tous cas en région lyonnaise, sans problème chez Satoriz ou Paristore ) avec lequel on peut s'amuser à surprendre ses invités ! Surtout dans cette recette où le contraste avec la noix de coco blanche est intéressant. Je tâcherai de vous mettre une petite photo un de ces quatre ;-) !

L'huile vierge de coco se trouve aussi sans problème en magasin bio ou même au rayon "bio" ou "huiles" des supermarchés. Ne cherchez pas des bouteilles, cela se présente en pot et ressemble plus à une pâte qu'à de l'huile. Vous n'aurez aucun problème pour la réutiliser en l'utilisant pour remplacer le gras ( huile d'olive ou beurre) dans des poêlées de légumes, de poulet ou de crevettes, pour huiler vos moules lorsque vous faites des gâteaux, pour remplacer une partie ou tout le gras de vos recettes de gâteaux, etc... Bref, si comme moi vous êtes "addict" à la noix coco, c'est un investissement ( pas si chère que ça d'ailleurs, puisque ça vaut entre 12 et 25 euros le kilo, mais vous la trouverez plutôt en pot de 300 à 500 gr et vous en aurez quand même pour un bout de temps ) que vous ne regretterez pas ! ( en tous cas, moi, je ne peux plus m'en passer ;-) ! ).

Choisissez la bien "vierge" ( c'est à dire pas transformée et pas désodorisée ) car il en existe de la "désodorisée" et elles n'ont pas le goût de noix de coco que l'on recherche dans cette recette.

Si vous ne voulez pas acheter d'huile de coco, remplacez la par la même quantité de beurre. Le résultat ne sera forcément pas le même puisque l'huile de coco apporte aussi un goût de noix de coco plus prononcé, mais ce sera aussi très bon !

Pour obtenir des palets bien ronds et bien réguliers, utilisez un moule silicone avec des empreintes type mini tartelettes.

Pour éviter que la pâte ne colle à la cuillère lorsque vous aplatissez la pâte, trempez la dans de l'eau froide.

Palets sésame-coco

jeudi 5 mai 2016

Sablés parmesan, olives et romarin


Biscuits ensoleillés


Dans le même esprit que les les sablés truffés que je vous avais proposés au moment Noël, je vous poste aujourd'hui cette recette de sablés aux saveurs ensoleillées.

Avec le beau soleil que nous avons depuis quelques jours et le magnifique week end prolongé qui s'annonce, les envies d'apéro commencent à nous titiller les papilles, pas vrai ? En tous cas c'est mon cas ;-) !!

Alors quoi de mieux que ces petits sablés aux olives pour l'accompagner ??

Pour d'autres idées à grignoter lors des apéros estivaux, n'hésitez pas à consulter les recettes d'artichaunade au basilic, tartinade de thon à la tomate, tartinade de petits pois à la menthe, poivronnade, hoummous, les rillettes de sardines au citron et bien sûr le pan con tomate que vous pourrez préparer dès que les tomates de jardin seront revenus sur les étals.

Bon, je vous laisse, je file vers le sud pour aller les déguster sous le soleil marseillais avec un bon petit rosé bien frais ( quel poète cette Kélou ! Voilà t'y pas qu'elle écrit en faisant des rimes maintenant ;-) !!! ) !!

Bon pont de l'Ascension à tous !

Sablés parmesan, olives et romarin


Sablés parmesan, olives et romarin

Ingrédients pour environ 35 sablés :

80 gr de parmesan
80 gr de farine
40 gr d'huile d'olive
40 gr d'eau
20 gr d'olives noires
1 belle branche de romarin

Hacher les olives grossièrement.
Râper le parmesan.
Mélanger la farine, le parmesan, l'huile et l'eau dans un saladier pour obtenir une pâte style pâte à tarte.
Y ajouter les olives hachées et le romarin ciselé et malaxer à nouveau rapidement pour bien les répartir.
Prendre un film transparent et verser la pâte dessus.
Former un boudin à l'aide du film et le mettre au frais au moins une heure ( ou 20 à 30 mn mn au congélateur ) pour que la pâte durcisse.
Le boudin de pâte sortant du froid prêt pour la découpe
Allumer le four à 200°.
Sortir le boudin du frigo.
Garnir deux plaques à pâtisserie de papier cuisson.
Couper le boudin en tranches d'environ 5 mm et les déposer sur les plaques en prenant soin de les espacer.
Enfourner 12 à 15 mn.
Laisser refroidir avant de les manipuler.

Au Thermomix :
Mettre les olives dans le bol et donner un coup de Turbo pour les hacher grossièrement.
Débarrasser dans un petit bol.
Mettre le parmesan et le romarin dans le bol et le mixer finement à coup de Turbo.
Ajouter la farine, l'huile et l'eau et mixer 15 sec vit 5.
Ajouter les olives et mixer 8 sec vit 3 en fonction sens inverse.
Prendre un film transparent et verser la pâte dessus.
Former un boudin à l'aide du film et le mettre au frais au moins une heure ( ou 20 à 30 mn au congélateur ) pour que la pâte durcisse.
Allumer le four à 200°.
Sortir le boudin du frigo.
Garnir deux plaques à pâtisserie de papier cuisson.
Couper le boudin en tranches d'environ  5 mm et les déposer sur les plaques en prenant soin de les espacer.
Enfourner 12 à 15 mn.
Laisser refroidir avant de les manipuler.
Sablés parmesan, olives et romarin

Les secrets de la recette :

J'ai trouvé dans mon magasin bio des olives séchées coupées en lamelles (de la marque "Direct producteurs" qui vend des fruits secs ). Elles sont parfaites pour cette recette et prête à l'emploi.

Ne travaillez pas trop la pâte. Il faut juste qu'elle devienne homogène, qu'elle se tienne et ressemble à une pâte à tarte. Si vous la travaillez trop elle va se rétracter à la cuisson et devenir dure.

Utilisez un bon couteau pour découper les rondelles, sinon vos biscuits risquent de ne pas rester ronds et surtout cela risque d'être compliqué à découper surtout lorsque le couteau rencontrera des olives... Mais au besoin, rien ne vous empêche après de les retravailler pour leur donner une jolie forme sur la plaque.

On peut faire des sablés encore plus... "sablés" en remplaçant l'huile d'olive et l'eau par 80 gr de beurre. J'avais réaliser mes sablés comme ça la première fois, mais j'ai trouvé que, même s'ils étaient délicieux, ils étaient un "poil" gras et trop friables.
Sablés parmesan, olives et romarin