#random-posts img{float:left;margin-right:10px;border:1px solid #999;background:#FFF;width:36px;height:36px;padding:3px}

dimanche 29 septembre 2013

Cake poire, amande, chocolat version Thermomix

Poire, amande, chocolat: une valeur sûre !




Cake poire, amande, chocolat version Thermomix

 


Cake poire, amande, chocolat version Thermomix





Ingrédients pour 2 petits cakes ou 1 grand :


2 poires 
210 gr de sucre en poudre
1/2 jus de citron
120 gr d'eau
poudre de vanille
140 gr de beurre mou
200 gr de farine
2 oeufs
1 pincée de sel
1 càc de bicarbonate de soude (ou 1 sachet de levure chimique)
50 gr de pépites de chocolat
20 gr d'amandes effilées


Allumer le four à 200°.
Éplucher les poires et les couper en dés.
Les mettre dans une petite casserole avec le 1/2 jus de citron, une pointe de vanille, 80 gr de sucre et 120gr d'eau.
Porter le tout à ébullition, puis baisser le feu et laisser cuire 5mn à feu doux.
Égoutter les poires dans le panier cuisson en prenant soin de récupérer le jus.
Laisser les poires refroidir et remettre le jus dans la casserole.
Préparer la pâte à gâteau au Thermomix:
Mixer 140 gr de beurre mou avec le reste de sucre (130 gr) vit 4 pendant 30 sec.
Ajouter la farine, les oeufs, le sel, le bicarbonate (ou la levure) et une pointe de vanille . 
Mixer à nouveau 30 sec vit 4.
Ajouter à la pâte les poires cuites refroidies et les pépites de chocolat et mixer 5 sec vit 1 sens inverse.
Beurrer généreusement 1 ou 2 moules.
Mettre la pâte dans les moules et parsemer d'amandes effilées.
Placer les moules dans le four.
Au bout de 5mn, baisser la température à 160° et poursuivre la cuisson pendant 40 mn si on a utilisé 2 moules, 50 mn si on n'en a utilisé qu'un.
Pendant la cuisson, faire chauffer le jus de cuisson des poires jusqu'à ébullition, puis baisser le feu et laisser réduire pendant 5 mn.
A la sortie du four, badigeonner les cakes avec le jus réduit et laisser refroidir avant de servir.



Les secrets de la recette :

Utilisez des poires Williams qui se prêtent particulièrement à cette recette.

Je ne fais pas la cuisson des poires au Thermomix pour éviter d'obtenir une compote...
Quant au jus, comme il doit réduire de moitié, l'évaporation de l'eau se fera mieux dans une casserole.

Égouttez tout de suite les poires dans le panier cuisson, car si vous les laisser dans la casserole, elles vont continuer à cuire et vont se réduire en bouillie lorsque vous les mêlerez à la pâte.

Attendez bien que les poires aient refroidi pour les ajouter à la pâte, sinon elles vont faire fondre les pépites de chocolat.

N'oubliez pas de mettre la fonction sens inverse quand vous ajouter les poires et les pépites de chocolat, sinon vous obtiendrez de la bouillie...

On peut aussi, pour aller plus vite, mettre les poires crues dans le cake. Ce sera un peu moins bon et vous ne pourrez pas glacer votre cake avec le jus de cuisson, mais ce sera déjà très bon.
Dans ce cas, n'oubliez pas de citronner vos poires afin qu'elles ne noircissent pas...

La poudre de vanille peut être remplacée par du sucre vanillé ou de l'arôme de vanille liquide.

Je fais souvent 2 petits cakes, un à manger tout de suite et un à congeler et à consommer plus tard.


Cake poire, amande, chocolat

Poire, amande, chocolat: une valeur sûre !


Pas eu le temps de poster ma recette avant de partir en week-end...  

Tant pis, vous testerez ce délicieux petit cake le week-end prochain...

A propos de ce week-end, il faut que je vous recommande une petite adresse fort sympathique si vous passez dans la région d'Uzès dans le Gard!

Cette petite perle rare s'appelle "Au petit jardin" et se trouve donc dans le centre ville d'Uzès.

C'est une adresse comme on les aime : une déco soignée, une petite cour intérieure charmante, des serveurs tous plus sympathiques les uns que les autres, un patron adorable qui a tout compris, une cuisine authentique et délicieuse, une animation topissime avec ce soir là un jeune duo acoustique à découvrir ( le duo Accord avec Sarah le Bret à la voix et Yoann Marra à la guitare, un pur bonheur à écouter! ) et pour terminer ces éloges une addition tout à fait raisonnable !

Bref, une alchimie parfaite comme on aimerait en trouver plus souvent !

Si vous passez dans la région courez-y !

Cake poire, amande, chocolat

Cake poire, amande, chocolat

Ingrédients pour 2 petits cakes ou 1 grand :

2 poires 
210 gr de sucre en poudre
1/2 jus de citron
120 gr d'eau
poudre de vanille
140 gr de beurre mou
200 gr de farine
2 oeufs
1 pincée de sel
1 càc de bicarbonate de soude (ou 1 sachet de levure chimique)
50 gr de pépites de chocolat
20 gr d'amandes effilées

Allumer le four à 200°.
Éplucher les poires et les couper en dés.
Les mettre dans une petite casserole avec le 1/2 jus de citron, une pointe de vanille, 80 gr de sucre et 120gr d'eau.
Porter le tout à ébullition, puis baisser le feu et laisser cuire 5mn à feu doux.
Égoutter les poires en prenant soin de récupérer le jus.
Laisser les poires refroidir et remettre le jus dans la casserole.
Préparer la pâte à gâteau:
Mélanger 140 gr de beurre mou avec le reste de sucre (130 gr) jusqu'à obtenir un mélange mousseux.
Ajouter la farine, les oeufs, le sel, le bicarbonate (ou la levure) et une pointe de vanille . 
Mélanger bien afin de faire disparaître tous les grumeaux.
Ajouter à la pâte les poires cuites refroidies et les pépites de chocolat et mélanger délicatement.
Beurrer généreusement 1 ou 2 moules.
Mettre la pâte dans les moules et parsemer d'amandes effilées.
Placer les moules dans le four.
Au bout de 5mn, baisser la température à 160° et poursuivre la cuisson pendant 40 mn si on a utilisé 2 moules, 50 mn si on n'en a utilisé qu'un.
Pendant la cuisson, faire chauffer le jus de cuisson des poires jusqu'à ébullition, puis baisser le feu et laisser réduire pendant 5 mn.
A la sortie du four, badigeonner les cakes avec le jus réduit et laisser refroidir avant de servir.

Les secrets de la recette :

Utilisez des poires Williams qui se prêtent particulièrement bien à cette recette.

Égouttez tout de suite les poires, car si vous les laisser dans la casserole, elles vont continuer à cuire et vont se réduire en bouillie lorsque vous les mêlerez à la pâte

Attendez bien que les poires aient refroidi pour les ajouter à la pâte, sinon elles vont faire fondre les pépites de chocolat.

On peut aussi, pour aller plus vite, mettre les poires crues dans le cake. Ce sera un peu moins bon et vous ne pourrez pas glacer votre cake avec le jus de cuisson, mais ce sera déjà très bon.
Dans ce cas, n'oubliez pas de citronner vos poires afin qu'elles ne noircissent pas...

La poudre de vanille peut être remplacée par du sucre vanillé ou de l'arôme de vanille liquide.

Je fais souvent 2 petits cakes, un à manger tout de suite et un à congeler et à consommer plus tard.

jeudi 26 septembre 2013

Lasaka : entre les lasagnes et la moussaka

Lasaka ? Quésako ??

Un mot totalement inventé !

Un mélange de "lasagne" et "moussaka".

Deux plats délicieux mais un peu long à réaliser me direz-vous...

Eh bien Kélou, vous a mixé tout ça et vous propose  une recette super bonne à réaliser en 15 mn chrono ! ( sans compter la cuisson au four : Faut pas pousser quand même ;-) ! ! )

Encore un plat que les ados vont adorer !

En plus c'est un plat unique et complet : de la viande, des légumes, des laitages et des féculents.

Alors que demande le peuple ?

Lasaka : entre les lasagnes et la moussaka 

Lasaka : entre les lasagnes et la moussaka

Ingrédients pour 6 à 8 personnes :

700 gr de viande de boeuf haché
1 gros pot de riste d'aubergine Jean Martin
6 à 8 feuilles de lasagne 
2 càs d'huile d'olive
2 oignons
1 gousse d'ail
1càc de bouquet garni en poudre
150 gr de fromage râpé
200 gr de crème fraîche liquide
sel, poivre

Allumer le four à 200°.
Éplucher et émincer les oignons et l'ail.  
Faire revenir les oignons à la poêle dans 2 càs d'huile d'olive pendant 5mn.
Ajouter l'ail et la viande hachée.
Saler, poivrer et assaisonner avec  le bouquet garni.
Faire mijoter pendant 5 mn en mélangeant régulièrement.
Ajouter la riste d'aubergine et couper le feu.
Verser un peu de mélange au fond d'un plat à gratin.
Arroser d'un peu de crème fraîche et de fromage râpé.
Recouvrir d'une couche de lasagne.
Renouveler l'opération et terminer par une couche de garniture arrosée du reste de crème fraîche et
parsemée de fromage râpé.
Enfourner pour 30mn.

Les secrets de la recette :

Utilisez de préférence des lasagnes fraîches ce sera encore meilleur ! On en trouve maintenant au rayon frais des supermarchés avec les pâtes à tarte et les pâtes fraîches.
On peut même remplacer les lasagnes par des coquillettes ou des macaronis que l'on fait cuire au préalable. Pour ne rien vous cacher, c'est ce que j'ai fait aujourd'hui...  J'étais persuadée d'avoir des lasagnes dans mon placard, mais non ! Plus de lasagne et la garniture était déjà prête ! Qu'à cela ne tienne ! Hop! Un demi paquet de coquillettes et le tour est joué ! Ni vu ni connu j't'embrouille ! ! ! !

La riste d'aubergine se trouve, elle, au rayon épicerie des plats cuisinés régionaux provençaux ou au rayon des conserves. Les pots font généralement 600 gr, mais depuis quelques temps on les trouve avec 20% de produit en plus dans des pots de 720 gr. On est pas 120 gr près, donc utilisez le pot que vous trouver....
C'est un des rares plats cuisinés que j'achète tout fait... C'est un délice !
Pour les jours de flemme ou de manque d'inspiration, y a pas mieux ! Et on peut l'accommoder de plein de façons !

Riste d'aubergine Jean Martin

J'utilise dans ce plat du bouquet garni en poudre par souci de facilité et de toutes façons une feuille de laurier n'aurait pas trop le temps de transmettre son goût au plat comme il ne mijote très peu de temps...  En plus, les petits feront moins la grimace devant les petits morceaux de thym.
On en trouve au rayon des épices (le mien est de la marque Cook en bio, mais Ducros en fait forcément aussi).
Vous pouvez bien sûr, mettre quelques brins de thym frais effeuillés (ou sec) et une feuille de laurier fraîche (ou sèche, ou 1/4 de càc de laurier en poudre) suivant ce que vous avez sous la main.
Il faut savoir s'adapter en cuisine !

Pour gagner encore du temps vous pouvez utiliser des oignons (4 càs) et de l'ail (1càc) surgelés ...

Mélangez bien la viande quand vous la mettez dans la poêle, surtout au début, sinon elle va cuire "en paquets" et devenir un peu dure.
Vous pouvez aussi utiliser à la place de la viande hachée, un reste de gigot, de rôti ou de pot au feu que vous mixez et mélangez avec l'ail, les herbes, les oignons rissolés et la riste.
Ça s'appelle "l'art d'accommoder les restes" !

On peut aussi faire une version végétarienne et ne pas mettre de viande du tout ( Merci Meredith! ).

Quand je dis "fromage râpé", cela veut dire, fromages à pâte cuite type: emmental, comté, gruyère, etc... Plus vous prendrez un fromage goûteux meilleur sera votre gratin ! 
Personnellement, j'achète souvent des morceaux de comté que je mixe quelques secondes au Thermomix et que je mets dans des boîtes au frigo ou au congélateur dans des sachets que je sors au fur et à mesure.  Les fromages qui traînent un peu longtemps dans le frigo ( horreur! On ne devrait pas conserver nos fromages dans le frigo... Ça gâche leur goût... mais tout le monde n'a pas une pièce fraîche qui puisse servir de garde-manger comme autrefois; en tous cas, moi pas! ) terminent aussi souvent en gratin ou dans une tarte.
Vous pouvez faire la même chose avec une râpe à main ou un robot classique.
Ça ne vous coûtera pas plus cher ( voire moins ) que d'acheter des sachets d'emmental râpé tout prêts en grande surface, et ce sera nettement meilleur !
Dans ce gratin précisément, j'ai utilisé de la tête de moine mixée...

lundi 23 septembre 2013

Mille-feuille Granny-saumon

Fraîcheur du Nord


Un petit dîner samedi prochain ?

Voici une recette super simple à réaliser et visuellement pas mal du tout, non ?

Fraîche légère et sans cuisson.

Et ce qui ne gâche rien : originale !

Bref, elle a tout pour plaire !

Mille-feuille Granny-saumon

Mille-feuille Granny-saumon

Ingrédients pour 6 personnes :

3 ou 4 pommes Granny Smith
6 à 8 grandes tranches de saumon fumé
1 pot de Fjord 
1/2  botte de ciboulette
1 citron 
sel, poivre
graine de sésame au wasabi (facultatif)

Laver et zester le citron.
Presser le jus et le débarrasser dans une petite assiette creuse. 
Laver pommes.
Couper des tranches de pommes Granny  Smith d'environ 1/2 cm et les faire tremper immédiatement dans le jus de citron recto/verso.
Découper dans chaque tranche de saumon 2 cercles de la dimension des pommes. 
Préparer une petite crème en mélangeant le Fjord, le zeste de citron, la ciboulette, le sel et le poivre. 
Monter le millefeuille en commençant par une tranche de pomme citronnée, puis une cuillère à café de crème, puis le saumon, puis la pomme, puis le saumon, 1 càc de crème et enfin une tranche de pomme.
Remettre au frais jusqu'au moment de servir.
Parsemer de sésame au wasabi. 

Les secrets de la recette :  

Ne préparez pas cette recette trop longtemps à l'avance.

Ne pelez surtout pas les pommes ! Pour l'effet visuel c'est mieux et pour les vitamines aussi !
 
Utilisez une mandoline pour couper les pommes de façon régulière ( attention les doigts ! ).
Sinon, un bon couteau et beaucoup d'application feront l'affaire ! 

Trempez bien les tranches de pomme dans le jus de citron pour qu'elles ne noircissent pas, mais avant de monter le mille-feuille, épongez les légèrement pour éviter que le plat soit trop acide.

Suivant la taille de vos tranches de saumon, il vous en faudra plus ou moins, prévoyez donc plutôt 8 tranches ou "rafistolez" avec des chutes pour obtenir 2 tranches par mille-feuille.

Pour couper les tranches de saumon, utilisez des emporte-pièces ( ou des cercles) , ou découper avec un bon couteau en vous servant d'une tranche de pomme comme gabarit.

Vous pouvez aussi remplacer les tranches saumon par un autre poisson fumé ou par des dés de saumon fumé achetés tout découpés (généralement appelés "lardons de saumon").

On peut remplacer le Fjord ( fromage blanc très onctueux et pas acide du tout de Danone ), par un yaourt à la grecque, un Perle de lait (de Yoplait?? je ne sais plus...) ou du mascarpone que l'on aura pris soin de sortir du frigo une bonne d'1/2 heure avant utilisation.

Le citron jaune peut être remplacé par un citron lime ( vert ) pour un goût un peu différent.

Le sésame au wasabi est facultatif. Il peut être remplacé par du sésame noir, du blanc, des graines de pavot ou... rien du tout !

Servir le mille-feuille avec un mesclun et un petit verre de vodka à l'herbe de bison ou d'aquavit bien glacée. Chez moi, je place une bouteille au congélateur et la laisse en permanence ,  c'est le meilleur accompagnement avec le saumon fumé ! Pas d'inquiétude avec le taux d'alcool la bouteille n'explosera pas.

samedi 21 septembre 2013

Merveilleux au chocolat

Dingue de chocolat !


Vous voulez épater vos amis ? Leur servir un gâteau digne d'un pâtissier ?

J'ai LA recette qu'il vous faut !

Je me suis inspirée d'un gâteau délicieux que l'on trouve.... à Carrefour !
Oui, oui, vous avez bien lu ! A Carrefour ! Là bas, ils l'appellent "le Trianon".

Eh bien moi, en toute modestie bien-sûr ;-) , je vais l'appeler "le merveilleux au chocolat" ! 

C'est le gâteau que je commande en version XL pour les occasions où l'on est très nombreux et où je ne peux pas assurer de A à Z ( eh oui ! Ça m'arrive ;-) !! ).

Essayez le, vous aussi vous allez l'adorer ! Pas si compliqué à faire en plus !

Merveilleux au chocolat


Merveilleux au chocolat
Ingrédients pour 8 personnes : 

Pour la dacquoise:

3 blancs d'oeuf
75gr de sucre glace
45 gr de noisettes en poudre
30 gr d'amandes en poudre 
1 pincée de sel

Pour la mousse: 

200 gr de chocolat noir
4 oeufs
4 feuilles de gélatine
50 gr de sucre en poudre
220 ml de crème fleurette entière

Pour la déco: 

5 étuis de crêpes dentelle

Préparer la dacquoise:
Allumer le four à 180°.
Battre les blancs en neige avec la pincée de sel.
Ajouter le sucre glace et continuer à battre pour les serrer.
Arrêter le fouet et ajouter les poudres de noisette et d'amande.
Beurrer un cercle à pâtisser, un cadre ou un moule à charnière.
Mettre au fond du moule du papier sulfurisé.
Verser la préparation et enfourner pour 20 mn.
Sortir la dacquoise et la laisser refroidir.
Préparer la mousse:
Faire tremper les feuilles gélatine dans de l'eau froide pour la ramollir. 
Faire fondre le chocolat avec 20 ml de crème. 
Une fois fondu, ajouter la gélatine bien égouttée et mélanger pour la faire fondre dans le mélange encore chaud. 
Séparer les blancs des jaunes d'oeufs.
Battre les blancs en neige bien ferme.
Ajouter le sucre pour les serrer. 
Une fois que le chocolat a bien tiédi, mélanger le aux jaunes.
Ajouter ensuite les blancs battus avec le sucre. 
Battre le reste de la crème fraîche (les 200ml) en chantilly et l'ajouter au mélange précédant.
Mettre cette mousse sur le biscuit-dacquoise dans le cercle ou le carré, et mettre au frais pendant au moins 4 heures.

Écraser les crêpes dentelle et décorer le gâteau avec, puis retirer le cercle.

Les secrets de la recette :

La dacquoise est une version simplifiée du macaron qui peut servir de base pour de nombreux dessert à base de mousse.

Pour une dacquoise encore plus goûteuse, torréfiez légèrement vos amandes et vos noisettes.

Veillez à ce que le mélange chocolat-crème soit suffisamment chaud pour que la gélatine puisse y fondre ( ça c'est pour Sophie !!! ) . Si la gélatine ne fond pas, remettez sur le feu quelques secondes en tournant.

La pincée de sel pour aider à monter les blancs en neige peut être remplacée par quelques gouttes de jus de citron ou une pincée de bicarbonate de soude.

Pour changer, on peut rajouter sur la dacquoise 1 ou 2 cuillères à soupe de confiture d'orange, de mandarine ou de framboises ou même des framboises fraîches ou des suprêmes ( les quartiers pelés à vif donc sans la peau blanche ) d'orange ou de mandarine, avant de verser la mousse.

On peut également parfumer la mousse avec une càs de Cointreau ou 1 càc d'arôme de café.

Le moule idéal est le cadre carré ou le cercle qui ressemblent à de gros emporte-pièces.
Si vous n'en avez pas, utilisez un moule à charnière carré ou rond. 
Si vous n'en avez pas non plus... essayez de réaliser ce gâteau dans une verrine en faisant cuire la dacquoise dans n'importe quel moule, puis en la découpant à la taille de vos verres, puis en la plaçant au fond avant d'y verser votre mousse.
N'essayez pas de le réaliser dans d'autres moules car vous n'arriveriez pas à le démouler.

Ne démoulez pas votre gâteau trop tôt au risque de le voir.... s'effondrer... Et gardez le au frais jusqu'au dernier moment, surtout en été !

Pour plus de facilité: démoulez la dacquoise en passant un couteau le long du moule avant de mettre la mousse, ôtez le papier sulfurisé, placez la dacquoise dans le plat de service, remettez le cercle et enfin la mousse. Mettez au frais jusqu'au moment de servir.  
Puis décorez avec les crêpes dentelle, avant de passer un couteau, dont vous aurez préalablement passé la lame sous l'eau chaude, et retirez délicatement le cercle.

Mettez vraiment les crêpes dentelle à la dernière minute, sinon elles vont ramollir...  

mercredi 18 septembre 2013

Gratin de courgettes râpées

 

Tout doré, tout chaud !


Profitons des courgettes tant qu'elles sont encore sur nos étals !

Aujourd'hui une petite recette qui accompagnera à merveille un rôti de boeuf ou un filet mignon et qui change de l'éternel ( mais néanmoins délicieux ! ) gratin dauphinois dominical .

Un basique de la maison qui fait ( presque... ) aimer les courgettes aux petits difficiles !

Comme elles sont râpées, on n'en sent pas la texture ( celle qui rebute tant les enfants... ).

Gratin de courgettes râpées

Gratin de courgettes râpées

Ingrédients pour 6 pers :

6 courgettes ( soit environ 1kg )
1 petite gousse d'ail
2 càs d'huile d'olive
120 gr de crème fraîche
100 gr de comté râpé
sel, poivre

Allumer le four à 200°.
Laver et râper les courgettes au robot ou à la mandoline.
Presser la gousse d'ail.
Mettre l'huile d'olive dans la poêle et faire revenir l'ail et les courgettes râpées à feu vif en remuant régulièrement, jusqu'à ce que les courgettes aient rendu toute leur eau ( soit environ 10 mn ).
Saler et poivrer puis débarrasser dans un plat à gratin.
Répartir la crème fraîche par dessus.
Parsemer de comté râpé.
Mettre au four et laisser gratiner 20 mn.

Avec le Thermomix :

Mixer 3 sec vit 10 la gousse d'ail en la jetant par l'orifice sur les couteaux en marche.
Couper les courgettes en tronçons.
Mettre la moitié des courgettes dans le bol et mixer  3 sec vit 5.
Vider le contenu dans un saladier ( ou le plat à gratin pour faire moins de vaisselle...).
Recommencer avec l'autre moitié de courgettes.
Remettre les courgettes précédemment mixées dans le bol.
Ajouter l'huile d'olive, le sel et le poivre.
Faire cuire 15 mn température Varoma fonction sens inverse vit 1.
Débarrasser dans le plat à gratin.
Répartir la crème par dessus.
Parsemer de comté râpé et enfourner pour 20 mn à 200°.

Les secrets de la recette :

Attention aux doigts avec la mandoline !!!

Les courgettes doivent être râpées avec la plus grosse taille de la râpe, comme des carottes râpées mais en plus gros.

Pour un gratin plus onctueux, on peut augmenter la dose de crème fraîche...

Pour l'alléger, utilisez de la crème allégée à 15%.

Pour changer, je rajoute parfois à mon gratin des champignons de paris émincés. Dans ce cas, je mets tout simplement les champignons dans la poêle avec les courgettes. La cuisson peut être un peu plus longue car les champignons rendent aussi beaucoup d'eau...

Pour une autre version, rajoutez quelques brins de basilic émincé. Dans ce cas, mettez le basilic au moment de mettre les courgettes dans le plat à gratin.

Pour un gratin plus copieux ( pour caler les ados garçons par exemple ! ) ou pour un plat unique, rajoutez une couche de riz cuit au fond du plat à gratin avant d'y mettre les courgettes. Dans ce cas, mettre 200 de crème fraîche au lieu de 120 et beurrez votre plat à gratin.

dimanche 15 septembre 2013

Muffins pralinés version Thermomix

Le Thermomix de Vorwerk


De plus en plus de personnes sont équipées de ce merveilleux engin qu'est le Thermomix de Vorwerk. 

Une machine à tout faire qui existe pourtant depuis de nombreuses années et qui se démocratise seulement depuis peu.
Il n'a pas son pareil pour faire des sauces, des sorbets, des soupes, des purées et toutes les pâtes à gâteaux ou à pains. 
Personnellement j'en suis équipée depuis 7 ans et je dois avouer que ça change la vie ! 
Je n'utilise pas assez la fonction "Varoma" ( cuisson vapeur ) car ce n'est pas dans mes habitudes alimentaires ( ça se voit d'ailleurs !!! Je suis une peu..."ronde" !!! ), mais le bol fonctionne quasi quotidiennement à la maison.
Je ne me suis pas pour autant séparée de mon vieux mixer-plongeant et de mon robot-pâtissier car pour certaines choses ( les confitures et tout ce qui est à base de blancs d'oeufs notamment ) je préfère les méthodes traditionnelles...
Comme beaucoup en sont équipés, j'ai donc décidé de vous mettre la version Thermomix dès que ce sera possible. 

Muffins pralinés version Thermomix

Muffins pralinés version Thermomix

Ingrédients pour 12 muffins :

Une tablette de chocolat praliné (Pralinoise Poulain ou praliné de Nestlé dessert)
80 gr de beurre
50 gr de lait
120 gr de sucre en poudre
120 gr de farine
1/2 càc de bicarbonate de soude ou 1/2 sachet de levure chimique (facultatif)
2 oeufs entiers
1càc de café soluble type Nescafé
1 bonne pincée de sel
40 gr de noisettes
Allumer le four à 180°.
Concasser les noisettes grossièrement avec la fonction turbo et les mettre de côté.
Faire fondre le chocolat et le beurre ensemble 2 mn vit 1 à 80°.
Ajouter le lait et mixer 5 sec vit 3.
Puis ajouter la cuillère à café de café soluble et mixer à nouveau 10 sec vit 3 pour la faire fondre.
Laisser redescendre la température à 37°.
Faire tourner le Thermomix vit 3 et ajouter les oeufs par l'orifice et mixer 20 sec.
Ajouter le sucre, la farine et le bicaronate et mixer 5 sec vit 3.
Verser la pâte dans des petits moules à muffins.
Saupoudrer le dessus avec les noisettes concassées.
Mettre au four pour 20 mn.
Muffins pralinés version Thermomix

Les secrets de la recette :

L'idéal serait de réaliser le début de la recette au Thermomix et la fin ( le mélange des ingrédients secs et liquides ) sans... La pâte des muffins de type " américain " ne doit pas être trop travaillée pour que la pâte gonfle un peu ( d'où le trou au milieu sur la photo... La photo tout dessous avec la boule de glace a été réalisée sans Thermomix et est plus "gonflée" ).

Concernant le chocolat, j'ai essayé une première fois avec la Pralinoise, puis une seconde fois avec le praliné de Nestlé, les enfants m'ont dit qu'il n'y avait pas de différence. 
Elles ne font aussi pas le même poids (200 gr contre 170gr), mais je n'ai pas pour autant changé la quantité: 1 tablette point-barre! Je pense que la Pralinoise est plus onctueuse que le Nestlé et que les muffins sont donc plus riches en praliné. 
La Pralinoise contient de l'huile de palme alors que le Nestlé n'en a pas...
A vous de voir donc...

Vous pouvez remplacer le lait par 50 gr de crème fraîche liquide pour des gâteaux encore plus onctueux (si c'est possible...) mais aussi plus riches (faut savoir ce qu'on veut dans la vie !).

On peut aussi remplacer le café soluble par de la Ricoré ou de l'extrait de café liquide (marque Trablit dans les magasins spécialisés, c'est le meilleur!) ou carrément le supprimer.

Vous pouvez soit ne pas mettre de bicarbonate du tout et vous obtiendrez une texture type "fondant" soit en mettre et vous obtiendrez une version plus aérée comme les muffins.

Je n'utilise plus de levure chimique que j'ai remplacé par du bicarbonate de soude dans mes recettes. Il faut juste s'assurer qu'il y ait un élément acide (le lait en fait partie) dans la recette pour qu'il agisse comme un agent levant. 

Concernant les moules, j'utilise des plaques de moules en métal (je vous ferai prochainement un post sur mon matériel...) dans lesquelles je mets des petites caissettes en papier: démoulage nickel assuré et vaisselle plus rapide (mais vaisselle quand même! Ne rêvez pas, les petits flemmards! Le gras passe à travers les petites caissettes...)

Servez ces petits muffins au dessert avec une boule de glace à la vanille par dessus et quelques noisettes concassées grossièrement et torréfiées à la poêle avec un peu de sucre, vous en entendrez parler pendant un moment, tellement vos gourmands vont se régaler !
Muffins praliné servi avec une boule de glace à la vanille et des noisettes concassées

vendredi 13 septembre 2013

Brioches-escargot


Inspiration viennoise ou suédoise ???


Inspiration Kélou of course !

Je me suis inspirée d'une recette chipée dans une de mes bibles : "Pâtisseries MAISON" de Florence Edelmann aux éditions Marabout, dont je vous parlerai dans un de mes prochains posts...

La recette d'origine est "les petits pains suédois à la cannelle".

Ne cherchez pas les brioches-escargot, ça n'existe pas... A part... dans ma petite tête !!!

Ils sont un peu longs à réaliser mais faciles et tellement bons !

Pour votre brunch de dimanche ou le goûter de votre tribu, je vous propose donc ces petits pains gourmands à décliner selon vos envies : raisin secs-version viennoise, sucre et cannelle-version suédoise, noix de pécan et sucre d'érable-version canadienne, pralin-version... version??? version-écureuil !!! Ou pépites de chocolat-version..., version ??? Ben... version-Kélou !!!
Et une petite dernière toute fraîche pour la route : la sicilienne au citron et aux amandes !

Et vous ? Quelle sera votre version préférée ???

J'attends vos retours ...

Ps : Petite précision pour ceux qui ont la gentillesse de bien vouloir me laisser une petite bafouille : N'oubliez pas de cliquer sur "publier" lorsque vous rentrez un commentaire et préférez un ordinateur plutôt qu'une tablette ou un téléphone ( idem pour vous inscrire à la newsletter... ). Il faut le faire à partir d'un ordinateur classique.

Brioches-escargot

Brioches-escargot
Attention cette recette doit être préparée la veille

Ingrédients pour 20 petits pains :

100 gr de beurre mou
15gr d'1 cube de levure de boulanger fraîche
500 gr de farine
150 gr de lait
50 gr de sucre en poudre
1 oeuf
1 càc rase de sel
1 pointe de couteau de cardamone en poudre
1 pointe de couteau de poudre de vanille
3 gouttes d'huile essentielle d'orange

Pour la garniture:

25 gr de beurre mou + 40 gr de cassonade* + 1 càc de poudre de cannelle ( suédoise )
ou
25 gr de beurre mou + 100 gr de pépites de chocolat + 20 gr de sucre en poudre ( Kélou )
ou
100 gr de raisins secs + 1 jaune d'oeuf dilué dans 1 càs de lait  + 1 sachet de sucre vanillé mélanger avec 30 gr de sucre en poudre ( viennoise )
ou
25 gr de beurre mou + 20 gr de sucre d'érable + 20 gr de cassonade + 20 gr de noix de pécan + fleur de sel ( canadienne )
ou
25 gr de beurre mou +100 gr de pralin + 20 gr de cassonnade ( écureuil )
ou 
25 gr de beurre mou + le zeste râpé de 2 citrons + 40 gr de cassonade + 20 gr d'amande en poudre ( sicilienne )
 
*sucre de canne roux

Pour le glaçage:

1 jaune d'oeuf + 1 càs de lait
40 gr de sucre en poudre + 50 gr d'eau

Pour la décoration:

Suivant le parfum, vous pouvez saupoudrer de sucre casson ( appelé aussi "perles de sucre" ) les roulés à la cannelle, de sucre d'érable les canadiens ou de pralin la version... écureuil.

Préparation:

Délayer la levure dans le lait tiédi ( au Thermomix 1mn à 37° vit 4 ).
Ajouter le beurre mou, puis l'oeuf et bien mélanger entre les deux ( Thermomix 15 sec vit 3 ).
Ajouter les arômes: la cardamone, la vanille, huile essentielle d'orange et le sucre et mélanger à nouveau ( au Thermomix, inutile de mixer à nouveau, attendre l'étape suivante ).
Puis ajouter la farine et enfin le sel et pétrir jusqu'à obtention d'une belle pâte ( au Thermomix 2 mn en fonction épi ).
Laisser lever la pâte obtenue sous un linge dans un endroit tiède pendant 1h30.
Rompre la pâte en essayant d'introduire un peu d'air et remettre au réfrigérateur pour la nuit en faisant adhérer un film alimentaire sur la pâte afin d'éviter qu'elle ne se dessèche.
Le matin, préparer les différentes garnitures en mélangeant les ingrédients secs.
Pétrir la pâte quelques instants pour la réchauffer un peu.
La déposer sur un plan de travail fariné et l'étaler en un rectangle d'environ 35X25 cm de côté.

la pâte étalée au rouleau
A l'aide d'un pinceau, étaler le beurre mou (ou le jaune d'oeuf délayé dans le lait) sur la pâte en ayant soin de laisser une bordure de 1 ou 2 cm sans garniture.
Saupoudrer avec la garniture sèche.
La garniture badigeonnée de beurre et parsemée de pépites de chocolat
Mouiller la bordure laissée vierge avec de l'eau.
Rouler la pâte sur elle même en commençant par la bordure recouverte de garniture et en terminant par la bordure non garnie.
un beau rouleau prêt à découper!
Placer le rouleau obtenu dans le congélateur le temps de préparer les plaques de cuisson.
Préparer 2 plaques de cuisson en les recouvrant de papier sulfurisé.
Découper le rouleau en tranches d'environ 1,5 cm d'épaisseur et placer les sur les plaques en prenant soin de les espacer suffisamment (ils vont à nouveau lever...).
les tranches de brioche avant la levée
Recouvrir d'un linge propre et laisser à nouveau lever pendant 1 h dans un endroit tiède.
Un peu avant la fin de la levée, préchauffer le four à 160°.
Dorer les petits pains au jaune d'oeuf délayé avec le lait.
Enfourner pour 15 mn.
Pendant ce temps, préparer le glaçage:
Faire chauffer l'eau avec le sucre et laisser bouillir à petit feu pendant quelques minutes ( entre 3 et 5mn ) jusqu'à ce que le mélange soit sirupeux.
A la sortie du four, badigeonner les petits pains avec ce mélange et les parsemer éventuellement de sucre casson, de sucre d'érable ou de pralin, ou les laisser tel quels.
brioche-escargot aux pépites de chocolat

Les secrets de la recette :

La levure est fragile ! Le lait ne doit pas être chaud, sa température ne doit pas dépasser 37° au risque qu'elle ne perde ses propriétés.

Vous pouvez la remplacer par de la levure déshydratée en sachet. Dans ce cas, suivez les instructions du sachet: certaines levures sèches se mélangent au lait tiède et d'autres aux éléments secs...

Si vous n'avez pas de cardamone ni d'huile essentielle d'orange ( j'ai conscience que ça ne se trouve pas dans le placard de tout le monde... ), forcez la dose en vanille et ajoutez un peu de cannelle à la pâte ( même si vous n'aimez pas ça, essayez car à petite dose la cannelle améliore bien le goût de la pâte; vous pouvez en mettre dans toutes les versions, inutile de vous arrêter à la version suédoise pour en mettre ); ou bien faites infuser un morceau d'écorce d'orange dans le lait chaud, que vous faites ensuite refroidir jusqu'à ce qu'il soit tiède.

Si votre pâte est trop molle, et donc difficilement maniable, laissez la séjourner un peu plus longtemps dans le congélateur avant de la découper, vous ferez ainsi des tranches plus régulières.

Il est possible que certains de vos petits pains se déforment à la cuisson, le centre se soulevant et transformant vos escargots en... pyramide !!! Ce n'est pas grave, le goût n'en sera pas altéré... Et c'est plutôt rigolo ! Pour éviter cela, roulez bien serré votre escargot.

Le sucre casson ( ou perles de sucre ) est le sucre blanc dont on recouvre les chouquettes ( les gros grains de sucre blancs ), on en trouve maintenant dans la plupart des supermarchés au rayon sucre ( marque Daddy et peut-être d'autres... ).

Le sucre d'érable est un peu plus difficile à trouver... Quelques fois dans les magasins bio ou les épiceries fines ou... au Canada!!! Je ne sais d'ailleurs pas si il existe des petits pains de ce genre chez nos cousins canadiens... Je les ai appelés "canadiens" à cause des ingrédients qui les composent, c'est tout !

On trouve du pralin tout fait en grande surface ou dans les magasins spécialisés; sinon vous pouvez le réaliser vous même en faisant griller dans une poêle des noisettes avec du sucre, puis en étalant le mélange obtenu sur du papier sulfurisé et en mixant le tout une fois que le mélange a refroidi.

Pour la version aux raisins secs, comme vous l'aurez constaté, il n'y a pas de beurre, c'est le mélange oeuf/lait qu'il faut badigeonner sur la pâte.

Vous pouvez sauter la dernière étape du glaçage au sirop de sucre, mais vos petits pains seront plus jolis glacés au sucre et plus moelleux également. Dans ce cas, si vous souhaitez les parsemer faites le avant la cuisson, sinon le sucre casson ou d'érable n'adhérera pas à vos petits pains...

Si vos brioches sont un peu sèches, c'est que vous avez sans doute fait des tranches trop fines...

Les brioches-escargot se congèlent très bien !

mercredi 11 septembre 2013

Toasts de pain d'épice au pruneau et à la fourme d'Ambert


Un carré qui a du caractère !


Pas beaucoup le temps de m'occuper de vous avec la rentrée, mes petits internautes...

Alors aujourd'hui je vous propose une petite recette toute simple à servir à l'apéritif ( ou en entrée cf "les secrets de la recette" ).

Elle ira particulièrement bien avec  un verre de vin blanc un peu sucré !

Ne vous fiez pas au visuel et à l'idée que vous pouvez vous en faire car cette recette vaut vraiment le coup d'être essayée et est vraiment plus que simple !

C'est une recette étonnante dont les accords sont juste parfaits ! Essayez, je vous promets que vous ne sera pas déçus !

C'est une idée de Grégory Cuilleron ( lyonnais ;-), gagnant de la première édition du "Dîner presque parfait" et participant  à "Top chef" en 2009 ), que j'avais trouvé dans je ne sais plus quel magazine et que je réalise depuis très souvent car elle a toujours beaucoup de succès !

Je ne me souviens plus précisément de la recette originale, mais voici ma version :

Toasts de pain d'épice au pruneau et à la fourme d'Ambert

Toasts de pain d'épice au pruneau et à la fourme d'Ambert

Ingrédients :

Quelques tranches de pain d'épice
Quelques pruneaux 
Un morceau de fourme d'Ambert 
Quelques tranches de speck
Quelques tours de moulin de poivre de Sechuan 

Allumer le four th 200°.
Couper les tranches de pain d'épice en petits carrés.
Dénoyauter les pruneaux si nécessaire et les couper en deux.
Poser les demi pruneaux sur le pain d'épice.
Couper le speck à la dimension des carrés et poser une tranchette sur le pruneau.
Couper un morceau de fourme légèrement plus petit que le carré et poser le sur le speck.
Donner un tour de moulin de poivre de Sechuan.
Enfourner pour 10 mn au four.
Laisser tiédir un peu avant de servir.

Les secrets de la recette :

Pas beaucoup de secrets à dévoiler sur cette recette tellement elle est simple à réaliser...
Quelques petites précisions tout de même sur les ingrédients:

Un pain d'épice basique même un peu rassis ira très bien pour cette recette, inutile d'utiliser un pain d'épice "top du top" ou de faire un pain d'épice maison exprès pour cette recette.

Préférez des pruneaux biologiques, les fruits secs basiques contiennent énormément de sulfites ! 

La fourme d'Ambert peut être remplacée par tout autre fromage à pâte persillée mais préférez tout de même une autre fourme ( de Montbrison par exemple ), un bleu du Vercors ou un stilton qui fondront mieux qu'un fromage plus friable comme le Roquefort.

Le speck est un jambon cru italien au goût un peu fumé, il peut être remplacé par un autre jambon ou même une tranche fine de poitrine fumée.

Vous pouvez intervertir le jambon et le pruneau, l'important c'est que le fromage soit par dessus.

Vous pouvez réaliser un maxi-toast ( une tranche entière de pain d'épice ) et le servir en entrée avec une salade, ce sera délicieux également ! Dans ce cas, réaliser votre sauce vinaigrette avec de la crème de balsamique et non du vinaigre, ce sera encore meilleur !

lundi 9 septembre 2013

Présentation du blog


Présentation du blog


Voici trois mois que j'ai ouvert ce blog de cuisine sans vraiment le diffuser ( j'attendais tout de même qu'il y ait un peu de contenu avant d'envoyer famille et amis dessus ;-) ... ) et sans vraiment expliquer ma démarche... 
A l'heure de la diffusion au plus grand nombre, il est temps de vous en dire un peu plus sur ma petite personne ( pour ceux qui ne me connaissent pas ) et sur le sens des "Ateliers de Kélou".


Pourquoi ce blog ?

Premièrement parce que je suis une gourmande invétérée et que tout ce qui touche à la gastronomie m'intéresse.
Deuxièmement, pour partager ma passion de la cuisine avec tous ceux que j'aime et qui apprécient ce que je concocte.
Troisièmement, parce que ces mêmes personnes me demandent souvent mes recettes; or, comme je cuisine beaucoup "à l'instinct", pas facile de donner des recettes que j'ai faites comme ça "au feeling"...  
Ce blog va donc m'obliger à être plus rigoureuse dans mes préparations, à noter des proportions, un déroulement, pour pouvoir ensuite partager mes recettes avec vous dans cet espace d'échange et peut être ensuite partager ma passion à travers l'animation d'ateliers, proposer mes services pour mettre au point des recettes, faire des photos ou du stylisme culinaire ou que sais-je encore... Un livre un jour peut-être ?? Mais ça c'est une autre histoire ! Je suis tellement timide que je suis plus à l'aise camouflée derrière mon écran !!! Et puis je ne sais pas encore trop ce que j'ai vraiment envie de faire...
C'est aussi un bon moyen de transmettre à mes enfants, une bonne base de recettes, lorsqu'ils seront en âge de quitter le nid et de voler de leurs propres ailes ( comme le faisaient nos grands-mères :-) ! ).

Pourquoi "Kélou" ?

Beaucoup me connaissent sous le nom de Christèle et ne comprennent pas pourquoi "Kélou"... 
Voici donc les explications:
C'est un surnom que m'ont donné ma grand-mère et un de mes oncles quand j'étais toute petite. Curieusement, personne, à part mon oncle, a continué à m'appeler ainsi. Malheureusement, mon oncle est décédé brutalement au printemps dernier, donc plus personne ne m'appellera par ce petit-nom ( J'ai tout de même la satisfaction de lui avoir dit le plaisir qu'il me faisait avant qu'il ne s'en aille... ). Et pourtant, c'est le seul de mes surnoms que je trouve joli ( et Dieu sait si j'en ai des surnoms !! ). Je l'ai donc choisi dès la première heure comme pseudo sur internet et je m'étais dit que j'attendrai d'être grand-mère pour me faire appeler comme ça. 

Toutes ces raisons font que j'ai estimé qu'il était temps que "Kélou sorte du bois" !


Qui est Kélou ?

J'ai 48 ans, j'habite la banlieue lyonnaise et je cherche à reprendre une activité professionnelle après avoir eu le privilège pendant 20 ans, de pouvoir élever moi même mes 3 enfants. Ce blog sera peut-être "une rampe de lancement" pour une nouvelle carrière ( ^^ ^^ !! ).
Je ne suis pas une "pro" de la cuisine et n'ai aucune formation en la matière, ( j'ai fait une école de commerce et mon domaine c'est plutôt le marketing, donc rien à voir...) hormis un cours à l'école Le Nôtre à Paris et quelques cours à l'Atelier des Chefs. Mais ma curiosité en la matière est insatiable, je ne cesse de me documenter pour en apprendre toujours plus sur ce sujet qui me passionne et faire des essais souvent concluants mais pas toujours réussis il faut bien l'avouer ( ceux là, promis, j'éviterai de les partager avec vous ...). Je n'ai donc aucune prétention et ne fais que partager ma passion et mon expérience sans prétendre détenir une vérité ou un savoir.
J'ai aussi été à bonne école ! Ma maman cuisine très bien et je trainais souvent dans les jupes de la cuisinière de ma grande-mère, ma chère Louise, un personnage haut en couleurs, dont je garde un souvenir ému !

Pourquoi "les Ateliers" ? 

"Les Ateliers" c'est parce que je suis curieuse de tout et que ma curiosité ne s'arrête pas à la cuisine...
J'aime aussi la déco, coudre, faire des bijoux, peindre... bref, tout ce qui me permet d'exprimer ma créativité! 
Ce blog est donc consacré à la gourmandise mais je ne compte pas m'en tenir qu'à cela ! 
Suivant l'évolution ( je ne sais pas encore trop où je vais... ), il pourra être un support de communication pour mes autres activités pour l'heure balbutiantes ( vente éventuelle de mes petites productions, animation de cours de cuisine ou de loisirs créatifs, etc... )
Affaire à suivre donc!
NB : Pour ceux qui liront ce post après juin 2014, le blog s'appelait "Les Ateliers de Kélou" et est donc devenu à cette date Recettes gourmandes by Kélou. Je continue à bricoler, faire des bijoux, coudre, jardiner pour mon plaisir personnel, mais la folie du "bloguing" m'a gagnée et je consacre à présent le plus clair de mon temps à cette activité, qui certes ne me rapporte rien, mais me passionne de plus en plus !

Que trouverez-vous dans ce blog ?

La plupart des recettes que vous trouverez sur ce blog sortent tout droit de ma petite caboche ( comme je le disais plus haut, je cuisine "à l'instinct" ) ! Mon inspiration ? Ça peut être un ou des produits croisés dans un magasin qui m'inspire une recette, un plat dégusté dans un restaurant ou chez des amis que j'essaye de reproduire à ma façon ou qui m'en inspire une autre, une recette lue dans un magazine ou un livre de cuisine qui m'emmène encore ailleurs, les ingrédients que je trouve dans mon frigo, bref tout peut être source de créativité !

Je ne m'interdirai pas de partager avec vous des recettes que j'adore et que j'ai découvertes par des amis, sur d'autres blogs, dans des magazines ou des bouquins et que je suis "à la lettre" ( ou presque... Eh oui, j'ai toujours du mal à ne pas mettre ma petite touche ;-)...). Dans ce cas bien-sûr, je ne manquerai pas de citer mes sources, cela va de soi ( mais ça va mieux en le disant ! ).

J'essayerai de satisfaire le plus grand nombre en publiant des recettes aussi bien pour tous les jours que pour recevoir, aussi bien hyper facile qu'un peu plus technique, afin que tout le monde y trouve son compte.

Je partagerai également avec vous des découvertes de produits, de matériel culinaire, des petites adresses de resto ou de boutiques, suivant l'humeur du jour ou au gré de mes découvertes.

Comme je le disais plus haut, je ne prétends pas être une "crack" en cuisine et partage avec vous mes expériences en toute modestie, aussi je requiers envers vous la plus grande indulgence quant au rédactionnel, fautes d'orthographe, photos et divers contenus; je ne suis qu'un simple amateur qui souhaite faire de son mieux pour partager avec le plus grand nombre sa passion et ne prétends pas détenir la parole de l'Évangile.

Je ne terminerai pas ce petit topo de présentation sans remercier ma fille Capucine et ma nièce Jane-Marie qui m'ont aidé dans l'élaboration de mon logo, le reste de ma famille et ma coach Valérie pour leur soutien dans cette nouvelle aventure et ma copine Isabelle  (du site NéoZ'arrivants) pour tous ses bons conseils sur les "ficelles" d'internet !


Quelques conseils pour bien profiter de ce blog :


N'oubliez pas de consulter à la fin de chaque recette "les secrets de la recette" où je vous donne tous les petits trucs et astuces vous permettant de réussir au mieux la recette ! Même si vous n'avez pas le temps, je vous recommande tout de même d'y jeter un oeil; souvent, c'est de là que dépendra la réussite de la recette."Les secrets de la recette", c'est un peu ma façon à moi de vous donner un cours gratuit, le petit plus de mon blog par rapport aux autres...
Je pense que si vous lisez régulièrement "les secrets de la recette", même si vous n'y connaissez rien en cuisine, vous deviendrez rapidement autonome et pourrez vous aussi, vous lancez dans des improvisations. C'est en tous cas, les sens que je veux donner à cette rubrique.

N'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter pour ne rater aucune recette !  Pour cela, entrez votre adresse internet dans le petit onglet en haut à gauche. Vous aurez ensuite une procédure de vérification Feedburner toute en anglais, où il vous faudra recopier des lettres, puis cliquez sur "complete subscription request". Puis vous recevrez alors un email dans votre boîte-mail, il vous suffira de cliquer sur le lien et votre inscription sera enregistrée.
A partir de ce moment là, dès que je posterai une nouvelle recette, vous recevrez un email vous signalant que j'ai mis un nouvel article que vous pourrez venir consulter en cliquant sur le lien contenu dans ce dernier.

Vos questions, suggestions ou réclamations sont les bienvenues, dans la mesure bien-sûr, où elles sont exprimées avec gentillesse, bienveillance et indulgence ( je vous rappelle que je ne suis pas une professionnelle de la cuisine, que ce blog est en accès libre et gratuit et qu'il me demande énormément de temps... ).

N'hésitez pas à mettre un commentaire après chaque post, soit pour me dire ce que vous avez pensé de la recette si vous la connaissez ou l'avez testée, soit pour partager votre savoir, soit pour me faire un petit coucou tout simplement ! Ce blog est un lieu de partage et d'échange et ne fonctionnera que si chacun y participe. J'ai besoin de sentir que je ne travaille pas pour rien et que je ne suis pas toute seule face à son ordi ! Pour ce faire, cliquez sur "aucun commentaire"  s'il n'y en a pas encore ( ou sur "x commentaires" s'il y en a déjà ), tout en bas de chaque recette. Apparaîtra alors un encart dans lequel est écrit "saisissez votre commentaire", choisissez d'abord votre identité, puis vous pourrez rédiger votre mot en plaçant le curseur dans l'encart, puis me l'envoyer en cliquant sur "publier".

Enfin si vous souhaitez me contacter pour toute autre demande, n'hésitez pas à le faire dans l'espace prévu à cet effet ( formulaire de contact ) dans la colonne de gauche.


Voilà, je crois que je vous ai tout dit !

Je vous souhaite donc la bienvenue dans ce lieu de partage qu'est mon blog et j'espère que vous aurez autant de plaisir que moi à échanger sur le sujet de la gastronomie !
Bonne navigation et délicieuse journée !