#random-posts img{float:left;margin-right:10px;border:1px solid #999;background:#FFF;width:36px;height:36px;padding:3px}

vendredi 31 janvier 2014

Pâte à tartiner coco-chocolat blanc

Cpes-party !




Dimanche, c'est la Chandeleur !

Je ne vais pas vous donner une recette de crêpes, vous en tenez certainement une de votre maman ou de votre grand-mère qui est forcément la meilleure recette du monde...

Je vous propose plutôt une petite pâte à tartiner pour accompagner vos crêpes... ou vos tartines du dimanche matin ! Mais pas plus... Car entre les tartines du matin et les crêpes de l'après midi, c'est sûr, vous aurez jeter un sort à votre pot !!!

C'est une recette au bon goût des îles, comme je les aime! Souvenir du temps où j'habitais la Guadeloupe... J'en profite pour faire un petit coucou à mes copines que j'ai connues là bas et qui suivent mes aventures culinaires: Nénem et Édith qui sont abonnées, Birgit, Véronique, Ariane, Marie-Jo, Michelle, Tomoko et Stella qui viennent faire un tour de temps en temps. Je vous envoie un souffle d'alizé rempli de bisous, les filles !!
Et en février, un petit goût de soleil, on en a bien besoin, pas vrai??




Pâte à tartiner coco-chocolat blanc




Pâte à tartiner coco-chocolat blanc



Ingrédients pour un pot d'environ 220 gr :


120 gr de chocolat blanc
50 gr de lait concentré sucré
65 gr de crème ou de lait de coco
le zeste d'un demi citron vert
un peu de vanille en poudre

Stériliser un pot avec de l'eau bouillante.
Faire fondre à feu très doux tout en remuant tous les ingrédients dans une casserole.
Lorsque l'on a obtenu une crème bien onctueuse, mettre en pot.



Les secrets de la recette :


Si vous êtes très gourmand, doublez les doses, un pot de 220 gr est vite passé!

Préférez la crème de coco. Il existe des petits berlingots de la marque Kara qui font pile 65 gr.

Faites vraiment cuire à feu très doux, ou mieux au bain-marie, et ne cessez pas de remuer; le chocolat blanc est très fragile à la cuisson .

On peut ajouter, si on aime, une grosse cuillère à soupe de noix de coco râpée.

On peut aussi ajouter un soupçon de cannelle en poudre, voire même un demi bouchon de rhum ( sauf si la pâte est destinée à des enfants... ).

Conservez le pot au frais.

mardi 28 janvier 2014

La truffe

Diamant noir...

La Truffe

 

Truffes de Richerenches: le diamant noir






Petit week-end dans le Vaucluse pour aller faire le plein de ce produit mythique sur le célèbre marché aux truffes de Richerenches dans l'enclave des papes.

La truffe... De son nom scientifique" tuber melanosporum" ( il existe plein d'autres variétés, comme la truffe blanche d'Alba, la Rolls de la truffe que l'on trouve en Italie, ou la truffe "tuber brumale" une truffe que l'on pourrait qualifiée de second choix- mais tout est une affaire de goût, elle est parfaite pour les préparation à cuisson longue...  Par contre, attention aux truffes chinoises!! J'ai voulu les tester une fois devant le prix très attrayant, et cela n'a strictement aucun intérêt...), est à son apogée en ce moment ! La période de récolte s'étale de mi novembre à fin mars.

Elle effraye un peu par son prix et par la crainte de ne pas savoir l'utiliser...

Elle a pourtant un goût tellement puissant qu'il en suffit parfois de très peu pour parfumer tout un plat.

Côté cuisine, il ne faut surtout pas essayer de se compliquer la tâche ! Plus on la marie à des aliments simples, plus on profite de son parfum.

Le tout est de savoir "capter" son parfum, le sublimer, ne pas la brusquer en cuisson et la marier avec des aliments sachant la mettre en valeur.
Le gras est un excellent capteur d'arôme. Mariez la donc à du beurre, de la crème, du fromage, des oeufs, de l'huile ou... du foie gras! Et dans la mesure du possible, ne la faites pas cuire... Ajoutez la plutôt en fin de cuisson !

Le prix de la truffe est très variable suivant les années. Cette année, les prix sont moins élevés que l'an dernier, mais les prix fluctuent d'une semaine sur l'autre suivant la météo. Pour vous donner une idée, ce week end, elle était à 75 euros les 100gr; sur la photo il y en a pour 46 euros.

Elle se conserve très bien au congélateur, une fois frottée sous l'eau avec une brosse à dent, bien emballée dans du film transparent ou du papier d'aluminium ( jamais chez moi ! Je crains le contact de l'aluminium avec les aliments...), puis placée dans une boîte hermétique ou un bocal ( personnellement j'utilise des anciens bocaux de confiture en verre bien nettoyés ).

Si vous n'avez pas les moyens ( ni l'occasion, car on n'en croise malheureusement pas sur tous les marchés... ) de vous acheter une truffe, offrez vous un bon sel ou une bonne huile aromatisée. Là aussi, il y a "à boire et à manger"... Certains produits n'ont aucun goût et aucun intérêt. Je vous recommande le sel à la truffe de Terre Exotique et l'huile de pépins de raisin à la truffe blanche de la marque La Tourangelle.
Je vous déconseille également les produits en bocaux du type truffes pasteurisées; pour l'heure je n'en ai pas encore trouvé de valable...


Quelques idées pour accommoder vos truffes :

Essayez par exemple, des petits toasts de pain grillé avec un bon beurre salé au sel de Guérande et une lamelle de truffe, ultra simple et... délicieux pour l'apéritif!
On peut aussi confectionner un beurre de truffe en mélangeant du beurre de qualité avec de la truffe hachée et le servir tout simplement avec des pommes de terre à l'eau, pour agrémenter une purée ou comme précédemment sur du pain.

Vous pouvez aussi bien sûr la marier avec des oeufs pour faire une omelette aux truffes, des oeufs brouillés ou des oeufs cocotte. Dans tous les cas de figure, enfermez dans une boîte vos truffes avec les oeufs au moins 24 heures avant la préparation. La coquille de l'oeuf étant poreuse le parfum puissant de la truffe va se diffuser dans l'oeuf, à tel point que l'on pourrait presque ne pas mettre de truffe du tout dans la préparation et l'utiliser pour autre chose. Si toutefois vous décidez, d'en mettre, introduisez la en toute fin de cuisson pour ne pas anéantir son arôme.

Autres aliments simples que vous sublimerez avec une truffe: les pâtes ou le riz ! Un petit risotto à la truffe ou des pâtes servies avec une crème fraîche dans laquelle à macérer une truffe, quel régal !!! Essayez aussi le gratin de macaroni.

Autre mariage harmonieux pour le roi des champignons : le fromage !
Le Brillat-Savarin et le brie sont mes deux préférés ( mais je préfère le brie ). Pour le brie, j'ôte la croûte du fromage qui peut donner un goût fort et gâcher le goût de la truffe. Pour se faire, il faut que le fromage ne soit pas trop fait et bien froid. Dans les deux cas, j'ouvre le fromage en deux, je hache ma truffe et je la mélange avec un fromage neutre de type Kiri ou St Morêt. J'étale ensuite la préparation au centre du fromage et je referme. J'emballe ensuite mon fromage dans un film plastique et je laisse les arômes imprégner le fromage pendant au minimum 24 heures.

jeudi 16 janvier 2014

Salade chou-cranberries-lardons-orange-cajou

Chou-hibou-caillou...

 

On continue dans la détox avec une petite salade qui sort un peu de l'ordinaire et qui étonnera et réveillera vos papilles !

Pas très glamour le chou... et il faut bien reconnaitre qu'on ne sait pas toujours quoi faire avec...

Il paraît pourtant que le chou est excellent pour la santé, bourré de vitamines C, il aurait des vertus anti-cancer, apporte beaucoup de fibres, c'est l'aliment détox par excellence!
Bref un ami qui nous veut du bien !!!

Marié aux cranberries et à l'orange, qui elles aussi sont remplies de vertus, ça donne une salade pleine de peps qui vous donnera une pêche d'enfer en plein coeur de l'hiver !

Il faut aussi bien reconnaître que, de toutes façons, en ce moment sur les marchés, on ne croule pas sous le choix... A part les choux, les poireaux, les potirons et les légumes racines, on tourne un peu en rond...

Alors voici une recette qui renouvellera l'image de la triste salade de chou de la cantine et qui je l'espère vous enthousiasmera...





Salade chou-cranberries-lardons-orange-cajou

 

Salade chou-cranberries-lardons-orange-cajou

 

Ingrédients pour 6 personnes :

1/2 chou blanc pommé
1 orange
100 gr de lardons allumettes 
50 gr de cranberries séchées
40 gr de noix de cajou 
sel
baies de Timut ou poivre de Sechuan
1 càs de crème liquide
1 càs d'huile neutre type pépins de raisin, tournesol ou colza 


Faire revenir les lardons allumettes dans une poêle à sec jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés et les laisser refroidir pendant la préparation de la salade.
Râper le chou le plus finement possible. 
Râper le zeste de l'orange et presser le jus.
Dans un saladier, préparer la sauce en mélangeant le jus d'orange avec le sel, les baies de Timut moulues ( ou le poivre ), la crème et l'huile.
Mettre tous les autres ingrédients de la salade: chou, fruits secs, zeste d'orange et lardons.
Bien mélanger et placer au frais jusqu'au moment de servir.


Les secrets de la recette :

Préparez la recette un peu à l'avance pour que la salade s'imprègne bien et que les goûts s'harmonisent.

Ôtez au maximum les grosses côtes centrales un peu dures du chou...

Prenez des lardons allumettes, ceux qui sont très fins; ils sont moins gras et plus agréables en bouche que les lardons classiques. 

Les baies de Timut sont des petites baies qui ont un goût tout à fait étonnant qui s'approche un peu de celui du fruit de la passion. Vous en trouverez dans la marque Terre Exotique. J'ai trouvé les miennes dans la boutique de l'Atelier des chefs.  
Vous pouvez bien-sûr les remplacer par du poivre de Sechuan ( un autre de mes chouchous ) ou d'un poivre classique si vous n'en avez pas non plus.

Le zeste d'orange est facultatif, il donne un goût assez marqué à la salade. Si vous n'en êtes pas fan, contentez vous d'utiliser le jus pour la sauce et laissez tomber le zeste...

Les noix de cajou sont également facultatives, mais elles apportent du croquant à la salade
Elles peuvent éventuellement être remplacées par des amandes.  
  

 

 

 

lundi 13 janvier 2014

Recommandations de base

Quelques petits conseils culinaires de base et trucs et astuces, qu'il est toujours utile de rappeler... 



Je vous les livre comme ils me viennent, les classe par ordre alphabétique pour faciliter vos recherches et je viendrai de temps en temps en rajouter lorsque je penserai à un truc que je ne vous aurais pas encore dit.

N'hésitez donc pas à venir consulter cette rubrique de temps en temps... Elle s'enrichira au fil du temps.

N'hésitez pas non plus à me réclamer des trucs en particulier en me postant un commentaire en bas de cet article. Je ne vous promets pas que je pourrai vous répondre mais je ferai de mon mieux !

Quoiqu'il arrive le conseil numéro un serait le suivant:

Lisez toujours la recette jusqu'au bout avant de vous lancer ! Soit pour vérifier que vous avez tous les ingrédients ou le matériel pour la réussir, soit pour trouver des éléments de remplacements dans "les secrets de la recette".
Le numéro deux:
On se lave les mains correctement avant de commencer la recette et pendant si nécessaire.

Les suivants iront par thème et par ordre alphabétique :

 
BICARBONATE DE SOUDE :

Ah!! Le bicarbonate de soude!!! Vous en avez acheté à la suite de votre inscription sur ce blog car j'en mets dans beaucoup de recette, mais vous ne savez pas trop comment l'utiliser? ( N'est ce pas Sophie? ) Pas de panique ! Vous verrez, ça va devenir votre meilleur ami!! C'est un produit pas complètement naturel, puisqu'obtenu industriellement, mais sans danger ( à haute dose, si, bien sûr! ) ni pour l'homme ni pour la nature.  C'est LE produit type des trucs de grands-mères puisqu'il a de multiple vertus! On s'en sert beaucoup en cuisine mais vous pourrez vous en servir pour plein d'autres choses ! Le ménage, la beauté, la santé, etc... Je vous recommande chaudement d'acheter un petit bouquin rempli de trucs et astuces sur le bicarbonate de soude ( si, si, on peut faire tellement de choses avec que ça remplit un bouquin complet!!! ) pour découvrir tout ce que vous pourrez faire avec. Il en existe dans différentes éditions.

En cuisine, préférez le bicarbonate à usage culinaire que l'on trouve généralement au rayon du sel de cuisine.

Voici un aperçu de ce que vous pourrez faire en cuisine avec:

Il peut aisément remplacer la levure chimique dans toutes préparations contenant un acide comme: le lait (acide lactique), de vinaigre (acide acétique) ou des fruits acides (quelques gouttes de jus de citron par exemple). Il agit alors comme un agent levant pour faire monter les gâteaux. Mais allez y mollo! Il ne faut pas en mettre trop sinon on sent le goût du bicarbonate et là c'est la cata! 1/2 à 1 cuillère à café par exemple pour un cake fera aussi bien l'affaire qu'un sachet de levure chimique.

Pour garder la couleur des légumes après cuisson et pour qu'ils cuisent plus vite et soient plus digestes, rajoutez toujours une bonne pincée de bicarbonate à l'eau de cuisson.

Pour ôter l'acidité et l'amertume de certains fruits dans les confitures, les compotes ou les salades de fruits, parsemez en fin de cuisson d'une pincée de bicarbonate.

Nettoyer vos fruits et légumes avec une eau additionnée d'une cuillère à soupe de bicarbonate vous assurera des produits débarrassés de résidus chimiques et des petits habitants qui pourraient s'y loger.
Par ailleurs, le bicarbonate redonnera des couleurs et de la fermeté à ceux qui sont un peu flétris.

Pour avoir une viande bien tendre, saupoudrez la légèrement de bicarbonate, laissez agir 15 mn (pour des grosses pièces comme des poulets 1/2 journée) puis rincez et épongez avant de faire cuire.

Le bicarbonate atténuera aussi le goût trop prononcé de certains gibiers.

Alors? Ça ne va pas devenir votre meilleur copain ce bicarbonate ???

CARAMEL :

Pour la réussite du caramel: mouillez légèrement le fond de la casserole avec une ou deux cuillères à soupe d'eau, versez le sucre et laissez fondre le sucre tranquillement à feu doux, ne mélangez sous aucun prétexte avec une cuillère ou autre chose ( sinon le caramel cristallisera... ) !!  Et ne faîtes rien d'autre en même temps ! Restez devant votre casserole car lorsque il commence à prendre, ça va très vite et si le caramel brûle, c'est foutu!! Le caramel brûlé a un fort goût amer...
Augmentez un peu le feu ( mais pas trop... ) lorsque le sucre a fondu.
Quand le caramel commence à prendre à certains endroits, pour bien répartir la chaleur, faites tourner la casserole  avec un mouvement de poignet, ou allez d'avant en arrière.
N'oubliez jamais non plus que le caramel continue à cuire un peu après avoir arrêté la cuisson... Donc ne jouez pas avec le feu ( c'est le cas de le dire !!! ), et arrêtez la cuisson dès que le caramel est blond.
Attention aussi à ne pas vous brûlez !! Il n'y a rien de pire que les brûlures au caramel ( j'en ai fait les frais dans ma jeunesse, alors que je faisais des roudoudous pieds nus en maillot de bain un été... une hérésie !!! ).
Si le caramel est une base et que vous devez lui ajouter des éléments comme de la crème ou de l'eau pour lui donner une texture liquide, ajoutez toujours l'élément chaud afin d'éviter la cristallisation.

CHANTILLY :

Pour réussir votre chantilly: préférez un saladier en métal (qui conduit mieux le froid), versez-y la crème (toujours de la crème liquide entière à 30% minimum, sinon impossible de la monter... La mieux pour la chantilly, c'est la Yoplait), placez le batteur à l'intérieur, et mettez le tout au frais, voire au congélateur 1/4 d'heure ou 1/2 heure avant de la battre suivant le conducteur de froid choisi.
Si vous avez un robot pâtissier c'est ce qu'il y a de mieux et de plus pratique. Sinon, utilisez un batteur classique mais ce sera plus long et fastidieux.
Pour vous aider à faire monter la crème et surtout pour qu'elle tienne bien après, ajoutez une bonne cuillère à soupe de mascarpone dès le début et un sachet de fixateur à chantilly type Chantifix  ou une demie cuillère à café de Maïzena (moi j'achète parfois dans mon magasin bio des petits sachets qui s'appellent Chantibio de la marque Natali) à mi parcours (en fait, dès que la crème commence à épaissir un peu).
On peut parfumer sa crème avec une cuillère à soupe de sucre glace et un sachet de sucre vanillé pour une crème chantilly classique ou l'aromatiser en faisant chauffer la crème et infuser ce que l'on veut (des herbes, des fleurs, du jambon, du saumon, etc...  dans la crème chaude. Ne pas oublier dans ce cas de bien filtrer et laisser refroidir complètement la crème !

CHOCOLAT : 

Le chocolat est un aliment fragile qui ne doit pas être chauffé à trop forte température sous peine de re-durcir et d'en altérer les saveurs. Pour le travailler, il ne faut donc pas être pressé ;-) ! C'est toujours lorsque l'on est pressé et que l'on veut faire les choses rapidement que le chocolat se transforme en une expérience catastrophique (parole de Kélou 😜 !!).

Le mieux pour le faire fondre est d'utiliser un bain-marie ou le Thermomix.
On peut aussi utiliser le micro ondes, mais dans ce cas, il faut  procéder 30 secondes par 30 secondes et mélanger entre chaque.
Lorsque l'on veut faire fondre du chocolat ne jamais ajouter d'eau !! On peut ajouter un peu de crème, de beurre ou encore à défaut du lait, mais jamais de liquide "non gras" !

Tempérage du chocolat : méthode qui permet de travailler le chocolat et d'obtenir un chocolat qui ne blanchit pas et qui reste dur. Elle consiste à amener le chocolat à une certaine température, puis à le refroidir et enfin le faire légèrement réchauffer pour le remonter en température.
Voici les températures à respecter en fonction des différents chocolats :
Chocolat noir : chauffer à 50°, puis descendre à 28° puis remonter à 31°.
Chocolat blanc et au lait : chauffer à 45°, puis redescendre à 26° et remonter à 29°.

On peut tempérer du chocolat au Thermomix. Ce sera moins précis et moins pro mais le résultat n'est pas si mal et plus facile alors pourquoi pas ?
Pour le tempérage du chocolat noir au Thermomix faire cuire 5 mn à 50° vit 2, puis placer le bol dans de l'eau très froide pour faire redescendre la température, pui faire réchauffer 1 mn 30 à 37° vit 2.
Pour le tempérage des autres chocolat au Thermomix : faire cuire 4 mn à 45° vit 2, plonger le bol dans de l'eau très froide, puis remettre à cuire 1 mn à 37° vit 2.


CITRON :

Le citron est un formidable exhausteur  de goût ! Essayez de mettre quelques gouttes sur les premières fraises de la saison lorsqu'elles n'ont pas encore beaucoup de goût, vous verrez... Attention toutefois à ne pas en abuser au risque de ne sentir que le citron !

C'est aussi un excellent antioxydant! Il évite donc à certains aliments de noircir à l'air libre.
Badigeonnez de jus de citron vos avocats, coeurs d'artichauts, pommes, poires, bananes, etc...

Le citron cuit les aliments et est idéal pour les carpaccios, les ceviches ou les tartares de viande ou de poisson.

Il est indispensable dans les confitures auxquelles il apporte de la pectine qui aidera les confitures à prendre et leur conservera une belle couleur. Pour les fruits qui contiennent très peu de pectine (comme les fraises, les pêches, les poires, etc...), récupérez les pépins du citron, placez les dans une petite gaze de pharmacie, fermez avec de la ficelle alimentaire et placez cette petite aumônière dans confiture; les pépins libèreront de la pectine tout au long de la cuisson et aideront la confiture à prendre.

Par contre, le citron déteste: l'aluminium (moi aussi d'ailleurs !!) et le lait et les laitages en général (qu'il fait tourner).

Si vous devez utiliser uniquement le jus du citron, récupérez le zeste avant de presser le citron (avec un économe ou un zesteur suivant l'utilisation) pour en faire du limoncello ou un vin de citron, le mettre dans des gâteaux, compotes, crèmes, sauces, yaourts, des tisanes, etc... Vous pouvez aussi le faire sécher ou le conserver au congélateur pour de futures recettes.



CUISSONS :

Les temps et degrés de cuisson sont donnés à titre indicatif. Adaptez le temps de cuisson ou le thermostat en fonction de votre propre matériel : 200° sur tel four correspondra peut-être à 190° sur tel autre et 210° sur tel autre encore...

Pour faire cuire des légumes, des pâtes ou autre dans de l'eau, on met d'abord l'eau puis quand l'eau bout, le sel dans la casserole. Ainsi l'eau bouillira plus vite, car l'eau salée met plus de temps à chauffer.

Lorsque l'on utilise des légumes surgelés par exemple, le temps de cuisson indiqué sur le paquet est à appliquer après la reprise de l'ébullition. Idem généralement dans les livres de cuisine. Quand on parle de cuisson à la casserole, on parle toujours de temps de cuisson à partir de l'ébullition (ce qui peut prendre beaucoup de temps si les quantités sont grandes !!).

Pour vérifier la cuisson d'un poisson, il suffit d'introduire un cure dent dans la chair; s'il rentre sans difficulté le poisson est cuit, s'il y a une résistance il ne l'est pas. Si le poisson est trop cuit, apparaît alors le gras coagulé (les petites trucs blancs gélatineux...).

Mouiller la casserole avant de mettre du lait à chauffer, cela évitera qu'il n'attache au fond.


OEUFS :

Inutile de conserver vos oeufs au frigo. Mieux vaut les conserver à température ambiante (d'ailleurs lorsque vous les acheter, ils ne sont pas au rayon frais...). Deux raisons à cela : la première pour que vos oeufs soient toujours à la bonne température lors de l'élaboration de vos recettes, et la deuxième: parce que la coquille des oeufs étant poreuse, vos oeufs risquent d'absorber les odeurs de votre frigo (c'est le principe bien connu de l'omelette aux truffes: on enferme les oeufs avec une truffe pour que  le goût s'imprègne et on fait une omelette sans la truffe!).

Pour monter correctement des blancs en neige (ça c'est pour Nathalie...), plusieurs éléments sont primordiaux:
Le récipient dans lequel on monte les oeufs doit être parfaitement propre et dégraissé.
Les oeufs doivent être à température ambiante.
Lorsque l'on clarifie les oeufs (lorsqu'on sépare le jaune du blanc , il ne doit y avoir aucune trace de jaune dans les blancs.
Si une de ces consignes n'est pas respectée vous aurez du mal à monter vos blancs en neige...
Pour aider à faire monter vos blancs, vous pouvez rajouter un de ces trois ingrédients: une pincée de sel, ou une goutte de jus de citron ou une pincée de bicarbonate de soude.
Pour qu'ils se tiennent plus fermement (suivant la recette), on peut les "serrer" en rajoutant un peu de sucre pendant la dernière minute.
Je n'utilise pas mon Thermomix pour monter les blancs en neige. Préférez un bon vieux batteur classique (idéal pour les petites quantités) ou encore mieux un robot pâtissier (idéal pour les grosses quantités et pour faire des macarons ou des meringues qui se tiennent).

Pour conserver les jaunes d'oeufs (pas plus de 24 heures!) et qu'ils ne se dessèchent pas, recouvrez les d'un peu d'eau froide ou de lait et placez les au frais.

Si vous n'avez pas consommé tous vos blancs (par exemple si vous avez fait une crème anglaise, une crème brûlée, etc...), n'hésitez pas à les congeler ! Cela leur sera même profitable si vous devez après les utiliser pour faire des macarons !

Dans la mesure du possible, privilégiez les oeufs bios, fermiers ou label rouge.
Tous les oeufs que l'on achète (hormis bien-sûr ceux que vous achetez directement à votre fermier), comportent un code sur la coquille. Le premier chiffre du code indique le type d'oeuf:
Le 0 correspond aux oeufs bio
Le 1 à des oeufs issus de poules élevées en plein air (généralement les fermiers ou Label rouge)
Le 2 à des oeufs issus de poules élevées au sol mais enfermées dans un bâtiment ( qui n'ont donc jamais vu le jour !!!)
Le 3 d'oeufs issus de poules élevées dans des cages (je vous laisse imaginer à quoi ressemble un élevage de ce type et les oeufs que cela peut donner... Allez regarder sur Youtube... Ça fait peur...)
Alors à vous de choisir le type d'oeufs que vous voulez consommer... Moi j'ai choisi depuis longtemps !!!

Normalement, tous les oeufs doivent comporter sur leurs coquilles, la date limite de consommation; néanmoins si vous avez un doute, pour vérifier si un oeuf est encore bon, trempez le dans un verre d'eau salée: s'il remonte complètement à la surface c'est qu'il n'est plus bon à consommer...

Le poids moyen d'un oeuf est d'environ 60 gr qui se réparti pour moitié entre le jaune et le blanc. Cette information peut vous servir en pâtisserie si vous n'avez pas de balance, notamment pour réaliser des macarons.

Pour cuire les oeufs correctement : salez légèrement l'eau, chauffez l'eau à environ 85° ( orsque des petites bulles remontent à la surface) et déposez délicatement vos oeufs ( à température ambiante et non tout juste sorti du frigo!!! Sinon, ils vont se fendre à coup sûr car ils seront ballotés et se cogneront entre eux et contre les parois de la casserole...) avec une cuillère et laissez cuire sans augmentez le feu. Si vous faîtes cuire vos oeufs à gros bouillons ils vont se fêler et le blanc sera caoutchouteux...
Pour le temps de cuisson: 3 à 4 mn pour des oeufs-coque et 10 mn (pas plus!!) pour des oeufs durs.

Lorsque vous casser des oeufs pour faire un gâteau ou une omelette ou toute autre chose, ne le cassez pas sur le rebord de votre saladier ou votre bol si vous ne voulez pas retrouver des traces de coquilles dans votre préparation. Cassez les sur la tranche du plan de travail.


OIGNONS :

Comment ne pas pleurer en épluchant les oignons? Là est la question!!!
Il y a pourtant des solutions...
Laissez l'oignon 15 minutes au frigo ou au congélateur avant de l'éplucher. Commencez par enlever uniquement la première peau (c'est la deuxième dans laquelle se trouve les substances irritantes, le sulfure d'allyle pour être précise), trempez le dans l'eau froide puis couper comme à votre habitude.
Vous pouvez aussi éplucher vos oignons avec un masque de plongée... Ça marche aussi !!! On n'a pas l'air très très malin mais bon...
Évitez de conserver un oignon entamé! La saveur se modifie et l'oignon prend un mauvais goût...

PAIN :

Un morceau de pain dans l'eau de cuisson des légumes très odoriférants comme le chou ou le chou fleur évite les odeurs trop fortes qui planent dans la maison tout le restant de la journée...

Pas de gaspillage!!! Recyclez votre pain dur en faisant du pain perdu ou un pudding (aux pommes, au citron, en version salé comme un croque-monsieur), c'est tellement bon!!
Sinon, mixer le pour faire de la chapelure maison, nettement meilleure que celle que vous achèterez !
Ou bien, faites en des croutons-maison pour accompagner vos soupes, pour vos apéritifs, vos salades ou vos épinards (essayez les épinards à la béchamel servis avec des croutons et des oeufs mollets!  Vos enfants ne feront plus la grimace, lorsque vous leur direz que ce soir on mange des épinards...)


SEL :

Si vous avez trop salé un plat (en sauce), jetez y une pomme de terre et ôtez la avant de servir; cette dernière absorbera le sel en trop.
Sinon on peut aussi compenser en rajoutant une cuillère à café de sucre (dans les plats à base de viande ou de légumes) ou un peu de crème fraîche (dans la soupe ou des plats à base de poisson).

Pour dessaler les ingrédients conservés dans du sel (la morue, le haddock, etc...), faire tremper dans du lait plutôt que de l'eau.

Le sel est un très bon exhausteur de goût. Une petite pincée dans la plupart des gâteaux, dans le caramel, etc... changera tout !

Eau de cuisson des légumes :  cf plus haut rubrique "cuisson".

Viande : cf rubrique "viande".

STOCKAGE DES ALIMENTS :

Quelques petites infos qui pourraient en surprendre plus d'un sur le stockage des aliments:

Certaines aliments ne supportent pas bien d'être stockés au frigo. Parmi eux, on trouve les fraises, les bananes (qui noircissent au frigo), les tomates, les melons, les citrons, les pêches, les abricots, les avocats, les oeufs (cf plus haut), etc...

Certains au contraire seront ravis de visiter votre frigo même si vous n'avez pas l'habitude de les y stocker ! C'est le cas de toutes les graines et fruits secs. Cela leur évitera de rancir trop vite et cela évitera également qu'ils soient visiter par les charançons ou les mites alimentaires. Personnellement je les stocke dans des pots de récupération préalablement stérilisés, au frigo.

Pour éviter la visite des mites ou des charançons, investissez dans de joli bocaux ou pots en verre pour stocker farine, pâtes, riz, lentilles, etc... En plus cela permet d'acheter en vrac les aliments (notamment dans les magasins bios) et du coup d'avoir un moindre impact sur la planète et de faire des économies (enfin normalement, car ce n'est malheureusement pas toujours le cas...).
Je vous recommande de faire comme moi et de découper l'endroit sur le paquet où est indiqué le temps de cuisson et de le placer en évidence dans le bocal pour ne pas faire de bêtise au moment de la préparation.
Parfois, on achète des aliments qui contiennent déjà des oeufs de bestioles (eh oui, ça arrive...), pour être sûr de ne pas en avoir, on peut stocker les aliments 24 heures au congélateur avant de les stocker en bocal. Ainsi toute trace de larve sera éliminer!

Les légumes qui possèdent encore leurs fanes (carottes, radis, navets) se conserveront très bien (dans une boîte hermétique ou un papier absorbant humide) si vous les préparez (lavez et coupez les fanes) dès le retour à la maison. Si vous attendez, ils vont se flétrir et devenir tout mous...


TARTE :

Pour cuire "à blanc" (c'est à dire sans garniture) une pâte, placer une feuille de papier siliconé sur la pâte, puis soit un moule de diamètre inférieur, soit une chaine métallique ou des billes de céramiques spéciales cuisson de tarte, soit des haricots secs ou du riz si on n'est pas équipé.

Il est toujours préférable de pré-cuire la pâte une dizaine de minutes à blanc, lorsque l'on met un appareil liquide ou des fruits qui rendent beaucoup d'eau.

Pour éviter que la pâte ne s'imbibe trop de jus lorsque l'on fait une tarte à base de fruits, badigeonner la pâte avec un blanc d'oeuf. On peut également saupoudrer la pâte d'amande en poudre, de semoule fine ou d'un mélange de farine et de sucre à part égale.

Évitez de trop travailler la pâte si vous ne voulez pas que la pâte se rétracte à la cuisson.

Placez la pâte dans le moule au frais avant de la mettre à cuire (une heure à peu près). Elle se rétractera moins, restera mieux en place et les côtés ne s'affaisseront pas. Attention toutefois au choc des températures pour le moule ! Les moules en faïence ou certains en verre pourraient se fendre sous l'effet de la chaleur.

VIANDES :

Quelques principes de base pour la viande:
Sortez la viande du frigo une avant la cuisson (un principe valable dans beaucoup de recettes finalement ! ).
Enduisez légèrement la viande (et non la poêle, le grill ou la plancha) de matière grasse de part et d'autre avant cuisson.
Pour retourner la viande n'utilisez pas d'instrument piquant type fourchette, préférez une pince ou 2 cuillères. Pourquoi? Pour éviter que le jus ne s'échappe et que la viande ne se dessèche.
La saisir à feu vif au démarrage de la cuisson sur les deux faces, puis baisser le feu pour terminer la cuisson.
Salez et poivrez la viande en fin de cuisson, jamais avant ou pendant.
Laissez reposer la viande une fois cuite à couvert pendant 5 à 10 mn (pour détendre les chairs) avant de la découper et la servir.

YAOURTS :

Inutile d'être forcément équipé d'une yaourtière pour faire ses propres yaourts. On peut aussi les faire au four en les mettant pendant 4h à 40° recouvert d'un torchon propre un peu épais, puis de les laisser encore 4 heures dans le four éteint. Ensuite il faut les placer au minimum 4 h au frais avant de les déguster.

Préférez toujours du lait entier pour faire vos yaourts. Le résultat ne sera jamais aussi bien avec du lait 1/2 écrémé et encore moins avec du écrémé...

Si vous utilisez du lait frais et non pasteurisé n'oubliez pas de le faire bouillir (puis refroidir complètement) pour éliminer les éventuelles bactéries avant de l'utiliser.

La durée de prise des yaourts peut varier en fonction de la température ambiante de la pièce dans laquelle ils sont préparés. Généralement on les laisse étuver pendant 8 à 10 heures.
Sachez que plus ils resteront longtemps dans la yaourtière ou le four plus ils seront acides. Pour moi 8 heures au total c'est bien.

Il est aussi important de ne pas bouger et de ne pas exposer les yaourts à des vibrations pendant l'étuve. Évitez la proximité par exemple du Thermomix ou d'une machine à laver...

On peut ajouter au mélange 1 cuillère à soupe de lait en poudre pour faciliter la prise. Personnellement je n'en ajoute pas car je n'ai aucun problème de prise (l'utilisation du lait entier je pense) et que je n'aime pas trop le goût du lait en poudre... Je trouve qu'il laisse un petit arrière goût.

Il est vraiment important de ne pas mélanger le yaourt avec le lait encore chaud ! La chaleur risque d'anéantir les ferments contenus dans le yaourt et vos yaourts ne prendront pas... La température du lait ne doit pas dépasser 40°.

On peut utiliser un yaourt maison pour ensemencer la fournée suivante. Dans ce cas, vous ne pourrez pas faire plus de 4 fournées d'affilée. Après ce temps, les yaourts ne contiennent plus assez de ferments.
Personnellement, je préfère assurer la prise et n'utiliser que des yaourts du commerce pour ensemencer mes yaourts maison, ainsi pas de souci les yaourts sont pris à chaque fois !

Je trouve que les yaourts sont meilleurs après 24 ou même 48 heures. Si vous en avez la patience et n'êtes pas trop gourmands pour y goûter, attendez ce temps de repos avant de les déguster.

Concernant les pots, vous pouvez parfaitement récupérer des pots de yaourts en verre achetés type La Laitière (certains ont des couvercles en plastique blanc, notamment les yaourts au K-Philus vendus par 2 dans les magasins bios, préférez ceux là) ou bien allez au rayon des pièces détachées ou même parfois de l'électroménager des hypermarchés, généralement on trouve des pots avec couvercles spéciaux pour les yaourtières.  Sinon sur internet...

On trouve différentes tailles de pots  cela va de 125 gr comme la plupart des yaourts du commerce à 185 gr qui a mon sens est beaucoup trop... J'en ai acheté ( ICI ) parce que je cherchais des pots sur lesquels je pouvais marquer les parfums et la date de fabrication mais à présent je ne les utilise que pour faire des yaourts nature sans les remplir complètement car cela permet d'ajouter le parfum que chacun souhaite (confiture, coulis, sirop d'érable, miel, sucre, etc...) et de remuer sans souci.

Et concernant le marquage des autres pots de yaourts que je possède de taille normale, j'ai trouvé la solution : j'ai acheté un rouleau d'autocollant blanc Velleda au rayon papèterie avec un feutre effaçable, j'ai découpé des ronds de la taille de mes couvercles et je les ai collés dessus !!

Si vous récupérez des pots du commerce et que vous n'avez pas de couvercle, couvrez vos yaourts avec du film alimentaire ou un peu de papier d'aluminium.

Si vous ne digérez pas le lait de vache, vous pouvez parfaitement utiliser la même recette pour faire des yaourts à base de lait de chèvre (il faut en aimer le goût qui est assez fort), de brebis (qui donne des yaourts très crémeux et pas du tout acides, ce sont mes préférés mais malheureusement pas facile de trouver du lait de brebis frais...) ou même de soja (dans ce cas utilisez un yaourt au soja du commerce pour ensemencer).
Évitez les laits d'amande et autres fruits secs, ça ne marche pas...

N'hésitez pas à consulter les nombreuses recettes de yaourts du blog: nature doux et onctueux, citron, crème de marrons, verveine, marshmallows, fleur d'oranger...
 

Si vous avez vous même des trucs et astuces à partager, n'hésitez pas à laisser un petit commentaire, je me ferais un plaisir de les rajouter à la liste ! Je vous remercie par avance pour votre contribution !


vendredi 10 janvier 2014

Papillotes de chou au saumon

Emmailloté diet !


Après les fêtes et tout ce que notre corps a dû ingurgiter, je vous propose aujourd'hui une recette un peu plus... "diet" pour se détoxifier un peu...

Le clin d'oeil du jour est pour Nath, puisqu'elle me réclamait dans son dernier commentaire sur la galette des rois, des recettes un peu plus "light".

Aussitôt dit, aussitôt fait!

Inutile de vous dire que lorsque j'ai amené ce plat sur la table, je craignais un peu" la soupe à la grimace" de mes enfants...

Et bien non! Passés les premiers râlement, ils ont trouvé ça super bon!

Essayez vous aussi!  Vous verrez, vous allez en bluffer plus d'un!!



Papillotes de chou au saumon

Papillotes de chou au saumon

Ingrédients pour 8 personnes :

1 filet de saumon d'environ 800 gr
1 dos de saumon fumé d'environ 200 gr
1 gros chou vert
2 carottes
2 poireaux
2 échalotes
20 gr de beurre
une petite barquette de petits champignons de Paris
Le zeste d'un
citron 
20 cl de crème fraîche
10 cl de vin blanc 
sel, poivre
bicarbonate de soude


Mettre une grosse casserole d'eau à bouillir.
Découper dans le chou 16 feuilles.
Bien les nettoyer et ôter le bout de la côte un peu dur.
Une fois l'eau bouillante, la saler et mettre 1/2 càc de bicarbonate de soude et y jeter les feuilles de chou.
Laisser cuire 3 minutes puis égoutter dans une passoire et laisser refroidir tranquillement.
Éplucher les carottes et les échalotes.
Émincer finement l'échalote.
Couper les carottes en fines rondelles.
Récupérer le blanc de poireaux et émincer le comme pour une fondue de poireaux. 
Préparer les champignons.
Dans une poêle, faire fondre le beurre et ajouter tous les légumes : échalotes, carottes, poireaux et champignons, saler, poivrer et laisser cuire à feu doux pendant une dizaine de minutes en remuant de temps à autre.
Lorsque les légumes sont cuits,  mouiller avec le vin blanc et la crème fraîche, ajouter le zeste de citron et laisser cuire encore une minute ou deux.
Préparer les papillotes:
Découper 16 morceaux de saumon frais et 16 tranchettes de saumon fumé.
Étendre les feuilles de chou, déposer un morceau de saumon frais, saler et poivrer.
Déposer par dessus une petite tranche de saumon fumé, puis une cuillère de légumes et refermer la papillote en rabattant les côtés vers le centre, faire tenir le tout avec des piques en bois ou de la ficelle alimentaire.
Procéder ainsi avec les 16 feuilles de chou.
Déposer les papillotes dans un plat à four ou dans un panier vapeur et faire cuire 12 mn à four 200° ou à la vapeur suivant la cuisson choisie.
Servir tel quel ou avec des pommes de terre à l'eau.

Au Thermomix:
Mettre une grosse casserole d'eau à bouillir.
Découper dans le chou 16 feuilles.
Bien les nettoyer et ôter le bout de la côte un peu dur.
Une fois l'eau bouillante, la saler et mettre 1/2 càc de bicarbonate de soude et y jeter les feuilles de chou.
Laisser cuire 3 minutes puis égoutter dans une passoire et laisser refroidir tranquillement.
Éplucher les carottes et les échalotes.
Émincer finement l'échalote.
Couper les carottes en fines rondelles.
Récupérer le blanc de poireaux et émincer le comme pour une fondue de poireaux. 
Préparer les champignons.
Mettre les échalotes et le beurre dans le bol et faire cuire 3mn fonction Varoma vit 1.
Ajouter ensuite tous les autres légumes (excepté le chou), le vin blanc et la crème dans le bol et faire cuire 12 mn à 100° vit1.
Débarrasser le bol des légumes, y ajouter le zeste de citron et monter les papillotes:
Découper 16 morceaux de saumon frais et 16 tranchettes de saumon fumé.
Étendre les feuilles de chou, déposer un morceau de saumon frais, saler et poivrer.
Déposer par dessus une petite tranche de saumon fumé, puis une cuillère de légumes et refermer la papillote en rabattant les côtés vers le centre, faire tenir le tout avec des piques en bois ou de la ficelle alimentaire.
Procéder ainsi avec les 16 feuilles de chou.
Les placer dans le Varoma.
Rincer le bol et le remplir d'un litre d'eau et faire cuire 12 mn vit 1 fonction varoma.
Si on décide de servir avec des pommes de terre à l'eau, commencer la cuisson des pommes de terre seules: placer les pommes de terre dans le panier cuisson avec l'eau salée, lancez la cuisson en réglant 25 mn vit 1 fonction Varoma, et au bout de 13 mn placer le Varoma avec les papillotes sur le bol et continuer la cuisson.


Les secrets de la recette :

Le bicarbonate de soude n'est pas indispensable dans la cuisson du chou mais il le rend plus digeste, lui permet de cuire plus vite et de garder une belle couleur verte. Ceci est valable pour tous les légumes.

On peut aussi bloquer la cuisson du chou en le refroidissant brièvement dans un bain d'eau glacé.

J'utilise très souvent les échalotes déjà émincées surgelées de chez Picard, un produit très pratique ! Idem pour les champignons de Paris.

On peut supprimer la petite tranche de saumon fumé mais il apporte une petite touche particulière et pas mal de goût à la papillote.
Idem aussi pour les champignons.

Je préfère utiliser du dos de saumon fumé ou du cœur de filet mais vous pouvez aussi utiliser des tranches de saumon fumé classique.

En fait, en première version, j'avais fait une seule papillote par personne avec un gros morceau de saumon, mais j'ai vraiment eu du mal à fermer mes papillotes... (Ça dépend en fait de la taille des feuilles de chou...) Voilà pourquoi je vous recommande d'en faire deux plus petites par tête. Mais si votre chou est assez gros, vous pouvez tenter de faire une seule papillote par personne. On peut aussi envisager de doubler la quantité de feuilles de chou et faire une papillote avec avec 2 feuilles de chou.

Faites une soupe avec ce qui vous reste de légumes!  Normalement vous devriez avoir des restes de chou et le vert des poireaux...) :
Faites revenir un oignon dans un peu de beurre ou d'huile d'olive, ajoutez le reste des légumes coupés en morceaux, deux ou 3 carottes, une pomme de terre ou une courgette pour l'onctuosité, recouvrez d'eau à hauteur, un peu de sel et faites cuire 25 à 30 mn. Mixez en fin de cuisson.

samedi 4 janvier 2014

Galette des rois citron-amande

Vive les rois !!


"J'aime la galette ! Savez-vous comment ? Quand elle est bien faite, avec du beurre dedans !"

Ça vous rappelle votre enfance, cette petite chansonnette ...

"Avec du beurre dedans, avec du beurre dedans ", oui, mais pas que...

Avec des amandes bien sûr, pour rappeler la traditionnelle galette à la frangipane !
Mais si cette année on y rajoutait du citron ?

L'idée de mettre au point cette recette, me vient du souvenir d'un délicieux chausson citron-amande que j'achetais rue Vignon à Paris lorsque j'étais étudiante (c'est à dire hier.... 😂😂 !!!)
Je me demande si cette boulangerie n'était pas une des premières franchises Paul d'ailleurs....

Mon petit clin d’œil du jour ira à Serge, le mari de Virginie, abonnée à la newsletter, dont c'est le dessert préféré si ma mémoire est bonne ... (un petit commentaire Virginie pour me confirmer tout ça ?). Je n'oublierai pas non plus de mentionner mes deux fistons qui en raffolent aussi !

Je parle, je parle.... Mais nous sommes le 4 janvier et je ne vous ai toujours pas présenté mes vœux, moi !!

Alors meilleurs vœux à tous et à toutes ! Je vous souhaite une année 2014 remplie de bonheur, de bons moments gourmands et conviviaux, de projets pétillants et enthousiasmants et bien sûr une santé de fer pour porter tout ça à bien !

Galette des rois citron-amande

 
Galette des rois citron-amande

Ingrédients pour 8-10 personnes :

2 pâtes feuilletées (ou ingrédients pour faire sa propre pâte ci dessous)
1 citron
80 gr de beurre
100 gr de sucre en poudre
50 gr de sucre glace
4 œufs
200 gr de poudre d'amande
50 gr de crème fraîche liquide
5 gouttes d'huile essentielle d'amande amère (ou 1/2 càc d'arôme)
1 càc de lait 
1 fève et 1 couronne (facultatif)

Pour faire sa propre pâte feuilletée au Thermomix:
300 gr de beurre surgelé en morceaux
300 gr de farine
2 pincées de sel
150 gr d'eau

Allumer le four à 180°.
On commence par réaliser un lemon-curd:
Râper le zeste du citron, puis le presser pour en extraire le jus.
Séparer les blancs des jaunes d’œufs en mettant tous les blancs dans un saladier de taille moyenne (pour faire la crème d'amande), 1 jaune dans un petit bol de côté (pour la dorure) et les 3 autres dans une casserole  (pour faire le lemon-curd).
Ajouter dans la casserole le beurre, le sucre, le jus de citron et zeste.
Mettre sur feu doux et mélanger sans cesse jusqu'à ce que la crème prenne.
Laisser refroidir pendant que l'on prépare la crème d'amande :
Ajouter aux blancs d’œufs les amandes en poudre, le sucre glace, la crème et l'amande amère. 
Mélanger bien pour obtenir une crème homogène.
Rassembler les deux crèmes et mélanger à nouveau.
Étaler une première pâte sur un plan de travail fariné.
Verser la garniture et l'étaler jusqu'à environ 1,5 cm du bord.
Verser la cuillère à café de lait dans le jaune d’œuf mis de côté pour la dorure et mélanger.
Avec un pinceau, déposer un peu de jaune tout le long du bord laissé vierge.  
Étaler la deuxième pâte par dessus et bien souder les bords.
A l'aide d'un couteau pointu bien aiguisé faire des motifs sur le dessus de la galette en incisant légèrement la pâte.
Dorer la galette et l'enfourner pour 40 min.  

Au Thermomix:
On commence par réaliser la pâte:
Mettre dans le bol Thermomix tous les ingrédients pour la pâte: les 300 gr de beurre surgelé, la farine, le sel et l'eau.
Mixer 20 sec vit 6.
Puis mixer 10 sec en sens inverse pour décoller la pâte du bol.
Mettre la pâte sur un plan de travail fariné et abaisser la pâte en longueur avec un rouleau à pâtisserie.
Plier l'abaisse obtenue en 3, la tourner d'un quart, l'étaler à nouveau et plier à nouveau en 3.
Renouveler l'opération au moins trois fois et mettre au frais pendant que l'on prépare la garniture.
Allumer le four à 180°.
Râper le zeste du citron, puis le presser pour en extraire le jus.
Séparer les blancs des jaunes d'oeufs en mettant tous les blancs dans un petit bol (pour faire la crème d'amande), 1 jaune dans un autre petit bol  (pour la dorure) et les 3 autres dans le bol Thermomix (pour faire le lemon-curd).
Ajouter dans le bol Thermomix le beurre en morceaux, le sucre, le jus de citron et le zeste.
Faire tourner 8 mn à 80° vit 3.
Laisser refroidir dans un bol à part pendant que l'on prépare la crème d'amande (inutile de nettoyer le bo :
Mettre dans le bol Thermomix, les blancs d'oeufs, l'amande en poudre, le sucre glace, la crème et l'amande amère et mixer 10 sec vit 5. 
Rassembler les deux crèmes dans le bol et mixer 5 sec vit 3.
Sortir la pâte feuilletée du frigo et la couper en deux parties à peu près égales.
Étaler une première pâte sur un plan de travail fariné.
La recouper pour lui donner une forme (ronde, carrée, etc...).
Verser la garniture et l'étaler jusqu'à environ 1,5 cm du bord.
Verser la cuillère à café de lait dans le jaune d'oeuf mis de côté pour la dorure et mélanger.
Avec un pinceau, déposer un peu de jaune tout le long du bord laissé vierge.  
Étaler la deuxième pâte et la placer par dessus et bien souder les bords.
A l'aide d'un couteau pointu bien aiguisé faire des motifs sur le dessus de la galette en incisant légèrement la pâte.
Dorer la galette et l'enfourner pour 40 mn.  

Les secrets de la recette:

Lorsque vous pez le citron, ne râpez pas la peau blanche qui donnera de l'amertume...
 
Le feu doit être très doux pour réaliser le lemon-curd; pour vous donnez un ordre d'idée, chez moi qui ai de l'induction, j'ai mis sur thermostat 4 et ça a pris environ 12 min pour que la crème ait la bonne texture. Au besoin, si vous avez du mal à maîtriser votre feu, faites le au bain-marie. Et surtout ne cessez pas de remuer ! (C'est là qu'on est heureux d'avoir un Thermomix qui fait le travail tout seul...)

Pour une galette plus goûteuse, faites torréfier légèrement les amandes à la poêle ou à four doux.

Pour la pâte vous pouvez bien sûr réaliser votre pâte feuilletée vous même ce sera d'autant meilleur! Mais c'est très technique et fastidieux... Là aussi, merci Thermomix (sans je n'ai jamais essayé et je ne sais donc pas faire... donc je ne vous mets pas la recette...).
Si vous l'achetez, je vous conseille de le faire chez un bon boulanger, de l'acheter fraîche au rayon boulangerie de votre supermarché ou d'utiliser celle de notre ami Picard (très bon produit que j'ai toujours dans mon congélateur; elle existe en pré-étalée ou en bloc rectangulaire à étaler). Dans ce cas, il faut qu'elle soit bien froide, sinon elle est difficile à manipuler. Sortez la au dernier moment du frigo et laissez la pâte du dessus au réfrigérateur pendant que vous préparez le reste.

Attendez bien que le lemon curd ait refroidi, et donc pris, sinon votre crème sera trop liquide, elle réchauffera la pâte feuilletée qui deviendra difficile à manipuler et vous aurez du mal à fermer votre galette sans faire un carnage...

Pour la forme de la galette, n'hésitez pas à sortir des sentiers battus! Là je l'ai faite de forme carrée mais pourquoi pas rectangulaire, en étoile ou autre ...

Idem pour les motifs "incisés" sur le dessus de la galette, laissez libre cours à votre imagination : spirale, étoiles, fleurs, croisillons, etc... 
Attention lorsque vous incisez à ne pas percer complètement la pâte!!!

On peut rajouter à la crème 1 bouchon de limoncello (liqueur de citron italienne).

Pour encore plus de gourmandise, on peut aussi parsemer la galette d'amandes effilées après avoir doré la galette, et badigeonner la galette d'un sirop de sucre  (20 gr d'eau portés à ébullition avec 40 gr de sucre pendant 2 mn) 5 minutes avant la fin de la cuisson. "L'aspect galette" sera alors moins évident... A privilégier donc pour une galette hors Épiphanie.
On peut également glacer la galette au sucre sans mettre les amandes et garder ainsi l'aspect galette d'Épiphanie.

Galette des rois citron-amande