#random-posts img{float:left;margin-right:10px;border:1px solid #999;background:#FFF;width:36px;height:36px;padding:3px}

jeudi 26 juin 2014

Salade de boulghour au poulet et aux fèves façon taboulé


Prenez-en de la graine !!



Et une recette pour Marie-Caroline, une!!!

Bon, comme je te le disais dans le commentaire où tu me demandais la recette du véritable taboulé, ce n'est pas la vraie recette que je vous propose aujourd'hui, car j'en suis moyennement fan...

Mais les principaux ingrédients sont là : le boulghour ( eh oui ! Le taboulé ça se fait avec du boulghour et pas avec de la semoule de couscous ! ) , les oignons blancs, les tomates, la menthe, le citron et l'huile d'olive.

Enfin... "Les principaux"... Il manque tout de même l'élément essentiel du vrai taboulé libanais, j'ai nommé : le persil !!

Et quand je dis "essentiel", c'est vraiment l'ingrédient principal! Le boulghour se retrouve en fait en très petite quantité! Le taboulé c'est plus une "salade de persil plat" qu'un plat de boulghour !!

Et du coup, comme je le disais, ce n'est pas ma tasse de thé...

Le persil j'aime bien à petite dose, c'est certainement très bon pour la santé, mais avec de pareilles quantités, pour moi c'est "too much" !!

 J'ai donc, comme à mon habitude, revisité la recette à ma façon ! On ne se refait pas....

Si vous aimez les saveurs d'Orient, je vous invite à découvrir ma salade de pois chiches et tomates à l'orientale, le hoummous, sa version Thermomix et les délicieux cigares aux amandes .


Salade de boulghour au poulet et aux fèves façon taboulé

Salade de boulghour au poulet et aux fèves façon taboulé

 

Ingrédients pour 6 à 8 personnes:

200 gr de boulghour
3 ou 4 tomates
150 gr de fèves
150 gr de poulet grillé
1 oignon blanc
1 citron
2 càs d'huile d'olive
3 ou 4 beaux brins de menthe
1 1/2  càc de cumin 
sel, poivre
2 brins de coriandre ou plus suivant les goûts ( facultatif )  
Quelques gouttes de Tabasco ( facultatif ) 

Faire bouillir de l'eau chaude dans une casserole ou à la bouilloire.
Verser le boulghour dans un saladier et le saler.
Une fois que l'eau est chaude, couvrir le boulghour d'eau un peu plus qu'à hauteur et laisser gonfler à couvert pendant 15 mn en remuant à mi-temps.
Pendant ce temps, faire cuire les fèves 3 minutes dans de l'eau bouillante salée et les rafraîchir  dans de l'eau glacée dès la fin de la cuisson.
Laver les tomates, les couper en cubes en ayant soin d'ôter les pépins.
Faire de même avec l'oignon blanc.
Couper le poulet en petits morceaux. 
Presser le citron pour en extraire le jus.
Ciseler la menthe ( et la coriandre si on décide d'en mettre ).
Une fois que le boulghour a gonflé et un peu refroidi, verser tous les ingrédients précédemment préparés.
Assaisonner avec le jus de citron, l'huile d'olive, le cumin, le sel, le poivre et éventuellement le Tabasco et mélanger le tout.
Mettre au frais au moins 2 heures avant de servir.


Les secrets de la recette :

Contrairement aux idées reçues, le vrai taboulé se réalise avec du boulghour ( blé dur concassé très utilisé dans la cuisine du Moyen-Orient, que l'on trouve au rayon des pâtes et du riz ) et non de la semoule de couscous. Rien ne vous empêche néanmoins de réaliser cette salade avec du couscous.

J'utilise quasiment toujours des tomates Roma lorsque je dois les couper en dés. Les pépins s'ôtent facilement, la chair est ferme et on arrive donc à faire des cubes bien réguliers.

Utilisez un couteau de bonne qualité, bien aiguisé ou un couteau à dents pour couper les tomates; si la lame n'est pas bien affutée, elle glisse sur la peau dure des tomates et on a du mal à la couper... Avec un couteau à dents, c'est souvent plus facile !

On peut aussi utiliser des tomates cerises. Dans ce cas, coupez les en deux pour qu'elles "nourrissent" le boulghour avec leur jus.

Pour le poulet,  utilisez un reste de poulet rôti ou bien achetez des morceaux de poulet tout prêts, tout découpés en barquette au rayon charcuterie ou volaille de votre supermarché. Il en existe même aromatisés "façon kébab", dans ce cas, vous pouvez choisir ceux là...

J'utilise la plupart du temps, les fèves pelées Picard, mais attention à ne surtout pas trop les cuire, 3 mn grand maximum !!!! Cela devient très vite de la bouillie!! Rafraîchissez les dans un bain d'eau glacée (eau fraîche+ glaçons) dès la fin de cuisson et après égouttage (ne les laissez pas longtemps dans ce bain, juste le temps de stopper la cuisson) .
En ce moment on trouve des fèves fraîches, profitez-en ! Par contre, sachez qu'il faudra doublement les éplucher : une première fois pour les écosser (les sortir de leur cosse), puis une deuxième fois ( plutôt après cuisson ), où il faudra ôter la peau blanche qui entoure la fève.

On peut remplacer les fèves par des petits pois si vous n'en trouvez pas ou si vous n'aimez pas ça... Veillez tout de même à ne pas trop les cuire et à les garder bien verts et bien fermes !

Personnellement, j'adore la coriandre fraîche et j'en mettrais bien dans de nombreux plats ! Mais chez moi (et dans bien des foyers... voilà pourquoi je l'ai mise en "facultatif'... ), je suis bien la seule... Alors je me la rajoute dans mon assiette au dernier moment ( En fait,  j'en mets un chouïa dans le plat, mais chut! Faut pas leur dire...). Si chez vous tout le monde apprécie, profitez-en ! Le mariage menthe/coriandre est divin dans ce plat !!

Idem pour le Tabasco ! Chez nous on adore, donc j'en mets quoiqu'il arrive, mais vous pouvez l'apporter sur la table et que chacun se serve suivant ces goûts ( surtout si vous avez des petits ! ).

Pour grossir un peu la salade et apporter encore plus de fraîcheur, vous pouvez rajouter des petits dès de cougettes crues ou de concombre si vous aimez ça ( Berk!!!! Je déteste ça!!!!! ).
 
 

mardi 24 juin 2014

Poulet à la méridionale


Roule vers le sud, ma poule!!


Voici une recette qui a fait un tabac samedi midi au près de mes convives pour l'anniversaire de mon fils !

Riche en goût et en couleurs, elle a régalé autant le palais des petits que ceux des grands !

Facile comme toujours, il suffit d'anticiper un peu ...

Eh oui, la cuisson est longue ( Ça vous laissera largement le temps de préparer le reste du repas !!! ) et c'est ce qui fait la particularité de la recette !

Tout est cuit lentement à feu doux et du coup le poulet et les légumes sont confits et fondants !

Un régal pour ceux qui aiment les plats qui ont du caractère !!!



Poulet à la méridionale

Poulet à la méridionale



Ingrédients pour 8 personnes:


8 morceaux de poulet type hauts de cuisse
1 tête d'ail frais
1 gros oignon blanc
1 poivron rouge ou jaune
1 barquette de tomates cerises de 250 gr
1 branche de basilic
3 feuilles de laurier
1/2 chorizo 
4 piments verts jalapeno mexicains ou guindillas basques ( facultatif )
1/2 càc de piment d'espelette
1 càc bombée de sucre en poudre
sel, poivre
2 càs d'huile d'olive

Allumer le four à 180°.
Éplucher l'ail et la détailler en gousse.
Éplucher l'oignon et l'émincer.
Laver et couper le poivron en lamelles.
Laver et couper les tomates cerises en 2.
Ciseler grossièrement le basilic.
Couper les piments jalapenos en 2 ou 3.
Couper le chorizo en rondelles.
Prendre un plat à gratin et l'huiler légèrement au fond.
Disposer tous les éléments de la recette en les répartissant de façon équilibrée.
Saupoudrer d'une cuillère à café de sucre en poudre, d'1/2 cuillère à café de piment d'Espelette.
Saler et poivrer généreusement.
Arroser avec un filet d'huile d'olive.
Enfourner, baisser la température à 160°et faire cuire 2 h15 mn.
Arroser les cuisses de poulet avec le jus de cuisson toutes les 1/2 heures.


Poulet à la méridionale avant cuisson



Les secrets de la recette:

Servez avec du riz pour profiter pleinement du jus goûteux qui ce sera créé.

Quand je dis "une tête d'ail" ,  je ne parle pas de gousse mais bien de la tête complète...
Comme la cuisson est longue elles vont confire et ce sera délicieux.

Préférez toujours les têtes d'ail frais, surtout pour cette recette! L'ail est beaucoup plus doux et plus digeste! En cette saison vous n'aurez aucun mal à en trouver alors profitez-en tant que c'est la saison!!

J'ai choisi des tomates cerises jaunes et rouges pour un plat plus colorés, à vous de faire votre choix !

Idem pour le poivron ! Rouge ou jaune ? It's up to you!! Si vous aimez ça, vous pouvez en mettre un de plus.

Le chorizo n'est pas obligatoire. Personnellement j'adore et je trouve que ça apporte un goût particulier à la recette, mais ça apporte aussi beaucoup de gras... Entre le goût et le gras, il faut choisir !!

Les jalapenos sont des petits piments verts doux (enfin... par rapport à d'autres... ) très utilisés dans la cuisine mexicaine ( un petit coucou à Enrique au passage ! Allez découvrir son restaurant de cuisine rapide mexicaine  GoMex dans le centre commercial de la Confluence !!! Je vous le recommande vivement si vous êtes amateurs de cuisine tex-mex et... lyonnais!!! ) que l'on trouve au rayon produits du monde au rayon tex-mex ( ci-dessous ils sont émincés, mais ça convient aussi; dans ce cas 1càs devrait suffire... ) dans des bocaux ou en boîte en saumure ( conservés dans de l'eau salée ). Ils ont un petit goût fumé que j'apprécie particulièrement. Si vous avez la chance d'en trouver des frais, profitez-en !! Et pour atténuer le piquant, n'oubliez pas d'ôter les pépins et la partie blanche à l'intérieur...

Piments jalapenos émincés

Si vous en trouvez et que le goût vous a plu, testez le Tabasco vert au piment jalapeno, c'est délicieux! Ça met du peps dans les plats sans allumer le feu de vos papilles!

Les guindillas sont eux d'origines basques. Vous aurez peut-être moins de difficultés à en trouver dans nos contrées... Ils sont plus doux que les jalapenos et on les trouve souvent au rayon des produits espagnols des supermarchés en saumure également. Ils sont fréquemment servis en tapas. Cette fois-ci, ce sont eux que j'ai utilisé mais je préfère les jalpenos...

Piment guindillas

On peut grossir le plat en rajoutant quelques courgettes en tronçons pour transformer le plat en plat complet, dans ce cas, ajoutez les au bout d'une heure de cuisson.

Si vous avez des gros mangeurs à table, n'hésitez pas à rajouter 3 ou 4 pilons de poulet pour qu'ils puissent se resservir.


vendredi 20 juin 2014

Verrine façon tarte fraise rhubarbe


Verrine de saison !


Eh bien ça y est tous les changements sont faits !

Vous pourrez dès à présent accéder à votre blog avec l'adresse suivante :


J'espère que la newsletter va suivre et que mes chers abonnés recevront cette recette dans leur boîte mail... Suspense... Et grosse angoisse !!!! Wait and see...

Pas facile de s'en sortir quand on n'y connait rien en informatique pour opérer tous ces changements...

Bon, pour l'heure, revenons-en à l'essentiel : la GOURMANDISE !! C'est pour ça que vous êtes là, non ?

Je vous propose aujourd'hui une petite recette que j'adore et que je dédie aujourd'hui à Anne, "miss Rhubarbe"  ( pas la même que la dernière fois... des "Anne" j'en connais un paquet... et je pense, enfin j'espère, que chacun se reconnait quand je fais un petit clin d'oeil à l'une ou à l'autre...  Je ne vais quand même pas citer vos noms de famille ! Je ne pense pas que vous apprécieriez ;-)...), et à ma cousine Clémentine qui doit faire une recette similaire ce soir !

L'accord fraise/rhubarbe est un de mes favoris ! La douceur de la fraise atténue l'acidité de la rhubarbe pour donner un mélange tout à fait gourmand et délicieux !!

Essayez de les marier en confiture ( un des parfums préférés de mes enfants, contre toute attente... ) ou dans n'importe quel gâteau, comme par exemple ma tarte aux fraises et à la rhubarbe proposée sur ce site il y a tout juste un an ou remplacez le citron par des petits dés de rhubarbe dans mes muffins fraise-citron. Vous verrez, vous ne serez pas déçus, même si vous n'êtes pas fans de rhubarbe ( qui, il faut bien l'avouer est un aliment assez particulier, même si personnellement j'adore... ).

Profitez-en vite, c'est la pleine la saison !


Verrine façon tarte fraise rhubarbe

Verrine façon tarte fraise rhubarbe

Ingrédients pour 6 personnes :

Une dizaine de sablés bretons
20 gr de beurre
80 gr de sucre en poudre
200 gr de rhubarbe
250 gr de fraises ( soit une barquette )
1 pomme
1 pointe de couteau de vanille
2 feuilles de gélatine
1 càs de mascarpone

Éplucher la rhubarbe et la couper en tronçons pour en obtenir 200 gr.
Faire de même avec la pomme et la couper en morceaux.
Laver et équeuter les fraises.
Mettre le beurre, la pomme, la rhubarbe et le sucre dans une casserole et faire chauffer à feu moyen en mélangeant de temps à autre.
Faire tremper la gélatine dans de l'eau froide pour la ramollir.
Au bout de 10 mn de cuisson, ajouter les fraises et la vanille dans la casserole et laisser cuire encore 10 mn.
En fin de cuisson, couper le feu, essorer la gélatine et l'ajouter à la compote encore chaude.
Mélanger pour la faire fondre, puis ajouter la cuillère de mascarpone et tourner à nouveau pour bien répartir les derniers ingrédients introduits.
Laisser refroidir et verser la compote dans des verrines.
Placer ensuite les verrines au frais jusqu'au moment de servir.
Concasser les sablés bretons et au moment de passer à table les répartir sur la compote.

Les secrets de la recette :

Personnellement j'utilise les sablés Roudor mais vous pouvez utiliser toutes sortes de sablés bretons ou même les remplacer par d'autres biscuits sablés comme des broyés du Poitou, des galettes bretonnes, des croquants auvergnats, etc...

Si vous préférez, vous pouvez donner un coup de mixer dans la compote pour qu'elle soit bien lisse et uniforme.

Choisissez des fraises bien parfumées comme les maras des bois ou les charlottes.

La gélatine peut être remplacée par 1/2 cuillère à café d'agar-agar ( dans ce cas, introduisez le 2 ou 3 mn avant la fin de la cuisson car l'agar-agar a besoin de bouillir 2 mn pour être actif... ) ou carrément être supprimée. Mais la rhubarbe et la fraise apporte beaucoup d'eau et la compote risque d'être un peu liquide, dans ce cas, il faudra prolonger un peu la cuisson pour assécher un peu la compote de son eau de végétation...

À défaut de vraie vanille, utilisez du sucre vanillé, maison de préférence ou au minimum avec de la vanille naturelle. Évitez à tout prix les sucres vanillés "premier prix" à base de vanille de synthèse!!

mercredi 18 juin 2014

Clafoutis aux cerises


Le temps des cerises et... du changement...



Surprise !!!!

Eh bien voilà ! Comme je vous l'avais dit il y a quelques semaines, "les Ateliers de Kélou" changent de nom et deviennent "Recettes gourmandes by Kélou" !

Je remercie vivement tous ceux qui ont pris le temps de voter, soit sur le blog, soit sur Facebook, pour m'aider à choisir un nouveau nom !

Comme vous pouvez le constater le nom que j'ai choisi ne faisait pas partie de ceux proposés...

Quelques explications : le nom qui a remporté le plus de succès a été "Les recettes gourmandes de Kélou", mais plusieurs personnes m'ont suggéré d'enlever "Les"; or je ne trouvais pas que ça sonnait bien sans cet article... J'ai donc légèrement "anglicisé" le titre pour que ça sonne mieux tout en respectant le choix de mes chers internautes.

J'en ai profité, avec l'aide précieuse de ma fille ( Merci ma Puce !!! ) ,  pour "relooker" entièrement le blog    ( C'est un petit peu moins "girly" pour toi,  Andrew comme ça ? :) ).

L'adresse du blog devrait changer aussi dans les 24 à 48 h puisque j'en ai profité pour prendre un nom de domaine. Le temps que les synchronisations se fassent ( en espérant qu'il n'y ait pas de couacs et que je n'ai fait aucune bêtise en faisant les manips... ) et je vous en informerai dès que ce sera fait ( pour les abonnés à la newsletter, les changements devraient se faire automatiquement, enfin j'espère... ).

J'espère que tous ces changements vous plaisent... N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire pour me dire ce que vous en pensez et me faire des suggestions ! Tout n'est pas encore figé et peut encore changer...

Trêve de blabla !!

Je vous propose aujourd'hui une recette tout à  fait classique mais dont on m'a demandé plusieurs fois MA recette  ( un petit clin d'oeil à Laurence au passage ! )   et comme le temps des cerises est bientôt terminé     ( ceux de l'amour et de l'aventure eux ne le sont jamais ! Heureusement! Sinon quelle tristesse !!! :) ), il fallait bien que je vous poste une recette de cet ordre !

En plus, vous pourrez l'utiliser par la suite avec toutes sortes de fruits en fonction des saisons !



Clafoutis aux cerises

Clafoutis aux cerises

Ingrédients pour 6 personnes :

 

500 gr de cerises
3 oeufs
100 gr de sucre
65 gr de farine ( soit environ 3 càs )
150 gr de lait
200 gr de crème liquide
1 sachet de sucre vanillé ou 1 pointe de vanille en poudre
1/2 fève de tonka râpée ( facultatif )
10 gr de beurre + 1 càs de sucre pour le moule + 2 càs de sucre à parsemer sur le dessus


Allumer le four à 200°.
Beurrer le moule et répartir la cuillère à soupe de sucre en le faisant voyager sur les bords.
Répartir les cerises préalablement lavées, séchées et équeutées dans le moule.
Battre les oeufs en omelette dans un saladier.
Les mélanger avec le sucre, la farine, la vanille et la fève de tonka râpée jusqu'à ce que l'appareil soit bien homogène et qu'il n'y ait plus de grumeaux.
Ajouter la crème progressivement tout en continuant à battre, puis faire de même avec le lait. 
Verser la préparation sur les cerises et enfourner pour 45 mn en ayant soin de ramener la température du four à 160°.
5 mn avant la fin de la cuisson, sortir le clafoutis et répartir sur le dessus 2 cuillères à soupe de sucre en poudre et ré-enfourner pour les 5 dernières minutes.

clafoutis aux cerises


Les secrets de la recette:

On réalise généralement les clafoutis dans un plat à gratins et on ne les démoule pas. Mais libre à vous de le faire dans un plat d'un autre type et de les démouler ( dans ce cas, optez pour le moule en silicone sinon ce sera impossible ou compliqué... ).

Les clafoutis sont toujours meilleurs avec des cerises dont on n'a pas ôté les noyaux... Mes gros bébés de 17, 21 et 22 ans ne les mangent pas si je ne les dénoyaute pas... A vous de voir si vous préférez avoir un clafoutis plus goûteux et si vous avez le courage de les dénoyauter...

Préférez du lait entier pour réaliser cette recette.

Je vous ai déjà parlé de la fève de tonka dans mon article sur la panna cotta aux pistaches et aux griottes. N'hésitez pas à aller consulter cet article ( dans les secrets de la recette ) pour en savoir plus...

Si vous n'avez pas mis de fève de tonka et que vous avez dénoyauté vos cerises, je vous conseille, si vous en avez, d'ajouter un soupçon d'arôme ou d'huile essentielle d'amande amère. Une petite larme suffira à sublimer la saveur des cerises et donnera à votre clafoutis un goût particulier !

Vous pouvez à partir de cette recette de base, varier les plaisirs avec d'autres fruits comme la pêche, l'abricot et la poire qui se prêtent particulièrement bien à ce genre de plat. Mais ce sera aussi délicieux avec des pommes, d'autres fruits rouges, des prunes, de la rhubarbe, de l'ananas, etc...
En fonction du fruit utilisé, variez aussi les parfums. La vanille ira avec tous les fruits, mais vous pouvez par exemple mettre un soupçon de cannelle avec la pomme, un peu de gingembre avec la poire, quelques feuilles de verveine ciselée avec la pêche, du basilic avec l'abricot, etc...

Galette aux amandes

SO EASY !



Encore une recette super facile à faire et que vous allez adorer !

Rien de tel pour accompagner une salade de fruits ou une mousse au chocolat !

C'est un peu comme une tuile aux amandes géante (ou pas... ), mais sans oeufs et sans farine ... Ou plutôt un florentin géant sans fruits confits, sans miel et sans chocolat.

On se demande comment ça peut tenir, mais en fait ça tient ! Comme ça caramélise, les amandes sont tenues entre elles grâce au sucre...

Elle est vraiment d'une facilité déconcertante à faire ( si, si Marie-neige ! Promis !!! )  et va certainement devenir une de vos recettes fétiches.

Allez ! À vos fourneaux les gourmands ! Vous m'en direz des nouvelles...





Galette aux amandes

Galettes aux amandes version mini


Ingrédients pour une galette de 30 cm environ ou 12 à 15 petites soit pour 8 personnes :

130 gr d'amandes effilées
40 gr de beurre
100 gr de sucre en poudre
4 càs de lait


Allumer le four à 200°.
Mélanger tous les ingrédients.
Verser dans un moule ou sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.
Mettre au four pendant 10 mn.
Laisser refroidir avant de démouler.


Galette aux amandes version grand modèle


Les secrets de la recette :

Si vous voulez avoir une galette formant un beau rond, utilisez un moule à tarte ou un cercle. Mais n'oubliez pas de mettre au fond un papier sulfurisé ou utilisez un moule en silicone, sinon vous aurez du mal à démouler votre galette…
Un papier sulfurisé sur une plaque de four conviendra très bien aussi mais vous aurez plus de mal à obtenir une forme très régulière et le beurre aura tendance à s'échapper et à couler un peu partout ....

Vous pouvez également réaliser cette galette en version "mini" en utilisant un moule en silicone avec des empreintes pour tartelettes individuelles par exemple ou encore plus petits dans des empreintes de muffins. C'est plus facile à gérer en format mini et dans un plat en silicone car le beurre ne s'échappe pas et c'est plus facile à démouler.

Ce dessert est meilleur bien doré, n'hésitez pas à prolonger un peu la cuisson si nécessaire surtout pour une seule et grande galette.

Pour changer un peu, on peut ajouter quelques dés de zeste d'oranges confites... Voir même la badigeonner de chocolat. On se rapproche alors du goût et de l'aspect des florentins.

mardi 17 juin 2014

Makis de courgettes

À se rouler par terre !


Le maki est une spécialité originaire du Japon ( un petit coucou et des petits bisous au passage aux Youpions et à ma copine Tomoko !!! ) en forme de  "rouleau" ( c'en est d'ailleurs la traduction ).

Je ne pense pas que les japonais réalisent ce genre de makis, puisqu'habituellement ils sont réalisés à base de riz et de poisson cru, le tout enroulé dans une algue Nori et sont appelés " makizushis ".

Ce moment culturel passé, je vous propose donc aujourd'hui une recette très fraîche, inspirée des makis japonais certes, mais avec un très fort accent méditerranéen !!

Le visuel est sympa et ils remportent toujours un franc succès !

Cette recette est idéale pour les buffets d'été car elle peut se manger avec les doigts en une ou deux bouchées.

Pour un apéritif,  elle bluffera vos amis sans pour autant les ""gaver " avant de passer à table.

Et vous pourrez même la servir en entrée accompagnée d'une petite salade de mesclun.

Alors? Qu'est ce qu'on dit ?? Merci pour cette recette, Kélou  !!!



Makis de courgettes 

Makis de courgettes

Ingrédients pour environ 25 makis :

3 courgettes de taille moyenne 
200 gr de fromage frais de chèvre ou de brebis type "petit Billy"
40 gr de raisins secs ( soit 2 càs )
20 gr de pignons de pin (soit 2 càs )
1/2 bouquet de basilic
10 feuilles de menthe
1 càs d'huile d'olive
poivre

Préparer la farce :

Mettre le fromage frais dans un grand bol.
Hacher grossièrement au couteau les raisins secs et les pignons et les débarrasser dans le bol contenant le fromage.
Ciseler le basilic et la menthe et les ajouter à la préparation précédente.
Poivrer généreusement.
Ajouter l'huile d'olive et mélanger le tout pour que les ingrédients soient bien répartis dans la préparation.

Préparer les courgettes :

Nettoyer les courgettes.
Avec une mandoline, un bon couteau ou un épluche-légumes découper de fines lamelles de courgettes dans le sens de la longueur.

Préparer les makis :

Avec une cuillère, déposer un peu de farce sur tout la surface puis rouler la courgette sur elle-même.
Déposer sur le plat de service et procéder ainsi de suite jusqu'à épuisement des stocks.



Makis de courgettes vus du dessus


Les secrets de la recette:

Les makis ne peuvent malheureusement pas se préparer longtemps à l'avance... Les courgettes crues on tendance a rendre de l'eau et à perdre de leur croquant... Le plus tard sera donc le mieux !
Vous pouvez néanmoins préparer la farce à l'avance pour cela il n'y a aucun problème.

Choisissez des courgettes de taille moyenne ( plutôt petites que grosses ) et bien droites. Si vous prenez des courgettes trop " courbées " vous aurez du mal à faire de jolis rouleaux...

Les courgettes doivent avoir une épaisseur d'environ 2 ou 3 mm. Plus fines, elles vont se déchirer, plus épaisses se casser et vous aurez du mal à les rouler... 
Si vous avez une mandoline c'est l'outil idéal pour cette recette ( mais attention aux doigts!!!!! ). Avec un épluche-légumes, il est possible suivant l'écartement de ses lames que les tranches soient trop fines... et avec un couteau pas facile de faire des tranches fines et régulières...

Pour que les makis ne se déroulent pas, il faut bien mettre de la farce sur toute la longueur de la courgette ( mais sans pignon et raisin sec, juste du fromage... ) et bien les serrer dans le plat de service. Si ça ne suffit pas ( normalement ça devrait ) n'hésitez pas à les faire tenir avec un cure dent ( ce sera moins joli mais bon... ).

A défaut de fromage de chèvre ou de brebis, on peut aussi réaliser la recette avec un fromage frais de type St Morêt ou Madame Loïk de Paysan Breton.

Pour un goût plus soutenu on peut faire griller légèrement les pignons dans une poêle à sec.

Le poivre de Sechuan ( "Encore...", allez-vous me dire... Eh oui, on ne se refait pas !!! ) est particulièrement bien adapté pour cette recette.

Peut-être pourrez-vous tester la même recette avec des concombres, mais personnellement je déteste littéralement cela, donc ne comptez pas sur moi pour tester , mais j'imagine que ça doit pouvoir se faire...


vendredi 13 juin 2014

Macédoine aux oeufs

La salade d'Alexandre !


Quel autre sous-titre pouvais-je trouver pour cette salade ?

Une macédoine ( je vous rappelle qu'Alexandre le Grand était macédonien... ) !

 Mon petit dernier s'appelle Alexandre et adore cette salade ( et Dieu sait s'il n'est pas fan de salade... ) !

Pour certains, ça leur rappellera la cantine ( ça c'est pour Catherine... ) et donc pas forcément de bons souvenirs...

Mais une macédoine bien préparée, ça peut pourtant être tellement bon ! Ce serait dommage de s'en priver!

Et puis, avec les chaleurs que nous avons en ce moment, je ne sais pas ce qu'il en est pour vous, mais moi, je n'ai pas trop envie de manger chaud...

En plus, cette macédoine peut se transformer en deux temps trois mouvements en plat unique pour un repas du soir ( cf plus bas dans "les secrets de la recette" ) !

Pour d'autres idées de salades "fraîcheur" pour jours de canicule, retrouvez la salade de lentilles au saumon et aux pommes vertes, la salade de pois chiches à l'orientale,  la salade de haricots verts, et la salade de chou-orange-lardons-cranberries-cajou.



Macédoine aux oeufs

 
Macédoine aux oeufs

 

 

Ingrédients pour 4 ou 5 personnes :

600 gr de jardinière de légumes surgelée
4 oeufs
1 oignon blanc
3 càs de mayonnaise
1 càs de moutarde
1 càc de sauce créoline ( facultatif )
sel, poivre

Cuisson des ingrédients:
Faire cuire les oeufs 10 mn dans de l'eau frémissante.
Faire cuire la jardinière 10 mn à l'eau, 5 mn à l'auto-cuiseur ou mieux à la vapeur ( au Thermomix 12 mn dans le panier varoma, th° varoma vit 1. Remuer à mi-cuisson ) .
L'égoutter en fin de cuisson.
Préparation de la sauce:
Mélanger 4 cuillères à soupe de mayonnaise avec 1 cuillère à soupe de moutarde, du sel du poivre et si possible une cuillère à café de sauce créoline.
Montage du plat:
Émincer l'oignon blanc, le débarrasser dans le saladier de service, ajouter la jardinière et la sauce et mélanger.
Écaler les oeufs.
Les couper en 4 ou 6 et les déposer sur le dessus de la salade.


Macédoine aux oeufs

Les secrets de la recette:

Pour bien cuire les oeufs durs, il faut qu'ils soient à température ambiante et les plonger dans une eau tout juste frémissante. Évitez les gros bouillons qui vont entrainer la brisure de la coquille.
Plongez les dans de l'eau froide dès la fin de la cuisson en tapant leur coquille sur une surface dure pour laisser un peu d'eau s'infiltrer entre la coquille et l'oeuf ; Cela facilitera l'écalage.

La jardinière doit contenir au minimum des petits pois, des haricots verts et des carottes.
Généralement elles contiennent aussi des pommes de terre.
Évitez celles qui contiennent des oignons car généralement elles sont légèrement cuisinées et préparées pour être mangées chaudes...
Personnellement, je choisi les jardinières surgelées bio de Picard ou de Auchan. Je les aime bien car elles contiennent aussi des petits bouquets de chou fleur !
On peut bien-sûr, partir de légumes frais et faire sa propre composition de légumes en fonction de ses goûts personnels.
Mais par pitié, évitez les boîtes de conserve !!! Si vous voulez retrouver les plats de cantine, y a pas mieux...
L'avantage du mélange tout prêt étant qu'il n'y a qu'une seule et unique cuisson ! Et que tout est coupé et calibré !!! À partir de légumes frais, il faudra couper chaque légume en petits cubes et cuire chaque légume selon son temps de cuisson...

Pour bien cuire la macédoine, le mieux est d'utiliser la cuisson "vapeur". Dans la cuisson classique à la casserole, les légumes se gorgent d'eau et deviennent tout mous... Utilisez la cuisson à l'eau en dernier recours si vous n'êtes pas équipés d'un cuiseur vapeur ou d'un autocuiseur.

Ne suivez pas les instructions du sachet, il faut faire cuire les légumes un peu moins longtemps pour qu'ils gardent un peu de croquant. Enlevez 2 mn de cuisson au temps indiqué. Les instructions du sachet sont plutôt à respecter pour une utilisation chaude...

La sauce créoline de la Dame Henri Besson dont je vous ai déjà parlé dans un article précédent est une sauce d'origine guadeloupéenne qui met du peps dans tous les plats! À la maison on ne peut s'en passer et pour moi, c'est le petit truc qui change tout dans la recette. Mais si vous n'en trouvez pas ( cf où en trouver dans l'article sur la salade de lentilles au saumon et aux pommes vertes ou cliquez sur le nom du produit pour en savoir plus...), votre macédoine ne devrait pas pour autant être ratée, rassurez-vous!!

J'aime bien rajouter aussi parfois quelques brins de ciboulette ciselés.

L'oignon blanc n'est pas indispensable, il m'arrive de faire sans.

On peut aussi mélanger les oeufs avec la jardinière. Sur la photo ( vous avez vu les jolis petits pois et haricots ? Ils viennent de mon jardin potager !!! ) c'est plus joli avec l'oeuf dessus, mais parfois je mélange tout en même temps.

Pour un plat unique et complet, ou tout simplement pour varier les plaisirs,  rajoutez à votre macédoine au choix un sachet de 200 gr de cubes de jambon ou un sachet ( du même poids ) de petites crevettes roses cuites décortiquées ( surgelées ou fraîches ) !

Tian provençal


Misez tout sur les légumes de saison!


Voilà une semaine que je ne vous ai pas posté de recettes...

Avec ces semaines raccourcies, le temps me file entre les doigts et passe à toute allure !!

Et avec les 3 enfants qui ont fini les cours et qui sont à la maison, je ne vous dis pas les accompagnements à droite, à gauche, les repas...

Bon bref, je ne suis pas ici pour vous raconter ma vie...
A moins que ça ne vous intéresse plus que la cuisine ??? :) :)

Pour me faire pardonner de vous avoir abandonné à votre triste sort pendant si longtemps, j'ai décidé de vous en poster deux d'un coup !! Et oui! Deux recettes pour le prix d'une! C'est pas cool, ça ??

La première sera parfaite pour accompagner le barbecue de ce week-end et la seconde vous accompagnera en pique-nique au bord de l'eau les jours de grande chaleur !



 Tian provençal



Tian provençal



Ingrédients pour 8 personnes :


3 pommes de terre
2 courgettes
2 aubergines
2 poivrons rouges ou jaunes
2 oignons
2 gousses d'ail
1 bûche de chèvre
1 grosse càs de miel liquide
3 càs d'huile d'olive
thym
sel, poivre

Allumer le four à 150°.
Commencer par bien laver tous les légumes.
Éplucher l'oignon et l'ail.
Presser l'ail et la répartir au fond d'un grand plat à gratin avec une cuillère à soupe d'huile d'olive.
Émincer finement tous les autres légumes en gardant leur peau.
Ôter les pépins des poivrons.
Émincer également la bûche de chèvre.
Disposer les légumes et le chèvre dans le plat en les alternant.
Saler, poivrer et répartir le thym sur toute la surface.
Arroser le tian avec les 2 cuillères d'huile restante et la cuillère de miel.
Enfourner et faire cuire 1h30 à 2 heures à 150°.


Les secrets de la recette:

Choisissez si possible des légumes qui ont à peu près le même calibre pour avoir un joli tian qui cuit harmonieusement.

Coupez les oignons et les poivrons dans le sens horizontal ( idem pour les autres légumes mais c'est moins naturel pour ces deux derniers... ) pour qu'ils gardent de la tenue et soient manipulables...

Le chèvre n'est pas obligatoire bien-sûr mais il apporte à mon sens un petit plus. Mais pour ceux qui n'aiment pas le fromage il peut être bien-sûr supprimé...

Plus le tian est cuit, plus il sera confit et bon. Voilà pourquoi je vous ai mis une fourchette de cuisson entre 1h30 et 2 h. Au bout d'1h30 il sera cuit mais au bout de 2 h il sera fondant à souhait!!! A vous de voir comment vous l'aimez et surtout si vous avez le temps !!!

On peut aussi le faire cuire à feu plus fort moins longtemps mais personnellement je préfère cette cuisson lente et longue.

Préférez toujours du thym frais, plus goûteux que le sec...

On peut aussi rajouter 2 ou 3 tomates pour changer un peu.

vendredi 6 juin 2014

Panna cotta pistache-griottes

Les griottes débarquent !


Oh le jeu de mot minable...

Eh bien oui ! En ce 6 juin ( jour anniversaire du débarquement pour ceux qui n'auraient pas compris ou qui vivraient en ermite... difficile de passer à côté cette semaine... ), voilà tout ce qui m'est venu à l'esprit comme sous-titre pour la recette du jour... On fait ce qu'on peut !!! :)

Bref, revenons à nos moutons, enfin... à nos griottes !!

Vous allez me dire : " Encore une recette à base de pistache ?? "

Oui mais... C'est tellement bon !!! On va quand même pas se priver !!!

Et puis cette recette, ma petite soeur l'attend pour la réaliser ce week-end pour la Profession de Foi de sa fillotte ! ( Ma petite Nono je t'embrasse très fort ! ), alors vous avez encore droit à une recette à base de pistache...

Et ce n'est sûrement pas Anne, qui raffole de la pistache et qui était trop contente que je publie la recette des cigarettes russes fourrées à la pistache  il y a tout juste une semaine, qui va me contredire ! Pas vrai ??? Surtout maintenant que tu es équipée en pâte de pistache !

Et puis ceux qui ont investi dans un pot pourront ainsi très vite réutiliser ce précieux ingrédient !

La panna cotta est un dessert d'Italie du nord, dont le nom veut dire " crème cuite ".

C'est très facile à réaliser et il y a mille façons de l'interpréter !

Exactement le genre de recettes qui me permet d'assouvir ma créativité et que je ne réalise quasiment jamais deux fois de suite de la même façon !!

J'ai choisi de vous livrer aujourd'hui la recette d'une panna cotta aromatisée avec un accord que j'apprécie particulièrement : la pistache et la griotte!
Un mélange que vous retrouvez certainement prochainement dans d'autres desserts des Ateliers de Kélou ( qui, je vous le rappelle, ne s'appelleront bientôt plus comme ça...).

Je vous souhaite un très bon week-end de Pentecôte et n'oubliez pas de voter pour votre nom préféré si ce n'est déjà fait, en laissant un commentaire sur l'article " Sondage " précédemment posté...



Panna cotta pistache-griottes


Panna cotta pistache-griottes


Ingrédients pour 12 petites verrines ou 6 grandes:


Pour la compotée:
150 gr de griottes (surgelées ou fraîches)
25 gr de sucre
1 feuille de gélatine
1/2 bouchon de Kirsch ( facultatif )
Une pointe de fève de tonka râpée ou de vanille
Pour la panna cotta:
25 cl de crème liquide type fleurette
15 cl de lait
50 gr de sucre en poudre
40 gr de pâte de pistache
2 ou 3 feuilles de gélatine

Commencer par préparer la compotée:
Mettre la feuille de gélatine à ramollir dans de l'eau froide.
Faire cuire dans une casserole les griottes avec le sucre, le kirsch et la fève de tonka ou la vanille pendant 10 mn .
Ajouter la gélatine égouttée et remuer bien pour la faire fondre.
Verser et tasser la compotée au fond des verrines et laisser refroidir.
Préparer la panna cotta:
Mettre la gélatine à ramollir dans un bol d'eau froide.
Faire chauffer la crème et le lait jusqu'à frémissement.
Égoutter la gélatine et la faire fondre dans la crème chaude.
Ajouter le sucre et la pâte de pistache et bien mélanger pour que le sucre et la pâte se dissolvent dans la crème.
Au besoin, rajouter du colorant vert pour obtenir une jolie couleur.
Laisser tiédir un peu avant de verser sur la compotée de griottes.
Faire prendre au frais ( au minimum 4 heures ) jusqu'au moment de servir.


Les secrets de la recette :

J'ai indiqué 2 ou 3 feuilles de gélatine car personnellement je préfère la panna cotta pas trop gélifiée, j'en mets donc 2, mais si vous avez peur que la panna cotta ne soit pas assez prise, mettez en 3.

On peut aussi utiliser pour remplacer la gélatine, de l'agar-agar. Dans ce cas, mettez 3/4 de cuillère à café et faites bouillir avec la crème pendant 2 mn. Mais c'est plus difficile à doser et à maîtriser, voilà pourquoi je vous indique les proportions en gélatine...

J'ai choisi de mettre les griottes sous la panna cotta, comme une surprise à découvrir à la dégustation, mais on peut aussi faire l'inverse et déposer la compotée sur le dessus comme une panacotta classique ...

On peut aussi faire la même panna cotta  avec une compotée de framboise ou d'abricot qui se marient également très bien avec la pistache.

J'utilise habituellement les griottes Picard, j'aime leur goût et surtout l'équilibre entre l'acidité et le fruité. Mais la saison des griottes arrivent, donc profitez-en pour réaliser la recette avec des fraîches ! Au besoin, rajoutez un peu plus de sucre suivant la variété de griottes utilisées. Certaines sont très acides et nécessitent un peu ( voire beaucoup !! ) plus de sucre...

La fève de tonka, épice en provenance de la forêt amazonienne, est issue du fruit de l'arbre qui produit le teck ( tous vos meubles de jardin ! ).
C'est une épice qui a des notes de vanille, de caramel, d'amande amère, de muscade. Difficile de décrire cette épice si particulière et si raffinée qui fait des merveilles en pâtisserie ( mais aussi dans certains plats salés comme les viandes ou poissons blancs et les crustacées )... Le mieux c'est de tester !!!
Elle se râpe comme la noix de muscade avec une râpe fine. On la trouve dans le plupart des épiceries fines et sur internet sur le site que je vous indique fréquemment : Bien Manger.com.
Elle peut bien-sûr, si vous n'en trouvez pas, être remplacée par de la vanille.
Elle se marie très bien avec toutes les variétés de cerises et donc très bien avec la griotte.
Pour les curieux qui voudraient en acheter, voilà à quoi ça ressemble:

Fèves de tonka


Si vous n'avez pas de kirsch, vous pouvez également vous en passer, mais il renforce le goût de la compotée et ce sont toutes ces petites touches additionnées qui font la différence !

N'hésitez pas à rajouter un peu de colorant vert car la pâte de pistache donne parfois une couleur un peu fade tirant sur le kaki qui n'est pas toujours très appétissante... Juste une petite goutte de colorant lui donnera une couleur "amande" beaucoup plus avenante !

Pour renforcer le goût de pistache, on peut ajouter une petite goutte ( une larmichette quoi ! ) d'huile essentielle d'amande amère.

Pour une panna cotta encore plus gourmande, rajouter au moment de servir quelques pistaches caramélisées concassées !

mardi 3 juin 2014

Sondage


Mes chers petits internautes,

Je vous demandais dans mon article d'hier, de bien vouloir participer à un sondage pour m'aider à choisir un nouveau nom.

Je remercie tous ceux qui ont pris le temps de voter !

Malheureusement, il se trouve que la fonctionnalité que j'ai utilisé ne fonctionne pas...

Il y a un problème au niveau de mon hébergeur Bloger et je ne peux pas savoir quand il va être résolu...

Je vous propose donc, pour palier à ce problème de me laisser votre vote dans les commentaires à la suite de cet article ou sur ma page Facebook.

Si vous préférez "Les secrets gourmands de Kélou" écrivez simplement 1 ou "les secrets gourmands".

Si vous préférez "Les recettes gourmandes de Kélou", écrivez 2 ou "les recettes gourmandes".

Inutile de signer ( enfin, si vous voulez signer, je n'y vois aucun inconvénient...).

Je vous remercie par avance pour votre aide précieuse !

À très vite pour une nouvelle recette !!!


lundi 2 juin 2014

Le Rainbow cake


Happy birthday !!!


Eh oui! Voici tout juste un an, je me jetais dans l'aventure du blogging !!

Vous pouvez consulter mon tout premier article en cliquant ICI !

Rien de bien " folichon ", comme vous pourrez le constater... Mais il faut bien faire ses armes !

Ce même jour ( le 2 juin 2013 donc ), je publiais également ma première recette: le tiramisu aux fraises.

Je pense ( et surtout j'espère... ) avoir fait quelques progrès depuis !

Depuis ce jour, 116 articles publiés, 111 recettes dont 27 ont une version Thermomix spécifique !

Beaucoup de boulot, mais aussi beaucoup de joie et de plaisir !

Merci à tous mes fidèles lecteurs, et particulièrement à ceux qui ont la gentillesse de partager ce blog avec leurs amis !

Pour les 1 an du blog, j'avais l'intention de m'offrir : un changement de nom...

Quelle idée saugrenue, n'est ce pas ? Et pourquoi ???

Eh bien tout simplement parce que je n'ai plus les mêmes objectifs qu'il y a un an.

Lorsque j'ai démarré ce blog, je ne savais pas trop où j'allais...

Allais-je ouvrir des cours de cuisine ? Fabriquer des produits et les vendre ? Proposer un service de type traiteur ?

Bref, le blog me semblait être un bon support de communication pour me faire connaître et proposer par la suite mes services ou produits et j'ai donc laissé un champ large en choisissant comme nom :     Les Ateliers de Kélou.

J'étais loin de me douter à l'époque, de l'ampleur du travail qu'allait me demander le blog et surtout du plaisir que j'allais prendre à " bloguer " !

Mon seul et unique objectif à présent est de continuer le travail commencé et grimper petit à petit dans le référencement ( pour m'y aider, vous pouvez partager ce blog avec un maximum de vos amis! ).

Pour avoir un nom plus "axé" sur cette activité, j'ai donc choisi de changer le nom du blog,.  C'est un risque, certes, mais je suis prête à le prendre, car ce changement peut aussi "booster" les visites et améliorer mon référencement.

Comme j'ai toujours beaucoup de mal à prendre des décisions, je vous propose de m'aider à choisir le nouveau nom du blog en participant à un sondage. Dîtes-moi quel nom vous préférez, en répondant à la question sur le côté gauche de l'article; le nom qui remportera le plus de succès sera adopté !

Je vous remercie par avance pour votre participation !!

Pour fêter les un an du blog, je vous propose aujourd'hui un gâteau qui est justement, particulièrement adapté pour fêter les anniversaires, j'ai nommé : Le Rainbow cake !!!

Le Rainbow cake est un gâteau qui vient, bien-sûr des États-Unis, et qui est composé de différentes couches de couleurs différentes ( pas très bio tout ça pour une miss bio comme moi, me direz-vous... Mais une fois n'est pas coutume et il existe des colorants naturels, je vous en parle dans les secrets de la recette... ).

Chaque couleur représentant, vous l'aurez compris, une couleur de l'arc-en-ciel ( rainbow en anglais... ). Enfin... L'arc-en-ciel comporte 7 couleurs, le mien n'en comporte que 6... J'ai supprimé l'indigo.
 




Le Rainbow cake 

 

Rainbow cake pour les an du blog !




Ingrédients pour 8 à 10 pers:


Pour la pâte:
125 gr  de beurre
1 yaourt aux fraises
150 gr de sucre en poudre
3 oeufs
200 gr de farine
Des colorants alimentaires: au minimum du rouge, du bleu et du jaune

Pour la crème:
250 gr de mascarpone
150 gr de fromage frais type St Morêt ou Philadelphia
150 gr de sucre en poudre
le zeste d'un citron
1 point de vanille


Préchauffer le four à 180°.
Mélanger le beurre avec le sucre jusqu'à obtention d'un mélange mousseux.
Ajouter les oeufs et le yaourt puis mélanger.
Verser la farine et battre à nouveau.
Répartir la pâte obtenue dans 6 bols différents de façon équitable (environ 120 gr dans chaque bol).
Colorer chaque pâte avec les différents colorants afin d'obtenir : un jaune, un orange, un rouge, un vert, un bleu et un violet.
Prendre un moule (ou un cercle à pâtisser beurré et posé sur du papier sulfurisé) et étaler un bol de pâte bien régulièrement puis enfourner 10 mn.
Attendre quelques minutes, démouler délicatement et laisser refroidir.
Procéder de la même façon pour chaque couleur.
Préparer la crème pendant la cuisson des différentes couleurs:
Mélanger le mascarpone avec le sucre jusqu'à obtention d'une crème lisse .
Ajouter la vanille et le zeste de citron et bien mélanger.
Lorsque toutes les couleurs sont cuites,  au besoin recouper les bords de façon bien nette  et monter le gâteau en étalant  la crème sur chaque étage, excepté le dernier . Mettre au frais jusqu'au moment de servir.



Les secrets de la recette:

Sortez le mascarpone, le beurre et le St Morêt une heure avant la confection du gâteau.

N'hésitez pas à mettre beaucoup de colorant ! Ce qui est fun dans ce gâteau c'est la couleur ! Donc n'hésitez pas à forcer la dose en colorant !

Il existe des colorants d'origine naturelle que vous trouverez notamment dans la marque Terre Exotique et la marque ScrapCooking ( les couleurs de cette dernière sont plus vives et plus soutenues ).
Néanmoins, si vous souhaitez avoir des couleurs bien vives ( notamment pour le bleu et le violet ), vous ne couperez pas aux colorants d'origine chimique que l'on trouve dans tous les supermarchés avec les 3 couleurs de base ( marque Vahiné )...

Les différentes couches ne doivent pas colorer à la cuisson.

Je n'ai pas mis de poudre levante ( biacorbonate ou levure ) exprès, il n'y a pas d'erreur dans la recette à ce niveau là. Le gâteau ne doit en effet pas lever, sinon il y a risque qu'il ne lève pas de façon homogène et les couches doivent être fines...

Attendez que les différents couches du gâteau aient refroidi pour étaler la crème .

Si votre crème est trop liquide, le gâteau risque de s'affaisser au fil du montage des couches... Dans ce cas, placez le gâteau au congélateur pour figer la crème entre deux couches avant de rajouter un étage.

On peut éventuellement recouvrir le gâteau de glaçage blanc pour laisser la surprise des couleurs en ouvrant le gâteau. Dans ce cas, doublez les proportions de crème...

Le Rainbow cake glacé complètement


Pour une réception, multipliez les proportions par 3 ou 4 et faites les gâteaux sur une grande plaque à pâtisserie. J'ai fait ça pour l'anniversaire de ma maman où nous étions 80.  Après qu'elle ait soufflé les bougies, nous avons découpé le gâteau en petits carrés, c'était parfait !

On peut aussi faire des versions mini ou individuelles comme sur la photo avec la bougie. Cela permet de cuire les 6 couches en une seule fois en utilisant des empreintes individuelles.

La pâte du Rainbow cake avant cuisson


J'ai fait une fois une version avec un yaourt à l'ananas ( à la place de celui à la fraise ) et en remplaçant dans la crème, 60 gr de St Morêt par 60 gr de crème de coco et le zeste du citron jaune par un zeste de citron vert. Le résultat n'était pas mal du tout ! A tester quand vous aurez envie de changer...


Le Rainbow cake version maxi