#random-posts img{float:left;margin-right:10px;border:1px solid #999;background:#FFF;width:36px;height:36px;padding:3px}

vendredi 31 octobre 2014

Velouté de potiron inspiration thaïe version Thermomix



Laissez-vous envelouter !


Et voici comme promis, la version Thermomix que je n'avais pas eu le temps de vous poster ce matin...

Pas d'Halloween sans recette au potiron !

Aussi en cette veille de Toussaint, j'ai naturellement cherché quelle recette vous proposer...

J'ai mis récemment au point un gâteau délicieux à base de potiron et de marron sans gluten, mais je vous ai déjà proposé deux recettes sucrées de suite.... Il vous faudra donc être patients, je vous la posterai une autre fois!

Une recette du blog a eu un grand succès l'an dernier, c'est le velouté de butternut aux châtaignes  et je sais que vous êtes nombreux à apprécier ces délicieux breuvages si réconfortants dès que les premiers frimas arrivent et quant à moi j'en mangerais volontiers tous les soirs !

Le velouté de potiron étant par ailleurs une des reines des soupes, vous la proposer est apparu comme une évidence.

De plus c'est une recette qui peut être adaptée selon les circonstances, et servie soit de façon raffinée avec une petite mousse de lait ( ou une chantilly ) à la citronnelle ou à la coriandre, soit pour le quotidien, nature telle quelle.

Essayez ! Vous verrez, c'est un régal ! Même pour ceux qui n'aiment pas les recettes épicées ( si, si, Anne ! Je te promets que tu vas aimer ! Il suffit de doser les épices de façon subtile... ).


Velouté de potiron inspiration thaïe version Thermomix

Velouté de potiron inspiration thaïe version Thermomix et sa quenelle de mousse de lait à la citronnelle


Ingrédients pour 6 personnes :

Pour le velouté :
600 gr de chair de potiron
2 échalotes ou 3 càs d'échalotes surgelées ciselées
1 gousse d'ail
1 morceau de gingembre frais de 2/3 cm  
500 gr d'eau
1 cube de bouillon de poule
20 cl de lait de coco
1 càc de curry
5 gr de beurre
1 càc de sel
quelques tours de moulin de poivre ( ou baies ) de Sechuan
1 pointe de piment ( facultatif ) 
Pour la déco:
10 cl de lait ou de crème entière ( facultatif )
Quelques brins de coriandre fraîche ( facultatif )
1 brin de citronnelle ( facultatif )

Éplucher les échalotes, l'ail et le gingembre.
Mettre le Thermomix en marche vit 10 et les jeter par l'orifice sur le couteau pendant 5 secondes afin de les broyer.
Ajouter le beurre dans le bol et faire revenir l'échalote, l'ail et le gingembre pendant 4 mn position mijotage température Varoma.
Pendant ce temps éplucher et couper le potiron en cubes.
Verser les cubes de potiron, le curry, le bouillon, le sel, le poivre dans le bol et faire cuire 24 mn vit 3 th 100°.
À l'arrêt de la minuterie, ajouter le lait de coco et le piment.
Mixer 30 sec vit 10 f et servir sans attendre éventuellement parsemé de coriandre fraîche ciselée et ( ou ) d'une quenelle de mousse de lait ou de chantilly parfumée ( cf "les secrets de la recette" ).
Velouté de potiron inspiration thaïe


Les secrets de la recette :

On peut utiliser pour cette recette du potimarron ou de la butternut à la place du potiron.
Si vous utilisez du potimarron inutile de l'éplucher; frotter le bien sous l'eau et découper le avec la peau. Ceci n'est valable que pour le potimarron malheureusement...
Personnellement c'est la butternut que je préfère et que j'utilise le plus.

Si vous n'avez pas de gingembre frais, remplacez le par 1 cuillère à café de gingembre en poudre ou surgelé.

Idem pour l'ail et les échalotes. Ces substituts sont bien pratiques à avoir en stock et dépanne quand on est pressé ou à court... Pour les échalotes, je n'utilise d'ailleurs quasiment que ça.

Pour un goût thaï moins marqué, réalisez la recette telle quelle en remplaçant simplement le lait de coco par 20 cl de crème liquide.

Pour un parfum encore plus thaï, essayez de remplacer la cuillère de curry classique par une cuillère de pâte de curry rouge. Dans ce cas, inutile d'ajouter une point de piment. Le curry rouge est déjà bien épicé ;-) ! 

Pour un diner plus chic, on peut servir ce velouté avec une écume de lait  ou une quenelle de chantilly parfumée à la citronnelle ou à la coriandre ( sur la photo, c'est une écume de lait à la citronnelle faite avec l'Aeroccino ) . 
Pour parfumer la crème ou le lait, il vous faut les faire chauffer quasiment jusqu'à ébullition et y faire infuser un bâton de citronnelle émincé ou une poignée de feuilles de coriandre pendant une dizaine de minutes.  Concernant la coriandre, on peut aussi choisir de la mixer puis passer le mélange et obtenir ainsi une quenelle verte...
 
Pour l'écume de lait, trois solutions : 

-La plus simple et surtout à la portée de tous est d'utiliser un mixer plongeant : Prenez un récipient haut comme ceux livrés avec le mixer et introduisez un maximum d'air dans le lait en montant et descendant le mixer. Récupérez la mousse avec une cuillère et déposez la délicatement sur le potage. 
On peut aussi utiliser un fouet ou un batteur et prendre son mal en patience jusqu'à obtention d'une peu d'écume...
Pour faire un coeur comme sur la photo, un petit coup de couteau allant du potage vers l'écume, puis un autre coup de couteau à l'opposé, de l'écume vers le potage.
Velouté de potiron inspiration thaïe servi avec une mousse de lait à la citronnelle faite au mixer
Comme vous pouvez le constater, la mousse ( ou plutôt l'écume ) est beaucoup moins dense que la solution ci-dessous, mais c'est un bon début quand même !

-Deuxième solution, de loin la meilleure et la plus rapide : Utilisez un Aeroccino de Nespresso.

L'Aeroccino de Nespresso
C'est un petit appareil que l'on trouve dans les boutiques Nespresso ( ou sur internet ) et qui permet de faire de la mousse de lait pour les cappuccino et autres cafés fantaisie en quelques secondes ( merci Catherine de m'avoir fait découvrir ça!!! ). C'est magique ! On obtient une mousse dense et abondante qui tient très bien. 
La mousse obtenue avec l'Aeroccino
Je crois qu'il en existe d'autres modèles et que d'autres marques en font, mais comme je ne les connais pas, je ne vous en parlerai pas...
Par contre, ne faites pas comme moi, lisez bien la notice ;-) ! Il faut mettre un minimum de lait et utiliser du lait 1/2 écrémé ou entier pour que ça marche...

-Dernière solution: utilisez les petits fouets spéciaux pour faire de la mousse de lait qui ressemble à ça :
Mousseur à lait
On appelle cela des mousseurs à lait ou à cappuccino. J'avais acheté le mien, il y a fort longtemps chez Ikéa mais je pense que vous pouvez en trouver dans d'autres boutiques sans problème. C'est beaucoup moins bien que l'Aeroccino ( en tous cas, le mien...) mais aussi beaucoup moins cher ( je parle toujours du mien qui ne m'avait pas coûté grand chose...).
Mon amie Stéphanie de l'Atelier des cosmétiques ( cliquer dessus pour y accéder ) me signale qu'elle vend aussi ces petits mousseurs. Je vous invite à aller visiter son site pour découvrir les ateliers qu'elle anime avec beaucoup de talent, ainsi que tous les produits qu'elle vend afin de fabriquer vous même vos cosmétiques bios. Une bonne idée de cadeau à offrir pour noël ou pour préparer des cadeaux maison !

Quoiqu'il arrive, quelque soit la solution que vous utiliserez pour réaliser votre mousse de lait, il faut que vous récupériez la mousse avec une cuillère et ne pas la verser directement dans la soupe, car il y aura toujours au fond du récipient un peu de lait qui ne s'est pas transformé en mousse.
 
Pour la chantilly, après infusion, passez bien la crème et réfrigérez la jusqu'au moment de servir, puis utilisez soit un siphon ( dans ce cas la chantilly ne tiendra pas et il faudra vraiment la mettre à la dernière minute ), soit battez la avec un fouet ou un robot. Dans les deux cas, il faudra avoir pris soin d'utiliser de la crème entière et qu'elle soit bien froide.

Vous pouvez la servir en verrines pour l'apéritif avec une paille si vous la servez nature ou si vous la servez avec la mousse de lait, avec une cuillère et pourquoi pas avec une queue de crevette à cheval sur la verrine.
 

Velouté de potiron inspiration thaïe


Laissez-vous envelouter !



Pas d'Halloween sans recette au potiron !

Aussi en cette veille de Toussaint, j'ai naturellement cherché quelle recette vous proposer...

J'ai mis récemment au point un gâteau délicieux à base de potiron et de marron sans gluten, mais je vous ai déjà proposé deux recettes sucrées de suite.... Il vous faudra donc être patients, je vous la posterai une autre fois!

Une recette du blog a eu un grand succès l'an dernier, c'est le velouté de butternut aux châtaignes  et je sais que vous êtes nombreux à apprécier ces délicieux breuvages si réconfortants dès que les premiers frimas arrivent et personnellement j'en mangerais volontiers tous les soirs !

Le velouté de potiron étant par ailleurs une des reines des soupes, vous la proposer est apparu comme une évidence.

De plus c'est une recette qui peut être adaptée selon les circonstances, et servie soit de façon raffinée avec une petite mousse de lait ( ou une chantilly ) à la citronnelle ou à la coriandre, soit pour le quotidien, nature telle quelle.

Essayez ! Vous verrez, c'est un régal ! Même pour ceux qui n'aiment pas les recettes épicées ( si, si, Anne ! Je te promets que tu vas aimer ! Il suffit de doser les épices de façon subtile... ).


Velouté de potiron inspiration thaïe

Velouté de potiron inspiration thaïe et sa quenelle de mousse de lait à la citronnelle


Ingrédients pour 6 personnes :

Pour le velouté:

600 gr de chair de potiron
2 échalotes ou 3 càs d'échalotes surgelées ciselées
1 gousse d'ail
1 morceau de gingembre frais de 2/3 cm

500 gr d'eau
1 cube de bouillon de poule
20 cl de lait de coco
1 càc de curry

5 gr de beurre
1 càc de sel
quelques tours de moulin de poivre ( ou baies ) de Sechuan
1 pointe de piment ( facultatif )

Pour la déco:
10 cl de lait ou de crème entière (facultatif)
Quelques brins de coriandre fraîche (facultatif)

1 brin de citronnelle ( facultatif )

Éplucher et ciseler les échalotes.
Éplucher et hacher l'ail et le gingembre.
Éplucher et couper le potiron en cubes.
Faire revenir l'échalote dans le beurre jusqu'à ce qu'elle devienne translucide.
Ajouter le gingembre et l'ail et poursuivre la cuisson environ 1 mn.
Verser les cubes de potiron, le curry, le bouillon, le sel, le poivre et l'eau et porter à ébullition.
Baisser le feu et faire cuire environ 20 mn.
Ajouter le lait de coco et le piment.
Mixer finement et servir sans attendre éventuellement parsemé de coriandre fraîche ciselée et (ou) d'une quenelle de mousse de lait ou de chantilly parfumée (cf "les secrets de la recette").

Au Thermomix:
Éplucher les échalotes, l'ail et le gingembre.
Mettre le Thermomix en marche vit 10 et les jeter par l'orifice sur le couteau pendant 5 secondes afin de les broyer.
Ajouter le beurre dans le bol et faire revenir l'échalote, l'ail et le gingembre pendant 4 mn position mijotage température Varoma.
Pendant ce temps éplucher et couper le potiron en cubes.
Verser les cubes de potiron, le curry, le bouillon, le sel, le poivre dans le bol et faire cuire 24 mn vit 3 th 100°.
À l'arrêt de la minuterie, ajouter le lait de coco et le piment.
Mixer 30 sec vit 10 f et servir sans attendre éventuellement parsemé de coriandre fraîche ciselée et ( ou ) d'une quenelle de mousse de lait ou de chantilly parfumée ( cf "les secrets de la recette" ).
Velouté de potiron inspiration thaïe


Les secrets de la recette :

On peut utiliser pour cette recette du potimarron ou de la butternut à la place du potiron.

Si vous utilisez du potimarron inutile de l'éplucher; frotter le bien sous l'eau et découper le avec la peau. Ceci n'est valable que pour le potimarron malheureusement...
Personnellement c'est la butternut que je préfère et que j'utilise le plus.
Si vous n'avez pas de gingembre frais, remplacez le par 1 cuillère à café de gingembre en poudre ou surgelé.

Idem pour l'ail et les échalotes. Ces substituts sont bien pratiques à avoir en stock et dépanne quand on est pressé ou à court... Pour les échalotes, je n'utilise d'ailleurs quasiment que ça.

Pour un goût thaï moins marqué, réalisez la recette telle quelle en remplaçant simplement le lait de coco par 20 cl de crème liquide.

Pour un diner plus chic, on peut servir ce velouté avec une écume de lait ou une quenelle de chantilly parfumée à la citronnelle ou à la coriandre (sur la photo, c'est une écume de lait à la citronnelle) .
Pour parfumer la crème ou le lait, il vous faut les faire chauffer quasiment jusqu'à ébullition et y faire infuser un bâton de citronnelle émincé ou une poignée de feuilles de coriandre pendant une dizaine de minutes.  Concernant la coriandre, on peut aussi choisir de la mixer puis passer le mélange et obtenir ainsi une quenelle verte...

Pour l'écume de lait, trois solutions :
-La plus simple et surtout à la portée de tous, est d'utiliser un mixer plongeant : Prenez un récipient haut comme ceux livrés avec le mixer et introduisez un maximum d'air dans le lait en montant et descendant le mixer. Récupérez la mousse avec une cuillère et déposez la délicatement sur le potage.
On peut aussi faire sa mousse avec un batteur électrique ou un fouet à main et prendre son mal en patience jusqu'à obtention d'une jolie écume..
Pour faire un coeur comme sur la photo, un petit coup de couteau allant du potage vers l'écume, puis un autre coup de couteau à l'oposé, de l'écume vers le potage.
Velouté de potiron inspiration thaïe servi avec une mousse de lait à la citronnelle faite au mixer
Comme vous pouvez le constater, la mousse (ou plutôt l'écume) est beaucoup moins dense que celle réalisée ci-dessous, mais c'est un bon début quand même !

-Deuxième solution, de loin la meilleure et la plus rapide: Utilisez un Aeroccino de Nespresso.

L'Aeroccino de Nespresso
C'est un petit appareil que l'on trouve dans les boutiques Nespresso (ou sur internet) et qui permet de faire de la mousse de lait pour les cappuccino et autres cafés fantaisie en quelques secondes. C'est magique! On obtient une mousse dense et abondante qui tient très bien.
La mousse obtenue avec l'Aeroccino

D'autres marques en font aussi je crois, mais comme je ne les ai jamais vu fonctionner, je ne vous parle que de ce que je connais...
Par contre, ne faites pas comme moi, lisez bien la notice ;-) ! Il faut mettre un minimum de lait et utiliser du lait 1/2 écrémé ou entier pour que ça marche...

-Dernière solution: utilisez les petits fouets spéciaux pour faire de la mousse de lait qui ressemble à ça :
Mousseur à lait

On appelle ça des mousseurs à lait ou à cappuccino. J'avais acheté le mien, il y a fort longtemps chez Ikéa. Ça fonctionne à piles mais il faut être patient... D'autres marques sont peut-être plus efficaces que le mien. Pour moi c'est beaucoup moins bien que l'Aeroccino mais c'est aussi beaucoup moins cher (enfin celui que j'avais acheté...).
Mon amie Stéphanie de l'Atelier des cosmétiques (cliquer dessus pour y accéder) me signale qu'elle vend aussi ces petits mousseurs. Je vous invite à aller visiter son site pour découvrir les ateliers qu'elle anime avec beaucoup de talent, ainsi que tous les produits qu'elle vend afin de fabriquer vous même vos cosmétiques bios. Une bonne idée de cadeau à offrir pour noël ou pour préparer des cadeaux maison!

Qu'importe la technique que vous aurez choisie pour faire votre mousse de lait, dans les 3 cas, il vous faudra la récupérer à l'aide d'une cuillère et la déposer délicatement sur la soupe et ne pas verser la mousse directement car vous risquez de verser du lait (il en reste toujours un peu au fond qui ne s'est pas transformé en mousse...) et pas de la mousse.
Pour la chantilly, après infusion, passez bien la crème et réfrigérez la jusqu'au moment de servir, puis utilisez soit un siphon (dans ce cas la chantilly ne tiendra pas et il faudra vraiment la mettre à la dernière minute), soit battez la avec un fouet. Dans les deux cas, il faudra avoir pris soin d'utiliser de la crème entière et qu'elle soit bien froide.

Vous pouvez la servir en verrines pour l'apéritif avec une paille si vous la servez nature ou si vous la servez avec la mousse de lait, une cuillère et pourquoi pas avec une queue de crevette à cheval sur la verrine.

mercredi 29 octobre 2014

Cake rose aux pralines, amandes et biscuits de Reims



Qui dit Octobre rose, dit cake rose



"Octobre rose", ça vous dit quelque chose?

Vous avez sûrement vu des affiches ou entendu des publicités ou des reportages à la radio ou à la télé... La tour Eiffel illuminée en rose le 7 octobre, c'est une des manifestations organisées pour Octobre rose.

C'est une campagne de sensibilisation lancée par l'association "le cancer du sein parlons en" pour sensibiliser les femmes à l'importance du dépistage qui sauve des milliers de vies par an (ma propre soeur a été dépistée précocement et a pu ainsi éviter bien des désagréments comme la chimio et peut-être sauvée sa vie...).

Le mois d'octobre touche bientôt à sa fin et je tenais, à ma façon, à manifester mon soutien à tous ceux et celles qui se battent contre cette saleté de maladie qui touche une femme sur 8, et essayer de vous sensibiliser sur l'importance du dépistage.

Je n'ai aucune prétention ni aucune compétence en la matière, et vous vous demandez peut-être ce qu'un article comme ça vient faire ici sur un blog de cuisine, mais si le fait de lire cet article peut en réveiller ne serait ce que l'une d'entre vous, ce serait formidable ! Mon petit caillou à l'édifice...

Cette recette est aussi une manière pour moi de mettre en lumière ceux qui luttent dans l'ombre, aussi bien les malades (je pense tout particulièrement à mon amie France qui se bat courageusement en ce moment après plusieurs récidives et à qui je dédie cette recette) que les chercheurs (grâce à leurs progrès, 80% des cancers sont actuellement guéris).

Je vous invite aussi à aller visiter le site de l'ARC et de signer le manifeste de soutien aux chercheurs, de vous informer sur le dépistage sur l'un des deux sites cités, de sensibiliser vos proches, pourquoi pas de soutenir financièrement la recherche et surtout d'aller faire votre mammographie lorsque votre médecin vous la prescrit.

À présent, enfilez votre tablier, et direction la cuisine, pour apporter un peu de douceur et de réconfort à ceux qui en ont besoin !



  Cake rose aux pralines, amandes et biscuits de Reims

Gâteau rose aux pralines, amandes et biscuits de Reims

Ingrédients pour 8 à 10 personnes :

1 yaourt
3 oeufs
100 gr de beurre
150 gr de sucre en poudre
100 gr de poudre d'amande
125 gr de biscuits roses de Reims ou de poudre de biscuits
50 gr de farine
100 gr de pralines roses entières ou mieux concassées
1/2 bouchon de rhum
1 sachet de sucre vanillé ou 1/2 càc de poudre de vanille
une pincée de sel
1/2 sachet de levure chimique ou 1/2 càc de bicarbonate de soude colorant rouge (facultatif)
Allumer le four à 180°.

Faire fondre le beurre et le laisser refroidir.
Mixer finement les biscuits roses (si besoin).
Concasser grossièrement les pralines (si besoin).
Casser les oeufs dans un saladier et les mélanger vivement avec le sucre et la vanille.
Ajouter le beurre, le rhum et le yaourt et battre à nouveau.
Verser à présent les éléments secs: poudre de biscuits, poudre d'amande, farine, sel et levure et bien mélanger pour obtenir une pâte sans grumeau.
Ajouter les pralines concassées et éventuellement un peu de colorant rouge.
Mélanger délicatement.
Beurrer un moule à cake et y verser la pâte.
Enfourner et faire cuire 50 mn.

Gâteau rose aux pralines, amandes et biscuits de Reims
Les secrets de la recette :

On trouve de la poudre de biscuits roses déjà broyés (Maison Fossier) qui est faite pour réaliser des desserts. Si vous en trouvez n'hésitez pas à l'utiliser (personnellement c'est ce que je fais et vous pouvez en commander en cliquant sur le lien rose).
Poudre de biscuits roses de la maison Fossier
Idem pour les pralines, tout du moins dans la région lyonnaise où on l'utilise beaucoup pour faire la fameuse tarte aux pralines et pour la brioche à la praline (cliquez sur les recettes pour y accéder) -qui n'est pas à proprement parler une spécialité lyonnaise puisqu'elle trouve plutôt son origine chez nos voisins savoyards et que l'on appelle chez eux brioche de St Genix, mais au fil du temps les lyonnais se la sont peu à peu appropriés (ces coquins!!!)-.
Chez nous on la trouve donc broyée en sachet de 500 gr dans presque tous les supermarchés au rayon fruits secs, confiserie ou boulangerie (cliquez ICI ou sur le lien du mot "pralines" pour en commander si vous n'en trouvez pas dans votre région).
Sachet de 500 gr de pralines concassées

Pour jouer la carte du rose jusqu'au bout, si vous avez un yaourt à la fraise ou à la framboise, utilisez le, le gâteau n'en sera que meilleur.

Pour obtenir un gâteau bien rose, il vous faudra sans doute ajouter un peu de colorant rouge qui est bien-sûr facultatif.

Beurrez bien le moule car les pralines vont caraméliser à la cuisson et donc le démoulage risque d'en être compliqué... Attendez une dizaine de minute avant de procéder au démoulage mais n'attendez pas que le gâteau ait complètement refroidi.

On peut aussi supprimer la farine. La première fois, je l'avais fait sans farine (uniquement avec la poudre de biscuits), mais j'ai trouvé qu'il avait du mal à monter (par manque de gluten sans doute...), voilà pourquoi j'en ai rajoutée dans mon deuxième essai. Mais au niveau du goût c'était parfait sans farine (peut-être un peu sucré à mon goût mais pas au goût de mes enfants!), donc si vous le souhaitez vous pouvez tester sans.

On peut servir ce gâteau accompagné d'une crème anglaise ou pour accompagner une île flottante.

Pour le goûter, il fait merveille auprès des enfants et des ados! Et auprès des mamans pour accompagner leur tea-time ;-) !

Gâteau rose aux pralines, amandes et biscuits de Reims

dimanche 26 octobre 2014

Figues confites aux épices et à l'orange


Dernière ligne droite avant la fin... des figues !


Hello les petits internautes !

Kélou est de retour après une petite semaine de break !

Je vous ai manqués ? Allez pour me faire pardonner, je vais essayer de vous poster trois recettes cette semaine !

Pour commencer, une recette hyper facile à réaliser et néanmoins très raffinée !

La saison des figues touche à sa fin et il était temps que je vous propose ce basique de la maison qui fait toujours son petit effet.

Un parfait dessert d'automne qui commence déjà à prendre des avant-goûts de fête de Noël avec ces parfums d'épices .

Servies avec une boule de glace c'est vraiment un délice !

Pour les amateurs de figues n'hésitez pas à retrouver les recettes sucrées-salées de figues rôties au chèvre-miel et romarin postée en début de mois et la salade folle aux figues marinées et aux pignons.


Figues confites aux épices et à l'orange

Figues confites aux épices et à l'orange

 

Ingrédients pour une vingtaine de figues :

20 figues violettes
250 gr de sucre en poudre
400 gr d'eau
1 orange non traitée
2 étoiles de badiane
2 bâtons de cannelle
1 gousse de vanille

Prélever le zeste de l'orange avec un économe.
Presser le jus.
Nettoyer délicatement les figues sous l'eau.
Les disposer dans un faitout avec le sucre, l'eau, le jus d'orange, le zeste et les épices et porter à ébullition.
Laisser cuire à feu doux environ 50 mn en retournant les figues toutes les 10 mn afin qu'elles cuisent de façon uniforme.
Retirer les épices au moment de servir.

Figues confites aux épices et à l'orange

Les secrets de la recette :

Servez ces figues de préférence tièdes accompagnées de glace à la vanille, aux spéculoos ou aux calissons, accompagnées de biscuits.
Vous pouvez aussi les servir froides mais c'est tièdes qu'elles révèleront le mieux leurs saveurs.

La glace peut être remplacée par une cuillère à soupe de mascarpone légèrement sucré et vanillé ou par un peu de crème anglaise.

On peut aussi les servir parsemées de fruits secs concassés ( des noix, des amandes... ) ou de spéculoos broyés. 

Généralement j'en sers 2 ou 3 par personnes suivant la dose de glace que j'y ajoute. vous pouvez aller jusqu'à 4 si vous les servez telles quelles.

J'ai choisi de les faire dans un faitout car mes figues en couvraient parfaitement le fond. Avant je les faisais à la casserole; les deux solutions sont donc possibles. L'important est que les figues recouvrent le fond sans être compressées ni perdues dans le contenant. Ainsi, le liquide recouvrira au maximum les figues et elles cuiront mieux.

Le liquide va tranquillement réduire,  s'épaissir et se transformer en sirop tout au long de la cuisson. Personnellement j'en arrose mes figues ( et surtout la glace ! ) au moment de servir car le jus obtenu est un régal et un concentré de saveurs, peut être trouverez vous cela trop sucré et préférerez-vous les servir sans. À vous de voir...

Choisissez des oranges de préférence bios ( cela ne vous dispense pas de les nettoyer...) et quoiqu'il arrive non traitées pour pouvoir en prélever le zeste sans crainte. Inutile d'utiliser une râpe, un économe fera très bien l'affaire puisque le but est de parfumer le sirop.
Vous pouvez aussi utiliser un zesteur et servir les figues avec les filaments de zeste délicatement confits, ce sera un régal aussi !

Si vous n'avez pas d'épices entières, vous pouvez bien-sûr les remplacer par 1 cuillère à café de cannelle et deux sachets de sucre vanillé. Pour la badiane, vous aurez de la difficulté à la trouver en poudre mais vous pouvez vous en passer ou la remplacer par un clou de girofle ou un peu de noix de muscade; le goût en sera forcément différent mais l'esprit sera plus ou moins le même.   

À la saison des figues, je prépare plusieurs fournées de ces figues et je les congèlent dans des petites boîtes pour les ressortir tout au long de l'hiver pour des dîners où je n'ai pas beaucoup de temps.

Peut-être aurez-vous besoin d'adapter le temps de cuisson en fonction de l'intensité du feu de cuisson et de la consistance que vous souhaitez obtenir ( plus ou moins 10 mn ). Plus la cuisson sera longue, plus les figues seront confites et le jus de cuisson sirupeux et épais.
figues confites aux épices et à l'orange
 
  

samedi 18 octobre 2014

Cake perdu façon croque-monsieur


Ça ne mange pas de pain de faire des économies...



Et voici le dernier épisode de la série sur le pain perdu !

Non, non, ne pleurez pas! Je reviendrai avec mon pain perdu !

Mais je ne voudrais pas vous lasser, donc je vais m'arrêter là pour le moment, mais je vous proposerai certainement à nouveau d'autres recettes anti-gaspillage à base de pain car j'ai encore plein d'idées qui germent à ce sujet dans ma p'tite tête !

Je ne sais pas si vous le saviez, mais il se trouve que j'ai lancé ce thème la semaine où a eu lieu la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire ! Et en plus je ne l'ai pas fait exprès ( si, si, j'vous promets !)... C'est pas beau ça ?? Merci à Marie de me l'avoir signalé, sans elle je ne m'en serais peut-être pas rendue compte...

Cela me confirme que mon instinct est toujours mon meilleur ami! En cuisine comme ailleurs ! Instinctive je suis, instinctive donc, je resterai !!

Après le pain perdu divin qui tentait de percer les secrets de celui du café Thomas ( le meilleur jamais mangé !!! ) , le gâteau perdu aux pommes, c'est une version salée que je vous propose aujourd'hui.

Les enfants et les ados vont adorer ce croque-monsieur déstructuré !

Accompagné d'une petite salade ça fera un parfait repas du soir.

Bon week-end à tous et bonnes vacances de la Toussaint aux écoliers!!


Cake perdu façon croque-monsieur

Cake perdu façon croque-monsieur

Ingrédients pour 4 à 6 personnes :


150 gr de pain
4 oeufs
30 cl de lait
200 gr de comté ou à défaut d'emmental
120 gr de jambon en tranches ou râpé
sel, poivre
une pointe de muscade râpée ( facultatif )
un peu de beurre pour le moule


Couper le pain en petits cubes.
Râper le fromage.
Battre les oeufs en omelette.
Ajouter le lait et le comté râpé.
Saler, poivrer et ajouter une pointe de muscade râpée.
Verser tout le pain dans le mélange oeuf/lait et le laisser tremper 1/2 heure minimum en remuant de temps à autre.
Allumer le four à 180°.
Une fois que tout le liquide est absorbé, beurrer un moule à cake.
Verser la moitié de la préparation, disposer le jambon et verser la fin du mélange pain/oeuf/lait.
Enfourner pour 40 mn.
Cake perdu façon croque-monsieur

Les secrets de la recette :

Pour le nombre de convives, j'ai mis entre 4 et 6 personnes car cela dépendra de ce que vous faites à côté pour le repas et de l'appétit de ces derniers... Si vous ne faites qu'une salade avec, il faudra bien deux parts par personnes et dans ce cas à 4 vous en viendrez à bout sans problème. Si le reste du repas est plus consistant, pour 6 ça devrait être bien.

Utilisez un grand saladier pour préparer le mélange oeufs/lait. Un saladier dans lequel vous pourrez rajouter tout le pain à tremper pour qu'il soit complètement immergé.

Laissez bien imbibé le mélange avec le pain, cela peut prendre de 30 mn à plusieurs heures suivant la dureté initiale du pain. Venez donner un coup de cuillère de temps en temps afin que tous les morceaux soient imbibés de façon homogène.

Ici j'ai utilisé du râpé de jambon, mais pour un effet plus "croque-monsieur", disposez sur toute la longueur du cake, des tranches de jambon que vous plierez en plusieurs épaisseurs. Dans ce cas, utilisez un bon couteau pour servir afin de pouvoir découper les tranches de jambon sans encombre.

Et pour un effet encore plus "croque-monsieur", au lieu de râpé le comté, découpez de fines tranches et déposez les au dessus et en dessous du jambon comme pour un véritable croque-monsieur.

Vous pouvez tout aussi bien ne pas chercher "l'effet croque-monsieur" et mélanger le jambon râpé et le comté avec l'appareil pain/oeufs/lait, vous obtiendrez une sorte de cake salé.

Beurrez bien votre moule à cake ( pour les cakes, je n'utilise pas de moule en silicone, je trouve qu'ils s'écartent à la cuisson et donnent au cake une forme ventrue qui ne me plait pas... ) si vous ne voulez pas avoir des soucis de démoulage ( Non!! Je ne vous ferai pas le plaisir de vous faire une grande tirade ambigüe sur le démoulage de cake ;-).... ).

jeudi 16 octobre 2014

Gâteau perdu aux pommes

Tout n'est pain perdu !!


Il y a deux jours, je vous proposais la recette du pain perdu. Une recette qui, à ma grande surprise, a fait le buzz ! Finalement, pas besoin de se compliquer la vie!  Ce sont les choses les plus simples qui plaisent le plus ;-) !!!

Mais comme je vous le disais aussi précédemment, ça fait un petit moment que je travaille les recettes autour des restes de pain. Il faut vous avouer que pour la première fois de ma vie, j'ai gagné à un jeu ! Et j'ai gagné une chose pas banale.... 1 an de pain gratuit à raison de 4 baguettes par jour dans les boulangeries Ange !!!!

Inutile de vous dire qu'à ce rythme là, même si je ne vais pas tous les jours récupérer 4 baguettes, du pain rassi j'en ai un peu en stock... Et comme, mon éducation veut que l'on ne gâche pas la nourriture, je recycle!

Mes enfants commencent d'ailleurs à être un peu en overdose de recettes à base de pain, mais bon... Au final, ils trouvent qu'elles ne sont pas si mal les p'tites recettes de maman !

J'ai fait plusieurs essais de gâteaux à différents parfums et en utilisant différentes méthodes :

Dans le premier j'ai laissé le pain en tranches et je l'avais parfumé aux agrumes. C'était délicieux mais la consistance n'était pas top et c'était surtout difficile à couper, à retravailler donc...

Le second, était à la banane et au chocolat et dans celui ci j'avais mixé le pain. Mon mari a adoré mais personnellement j'ai trouvé la texture un peu "plouf-plouf", à revoir aussi...

Le troisième essai fut le bon et c'est la recette que je vous propose aujourd'hui ! Une recette à base de pommes puisqu'on est en pleine saison et une recette "super sweet" qui devrait plaire à tous !

Pour clore ce cycle sur le pain perdu, je vous proposerai la prochaine fois une recette salée.

Gâteau perdu aux pommes

Gâteau perdu aux pommes

Ingrédients pour 8 personnes :


6 oeufs
150 gr de pain
2 ou 3 pommes
25 cl de crème liquide
150 gr de sucre
1/2 càc de vanille en poudre ou 2 sachets de sucre vanillé
1 ou 2 càs de calvados ( facultatif )
sucre glace ( facultatif )

Couper le pain en petits morceaux comme des cubes.
Le pain coupé en cubes
Battre les oeufs en omelette.
Ajouter la crème, le sucre, la vanille et le calvados et battre à nouveau.
Ajouter les morceaux de pain et bien mélanger.
Laisser le pain s'imbiber du liquide en tournant de temps à autre.
Allumer le four à 160°.
Éplucher les pommes et les couper en gros cubes.
Les ajouter au mélange pain/oeufs/crème.
Verser dans un moule à manqué et enfourner pour 50 mn.
Sortir du four et laisser tiédir avant de démouler.
Retourner le gâteau et saupoudrer de sucre glace.

Gâteau perdu aux pommes

Les secrets de la recette :

Utilisez un grand saladier pour préparer l'appareil à pain perdu. Un saladier dans lequel vous pourrez rajouter tout le pain à tremper pour qu'il soit complètement immergé.

Laissez bien imbibé le mélange avec le pain, cela peut prendre de 30 mn à plusieurs heures suivant la dureté initiale du pain. Venez donner un coup de cuillère de temps en temps afin que tous les morceaux soient imbibés de façon homogène.

Vous pouvez réaliser le même gâteau avec des poires ou avec d'autres fruits comme des mirabelles.

L'alcool peut être changé ou même supprimé. Essayez avec du Grand Marnier, du rhum ou du Limoncello pour changer ! Si vous mettez des poires pourquoi pas un peu de Williamine ?

Si vous appréciez la cannelle vous pouvez en ajouter à l'appareil à la place de la vanille ou même en complément.

Je n'ai pas précisé de beurrer le moule car j'utilise un moule à manqué en silicone mais bien sûr, si votre moule est en métal ou en verre ou en terre, il est nécessaire de le beurrer si vous souhaitez le démouler !
Mais vous pouvez aussi très bien le servir à même le plat comme on le fait pour un clafoutis. D'ailleurs la consistance et le goût se rapprochent beaucoup de ce dernier.

Le gâteau sera plus joli si vous le retournez côté doré sur le dessus ( comme il l'était dans le moule en fait ) d'où le fait de le retourner après l'avoir démoulé ( pas sûr que ce soit très clair tout ça... ;-) ). Il sera aussi plus joli saupoudré de sucre glace.

Gâteau perdu aux pommes

mardi 14 octobre 2014

Pain perdu divin


Pas de gâchis !!


Pas très glamour le pain perdu ?

Détrompez-vous !! J'ai mangé la semaine dernière un des meilleurs desserts qu'il m'ait été donné de goûter!

C'était dans un bar à tapas, au café Thomas, pour les lyonnais qui auraient envie de tester, avec ma copine Flo que je remercie d'avoir insisté pour que je goûte le pain perdu.

C'était à tomber !!! D'un moelleux et d'un goûteux... Une tuerie !!! Rien à voir avec le pain perdu que je réalise d'habitude...

Il fallait donc que j'essaye de décrypter comment ils avaient réussi à faire un truc pareil...

Cela faisait un moment que je travaillais à vous concocter des recettes avec des restes de pain et cette découverte enchanteresse m'a confirmé qu'il était amplement temps de vous proposer des recettes sur la base du pain perdu !

Je me suis donc remise à la tâche ce week-end pour essayer de percer le mystère et le résultat obtenu est suffisamment satisfaisant ( celui du café Thomas est encore meilleur mais je pense qu'ils le font avec de la brioche...) pour que je vous la propose aujourd'hui.

Je commence donc avec la recette de base et je vous proposerai dans les jours qui viennent d'autres versions...




Pain perdu divin


Pain perdu


Ingrédients pour 10 tranches :


10 tranches épaisses de pain rassies
4 oeufs
80 gr de sucre en poudre + 3 càs
20 cl de crème entière liquide
20 cl de lait
1 bouchon de rhum
1/2 càc de vanille en poudre ( ou 2 sachets de sucre vanillé )
40 gr de beurre
sucre glace ( facultatif )


Casser et battre les oeufs en omelette.
Ajouter le sucre, la vanille, le rhum, le lait et la crème et battre à nouveau pour obtenir un mélange bien homogène.
Disposer les tranches de pain dans un plat "type plat à gratin".
Verser dessus le mélange oeufs/crème/lait et laisser le pain s'imbiber pendant au moins 30 mn en retournant régulièrement.
Quand tout le liquide est absorbé par le pain, faire chauffer une grande poêle avec le beurre et deux cuillères à soupe de sucre.
Déposer délicatement toutes les tranches de pain imbibées et laisser cuire à feu moyen jusqu'à ce que la 1ère face soit bien dorée.
Saupoudrer la face supérieure avec la cuillère de sucre restante.
Retourner chaque tranche et laisser cuire à nouveau jusqu'à ce que cette face soit bien dorée également.
Saupoudrer éventuellement de sucre glace et servir sans attendre.


Les secrets de la recette :

Il faut que le pain soit rassi mais pas trop, sinon le pain aura du mal a absorbé le liquide et vous aurez du mal a coupé des tranches.... S'il est vraiment très dur le temps d'absorption risque d'être très long et quand vous essayerez de couper des tranches vous obtiendrez des miettes.

Il faut couper des tranches de pain épaisses ( 4 à 5 cm environ ) . C'est ça le secret le plus important ! Si elles sont épaisses, elles vont se gorger de liquide et être super moelleuses!

Attention toutefois lors de la manipulation, car une fois gorgée de liquide, les tranches se manipulent difficilement... Prenez au moins deux ustensiles pour les manipuler et si les tranches se cassent, reconstituez les dans la poêle, à la cuisson elles se solidifieront.

Je vous conseille de prendre de la crème liquide à minimum 30% de matière grasse et du lait entier.
Bien-sûr, vous pouvez tout aussi bien réaliser votre pain perdu comme il l'est fait traditionnellement avec du lait uniquement ( ou avec de la crème allégée pour vous donner bonne conscience ;-) ...), mais vous n'obtiendrez pas le même résultat. À mon avis c'est un des secrets du café Thomas...

Pour du pain perdu encore plus gourmand, réalisez le avec des tranches de brioches !

Servez votre pain perdu, saupoudré de sucre glace, avec de la confiture, une pâte à tartiner, une boule de glace ou un peu de crème chantilly (voire un mix des uns et des autres...). Personnellement je le préfère nature ou éventuellement avec une confiture à la mûre sauvage ou à la myrtille !
Pour le rendre plus chic, ajoutez des fruits frais ( des fruits rouges par exemple ) ou cuits ( des pommes, des poires, des mirabelles, etc... ) et une boule de glace.

Pour imbiber le pain, disposez le dans un plat large et peu profond, comme un plat à gratin, dans lequel rentrent toutes les tranches de pain mais pas plus; ainsi le liquide ne s'éparpillera pas et se concentrera autour du pain.
Attendez également que le pain ait tout absorbé, cela prendra peut être plus ou moins de 30 minutes suivant si votre pain était plus ou moins rassi.
S'il n'arrive pas à tout boire ( c'est que votre pain était trop dur...), commencez la cuisson et versez délicatement le liquide restant sur chaque tranche de pain.

Le pain perdu sera meilleur servi chaud ou tiède tout juste préparé. Mieux vaut préparer le pain perdu à l'avance, le laisser imbibé et ne le cuire qu'au dernier moment.


jeudi 9 octobre 2014

Velouté glacé chou-fleur-coco au saumon


Osez le chou-fleur !


Quoi ? Vous détestez le chou-fleur ???

Allez... Un petit effort ! Une cuillère pour papa, une cuillère pour maman et une cuillère pour... Kélou!

Testez cette recette et je vous promets qu'après vous serez réconciliés avec lui !

Le chou-fleur étant blanchi avant la cuisson, il perd son goût désagréable et devient doux comme un agneau! Enfin... Aucun goût d'agneau en perspective, je vous rassure! La cuisine c'est un peu de la magie, certes, mais pas à ce point là ;-) !!

Cela donne une petite entrée très raffinée que l'on peut agrémenter selon son humeur ( cf "les secrets de la recette" plus bas... ) et servir aussi bien pour un soir de semaine que pour un dîner plus chic!

Par ce temps automnal, si comme moi, vous aimez beaucoup la soupe, je vous invite à visiter sur ce blog, les recettes de velouté de butternut aux châtaignes et velouté de courgettes au Boursin (cliquez dessus pour accéder à la recette ).


 Velouté glacé chou-fleur-coco au saumon


Velouté glacé chou-fleur-coco au saumon

Ingrédients pour 6 personnes :

450 gr de chou-fleur
1 oignon
10 gr  de beurre
1/2 litre d'eau
100 gr de saumon en dés ou en fines lanières
250 gr de lait de coco
1 càc rase de sel
poivre de Sechuan
1 pointe de cumin
1 pointe de gingembre en poudre
1 brin de coriandre ( facultatif )

Faire blanchir le chou-fleur pendant 2 à 3 mn dans de l'eau bouillante puis l'égoutter.
Émincer l'oignon finement.
Faire revenir l'oignon dans le beurre.
Ajouter le chou fleur,  1/2 litre d'eau, le sel, du poivre de Sechuan,  une pointe de cumin et de gingembre, et faire cuire pendant 20 mn à partir de la reprise de l'ébullition.
Ajouter le lait de coco et mixer finement.
Laisser refroidir et verser dans des verrines.
Les placer au frais au moins 3 heures.
Au moment de servir, parsemer de saumon et éventuellement de coriandre fraîche.

Au Thermomix:
Faire blanchir le chou-fleur pendant 2 à 3 mn dans une grande casserole d'eau bouillante puis l'égoutter.
Éplucher l'oignon et le couper en 4.
Le mettre dans le bol et donner un ou deux coups de turbo pour le hacher.
Le faire revenir dans le beurre 4 mn vit mijotage th varoma.
Ajouter le chou fleur blanchi, 1/2 litre d'eau, le sel, du poivre de Sechuan et une pointe de cumin et de gingembre et faire cuire 20 mn à 100° vit 2.
Ajouter le lait ou la crème de coco et mixer 20 sec vit 8.
Laisser refroidir et verser dans des verrines.
Les placer au frais au moins 3 heures.
Au moment de servir, parsemer de dés de saumon et déposer une feuille de coriandre.



Velouté glacé chou-fleur-coco au saumon


Les secrets de la recette : 

L'étape 1 qui consiste à blanchir le chou-fleur va le rendre beaucoup plus doux au goût. Alors évidemment, vous pouvez faire cette étape au Thermomix, mais personnellement je trouve que c'est plus facile, plus rapide et plus efficace de le faire dans une grande casserole d'eau.
Si vous ne craignez pas le goût fort du chou-fleur, vous pouvez aussi sauter cette étape, mais pour moi, c'est ce qui fait toute la différence...

Si vous voulez éviter les odeurs désagréables dues à la cuisson du chou-fleur, placez un morceau de pain dans l'eau de cuisson (n'oubliez pas de l'enlever après...).

Pour ceux qui n'aiment pas le lait de coco, vous pouvez le remplacer bien-sûr par une brique de crème fraîche.

On peut remplacer le lait de coco par de la crème de coco pour renforcer le goût de la coco, mais le plat sera aussi beaucoup plus nourrissant! Dans ce cas, je conseille de servir des portions moins importantes (avec ces proportions et de la crème de coco, je pense qu'on peut nourrir 8 personnes plutôt que 6).

Pour ceux qui n'aiment pas les soupes froides vous pouvez tout autant la servir chaude (c'est ce qu'a fait ma fille hier soir en la passant au micro-ondes, c'est délicieux aussi!).

On peut pour varier les plaisirs, servir à la place du saumon, des dés ou du râpé de jambon fumé, une tranche de lard grillée ou bien quelques petits lardons, ou même la déguster telle quelle !

Je trouve que la coriandre fraîche va à merveille avec ce plat, et j'en rajoute dans mon bol bien plus que sur la photo! Mais inutile de vous dire que je ne prends pas un tel risque lorsque je sers cette soupe à mes invités (beaucoup de gens déteste ça...) et encore moins à mes enfants !! Placez juste une petite feuille sur le dessus pour faire joli, et servez de la coriandre ciselée à part, pour que chacun puisse en rajouter à loisir... ou pas !!!

Velouté glacé chou-fleur-coco au saumon version Thermomix



Osez le chou-fleur !


Quoi ? Vous détestez le chou-fleur ???

Allez... Un petit effort ! Une cuillère pour papa, une cuillère pour maman et une cuillère pour... Kélou!

Testez cette recette et je vous promets qu'après vous serez réconciliés avec lui !

Le chou-fleur étant blanchi avant la cuisson, il perd son goût désagréable et devient doux comme un agneau! Enfin... Aucun goût d'agneau en perspective, je vous rassure! La cuisine c'est un peu de la magie, certes, mais pas à ce point là ;-) !!

Cela donne une petite entrée très raffinée que l'on peut agrémenter selon son humeur ( cf "les secrets de la recette" plus bas... ) et servir aussi bien pour un soir de semaine que pour un dîner plus chic!

Par ce temps automnal, si comme moi, vous aimez beaucoup la soupe, je vous invite à visiter sur ce blog, les recettes de velouté de butternut aux châtaignes et velouté de courgettes au Boursin (cliquez dessus pour accéder à la recette ).







Velouté glacé chou-fleur coco au saumon version Thermomix

Velouté glacé chou-fleur-coco au saumon version Thermomix

 

Ingrédients pour 6 personnes :

450 gr de chou-fleur
1 oignon
10 gr  de beurre
1/2 litre d'eau
100 gr de saumon fumé en dés ou émincé finement
250 gr de lait de coco
1 càc rase de sel
poivre de Sechuan
1 pointe de cumin
1 pointe de gingembre en poudre
1 brin de coriandre ( facultatif )

Faire blanchir le chou-fleur pendant 2 à 3 mn dans une grande casserole d'eau bouillante puis l'égoutter.
Éplucher l'oignon et le couper en 4.
Le mettre dans le bol et donner un ou deux coups de turbo pour le hacher.
Le faire revenir dans le beurre 4 mn vit mijotage th varoma.
Ajouter le chou fleur blanchi, 1/2 litre d'eau, le sel, du poivre de Sechuan et une pointe de cumin et de gingembre et faire cuire 20 mn à 100° vit 2.
Ajouter le lait ou la crème de coco et mixer 20 sec vit 8.
Laisser refroidir et verser dans des verrines.
Les placer au frais au moins 3 heures.
Au moment de servir, parsemer de dés de saumon et déposer une feuille de coriandre.

Velouté de chou-fleur-coco au saumon


Les secrets de la recette : 

L'étape 1 qui consiste à blanchir le chou-fleur va le rendre beaucoup plus doux au goût. Alors évidemment, vous pouvez faire cette étape au Thermomix, mais personnellement je trouve que c'est plus facile, plus rapide et plus efficace de le faire dans une grande casserole d'eau.
Si vous ne craignez pas le goût fort du chou-fleur, vous pouvez aussi sauter cette étape, mais pour moi, c'est ce qui fait toute la différence...

Si vous voulez éviter les odeurs désagréables dues à la cuisson du chou-fleur, placez un morceau de pain dans l'eau de cuisson ( n'oubliez pas de l'enlever après... ).

Pour ceux qui n'aiment pas le lait de coco, vous pouvez le remplacer bien-sûr par une brique de crème fraîche.

On peut remplacer le lait de coco par de la crème de coco pour renforcer le goût de la coco, mais le plat sera aussi beaucoup plus nourrissant! Dans ce cas, je conseille de servir des portions moins importantes ( avec ces proportions et de la crème de coco, je pense qu'on peut nourrir 8 personnes plutôt que 6 ).

Pour ceux qui n'aiment pas les soupes froides vous pouvez tout autant la servir chaude ( c'est ce qu'a fait ma fille hier soir en la passant au micro-ondes, c'est délicieux aussi! ).

On peut pour varier les plaisirs, servir à la place du saumon, des dés ou du râpé de jambon fumé, une tranche de lard grillée ou bien quelques petits lardons, ou même la déguster telle quelle !

Je trouve que la coriandre fraîche va à merveille avec ce plat, et j'en rajoute dans mon bol bien plus que sur la photo! Mais inutile de vous dire que je ne prends pas un tel risque lorsque je sers cette soupe à mes invités ( beaucoup de gens déteste ça...) et encore moins à mes enfants !! Placez juste une petite feuille sur le dessus pour faire joli, et servez de la coriandre ciselée à part, pour que chacun puisse en rajouter à loisir... ou pas !!!