#random-posts img{float:left;margin-right:10px;border:1px solid #999;background:#FFF;width:36px;height:36px;padding:3px}

mardi 14 octobre 2014

Pain perdu divin


Pas de gâchis !!


Pas très glamour le pain perdu ?

Détrompez-vous !! J'ai mangé la semaine dernière un des meilleurs desserts qu'il m'ait été donné de goûter!

C'était dans un bar à tapas, au café Thomas, pour les lyonnais qui auraient envie de tester, avec ma copine Flo que je remercie d'avoir insisté pour que je goûte le pain perdu.

C'était à tomber !!! D'un moelleux et d'un goûteux... Une tuerie !!! Rien à voir avec le pain perdu que je réalise d'habitude...

Il fallait donc que j'essaye de décrypter comment ils avaient réussi à faire un truc pareil...

Cela faisait un moment que je travaillais à vous concocter des recettes avec des restes de pain et cette découverte enchanteresse m'a confirmé qu'il était amplement temps de vous proposer des recettes sur la base du pain perdu !

Je me suis donc remise à la tâche ce week-end pour essayer de percer le mystère et le résultat obtenu est suffisamment satisfaisant ( celui du café Thomas est encore meilleur mais je pense qu'ils le font avec de la brioche...) pour que je vous la propose aujourd'hui.

Je commence donc avec la recette de base et je vous proposerai dans les jours qui viennent d'autres versions...




Pain perdu divin


Pain perdu


Ingrédients pour 10 tranches :


10 tranches épaisses de pain rassies
4 oeufs
80 gr de sucre en poudre + 3 càs
20 cl de crème entière liquide
20 cl de lait
1 bouchon de rhum
1/2 càc de vanille en poudre ( ou 2 sachets de sucre vanillé )
40 gr de beurre
sucre glace ( facultatif )


Casser et battre les oeufs en omelette.
Ajouter le sucre, la vanille, le rhum, le lait et la crème et battre à nouveau pour obtenir un mélange bien homogène.
Disposer les tranches de pain dans un plat "type plat à gratin".
Verser dessus le mélange oeufs/crème/lait et laisser le pain s'imbiber pendant au moins 30 mn en retournant régulièrement.
Quand tout le liquide est absorbé par le pain, faire chauffer une grande poêle avec le beurre et deux cuillères à soupe de sucre.
Déposer délicatement toutes les tranches de pain imbibées et laisser cuire à feu moyen jusqu'à ce que la 1ère face soit bien dorée.
Saupoudrer la face supérieure avec la cuillère de sucre restante.
Retourner chaque tranche et laisser cuire à nouveau jusqu'à ce que cette face soit bien dorée également.
Saupoudrer éventuellement de sucre glace et servir sans attendre.


Les secrets de la recette :

Il faut que le pain soit rassi mais pas trop, sinon le pain aura du mal a absorbé le liquide et vous aurez du mal a coupé des tranches.... S'il est vraiment très dur le temps d'absorption risque d'être très long et quand vous essayerez de couper des tranches vous obtiendrez des miettes.

Il faut couper des tranches de pain épaisses ( 4 à 5 cm environ ) . C'est ça le secret le plus important ! Si elles sont épaisses, elles vont se gorger de liquide et être super moelleuses!

Attention toutefois lors de la manipulation, car une fois gorgée de liquide, les tranches se manipulent difficilement... Prenez au moins deux ustensiles pour les manipuler et si les tranches se cassent, reconstituez les dans la poêle, à la cuisson elles se solidifieront.

Je vous conseille de prendre de la crème liquide à minimum 30% de matière grasse et du lait entier.
Bien-sûr, vous pouvez tout aussi bien réaliser votre pain perdu comme il l'est fait traditionnellement avec du lait uniquement ( ou avec de la crème allégée pour vous donner bonne conscience ;-) ...), mais vous n'obtiendrez pas le même résultat. À mon avis c'est un des secrets du café Thomas...

Pour du pain perdu encore plus gourmand, réalisez le avec des tranches de brioches !

Servez votre pain perdu, saupoudré de sucre glace, avec de la confiture, une pâte à tartiner, une boule de glace ou un peu de crème chantilly (voire un mix des uns et des autres...). Personnellement je le préfère nature ou éventuellement avec une confiture à la mûre sauvage ou à la myrtille !
Pour le rendre plus chic, ajoutez des fruits frais ( des fruits rouges par exemple ) ou cuits ( des pommes, des poires, des mirabelles, etc... ) et une boule de glace.

Pour imbiber le pain, disposez le dans un plat large et peu profond, comme un plat à gratin, dans lequel rentrent toutes les tranches de pain mais pas plus; ainsi le liquide ne s'éparpillera pas et se concentrera autour du pain.
Attendez également que le pain ait tout absorbé, cela prendra peut être plus ou moins de 30 minutes suivant si votre pain était plus ou moins rassi.
S'il n'arrive pas à tout boire ( c'est que votre pain était trop dur...), commencez la cuisson et versez délicatement le liquide restant sur chaque tranche de pain.

Le pain perdu sera meilleur servi chaud ou tiède tout juste préparé. Mieux vaut préparer le pain perdu à l'avance, le laisser imbibé et ne le cuire qu'au dernier moment.


10 commentaires:

  1. si ça t'interesse, j'ai la vraie recette suite à un de mes cours ...C'est un vrai régal, je le confirme ....a.g

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y a intérêt que ça m'intéresse!!! Est ce que c'est très différent de ce que j'ai essayé de mettre au point?

      Supprimer
  2. J'ai hâte de voir si je serais capable de reproduire la saveur inoubliable du divin pain perdu de chez Thomas....
    Laurence

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. À priori tous les lyonnais connaissaient le pain perdu de Thomas! J'étais la seule dans cette ville à ne pas connaître ou quoi ??? Partagez vos bons plans les copains ;-) !!
      Merci pour le commentaire Laurence et j'attends le verdict pour savoir si mon pain perdu arrive à la cheville ou au genou de celui de Thomas...

      Supprimer
  3. Superbe ton pain perdu, ta recette me plait beaucoup, bravo
    bisous

    RépondreSupprimer
  4. Très appétissant ton pain perdu ! Miam !

    RépondreSupprimer
  5. Ce pain perdu est vraiment très bon. Merci.

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à me laisser un petit mot ou une suggestion, ça me donne du coeur à l'ouvrage et c'est une façon pour vous de m'encourager à continuer !

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre ( à suivre jusqu'au bout ;-) !! Ce n'est pas une erreur, il faut bien cliquer 2 fois sur "publier" !! ) :

1) Écrivez votre commentaire en plaçant votre curseur dans le cadre à la place de "Saisissez votre commentaire".
2) Ensuite identifiez-vous dans la rubrique sous le cadre à côté de "Commentaire". Si vous avez un compte Google, votre nom doit apparaitre automatiquement, dans ce cas ne touchez rien et passez à l'étape 3. Sinon cliquez sur la petite flèche à côté de "sélectionnez le profil" afin que l'on vous propose d'autres choix : saisissez votre nom ou pseudo en cliquant sur Nom/URL (ne vous occupez pas de l'URL, laissez ce champ vide si vous n'avez pas de site web).
3) Puis cliquez sur le bouton bleu "Publier"
4) Cliquez sur la case à gauche de "je ne suis pas un robot".
5) Et enfin RE-CLIQUEZ SUR LE BOUTON BLEU "Publier"

Merci d avoir pris le temps de me mettre un petit mot ! C'est l'essence qui me fait avancer ;-) et sans essence le moteur cale...