#random-posts img{float:left;margin-right:10px;border:1px solid #999;background:#FFF;width:36px;height:36px;padding:3px}

vendredi 29 mai 2015

Maxi sablé breton aux fraises


 Une tarte de Plougastel ?


En manque d'idée pour bichonner votre maman chérie dimanche ( oui, petit rappel pour ceux qui l'auraient oublié : dimanche c'est la fête des mères !!! ) ??

Pas de panique, super Kélou a LA solution !!

Un délicieux sablé façon "tarte aux fraises" qui m'a, je l'avoue, donné un peu de fil à retordre et qui n'a rien d'une spécialité de Plougastel...

Pour tout vous dire, je souhaitais au départ, réaliser une tatin de fraises mais avec une pâte à sablé breton, pour avoir des fraises bien caramélisées et un biscuit au bon goût de beurre et... de sel comme les biscuits bretons.

Après plusieurs essais, certes réussis au niveau du goût ( je crois même que certains dans la famille auraient aimé que je continue mes mises au point ;-)... ), le démoulage s'est avéré à chaque fois périlleux et le résultat du coup... Pas très présentable...

J'en étais résolue à transformer ma tatin en crumble quand j'ai été frappée d'un éclair de génie ( ça m'arrive parfois... ) !!! La faire à l'endroit ;-) !!! Un truc de dingue auquel personne n'avait pensé avant... Bref, une histoire à faire pâlir les soeurs Tatin """"" !!

Bon, on arrête l'autodérision, vous allez finir par croire que je suis vraiment aussi bécasse et fuir le blog en courant ( enfin en zappant... ).

Je profite de cet article pour vous inviter à consulter un nouveau magazine d'art de vivre, découvert cet hiver ( Simple Things ) qui est vraiment LE magazine dont je rêvais depuis des années !

C'est un magazine qui, s'inspire de la "slow life" et qui, comme son nom l'indique, invite à jouir de tous les petits bonheurs de la vie, des plaisirs simples, naturels et authentiques.  Les joies de la table en font bien-sûr partie !

À ma grande surprise, alors que je venais d'acheter mon second numéro, la rédactrice en chef m'a contactée pour me proposer de participer au numéro de juin/juillet qui sort cette semaine !

Vous pourrez donc retrouver d'autres recettes de Kélou à base de fraises dans la rubrique "Les Miscellannées", page 128 du magazine.

Elles sont pour la plupart déjà sur le blog. Notamment le tiramisu aux fraises, la confiture fraises-ananas, et d'autres suggestions présentées dans l'article intitulé Autour des fraises.

Vous pouvez consulter également les recettes à base de fraises qui n'ont pas été sélectionnées par le magazine mais qui sont néanmoins délicieuses :  la tarte aux fraises et à la rhubarbe, 
                                                                                les petits muffins fraise-citron,
                                                                                les verrines façon tarte fraise-rhubarbe,

Maxi sablé breton aux fraises

Maxi sablé breton aux fraises

Ingrédients pour 6 personnes :

220 gr de farine
180 gr de beurre mou + 10 gr pour beurrer le moule
90 gr de sucre en poudre + 2 càs
1 grosse pincée de fleur de sel
500 gr de fraises
1 sachet de sucre vanillé ou 1/2 càc de poudre de vanille

Allumer le four à 200°.
Nettoyer les fraises en les passant rapidement sous l'eau et en ôtant le pédoncule.
Malaxer rapidement la farine, les 90 gr de sucre, la fleur de sel et le beurre mou coupé en morceaux.
Avec le Thermomix :
Mettre les ingrédients dans le bol et mixer 20 sec vit 4.
Étaler la pâte dans un cercle à tarte ou un plat à tarte bien beurré.
Couper les fraises en deux et les disposer sur la pâte de façon harmonieuse.
Mélanger le sucre restant avec la vanille.
Parsemer les fraises avec ce mélange et enfourner pour 25 mn.


Maxi sablé breton aux fraises


Les secrets de la recette :

Je vous recommande d'utiliser un cercle à tarte placé sur un papier sulfurisé ( et ne négligez pas le graissage du cercle ) ou d'utiliser un joli plat à tarte dans lequel vous pourrez servir la tarte sans la démouler. Chercher à la démouler risque d'être compliqué.... La pâte sablée étant très friable et cassante.

La pâte durcit en refroidissant. Elle doit être légèrement dorée. Je vous conseille d'attendre qu'elle refroidisse complètement pour la manipuler et la démouler ( avec précaution néanmoins car très fragile comme précisé ci dessus... ).

Si vos fraises ont rendu beaucoup de jus ( suivant l'ensoleillement, les précipitations, leur type... ) et que vous avez du coup l'impression que la pâte n'est pas du tout cuite ( n'oubliez cependant pas qu'elle durcit en refroidissant...), prolongez la cuisson 10 mn...

Ne travaillez pas trop la pâte ! Si vous avez un robot pâtissier, utilisez l'instrument que l'on appelle "la feuille" et arrêtez juste avant que la pâte ne forme une boule.
Si la pâte est trop molle et difficilement manipulable ( ce sera sans doute parce que vous aurez eu la tentation de faire fondre le beurre et de ne pas prendre la peine de le sortir longtemps avant afin qu'il soit mou...), placez la au réfrigérateur pendant 1/2 heure.

Si vous voulez vous lancer dans la version tatin, n'hésitez pas ! C'est délicieux ! Les fraises sont encore plus caramélisées! Si vous voulez tester : beurrez bien le moule, parsemez le du mélange sucre/vanille, placez les fraises coupées plat contre le moule et recouvrez avec la pâte et enfournez.
Et surtout si vous arrivez à la démouler correctement, revenez me donner votre secret ! Peut-être en plaçant un papier sulfurisé dessous... J'ai arrêté les essais parce que je ne voulais pas que la famille devienne une armée de grosses barriques mais j'essayerai prochainement ( chez moi ils ont préféré la version tatin même si ce n'était pas très présentable )...
Je ne résiste pas au plaisir de vous faire rire en vous montrant une photo de la version "tatin" ( C'est bien parce qu'on finit par être presqu'intimes à force de se côtoyer vous et moi... En espérant que le ridicule ne tue pas ;-) .... ) :
Tatin de fraises
L'option "crumble" sera tout aussi délicieuse et certainement moins risquée. Dans ce cas, beurrez bien vos ( ou votre ) moules, déposez-y les fraises, parsemez les du mélange sucre/vanille, puis effritez la pâte au dessus des fraises afin de les recouvrir complètement et enfournez.

Bien-sûr, meilleures seront les fraises, meilleur sera le gâteau !
Pour faire encore plus breton, choisissez des fraises de Plougastel ;-) !!
Mais si vous avez des fraises peu goûteuses, c'est un excellent moyen de les utiliser pour les mettre en valeur car à la cuisson elles révèleront plus de goût que fraîches.

Vous pouvez aussi utiliser une partie du beurre en beurre salé et supprimer la fleur de sel. Personnellement, je trouve que c'est plus facile de doser en partant de beurre doux et en rajoutant de la fleur de sel, mais pour les addicts au beurre salé, libre à vous ! J'aurais tendance à vous recommander 80 gr de beurre salé pour 100 gr de doux ( ou l'inverse...) mais sans garantie...

Nature le gâteau sera délicieux mais les super gourmands pourront aussi le servir avec une boule de glace à la vanille, une crème anglaise ou un peu de crème Chantilly ;-) !


Maxi sablé breton aux fraises

jeudi 28 mai 2015

Brochettes kefta de boeuf



Les brochettes de Soliman? Magnifiques !!!


Voilà une recette que mes fistons adorent ! Lorsque les keftas sont au menu du jour, c'est la fête !

Pour ceux qui côtoient le blog depuis quelques temps vous savez déjà que la cuisine du monde est un terrain de jeu où j'aime m'aventurer.

Et pourtant contrairement aux apparences, je suis un peu casanière....

Mais j'aime voyager surtout via la cuisine et suis toujours curieuse de découvrir les mets et la culture des civilisations étrangères.

Les keftas, je les ai découvertes dans ma jeunesse en Turquie. On en trouve dans tout le bassin méditerranéen et même un peu plus à l'est jusqu'aux Indes !

Ce sont des petites boulettes de viande hachée bien épicées comme je les aime ! Elles sont parfois servies sous forme de brochettes comme je vous le propose aujourd'hui.

Elles peuvent faire office de "mezze" à l'apéritif ou sur un buffet, ou être servies comme plat principal accompagnées de céréales ( riz, couscous, boulghour, etc...) et de légumes ( cuits ou crus ).

Retrouvez d'autres recettes dans le même esprit méditerranéen pour compléter vos "mezze" ou découvrir d'autres saveurs avec ( cliquez sur la recette pour y accéder directement ) :
l'hoummous
la salade de boulghour au poulet et aux fèves façon taboulé
la salade de boulghour aux abricots, à la féta et aux pignons
la salade de pois chiches et tomates à l'orientale
le lasaka
le couscous facile 
et pour terminer le repas en beauté les délicieux cigares aux amandes!

Si vous n'appréciez pas les épices, libre à vous d'alléger la recette en épices... Des petites "brochettes maison" assaisonnées d'oignons et d'herbes seront toujours un petit délice apprécié de tous ;-) !



Brochettes kefta de boeuf

Brochettes kefta de boeuf


Ingrédients pour 6 personnes :


450 gr de viande de boeuf hachée
1 oeuf
15 feuilles de menthe fraîche
5 brins de coriandre fraîche ou de persil
1 oignon blanc moyen ou 2 petits
1 gousse d'ail
1 tranche de pain+un peu de lait ( environ 4 càs )
1 càc de cumin en poudre
1/2 càc de paprika
1 pointé de couteau de graines de coriandre en poudre
1 pointe de couteau de cannelle en poudre
une pointe de piment de Cayenne ou 5 gouttes de Tabasco ( facultatif )
1/2 càc de sel, et quelques tours de moulin de poivre ou 3 petites cuillères de sel aux épices grillés Terre Exotique
Pics à brochettes

Brochettes kefta de boeuf
Faire tremper le pain dans le lait pour le ramollir et obtenir une sorte de bouillie.
Ciseler l'oignon très finement et hacher l'ail.
Ciseler les herbes fraîches.
Détendre l'œuf en omelette.
Mélanger dans un saladier la viande avec : le pain imbibé de lait, l'œuf, les herbes, les oignons, l'ail, le sel et les épices.
Bien malaxer le tout puis former les brochettes en prenant une poignée de viande, en lui donnant une forme oblongue puis aplatir pour la faire adhérer au pic à brochette.
Former toutes les brochettes jusqu'à épuisement du stock.
Faire cuire environ 3 mn de chaque côté sur un grill.

Les secrets de la recette :

Pour des brochettes encore plus goûteuses, vous pouvez utiliser de la viande d'agneau ou mélanger bœuf et agneau. Je le fais rarement par flemme et parce que j'ai toujours dans mon frigo une barquette de cheveux d'ange de boeuf ( bio bien sûr et à 5% de matière grasse maxi si possible; encore que pour cette recette cela donne des brochettes presque un peu trop sèches... Une petite cuillère à soupe d'huile d'olive en plus dans la recette et "ni vu ni connu je t'embrouille" ! C'est toujours du meilleur gras pour la santé que le gras animal ;-) ! ) et car il faut bien avouer que c'est bien plus facile d'acheter de la viande hachée toute prête que de hacher soi même sa viande ( avec un hachoir s'il vous plait !! Avec un robot le résultat n'est quand même pas le même... Enfin, à mon goût...), Et comme de l'agneau on en trouve rarement du "tout haché"...
De temps en temps il m'arrive toutefois de le faire et il faut reconnaître que c'est plus... "Pêchu" comme goût ! Mais encore faut il apprécier la viande d'agneau ;-) !

Vous pouvez utiliser un petit hachoir électrique pour hacher l'oignon, l'ail et les herbes ensemble. Plus ils seront hachés finement, meilleur sera le résultat.

L'idéal serait de faire cuire ces brochettes sur une plancha. J'utilise hors saison un petit grill d'intérieur multifonctions qui fait aussi gaufrier, croque-monsieur, panini and co. On peut aussi les faire au barbecue ( attention toutefois qu'elles ne restent pas accrocher à la grille... ), à la poêle ou même sous le grill du four en les plaçant tout en haut avec un four bien chaud comme pour des crèmes brûlées.

Vous pouvez servir ces keftas accompagnées de semoule de boulghour ou de couscous ( mes enfants adorent le mélange Tipiak "aux épices du monde" !! À ne pas confondre avec celui "aux épices douces" qui est ignoble... Enfin, à notre goût... ) et quelques légumes grillés ou bien avec une poêlée de légumes du soleil ou encore une ratatouille aromatisée avec des épices qui donneront un petit goût nord-africain aux légumes comme un peu de cumin et de cannelle ( comme sur les photos ).
Vous pouvez également proposer une des salades de Kélou proposées en introduction.
Ou bien encore servir avec des frites et une salade verte-tomates-oignons dans un esprit "kebab" !

Vous pouvez servir pour accompagner ces brochettes une petite sauce faite à base de fromage frais ( type Fjord ou yaourt brassé ), d'une pointe de sel, quelques gouttes de jus de citron et de menthe fraîche ciselée. Cette petite sauce sera d'autant plus appréciée si vous servez les brochettes en apéritif ou en buffet !
Vous pouvez également remplacer dans la sauce la menthe par du tahini ( purée de sésame dont je vous ai déjà parlé dans le hoummous ) ou servir si vous aimez ça ( ce qui n'est pas mon cas....) avec du tzadziki ( beurk le concombre :( !!!! ) .

Les jeunes apprécieront également ces brochettes servies dans des pains pita avec des crudités, éventuellement des frites et une des petites sauces ci-dessus pour faire comme au kebab qu'ils apprécient tant !

vendredi 22 mai 2015

Tartare de saumon aux légumes croquants


Fraîcheur nordique aux notes méditerranéennes



C'est une recette toute fraîche, plutôt diététique et assez polyvalente que je vous propose aujourd'hui.

Je vous avais déjà proposé au démarrage du blog, il y a presque deux ans, un tartare de saumon en nage d'ornithogale , une recette sans doute un peu trop compliquée mais ô combien délicieuse !

La recette du jour est, elle, bien plus facile à faire et... presque aussi bonne ;-) !

Nombre d'entre vous, est à la recherche d'idées pour leurs réceptions dont la saison regorge.

Je m'efforce donc actuellement de trouver des recettes qui se prêtent particulièrement à ces occasions ( il faudra d'ailleurs que je vous crée une rubrique "buffets" pour vous aider à trouver plus rapidement les idées adaptables... Je mets ça dans un coin de ma petit caboche ;-) !).

Cette recette fera donc merveille sur vos buffets d'été, servie dans des petites verrines ou dans un saladier afin que chacun puisse se servir à sa guise !

Pour les occasions plus traditionnelles ( les dîners classiques ), vous pourrez aussi bien servir ce tartare en amuse-bouche pour l'apéritif ( dans des verrines ou des cuillères ) qu'en entrée accompagné d'une salade verte ou d'un mesclun.

Les petits détails qui changent d'un "tartare de saumon classique" ?

L'utilisation de saumon frais ET fumé, et l'ajout de dés de légumes qui apportent du croquant et de la fraîcheur ( et accessoirement un peu de volume ;-) ... Et une note méditerranéenne ;-) !!! ) !

J'aime mélanger les saumons frais et fumé car je trouve que cela accentue les saveurs de l'un et adoucit celles du second.

Alors ? Prêts à tester ce tartare ?



 Tartare de saumon aux légumes croquants



Tartare de saumon


Ingrédients pour environ 6 personnes :

250 gr de coeur de filet de saumon frais
180 gr de coeur de filet de saumon fumé
1 petit oignon blanc frais
1 tomate Roma
1/2 courgette
1 cm de gingembre frais
1 citron vert
sel, poivre
quelques gouttes de Tabasco
1 càc d'huile d'olive, de sésame OU Influence Thaï de Terre Exotique
Quelques brins de ciboulette ciselée 
Facultatif : feuilles de coriandre fraîche,

Ôter la peau de saumon frais.
Découper les 2 morceaux de saumon en petits cubes.
Éplucher l'oignon et le ciseler finement.
Laver la tomate et la courgette et les découper en brunoise.
Éplucher le gingembre et le hacher en tout petits morceaux.
Râper le zeste du citron et en presser le jus.
Ciseler la ciboulette et éventuellement la coriandre.
Mêler tous les ingrédients dans un saladier.
Rectifier l'assaisonnement avec du sel, du poivre, quelques gouttes de Tabasco et mélanger à nouveau.
Servir sans attendre.
Tartare de saumon





Les secrets de la recette :

Comme vous pouvez le voir, sur les photos, j'ai placé ce tartare dans un cercle pour avoir une jolie forme et l'ai servi avec une petite salade.
Si vous avez des cercles utilisez les ! Pour démouler, je vous recommande d'acheter un poussoir. Sinon utilisez le dos d'une cuillère à soupe...

Si vous n'avez pas de cercle de présentation et que vous voulez servir à l'assiette, vous pouvez essayer de former une forme de quenelle à l'aide de 2 cuillères à soupe ( regardez des vidéos sur Youtube ou Dailymotion pour savoir comment faire... Peut être qu'un jour Kélou aura, elle aussi, sa chaîne Youtube pour vous apprendre à faire ces petits gestes un peu techniques ;-) .... ).

La présentation en verrine sera aussi tout à fait adaptée à cette recette ! Format verres à tapas pour une entrée, et petits verres à liqueur ou à vodka pour un amuse-bouche.

Pour un apéro ou un buffet, vous pouvez également servir ce tartare dans des cuillères chinoises.

Je prends toujours du coeur de filet pour faire un tartare. Ce sont généralement les meilleurs morceaux du saumon. On en trouve normalement dans la plupart des grandes surfaces ( en tous cas, dans mon Auchan et mon Carrefour ) aussi bien en frais qu'en fumé ( l'avantage pour ce dernier est que l'on peut découper des cubes à sa guise car ils sont rarement en tranches... ). Bien évidemment c'est plus cher que les morceaux classiques...
Si vous n'en trouvez pas ou que vous trouvez que ce détail n'est pas capital pour la recette, libre à vous de prendre des morceaux moins nobles ( mais le résultat sera forcément moins bien... Ne venez pas dire après que la recette de Kélou n'était pas terrible ;-) ...)
On trouve aussi parfois des morceaux de filet frais sans peau, ce qui peut s'avérer bien pratique car ôter la peau n'est pas forcément la partie la plus aisée de la recette...

Utilisez de jeunes courgettes, bien fraîches et bien fermes et donc pas trop grosses et ne contenant pas ou peu de graines. Si elles en contiennent, ôtez cette partie qui est molle et sans intérêt pour la recette ( eh oui! Je vous rappelle que c'est le croquant que l'on recherche ;-) ! ).

Si vous êtes adeptes du concombre, vous pouvez sans doute remplacer la courgette par des dés de concombre... N'ayant jamais testé car il n'y a rien que je déteste plus que le concombre, je ne peux pas vous assurer que le résultat sera le même ( pour les adeptes du concombre, il parait que ça n'a pas de goût... Mais je peux vous assuré que quand on n'aime pas ça, on le sent à des kilomètres !!!! ).

Vous pouvez préparer votre tartare un peu à l'avance ( pas trop quand même... Attention ce sont des produits crus et donc fragiles au niveau de l'hygiène !!! ) sans l'assaisonner, en le couvrant bien au contact avec du film alimentaire et en le stockant bien sûr au froid. Au moment de servir, ajoutez le sel, le poivre, le jus de citron, l'huile et le Tabasco et bien mélanger.

Je mets toujours la coriandre en option facultative car il y a toujours dans une tablée au minimum une personne qui ne supporte pas la coriandre ( Eh oui, je suis d'accord ! Il y en a qui ne savent ce qui est bon !! Mais je ne vais pas leur jeter la pierre, puisque comme je vous l'ai dit plus haut, moi c'est le concombre ;-) ! Et les huîtres !!! ) ... Je le sers donc souvent à part dans un petit bol. Mais il est bien évident que le plat n'aura pas la même saveur sans... Le mieux est d'en mettre un tout petit peu, pour en avoir les bénéfices sans que cela soit trop dérangeant pour ceux qui n'aiment pas ça, mais chut.... Ne le dîtes pas trop fort !!!

mardi 12 mai 2015

Conchiglioni farcis au chèvre frais et aux tomates


Coquillages italiens


Que diriez-vous d'une escapade en Italie ?

Personnellement c'est ce qui m'attend pour la fin de semaine (  Yahou !!!! Je suis trop contente !!!! ).

Les rives de l'Arno,  Florence, Pise, Lucca.... Ah la Toscane... J'en rêve depuis si longtemps...

Du coup, je vis un peu à l'heure italienne en ce moment, puisque je suis en plein préparatifs de voyage ! Et pour partager avec vous cette ambiance, c'est forcément une recette d'inspiration italienne que je vous propose aujourd'hui.

Voici donc une recette toute fraîche qui sera parfaite à servir sur vos buffets d'été !

Facile à manger pour un repas debout ( même avec les doigts ;-) ! ), c'est vraiment un plat que je fais très souvent lorsque je reçois aux beaux jours.

On peut les servir également en entrée avec une salade verte en repas du soir ou comme amuse-bouche pour l'apéritif.

Vous ne connaissez pas les conchiglioni ? Ce sont de grosses pâtes à farcir qui ressemble à un gros coquillage ( c'est d'ailleurs la traduction du nom en français ;-)... ).

Elles ont la particularité d'être assez fermes et du coup de bien se tenir quand on les farcit.

Si, comme moi, vous aimez les recettes aux accents italiens, je vous invite à consulter sur ce blog les recettes suivantes ( en cliquant dessus ) :       Salade de roquette, tomate et courgette à l'italienne
                                                                  Salade folle aux figues marinées et aux pignons
                                                                  Salade de pâtes
                                                                  Courgettes crues au basilic
                                                                  Pâtes fraîches à la feta, aux tomates et au basilic
                                                                  Pâtes au thon et au poivron
                                                                  Risotto aux courgettes et au chorizo

Et côté sucré :                                           Pannacotta pistache griottes
                                                                    Tiramisu aux fraises
                                                                    Tiramisu pêches-mûres


Conchiglioni farcis au chèvre frais et aux tomates



Conchiglioni farcis au chèvre frais et aux tomates



Ingrédients pour 24 conchiglioni :

24 conchiglioni
300 gr de chèvre frais type Chavrou ou Petit Billy
1 gousse d'ail frais
3 tomates
2 belles branches de basilic
5 olives noires
huile d'olive
sel, poivre



Faire cuire 24 conchiglioni pendant 14 mn ( vérifier sur le paquet le temps de cuisson, suivant les marques ça peut varier...) dans de l'eau bouillante salée.
Les rincer à l'eau froide dès la fin de la cuisson.
Pendant la cuisson, laver, épépiner les tomates et les couper en tout petits cubes.
Ciseler finement le basilic.
Presser l'ail.
Couper les olives en tout petits morceaux.
Mélanger dans un petit saladier le chèvre frais, les tomates, l'ail pressée, le basilic ciselé, les olives noires et l'huile d'olive.
Fourrer les conchiglioni avec la farce et placer au frais jusqu'au moment de servir.

Conchigliono farci au chèvre frais et aux tomates


Les secrets de la recette:


Vous aurez peut-être des difficultés à trouver des conchiglioni qui ne sont pas forcément des pâtes que l'on croise dans tous les rayons... Vous pouvez utiliser d'autres pâtes à fourrer comme les canneloni ( ce sera moins facile à manipuler mais bon, pourquoi pas ? ), des lumaconi ( qui ressemble à de grosses pipe rigate qui elles même ressemble à de grosses coquillettes striées, Panzani en fait), des pennoni regati ( sorte de maxi penne), ou encore des mezzi paccheri lisci n°151 ( sortes de gros tubes courts ).

Le paquet de conchglioni que j'avais comportait 3 couleurs ( les couleurs de l'Italie ;-) !!!! Blanc, rouge, vert et donc nature, tomate et épinard ) et je n'ai utilisé que les blanches et les rouges. J'utiliserai les vertes aux épinards dans une autre préparation car j'ai jugé que le goût ne serait pas forcément formidable avec cette farce. Mais si vous voulez tester, n'hésitez pas et revenez me dire si c'était bien en me déposant un commentaire plus bas.
On trouve également des sachets comportant uniquement des natures ( qui sont d'ailleurs à privilégier pour cette recette ).

Si vous n'aimez pas le chèvre, vous pouvez le remplacer par des fromages plus doux comme de la ricotta ou de la brousse ( lait de vache ou de brebis , normalement... ) ou du brocciu corse ( lait de brebis ) si vous avez de la chance d'en trouver.

Évitez de laisser vos conchiglioni dans la passoire une fois égouttés. Ils risquent de se coller les uns aux autres et vous aurez du mal à les dé-solidariser sans les abimés... Mettez les directement sur le plat de service.

Préférez l'ail frais ( c'est la pleine saison ! ) qui est plus digeste ( il ne contient pas de germe ) et plus doux ( et néanmoins goûteux ! ).

On peut remplacer l'ail par 1 càs de Boursin ail et fines herbes ou par de la crème d'ail comme celle de French Cooker.

On peut remplacer les olives noires par des tomates séchées marinées à l'huile découpées en petits morceaux ou des poivrons marinés.

Choisissez des tomates plutôt fermes qui ne rendent pas trop de jus ( type Roma  par exemple ).

Pour les intestins fragiles, vous pouvez également peler les tomates soit avec un éplucheur à tomate ( cf photo ci-dessous ), soit en incisant en croix au niveau du pédoncule et en les plongeant dans de l'eau bouillante quelques secondes ( il suffit ensuite de tirer sur la peau qui vient toute seule ! ).
Éplucheur à tomate avec lame dentelée pour peux fines

jeudi 7 mai 2015

Gâteau roulé aux biscuits roses et à la confiture


Roulez jeunesse !


Voici une recette pour utiliser la confiture fraise-ananas précédemment postée.
 
Elle devrait énormément plaire aux plus jeunes pour le goûter ( d'où le sous titre ;-) ! ) .

Je suis d'ailleurs partie d'une recette ( que j'ai un peu modifié... Comme d'hab ;-) ! ) issue de mon tout premier livre de cuisine offert par ma grand-mère quand j'avais 8 ans !

Il s'agit ( pour les plus anciens qui l'ont connu... ) du fameux livre de Michel Oliver : " La pâtisserie est un jeu d'enfant", un livre illustré avec des dessins expliquant toutes les étapes et avec lequel les mesures sont exprimées en volume ( cuillères, tasses, etc...).

Eh oui ! C'est avec ce livre que j'ai fait mes premières armes !

Le livre original n'a pas survécu au temps, mais je n'ai pas résisté, dès que mes enfants ont été en âge de cuisiner, à acheter une réédition !

La petite variante que je vous propose aujourd'hui par rapport au gâteau roulé classique, c'est d'utiliser de la poudre de biscuits roses de Rheims ( je vous avais déjà proposé une recette avec cette délicieuse poudre dans le gâteau rose aux pralines, amandes et biscuits roses de Rheims que vous pouvez consulter en cliquant dessus ). Cela donne un biscuit plus fin ( dans le sens raffiné pas au niveau de l'épaisseur... ), bien moelleux et plus léger qu'avec de la farine classique !

Mais si vous n'en avez pas sous la main vous pourrez tout aussi bien faire la recette avec de la farine blanche classique en suivant les conseils donnés dans les secrets de la recette".




Gâteau roulé aux biscuits roses et à la confiture

Gâteau roulé aux biscuits roses et à la confiture

 

Ingrédients pour 4 personnes :

2 oeufs
60 gr de sucre en poudre ( 3 càs )
80 gr  de poudre de biscuits roses de Rheims ( 7 càs )
1 sachet de sucre vanillé ou 1 pointe de couteau de poudre de vanille
1/2 càc de bicarbonate de soude ou 1/2 sachet de levure chimique 
une pointe de sel
1 petit pot de confiture de fraise-ananas ( ou autres fruit rouges ) soit 125 gr
sucre glace

Allumer le four à 180°.
Séparer les blancs et les jaunes des oeufs. 
Ajouter le sucre et la vanille dans les jaunes et mélanger jusqu'à ce que le mélange blanchisse.
Monter les blancs en neige avec une pointe de sel.
Ajouter la farine et le bicarbonate dans le mélange oeufs/sucre et mélanger.
Verser une cuillère à soupe de blanc d'oeuf battu pour détendre un peu la pâte.
Ajouter le restant des blancs et brasser délicatement pour obtenir une pâte homogène.
Verser sur une plaque de pâtisserie recouverte de papier sulfurisé et étaler sur toute la surface.
Enfourner pour 12 mn.
Pendant ce temps, mouiller un torchon propre et bien l'essorer.
L'étendre sur le plan de travail.
À la sortie du four, retourner la plaque sur le torchon humide et retirer délicatement le papier sulfurisé.
Recouvrir immédiatement le gâteau de confiture sur toute la surface.
Toujours sans attendre, rouler le gâteau sur lui même en serrant bien.
Rouler le gâteau dans le torchon en compressant bien pour obtenir un joli roulé.
Laisser refroidir le gâteau.
Dérouler le torchon, couper les extrémités avec un bon couteau et saupoudrer avec du sucre glace avant de placer dans le plat de service.
Gâteau roulé aux biscuits roses et à la confiture
Les secrets de la recette :

J'utilise dans cette recette de la poudre de biscuits roses de Rheims de la marque Fossier ( j'adore ça ! Pas vous ? ). On en trouve parfois dans les grandes surfaces ou dans les magasins spécialisés ( j'ai trouvé la mienne chez G.Detou ). Attention toutefois, que le prix au kilo ne soit pas plus élevé que le prix des biscuits ( ce qui arrive parfois...) ! Si vous n'en trouvez pas, utilisez des biscuits roses classiques ( ça, on en trouve dans toutes les grandes surfaces !) et mixez les !

Pour réaliser le même gâteau avec une farine classique, ajoutez 20 gr ( soit 1 càs ) de sucre en poudre en plus et remplacez la poudre de biscuits roses par 80 gr de farine ( soit 5 càs ).

Dans la recette initiale ( comme vous pourrez le constater ci-dessous ), les blancs d'oeufs ne sont pas montés en neige. Quand je suis pressée, je saute cette étape, mais honnêtement, le gâteau est plus aérien et moins... "plouf-plouf" ;-) que sans oeufs battus en neige.

Pour réaliser ce gâteau, vous pouvez utiliser n'importe quelle confiture de fruits rouges !

Vous pourrez réaliser avec ces proportions une plaque d'environ 20X30 cm. Ces proportions sont parfaites pour le goûter de mes enfants qui sont 3 gros gourmands ;-) ( je vous aime mes Amours ! Si un jour vous me lisez :-( ... ) ! Et puis, pour ne rien vous cacher, je préfère les gâteaux roulés avec une pâte pas trop épaisse...
Mais n'hésitez pas à doubler les proportions. Vous obtiendrez un biscuit plus épais et étendrez la pâte sur une plaque plus grande. Et pourrez donc le servir pour plus nombreux ! 

Je vous ai proposé de garnir immédiatement ( et sans trainer s'il vous plait! Sinon le gâteau durcit en refroidissant et ne devient plus manipulable...) et de l'enrouler dans le torchon et le laisser refroidir. Une autre technique consiste à le rouler directement dans le torchon sans le garnir et à étaler la confiture une fois le roulé refroidi. À vous de voir quelle technique vous convient le mieux ! 

Ne garnissez pas les 2 ou 3 cm qui seront roulés en dernier. Si la couche est suffisante, elle devrait remonter au fil de la manipulation. Si on a garni jusqu'au bout, la confiture sort du gâteau en fin de rouleau... Ce n'est pas grave, mais ça fait moins propre ;-) !

Je vous ai donné les proportions en cuillères à soupe comme dans le livre de Michel Oliver ( pour plus de facilité ), dont je ne résiste pas à vous faire partager quelques photos ( peut être que ça évoquera pour certains des souvenirs et peut être... un brin de nostalgie, comme ça l'est pour moi... ) : 
Couverture du livre de Michel Oliver
La page du gâteau roulé appelé ici "biscuit roulé"
 


 

Confiture fraises-ananas


La confiture ça dégouline...


Surprise !!!

Après plus de 2 mois d'absence, Kélou est de retour!!!

Je dois reconnaître que bloguer commençait sérieusement à me manquer...

Et pour me faire pardonner de vous avoir abandonnés si longtemps, je vous propose aujourd'hui deux recettes complémentaires.

La première est une confiture qui remporte à la maison le plus franc succès! La production n'est jamais suffisante et elle a presque réussi à détrôner les deux "chouchoutes" de la maison : pêches-verveine (va falloir se lever de bonne heure pour la détrônée celle-là !) et fraise-rhubarbe (je crains que celle-ci ne se soit fait griller au poteau...)!

La deuxième... Ben vous verrez bien, les petits curieux!
Un petit indice ? C'est un des goûters préférés des enfants et la première recette sera utilisée dans la seconde... Alors? Vous avez trouvé??? La suite dans le prochain article...

D'autres saveurs pour agrémenter vos tartines? Retrouvez la pâte à tartiner coco chocolat blanc et l'orange curd en cliquant sur leur titre (ils doivent apparaître en rose, ça veut dire qu'ils contiennent un lien qui vous amènera directement à la recette)!

Je vous proposerai prochainement une pâte à tartiner pralinée pour remplacer dans le coeur de vos pitchounes "la fameuse pâte soit disant indétrônable"...

Et n'hésitez pas à consulter "les secrets de la recette" même si ça vous paraît un peu long, je vous donne plein de précisions qui vous seront utiles pour réaliser toutes vos confitures!


Confiture fraises-ananas

Confiture fraises-ananas

Ingrédients pour environ 5 pots : 

400 gr de fraises
1 ananas d'environ 500 gr 
600 gr de sucre en poudre
1 citron
1/2 càc de vanille en poudre
1 càc d'agar-agar

Laver, équeuter et couper en deux les fraises. 
Éplucher et couper en morceaux l'ananas. 
Mettre les fruits dans une grande casserole et ajouter le sucre en poudre.
Presser le jus du citron et l'ajouter dans la casserole avec ½ càc de poudre de vanille. 
Laisser le sucre s'imprégner du jus des fruits pendant une heure ou deux. 
Porter à ébullition et laissez cuire 30 mn. 
Pendant ce temps, ébouillanter des pots de confiture vides et propres avec leurs couvercles. 
5 mn avant la fin de la cuisson, mixer les fruits ( facultatif ) et ajouter à la confiture 1 càc d'agar-agar.
Mettre en pot et retourner aussitôt les pots pour faire le vide d'air.
Confiture fraises-ananas


Les secrets de la recette :

Choisissez des fraises et un ananas goûteux. La réussite de la confiture en dépendra !

On rince (on ne les laisse pas tremper dans l'eau) les fraises avant d'ôter leur pédoncule, sinon elles se gorgent d'eau et perdent de leur goût... 

On peut ajouter pour changer légèrement la saveur, un zeste de citron vert en fin de cuisson (ou même jaune mais le vert va particulièrement bien avec!).

Désolée de décevoir les adeptes du Thermomix, mais je ne fais pas mes confitures avec ce bel engin... Surtout celle-ci dont les fruits ne contiennent que très peu de pectine.
La raison est très simple: pour réussir la confiture, il faut que l'eau s'évapore rapidement, c'est pour ça (entre autre...) que nos grands-mères utilisaient des bassines en cuivre très évasées (l'autre raison étant la composition de ces bassines; le cuivre, en dehors de sa forte capacité à diffuser la chaleur de manière harmonieuse, provoque en chauffant au contact des fruits une réaction chimique qui elle aussi aide à la prise des confitures).
Avec le Thermomix, très peu de vapeur s'échappe par le petit orifice et la cuisson doit être plus longue... Et le Thermomix n'a d'intérêt pour moi que s'il me fait gagner du temps. Donc pas de Thermomix pour les confitures!!
Malheureusement, je n'ai pas de bassine en cuivre car je cuisine à l'induction et n'ai pas encore trouvé de bassine en cuivre avec un fond adaptable sur l'induction... 

La macération des fruits dans le sucre n'est pas indispensable mais recommandée. Elle permet aux fruits de libérer leur jus, de dissoudre le sucre et de réduire un peu le temps de cuisson. La macération peut durer aussi toute une nuit, "une heure ou deux" étant un minimum.

Le temps de cuisson est compté à partir de l'ébullition du mélange et pas dès que l'on met le feu sous la casserole!!

Vous n'êtes pas obligés de mixer les fruits en fin de cuisson. Personnellement je le fais (mais je ne mixe pas complètement, j'essaye de laisser quelques menus morceaux...) car mon mari n'aime pas tomber sur des gros morceaux. Si vous ne mixez pas, coupez les fruits en tout petits morceaux.

Préférez du sucre de canne (pour moi du sucre blond bio acheté en vrac ou en sac de 5 kilos dans mon fidèle magasin Satoriz) au sucre de betterave mais évitez le sucre brun. Ce dernier pourrait apporter des résidus (puisqu'il est non raffiné) qui risque d'altérer la conservation et qui vont vous obliger à écumer votre confiture.

À propos d'écume, s'il s'en forme à la surface, pour la faire disparaitre il suffit de jeter une tout petit morceau de beurre en fin de cuisson. Encore un truc de grand-mère méconnu mais magique!!!

L'agar-agar n'est pas obligatoire, mais comme l'ananas et la fraise ne contiennent quasiment pas de pectine, je vous la recommande vivement car sans cela vous risquez d'obtenir une confiture hyper liquide...  Sinon, il faudra sans doute prolonger le temps de cuisson et certainement perdre du parfum...
Si vous aimez la confiture plutôt ferme et bien prise (qui ne dégoulinera donc pas de la tartine😉 ! N'en déplaise aux Frères Jacques!!), je vous conseille même d'ajouter 1/2 càc d'agar-agar en plus.

Si vous ne souhaitez pas utiliser d'agar-agar, vous pouvez, pour augmenter la pectine, utiliser une autre technique de grand-mère qui consiste à récupérer les pépins du citrons ( avec des pépins de pomme ça marche aussi et on peut aussi ajouter les zestes mais le goût risque de varier... ), les enfermer dans une petite mousseline type gaze stérile de pharmacie, et de jeter ce petit paquet dans la confiture (n'oubliez pas de la retirer en fin de cuisson et surtout avant de donner un coup de mixer 😏!!).

Autre solution : utilisez du sucre "spécial confiture" contenant déjà de la pectine. Dans ce cas, respecter les temps de cuisson écrits sur le sachet. Il faut souvent faire cuire moins longtemps pour ne pas se retrouver avec une confiture hyper compacte.
Personnellement, je ne suis pas trop adepte de ce genre de produits manufacturés, pas trop confiance dans ce qu'il y a dedans... 

Évitez de confectionner de trop grosse quantité de confiture à la fois, vous aurez du mal à en maîtriser la cuisson... 

Pour la stérilisation des pots, plusieurs solutions :
-Vous êtes parti pour la production annuelle, vous allez donc faire de grosses quantités et vous êtes équipé d'un stérilisateur ? Pas de doute, c'est la solution la plus sage !
-Vous n'avez pas de stérilisateur et n'allez faire que cette recette ? Utilisez une grande casserole d'eau pouvant contenir 5 ou 6 pots, bloquez les pots en faisant circuler un torchon propre entre les pots pour éviter qu'ils ne s'entrechoquent pendant la cuisson, rajoutez les couvercles en surface et comptez 10 mn à partir de l'ébullition.
-Vous êtes un (ou une) gros (se) flemmarde comme Kelou et vous possédez une bouilloire ? Remplissez vos pots et vos couvercles (préalablement très bien nettoyés! Au lave-vaisselle si vos filtres sont impeccables et que vos pots sont déjà bien rincés, généralement l'eau est chauffé à 65°, voire plus pour certains, si vous n'utilisez pas le programme Eco...) avec de l'eau bouillante et patientez 10 mn avant de les vider. Faites le avec une bouilloire que vous venez de détartrer sinon vous aurez des résidus blancs dans vos pots.
-Une dernière solution que je n'ai jamais osé tester (mais que je compte bien tester prochainement...), est de mettre les pots 10 mn au four à 150°. Je crois qu'il faut que les pots n'aient jamais subi de choc sinon ils risquent de casser. Méthode testée et adoptée depuis la rédaction de cet article!
Après stérilisation, faites sécher vos pots (têtes en bas, donc à l'envers) et couvercles sur un linge PROPRE (cela va de soi mais ça va mieux en le disant 😜 !!).

La confiture se conserve plusieurs années si vous avez pris soin de bien nettoyer vos pots, de bien les stériliser et de les retourner tout de suite à peine bouchés et encore bouillants. Il vous faudra toutefois les conserver dans un endroit sec et frais à l'abri de la lumière.
Sachez néanmoins qu'elles perdent du goût et de leur belle couleur au fil du temps; il vaudra donc mieux les consommer rapidement si vous voulez profiter pleinement des saveurs.
Confiture fraises-ananas