#random-posts img{float:left;margin-right:10px;border:1px solid #999;background:#FFF;width:36px;height:36px;padding:3px}

jeudi 30 juillet 2015

Confiture pêche-verveine


Une confiture en or


Kélou est toujours en "mode écureuil" !

Avant de partir en vacances, je continue à faire mes provisions pour l'hiver avant de quitter le nid pour prendre un peu de repos ( Heu... Est-ce bien sûr ?? Les mamans ça arrivent à être vraiment en vacances quelques fois ???  ;-) Oui, quand elles partent entre copines en thalasso !! Bon, ben c'est pas pour cette fois, alors... ).

Voici donc une recette que certaines d'entre vous attendaient avec impatience ( petit clin d'oeil à Jane, Magali et Aude ) !

Eh oui, je vous avais fait saliver en vous parlant de cette recette lorsque je vous ai posté la recette de confiture de fraise-ananas, mais il fallait attendre la pleine saison de ces délicieux fruits d'été pour vous poster enfin la recette !

Je vous avais dit que c'était la préférée de toute la famille, mais j'avais oublié à quel point !!

Déjà 2 pots consommés par mes gourmands alors que la confiture n'a que 3 jours !! Il va falloir que j'en refasse vite !!

Il faut dire que ce mélange ( que je vous avais déjà proposé dans la soupe de pêches glacées à la verveine l'an dernier ) est tout à fait délicieux !

Déjà toutes les confitures à base de pêches sont délicieuses, mais là, avec la juste dose de verveine, c'est une pure merveille !

N'hésitez pas à tester également le confit de melon à l'anis qui est absolument délicieux avec du fromage de brebis !

Confiture pêche-verveine

Confiture pêche-verveine

Ingrédients pour 4 à 6 pots suivant leur taille :

1 kg de pêches bien mûres
700 gr de sucre
20 feuilles de verveine fraîche
Le jus d'un citron
1 càc d'agar  agar ( facultatif )

Éplucher les fruits et les couper en morceaux.
Les mettre dans une grande casserole avec le sucre et le jus de citron.
Laisser reposer le temps que le sucre absorbe le jus des fruits.
Mettre le feux sous la casserole et laisser cuire 30 mn environ.
2 mn avant la fin de la cuisson ajouter l'agar agar et mélanger.
Après avoir couper le feu, ciseler très finement la verveine au dessus de la confiture et mélanger.
Mettre en pots, les femer et les retourner immédiatement pour faire le vide d'air.
Confiture pêche-verveine

Les secrets de la recette :

Quand je parle de verveine, je précise que je parle de verveine citronnelle.

Le temps de cuisson est donné à partir du moment où l'on met le feu sous la casserole et est approximatif puisqu'il dépendra de beaucoup de facteur : la puissance du feu, le type de feu ( gaz, induction, etc... ), la quantité de fruits et de sucre ( si vous doublez les quantités, le temps sera forcément plus long...), si on a attendu ou pas que le sucre soit dissous par le jus des fruits, etc...
Fiez vous à vos sens pour savoir si la confiture est prête ! Votre odorat (l'odeur change et prend une odeur... de confiture et plus de fruits cuits ), votre vue ( la texture épaissit ), votre goût ( pas besoin d'explication pour celui là ;-) ! ) et votre toucher ( sur la cuillère ou dans une petite assiette, en refroidissant, la confiture devient un peu plus gélatineuse ) !
La cuisine est une affaire de sensibilité ;-), c'est la clé pour bien cuisiner !

Pour une conservation optimale nettoyez soigneusement vos pots et ébouillantez les avec de l'eau. Faites les sécher ensuite sur un linge parfaitement propre. Faites de même avec les couvercles.

Si de l'écume se forme à la surface de la confiture, une petite noix de beurre en fin de cuisson, un tour de cuillère et l'écume disparaîtra comme par magie !

Vous pouvez au choix prendre des pêches blanches ou jaunes ou bien mélanger les deux. L'important étant qu'elles soient bien mûres et parfumées. Vous pouvez également remplacer les pêches par des nectarines.

Essayez également les mélanges pêche/abricot, pêche/groseille, pêche/fraise ou pêche/poire. Délicieux également !! 

Vous n'êtes pas obligé de mixer la confiture. À la maison, ils n'aiment pas les morceaux dans la confiture, mes gros bébés ;-) ( le plus gros des bébés étant mon mari, mais chut! Faut pas le dire... ) Dans ce cas, veillez à bien couper en petits morceaux les pêches avant cuisson.

Je mets toujours un peu d'agar agar car les pêches ne contiennent que très peu de pectine et ce dernier permet à la confiture d'être un peu plus ferme sans être obligé de faire cuire la confiture longtemps et donc de perdre de la saveur. Si le fait que la confiture soit liquide ne vous dérange pas inutile d'en mettre...
Si vous n'en avez pas, vous pouvez éventuellement utiliser un sucre "spécial confiture" type Confisuc, Vitpris, etc... Mais ne cherchez pas à mettre de la gélatine en remplacement de l'agar-agar ( petit clin de œil à Nathalie ;-) ). Par contre, si vous utilisez un sucre "spécial confiture", consultez les instructions écrites sur le paquet car elle doit cuire beaucoup moins longtemps !

Je ne fais pas cuire la verveine, je la mets uniquement à la dernière minute en fin de cuisson afin de ne pas en altérer le parfum et la couleur.

Ciseler la verveine très très finement , en superposant les feuilles les unes sur les autres et en ciselant avec une paire de ciseaux bien aiguisés  ( ou "aiguisée"? Avec quoi s'accorde l'adjectif? La paire? Ou les ciseaux??? Je pense que ce sont les ciseaux mais si quelqu'un n'est pas d'accord, n'hésitez pas à me le signaler ! Gentiment, si possible... )!
Il n'est pas très agréable de se retrouver avec de gros morceaux de feuilles sur sa tartine ;-) !

Vous pouvez faire votre confiture au Thermomix, mais comme je vous l'ai déjà dit dans la recette de confiture fraises-ananas, je ne fais pas mes confitures au Thermomix car je trouve que l'eau ne s'évapore pas suffisamment par l'orifice... D'ailleurs si vous avez déjà vu une bassine à confiture en cuivre, la largeur de la bassine ( qui en plus s'évase légèrement vers le haut ) est là justement pour que l'eau s'évapore plus vite !

Pour la quantité de pots, tout dépendra de leur taille bien-sûr... À la maison, comme ils aiment bien changer, je fais des petits pots, mais si vous utilisez des pots types "Bonne Maman" vous n'en ferez pas plus de 4 ( et encore... ).

Une petite bêtise à ne pas faire : mettre la confiture chaude dans des bocaux comme sur la photo ! Utilisez de vrais pots de confiture ou de VRAIS bocaux pour les conserves ( type le Parfait ). 2 fois j'ai fait la même bêtise ( eh oui, je comprends vite mais il faut m'expliquer longtemps :) :)  !!! ) : verser un liquide bouillant dans des mini bocaux achetés chez Casa ( et je pense conçu uniquement pour la déco )... Résultat : le fond a cédé et le bocal s'est cassé !!! Ces jolis petits bocaux sont donc à utiliser à froid. Vous pouvez y stocker des épices, des sels, des fruits secs, des tartinades, etc... Ou y mettre votre confiture froide pour faire joli sur la table mais pas en faire des conserves !
Confiture pêche-verveine

lundi 27 juillet 2015

Aubergines grillées au pesto


Une recette à adopter d'urgence !


Et voici la deuxième recette promise pour utiliser le pesto dont je vous ai donné la recette la semaine dernière !

C'est une recette très polyvalente car elle s'adapte à toutes les situations !

On peut la servir chaude ou froide ( c'est meilleur froid selon moi ), la préparer à l'avance ( c'est même mieux ), et on peut la servir à ( presque ) tous les moments du repas ( mon imagination va loin mais pas encore assez pour que je lui trouve une version sucrée pour le dessert ;-) ... ).

De l'apéro au plat principal elle trouvera sa place sur votre table !

Elle est parfaite pour accompagner une viande ou un poisson grillé, avec des pâtes ( avec un oeuf au plat en plus c'est comme ça que je la préfère ! Vous voyez, je ne suis pas difficile ;-) ! ) ou bien servie en entrée avec d'autres antipasti ou une salade, et même en apéritif découpées en lanières et enroulées sur elle-même ( pourquoi pas avec une petite tranche de jambon italien ou entourant un morceau de mozzarella ? ) et montées sur un pique .

Bref c'est une recette toute simple mais dont ne vous pourrez plus vous passer !!

Allez hop ! En cuisine pour essayer vite fait cette recette !!


Aubergines grillées au pesto

Aubergines grillées au pesto

Ingrédients pour 4 personnes :

2 aubergines
1 càc de pesto
1 ou 2 gousses d'ail
2 càs d'huile d'olive pour la sauce + pour la cuisson des aubergines

Allumer le four à 200°.
Laver et couper les aubergines dans le sens de la longueur en tranches de 5 mm environ.
Huiler un papier sulfurisé préalablement disposé sur une plaque de pâtisserie et disposer les tranches d'aubergine.
À l'aide d'un pinceau, huiler les tranches puis les saler.
Enfourner le tout pour une vingtaine de minutes.
Sortir du four et laisser refroidir ( ou pas si vous décidez de les manger chaudes ).
Pendant ce temps, préparer l'assaisonnement :
Éplucher et presser les gousses d'ail.
Ajouter le pesto et délayer progressivement avec les 2 càs l'huile d'olive.
Disposer les aubergines sur un plat plat et répartir l'assaisonnement sur toute la surface.
Aubergines grillées au pesto

Les secrets de la recette :

Vous pouvez parfaitement utiliser des aubergines grillées congelées. Très souvent j'utilise un sachet Picard car je trouve que c'est un très bon produit.
Si vous avez un petit grill intérieur n'hésitez pas à l'utiliser pour faire cuire les aubergines.
Habituellement c'est ce que je fais, mais j'ai prêté mon grill à mon fiston qui ne me l'a pas rendu ( ce coquin ;-) ! )... J'ai donc fait avec les moyens du bord !
Une plancha fera également très bien l'affaire si vous êtes équipé.
On peut aussi faire cuire les aubergines à la poêle mais elles ont, à mon goût, trop tendance à se gorger d'huile...

Le pesto maison ( recette ICI ) est bien sûr nettement meilleur que les pestos ( ou "pesti" en italien peut-être ??? Puisque le pluriel des noms masculin en "o" est en "i"... Je ne sais pas... Si quelqu'un peut m'éclairer ;-) ! ) du commerce mais si vous avez découvert une bonne marque, n'hésitez pas à l'utiliser ( et à nous la donner !! ) !

Avec des aubergines grillées congelées et un pesto de qualité tout prêt vous réaliserez cette recette en moins de 5 mn !!

Concernant l'ail, elle me semble indispensable et comme j'adore ça ( même si je sais que c'est un remède contre l'amour ;-) mais comme de ce côté là je suis bien lotie depuis de fort longues années... ) j'en mets 2 gousses, mais je sais que certains sont sensibles et ne la digèrent pas bien ( quel dommage ! C'est en plus tellement bon pour la santé !! ) donc je vous ai laissé le choix d'en mettre une ou deux. Et même que si vous décidez de ne pas en mettre du tout, je ne serai pas là pour vérifier ;-), alors faites comme vous voulez :-) :-) !!

Vous pouvez, si vous n'avez pas de pesto mais quelques herbes aromatiques, faire une petite sauce avec de l'ail pressé, des herbes ciselées ( basilic, persil, cerfeuil, etc...), du sel, du poivre et de l'huile d'olive. Une version simplifiée qui fera tout à fait l'affaire et sera presque aussi bonne !
Aubergines grillées Picard avec du basilic, de l'ail, du sel, du poivre et de l'huile d'olive

Billes de mozzarella en robe de carpaccio

Fraises charolaises... 


Je vous proposais la semaine dernière une recette de pesto maison.

Eh bien je vous propose aujourd'hui deux recettes pour l'utiliser et le mettre en scène.

La première est plutôt pour l'apéritif mais pourrait parfaitement être servie en entrée accompagnée d'une salade, de roquette de préférence.

Ce sont des petites bouchées délicieuses et très fraîches qui sont très vite réalisées et qui raviront vos convives !

Pas vraiment de la cuisine mais plutôt de l'assemblage... Mais bon, c'est aussi ça la cuisine ! L'art d'assembler des ingrédients qui vont bien ensemble !! Non ?

La première fois que je les ai servies, un de mes invités ( un petit coucou à Fifi au passage ;-) ! ) leur a donné un nom tout à fait sympathique que je n'ai pas osé donner à la recette de peur qu'il ne soit pas assez évocateur pour le plus grand nombre...

Mais si je tenais un restaurant ( Et ce n'est pas demain la veille !! ), c'est sûr que j'aurais écrit sur la carte : " Fraises charolaises" ! Quel joli nom, n'est ce pas ? Quel poète ce Fifi ;-) !!

Et après tout, il n'est pas mal non  plus le petit nom que je lui ai trouvé ;-) !!

Billes de mozzarella en robe de carpaccio

Billes de mozzarella en robe de carpaccio

Ingrédients pour 24 bouchées :

200 gr de viande boeuf pour carpaccio
200 gr de billes de mozzarella
25 gr de pesto
crème de vinaigre balsamique
24 petites feuilles de basilic
sel, poivre

Détacher délicatement une fine tranche de carpaccio, saler et poivrer.
Déposer en son centre un peu de pesto puis une bille de mozzarella et rabattre les côtés pour fermer la boule.
carpaccio au pesto
Placer la bouchée obtenue sur le plat de service. 
Déposer sur le dessus une goutte de crème de vinaigre balsamique et par dessus une petite feuille de basilic.
Procédez de même pour toutes les tranches.
Billes de mozzarella en robe de carpaccio
Les secrets de la recette :

La première fois que j'ai fait cette recette, j'avais placé mes petites boules dans des petites coques croustillantes que j'avais trouvé chez Ikéa . Ça fait longtemps que je n'y ais pas mis les pieds donc je n'en avais pas en stock, mais si vous en avez n'hésitez pas ça apporte un peu de croquant et c'est un vrai plus !
À l'occasion, dès que je serai retournée faire le plein, je vous mettrai une petite photo pour vous montrer à quoi ça ressemble.
Mini croustades Ikéa


Vous pouvez également présenter ces petites boules au bout d'un stick de bretzel comme pour faire une cakepops salée. C'est amusant, original et ça apporte aussi une touche croquante ! 
bille de mozzarella en robe de carpaccio sur bretzel

Pourquoi ne pas les servir également dans des petites tomates cerises évidées pour plus de fraîcheur ?

Utilisez de préférence des billes de mozzarella di buffala, et si elles sont bio c'est encore mieux ;-) !

Ne préparez pas ces petites bouchées trop longtemps à l'avance. La viande a tendance à rendre du jus et le plat risque de ne plus être très appétissant après plusieurs heures placé au frais.... 

Un pesto maison ( recette ICI ) fera toute la différence mais si vous n'avez pas le temps d'en faire, utilisez un pesto de qualité.

Si vous êtes équipé d'une trancheuse électrique ( ce qui n'est pas mon cas... ) vous pouvez vous même faire votre carpaccio en congelant un bon rôti de boeuf et en éminçant de fines tranches à l'aide de l'engin électrique.

On continue dans le "home made" avec la crème de vinaigre balsamique. Personnellement j'en fais grande consommation, j'en achète donc ( notamment pour la déco des assiettes, c'est plus pratique ! ) mais j'en fais aussi moi-même. Il suffit pour cela de faire réduire du vinaigre balsamique avec un peu de sucre jusqu'à obtention d'une consistance sirupeuse.
Billes de mozzarella en robe de carpaccio
 

mardi 21 juillet 2015

Pesto maison



Un concentré de soleil !



Hello les petits internautes !

Comme vous pouvez le constater, en ce moment, je ne vous poste pas beaucoup de recettes de plats...

C'est qu'actuellement la maison est un peu vide, que quoi qu'il arrive avec la canicule je ne suis pas très inspirée ni très portée sur la cuisine, que nous quittons le nid tous les week-ends ( non mais je ne serai pas un peu en train de vous raconter ma life moi ??? ) et que surtout Kélou est en mode "écureuil" en ce moment !!

Eh oui ! Je profite de ces temps plus calmes où la nature est généreuse pour faire des provisions pour l'hiver !

Confitures, alcools maison, sauce tomate, tomates confites et... Pesto !!

Le pesto... Un concentré de soleil à lui tout seul !! Alors c'est sûr, il faut en faire provision pour l'hiver !! On en aura forcément besoin dans quelques mois quand le temps sera maussade et la température en berne !

Et puis on peut faire tellement de choses avec !

On peut le consommer avec des pâtes bien-sûr, des légumes grillés, il peut remplacer le beurre dans des sandwichs, être la base d'un risotto, servi avec une soupe, être la base d'une sauce, bref c'est vraiment un "must-have" du frigo !

Vous me direz mais pourquoi s'embêter à le faire ?? Essayez et vous comprendrez vite !

Le pesto-maison n'a vraiment rien à voir avec le pesto acheté ( ou alors je veux bien la marque !! ). Et sincèrement ce n'est rien à faire et très facile à conserver.

Alors ? On se lance et on le teste ce pesto maison ??

Et si comme moi, vous voulez vous mettre en mode "écureuil" et profiter des vacances et de l'été pour faire des provisions pour l'hiver, n'hésitez pas à consulter les recettes de sauce tomate, confiture fraises-ananas et confit de melon à l'anis.


Pesto maison

Pesto maison

Ingrédients :

Une vingtaine de belles branches de basilic
150 gr de parmesan ou de pecorino
3 gousses d'ail
100 gr d'huile d'olive
50 gr de pignons de pin
sel, poivre

Version classique :
Commencer par râper le parmesan.
Éplucher l'ail.
Laver, sécher et effeuiller le basilic.
Dans un mortier ( en marbre de préférence ), mettre une partie des feuilles de basilic, les gousses d'ail, le sel, le poivre et les pignons.
Piler délicatement en rajoutant au fur et à mesure les feuilles de basilic.
Une fois que toutes les feuilles sont pilées et que l'on a obtenu une jolie purée verte, ajouter le parmesan petit à petit et continuer à piler en tournant.
Continuer à piler en tournant le pilon tout en faisant couler l'huile en filet sur le pesto.

Version rapide :
Dans un bol mixer, mettre le parmesan en morceaux, l'ail épluché, les feuilles de basilic lavées et séchées, les pignons de pin, le sel, le poivre et 50 gr d'huile d'olive et mixer jusqu'à obtention d'une purée homogène.
Ajouter petit à petit le restant de l'huile d'olive en filet tout en continuant à mixer à puissance minimum.

Avec le Thermomix :
Peser l'huile d'olive à l'aide du gobelet doseur et la mettre de côté. 
Couper le parmesan en morceaux.
Les mettre dans le bol avec les pignons et mixer 10 sec vit 6.
Ajouter le basilic effeuillé, les trois gousses d'ail épluchées et dégermées, le sel et le poivre.
Mixer 15 sec vit 5 tout en versant petit à petit l'huile par l'orifice.
Pesto maison


Les secrets de la recette :

La version classique est celle qui donne les meilleurs résultats car elle permet d'extraire un maximum les parfums du basilic, qu'elle brutalise moins les feuilles ( qui du coup s'oxydent moins ) et qu'elle permet de mieux émulsionner les éléments ensemble.
En revanche, elle prend plus de temps et demande à être équipé d'un mortier et... d'un peu de biceps ;-) ! Je ne vous cache pas que lorsque je me la joue "écureuil", je fais mon pesto au Thermomix !
Par contre, lorsque le pesto va être consommé dans la journée et qu'il a une destination particulière, il m'arrive de faire mon pesto dans les règles de l'art.

Pas facile de donner des quantités précises de basilic...
Dans mon Thermomix, la balance indiquait 20 gr et le bol était quasiment rempli... Mais j'ai utilisé 2 barquettes sur lesquelles il était écrit 20 gr ( donc 40 gr si je sais compter ;-)... ), plus encore un beau bouquet de basilic du jardin ( à peu près l'équivalent d'une barquette ). De toutes façons, plus vous en mettrez, meilleur ce sera !!

Avec ces proportions, j'ai réalisé 4 petits pots de 40 gr + 2 pots de 100 gr.

Vous pouvez conserver votre pesto au réfrigérateur pendant un mois si vous prenez soin de le recouvrir complètement d'une couche d'huile d'olive.
Pesto maison

Personnellement je préfère le congeler pour ne pas prendre de risque. D'autant qu'avec le gras contenu dans le pesto en 1/4 d'heure mes pots sont décongelés et utilisables en cuisine !
Et n'essayez pas ( comme je l'ai fait la première fois :(... ) de le décongeler au micro-ondes ( même en position décongélation et peu de temps ) !! Le parmesan cuirait, formerait un bloc et deviendrait donc inutilisable...

Pour un pesto plus goûteux, vous pouvez légèrement torréfier vos pignons dans une poêle à sec ( sans les faire bruler sous peine qu'ils prennent de l'amertume... ) ou au four.

Le sel n'est pas indispensable dans la mesure où il y a le parmesan, mais personnellement je trouve que sans, le pesto est vraiment fadasse... Goûtez et faites comme vous le sentez !

Si vous êtes sensible à l'ail et ne le digérez pas bien, vous pouvez diminuer la dose ou carrément le supprimer.

Vous pouvez vous amuser à faire des pestos avec différents sortes de fruits secs et d'herbes : avec de la roquette, de la coriandre, du persil, des noix, des amandes , etc... Faites votre propre mix !!
Pesto maison

vendredi 17 juillet 2015

Artichaunade au basilic



Le must de l'été !


Voici une recette dont vous allez rapidement devenir totalement addict !!

Une délicieuse tartinade toute douce, au goût raffiné toute en subtilité.

Pour les apéros d'été, y a pas mieux ! Le pastaga et le rosé bien frais l'adorent !!!

Quelques gressins, des petits toasts fraîchement grillés ou des bâtonnets de crudité pour les plus raisonnables ;-) , lui iront à merveille !!

Il fait chaud et vous n'avez aucune envie de cuisiner ??

Bah, bah, bah !! La recette ne prend pas plus de 5 mn ( sauf si vous faites cuire les artichauts, bien sûr ! ) ! Et je vous promets que vous ne le regretterez pas !

Allez zou ! En cuisine pour réaliser cette délicieuse tartinade !

Et pour compléter votre apéro, n'hésitez pas à aller consulter ( en cliquant sur le titre ou en consultant les index de recettes en haut en rose ) les autres recettes de tartinades toutes aussi faciles :

La poivronnade,
l'hoummous,
la tartinade de petits pois à la menthe,
les rillettes de sardines au citron,
et la tartinade de thon à la tomate.

Pour les copains du ( mémorable ) week-end dernier, vous avez avec cette dernière recette d'artichaunade, toutes les cartes en mains pour reproduire la tartinade que vous avez préféré !
L'intégralité des recettes est là !!

Artichaunade au basilic

Artichaunade au basilic

Ingrédients :

200 gr de fonds d'artichaut
75 gr de fromage frais neutre type St Morêt, ricotta, etc...
40 gr de poudre d'amande
1 gousse d'ail
2 càs d'huile d'olive
un filet de jus de citron
1/2 bouquet de basilic
sel, poivre

Si besoin, faire cuire les fonds d'artichaut, les égoutter et les laisser refroidir.
Éplucher et presser la gousse d'ail.
Laver et ciseler le basilic.
Mettre tous les ingrédients dans le bol mixer sauf l'huile d'olive.
Mixer jusqu'à obtention d'une purée.
Ajouter l'huile d'olive en filet tout en mélangeant.
Filmer au contact.
Mettre au frais avant de servir.

Avec le Thermomix :
Si besoin, faire cuire les coeurs d'artichaut dans le panier avec 500 gr d'eau une vingtaine de minutes en fonction varoma vit 1.
Laisser refroidir et laver le bol.
Si les amandes sont entières, les mixer 5 sec vit 6
Mettre les amandes, la gousse d'ail et le basilic dans le bol et donner un ou deux coups de Turbo.
Ajouter le reste des ingrédients ( artichauts, fromage, huile d'olive, sel, poivre et jus de citron ) et mixer 15 sec vit 6 ( au besoin arrêter à mi temps, racler les parois et faire redescendre l'appareil vers le couteau ).
Vider dans un petit bol et filmer au contact avant de mettre au frais.
Artichaunade


Les secrets de la recette :

Vous pouvez utiliser des fonds d'artichauts en boîte ou en bocal, mais personnellement j'ai de plus en plus de mal avec le goût de l'appertisé... Plus ça va moins je supporte ! Même les coeurs de palmier que l'on ne trouve que sous cette forme (en tous cas sous nos latitudes...) commencent à me déranger... 

Préférez donc des fonds d'artichaut surgelés (Picard en fait en sac de 1 kg ou en boîte de 300 gr) ou même frais mais là, bonjour la galère pour les préparer!! Mais si vous êtes mettre dans l'art de "tourner" les artichauts ( eh bien oui c'est comme ça que l'on dit enlever les feuilles pour prélever le fond ! Vous vous coucherez un peu plus savant ce soir grâce à Kélou ;-) !!), allez-y, ne vous privez pas, ce sera bien sûr encore mieux que les fonds surgelés !
Et si vous utilisez un bocal ou une boîte (ça m'arrive aussi, je vous rassure! C'est vrai que c'est tellement facile et pratique!), rincez les bien pour enlever au maximum le goût qui m'indispose tant.

Pour une tartinade sans lactose, vous pouvez tout à fait supprimer le fromage frais et ajouter une cuillère à soupe d'huile.
Le fromage frais est surtout là pour apporter de l'onctuosité mais il n'est pas indispensable. La recette que j'utilisais auparavant n'en contenait d'ailleurs pas...

On peut pour changer, remplacer une des branches de basilic par une belle branche d'estragon. Le petit goût anisé va divinement bien avec l'artichaut... Et le basilic!

Les adeptes de coriandre peuvent aussi essayer la recette en remplaçant le basilic par un demi bouquet de coriandre.

Artichaunade

vendredi 10 juillet 2015

Courgettes farcies au thon



Recettes toutes fraîches pour jours de canicule


Hé hé ! Vous croyiez que j'étais partie en vacances ?

Eh bien non !

Mais faut pas croire! Kélou, n'est pas mieux que les autres... Moi aussi quand il fait chaud j'ai un peu la flemme ;-) ...

Je ne sais pas ce qu'il en est pour vous, mais moi en ce moment, je n'ai vraiment aucune envie de cuisiner... Et pas très envie non plus de me coller devant un ordi... J'avoue humblement !

J'imagine qu'il en est de même pour vous, et pourtant il faut bien se nourrir ( Et alimenter ses lecteurs en recettes, mais ça, ça ne concerne que moi ;-) ! ) ! 

Et surtout nourrir nos ouailles affamées, qui, même si elles le sont moins que d'habitude, le sont tout de même un peu...

Je vous propose donc aujourd'hui de redécouvrir certaines recettes du blog particulièrement fraîches  et quasi sans cuisson ( vous n'aurez qu'à cliquer sur leur titre pour y accéder directement ) et une petite nouvelle à faire à partir d'une recette proposée le mois dernier.

Tout d'abord la recette du jour :

Courgettes farcies au thon

Courgettes farcies au thon

 

Ingrédients pour 24 cylindres :

6 petites courgettes
24 petites feuilles de basilic

Laver et essuyer les courgettes. 
Couper les extrémités de façon bien droite puis couper 4 cylindres de taille identique par courgette.
À l'aide d'une cuillère parisienne, creuser chaque cylindre en laissant un fond de 3 mm d'épaisseur environ.
Remplir chaque cylindre avec la tartinade de thon.
Placer une petite feuille de basilic et placer au frais jusqu'au moment de servir.
Courgettes farcies au thon


Les secrets de la recette :

Ne préparez pas cette recette trop à l'avance car les courgettes ont tendance à rendre de l'eau au fil des heures. Pas de problème par contre pour préparer la tartinade à l'avance mais pour le montage il faudra ne pas trop attendre avant de servir.

Je choisis pour cette recette de toutes petites courgettes bios bien fermes et bien craquantes. Les miennes faisaient 15 cm de long maximum.

Si vous ne coupez pas les tronçons droit, ils auront un peu la tête de la maison construite par Numérobis dans Astérix et Cléopâtre " " "... Attention donc de ne pas couper en biais !

Pour ceux qui savent pas ce qu'est une cuillère parisienne ( j'ai la chance d'en avoir une double avec 2 tailles ! ), c'est avec cela que l'on fait les billes de melon et voici à quoi cela ressemble :
Cuillère parisienne
Pour faire des trous plus réguliers, vous pouvez en premier lieu utiliser un vide-pomme ( sans aller jusqu'au bout ), puis retirer la chair avec la cuillère parisienne.
Vous pouvez également farcir des tomates ou du concombre ( beurk !!! ) de la même façon pour varier les plaisirs !
Courgettes farcies au thon


Et voici les recettes pour grosse chaleur en commençant avec une recette délicieuse, un peu dans le même esprit que celle que je vous propose aujourd'hui :
Makis de courgettes
Conchiglioni farcies au chèvre et à la tomate
Tartare de saumon aux légumes croquants
Melon aux framboises

Verrine avocat-mangue-crevettes

Salade roquette-courgettes-tomates à l'italienne

Courgettes crues au basilic

salade chou-cranberries-lardons-orange-cajou


Salade aux figues marinées et aux pignons


vendredi 3 juillet 2015

Confit de melon à l'anis


Vous entendez les cigales ?



Qui n'a jamais goûté ce confit de melon à l'anis passe vraiment à côté d'une recette délicieuse tout à fait originale qui surprend et séduit le plus grand nombre ( à part bien sûr les allergiques au goût d'anis :(... ).

Il y a tout d'abord le goût du melon cuit qui prend une toute autre saveur que celle du melon cru traditionnel.

Personnellement, ce sont des souvenirs d'enfance, une saveur associée à des images : Celle des énormes cloches en verre recyclé qui permettait de protéger du froid nocturne les plans de melon et d'obtenir des melons mûrs à point en été; Celle d'un vieux jardinier, Monsieur Armand, avec son tablier en grosse toile rustique bleue marine et son chapeau de paille; Et enfin celle des pots de confiture de melon en verre épais au reflet vert d'eau alignés dans la cave.

L'alliance avec l'anis lui va à merveille et c'est un concentré de soleil et de midi qui se retrouve dans ce confit !

C'est une recette que m'a fait découvrir ma copine Cric et qu'elle sert à l'apéro. Comme d'hab', je l'ai adaptée à ma sauce.

Je l'ai appelé "confit" car il y a un peu moins de sucre que pour une confiture ( encore que... Perso, je mets rarement autant de sucre que de fruits dans la confiture...) et surtout parce que je la sers avec du salé.

Il se marie à merveille avec le fromage ( surtout à base de brebis mais pas mal avec le chèvre ) et avec la charcuterie ( surtout fumée ).

À la maison, j'en mets toujours un pot sur le plateau de fromage lorsque je reçois. Souvent les gens n'osent pas y toucher ( C'est vrai aussi !! Quelle idée de servir de la confiture avec du fromage ;-) ! Mais bon, vous commencez à me connaître, j'aime prendre des risques en cuisine, et c'est souvent pour la bonne cause !! Pas vrai ?? )  mais une fois qu'un curieux ose y goûter, le pot y passe  ( ça fait un peu beaucoup de "y" tout ça ???   Quelle langage châtier et distingué "" ... ) !

Essayez je suis sûre que vous serez séduit par ce délice !

Et si vous n'avez pas envie de cuisiner par ces chaleurs ( comme je vous comprends !!! Il en est de même pour moi, je vous rassure ;-) ! ), essayez la recette du melon aux framboises ! Une recette réalisée en 2 secondes et sans cuisson !
Si au contraire, vous êtes en mode " écureuil qui prépare ses provisions pour l'hiver", essayez la délicieuse confiture de fraises-ananas.

Confit de melon à l’anis

Confit de melon à l'anis

   

Ingrédients :


700 gr de melon bien mûr ( soit 2 environ suivant la taille) 
500 gr de sucre en poudre
1 trait de jus de citron
3 càs de graine d’anis vert
1 càc d’agar agar


Éplucher et couper le melon en morceaux.
Mettre tous les ingrédients dans une casserole et faire cuire 20 à 25 mn.
Mixer, mettre en pots et les retourner aussitôt.

Avec le Thermomix : 
Mettre la chair du melon en morceaux dans le bol avec le sucre, le jus de citron, l'agar-agar et l'anis.
Donner un coup de turbo pour mixer la chair.
Faire cuire 25 mn vit 2 à 100°.
Mettre en pot et retourner aussitôt.

Confit de melon à l'anis

Les secrets de la recette :

Personnellement j'utilise pour ce confit des pots de toute petite contenance car le confit ne contenant pas beaucoup de sucre, une fois entamés, les pots ont tendance à s'abîmer plus vite qu'une confiture classique. Je n'ai donc pas mis le nombre de pots que vous pourrez réaliser puisque cela dépendra de leur taille...

Une fois entamé, placé le pot au réfrigérateur jusqu'à la prochaine consommation, ils se conserveront mieux. 

Dans la mesure du possible, stérilisez toujours vos pots avant de les remplir. Cela aide également à mieux conserver le confit.

Si vous souhaitez conserver longtemps ces confits je vous recommande de stériliser les pots 20 mn dans l'eau bouillante après la mise en pots.
 
Confit de melon à l'anis