#random-posts img{float:left;margin-right:10px;border:1px solid #999;background:#FFF;width:36px;height:36px;padding:3px}

vendredi 26 février 2016

Roulé de légumes au comté et au bacon


Pour rouler vos enfants dans la farine ;-) !!


Comme beaucoup de mamans ( ou papas... Ça doit bien arriver que des papas cuisinent dans certaines familles ;-)... Pas chez moi en tout cas ! Monsieur Kélou est adorable et est bourré de qualités, mais la cuisine, c'est pas son truc ;-)... ) vous vous demandez régulièrement comment faire manger des légumes aux enfants et ne savez plus quoi faire pour les "camoufler" ?

Alors je vous propose cette recette facile à réaliser et qui devrait leur plaire même si elle comporte leur bête noire j'ai nommé : les légumes !

Accompagné d'une soupe ou d'une salade verte, il fera un dîner parfait pour un soir de semaine !

C'est une recette que vous pourrez adapter en fonction de ce que vous avez dans votre frigo en suivant les conseils donnés dans "les secrets de la recette".

Pour faire manger des légumes à vos enfants sans trop avoir "la soupe à la grimace", essayez aussi le gratin de courgettes râpées, l'écrasé de carottes et panais, le gratin de ravioles aux courgettes et au jambon, la purée de potiron et patate douce et sa déclinaison en parmentier aux boeufs et aux épices, la purée de courgettes au basilic et les épinards béchamel comme à la maison.

Roulé de légumes au comté et au bacon



Roulé de légumes au comté et au bacon


Ingrédients pour 4 personnes :

1 courgette ( de 180 à 220 gr environ )
2 ou 3 pommes de terre ( 250 à 320 gr environ )
1 ou 2 carottes ( 100 à 150 gr environ )
100 gr de champignons
1 ou 2 échalotes ( 50 gr environ )
100 gr de bacon en tranches ( soit environ une douzaine de tranches fines )
100 gr de comté
1 càc rase de sel
3 oeufs
1 càs de Maïzena
10 brins de ciboulette ( facultatif )
poivre

Allumer le four à 180°.
Éplucher la carotte, l'échalote et les pommes de terre.
Nettoyer et ôter le pédoncules de la courgette.
Couper le pied et nettoyer les champignons.
Râper la courgette, les pommes de terre et la ( ou les ) carotte.
Émincer finement l'échalote et les champignons.
Mélanger tous les légumes dans un saladier.
Casser les oeufs et les mélanger aux légumes.
Ajouter le sel, la Maïzena, la ciboulette ciselée et poivrer.
Bien mélanger et étaler sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé ( ou un tapis en silicone ).
Enfourner pour 30 mn.
Au bout de 30 mn, laisser le four en marche et laisser la plaque refroidir un peu ( en hiver la mettre 5 mn dehors ).
Une fois que l'on peut toucher la préparation sans se brûler, recouvrir de tranches de bacon.
Découper le comté en 4 bâtonnets et en placer 3 à l'extrémité de la plaque la plus proche de soi.
La galette de légumes avant d'être roulée
Décoller la galette de légumes au niveau du comté et rouler délicatement en remontant progressivement vers le haut en s'aidant du papier suflurisé.
Râper le dernier morceau de comté sur le rouleau obtenu et ré-enfourner pour 10 mn.

Au Thermomix :
Mettre tous les légumes épluchés et grossièrement coupés en morceaux dans le bol.
Tous les légumes grossièrement coupés dans le bol
Mixer 4 à 5 sec vit 5.
Ajouter les oeufs, le sel, le poivre, la ciboulette ciselée et la Maïzena et mixer 5 sec vit 3 fonction sens inverse.
Continuer la recette en suivant les instructions ci dessus.
Roulé de légumes au comté et au bacon

Les secrets de la recette :

Pour cette recette, lorsque je ne suis pas hyper pressée, je préfère ne pas utiliser mon Thermomix. Je préfère la version avec les légumes râpés à la main ( ou au robot ). Ça prend un tout petit peu plus de temps mais à peine. Même avec une grille à main, râper 5 légumes, ça prend tout au plus 5 mn donc ça va vite !
Les photos ont été prises avec une version faite au Thermomix, je trouve que cette version est moins et esthétique et appétissante qu'avec des légumes râpés. Néanmoins, si c'est pour "cacher" les légumes aux enfants, la version Thermomix sera peut être plus appropriée...

Une fois que vous vous êtes lancés dans la recette, ne vous arrêtez pas. Il faut travailler vite afin d'éviter que les légumes ne rendent leur eau.

J'utilise très souvent des échalotes surgelées dont je suis une grande consommatrice. J'ai toujours un sachet en stock au congèl' pour les jours de flemme ou quand je suis pressée. Si c'est votre cas aussi, remplacez l'échalote par 2 cuillères à soupe de d'échalotes ciselées congelées.

J'ai également toujours dans mon congélateur une petite boîte de ciboulette ciselée surgelée, ce qui me permet d'en avoir tout le temps sous la main, même lorsque je n'ai pas pensé à acheter une botte fraîche au marché. Toutefois, il m'est déjà arrivé d'oublier de mettre de la ciboulette et c'était également très bon.
Si comme moi, vous utilisez parfois des herbes surgelées ( je n'utilise que de la ciboulette, de l'aneth, l'estragon et de la coriandre. Bien sûr je les préfère fraîches mais parfois ça dépanne ;-)... J'évite par contre le basilic qui perd tout son parfum à la surgélation et n'a aucun intérêt... ) il vous faudra en mettre 1 cuillère à soupe et demi.

Dans la série des produits de base que j'ai toujours en stock au congèl' il y a aussi les champignons qui permettent de transformer bien des plats basiques en plat ( presque ) de fête. Bon ici ils n'ont pas vraiment d'intérêt car les champignons surgelés rendent beaucoup d'eau. Si toutefois vous voulez en utiliser, il vous faudra les faire cuire ( jusqu'à ce que l'eau se soit complètement évaporée ) à la poêle auparavant ( l'intérêt du surgelé qui fait gagner du temps est là très limité, vous l'aurez compris... ) .

Vous pouvez remplacer le bacon par tout autre jambon : blanc, sec, fumé, etc...

Plutôt que du comté vous pouvez utiliser de l'emmental ou tout autre pâte cuite en stock. Vous pouvez même utiliser un sachet d'emmental râpé. dans ce cas, vous le parsèmerez directement sur les légumes avant de mettre le bacon ( ce sera plus facile pour rouler ;-) ).
Vous pouvez aussi tester avec du chèvre si vous aimez ça ;-) !

Pour les légumes, c'est pareil ;-) !! Variez les plaisirs ! Essayez de remplacer les courgettes par des brocolis, des poireaux ou des épinards, les pommes de terre par des patates douces, les carottes par du panais, etc... Amusez vous !!

Bref vous l'aurez compris, cette recette est à adapter en fonction de ce que vous avez dans votre frigo ou au gré de vos envies ;-) !!

Vous pouvez utiliser la base de la galette pour faire des petites galettes de légumes qui iront super bien pour accompagner une viande. Pour ce faire vous pouvez au choix soit déposer des petits tas sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, soit utiliser des petits moules en silicone ( des moules à tartelettes par exemple comme sur la photo ).
Petites galettes de légumes
Attention au papier sulfurisé que vous utilisez ! J'ai acheté un papier cuisson naturel de couleur marron clair de la marque Alfapac, que j'ai utilisé lors de mon dernier roulé et ça a été la catastrophe ! J'ai eu un mal fou à détacher la galette de légumes du papier pour faire mon roulé... Si vous utilisez un papier "écolo", pensez à le beurrer pour éviter ce souci ;-) !
Roulé de légumes au comté et au bacon

mercredi 24 février 2016

Petites crèmes à la réglisse



Les petites crèmes d'Anne ;-) !


C'est une recette mise au point tout spécialement pour mon amie Anne ( qui est raide dingue de réglisse ) que je vous propose aujourd'hui !

Je faisais déjà régulièrement de la glace à la réglisse qui remportait toujours un grand succès, mais en hiver, on n'a pas forcément très envie de glace, pas vrai ?

Qu'à cela ne tienne, voici la "version hiver" de la glace à la réglisse ;-) !

Vous vous souvenez des bonbons Batnas ?

Si vous aimiez ces délicieux bonbons mous, vous allez adorer ces petites crèmes !

Le plus long dans la recette sera de dépapilloter les bonbons ( oui mais pas les Batnas... C'est avec des bonbons Stopetout que je les fais ;-) ) !!

Je cherchais à obtenir un dessert à mi chemin entre la crème et la panacotta alors j'ai mixé deux recettes pour obtenir une texture pas vraiment figée comme les panacottas mais un peu plus ferme que des crèmes...

J'aime beaucoup utiliser les bonbons dans les desserts ! Cela donne un petit côté régressif tout à fait irrésistible ! Je vous avais d'ailleurs déjà proposé des petites crèmes à la fraise Tagada,  la mousse de poires aux Carambars, la tarte aux pralines, la brioche à la praline, les muffins aux Carambars, les cookies au Daim, les cookies aux M&M's et au peanut butter et bien sûr le triple C ( Carambars, Cocopops, Chamallows ) !

Petites crèmes à la réglisse

Petite crème à la réglisse

Ingrédients pour 6 personnes :

150 gr de bonbons Stopetout ( ou 12 gr de Zan et 60 gr de sucre cf "Les secrets de la recette" )
50 cl de crème liquide
20 cl de lait
2 jaunes d'oeufs
3 feuilles de gélatine ( soit 9 gr ) ou 1 càc de poudre d'agar-agar

Mixer les bonbons préalablement dépapilloter.
Mettre la gélatine à ramollir dans de l'eau froide.
Faire chauffer le lait.
Mélanger la poudre obtenue avec les jaunes d'oeufs jusqu'à obtention d'un mélange mousseux.
Délayer au fouet à main avec le lait chaud tout en mélangeant sans cesse pour éviter de faire des grumeaux d'oeuf cuit au contact du lait chaud.
Mettre le mélange sur feu doux et faire cuire sans cesser de remuer comme pour une crème anglaise.
Lorsque le mélange prend et nappe à la cuillère, ajouter la crème liquide et la gélatine égouttée ( ou l'agar-agar. Dans ce cas il faudra porter à ébullition 2 mn ), bien mélanger et mettre en verrines.
Placer au frais au moins 4 heures, une fois que les verrines ont refroidi.

Au Thermomix :
Mettre les bonbons dans le bol et les mixer 8 sec vit 10.
Ajouter le lait, les oeufs et faire tourner 7 mn à 90° vit 3 au début puis monter progressivement à 4 au cours de la 1ère minute.
Ajouter la crème et l'agar-agar et faire cuire encore 5 mn à 100° vit 3.
Si on préfère la gélatine, la faire ramollir dans un bol d'eau froide pendant la cuisson de la crème et la mettre dans la crème au bout des 5 mn après l'avoir égouttée et mixer 5 sec vit 5.
Verser la crème obtenue dans des verrines et placer au frais une fois qu'elle est refroidie.
Attendre au moins 4 heures avant de servir.
Petites crèmes à la réglisse

Les secrets de la recette :

Pour une crème plus forte en goût de réglisse, choisissez de faire les crèmes avec du Zan. Remplacez les Stopetout par une 1 plaque de Zan de 12 gr ou 12 gr de bonbons Zan et ajoutez 60 gr de sucre. N'oubliez pas de broyer les bonbons afin qu'ils n'aient aucune difficulté à fondre.
Attention cette version est très forte en goût de réglisse ! Il faut vraiment être "réglisse addict" comme Anne pour l'apprécier ! À la maison la version Stopetout est beaucoup mieux passé.
Vous pouvez aussi essayer avec d'autres bonbons à la réglisse comme des Car-en-Sac, des rouleaux, etc... Il faudra toutefois adapter la quantité de réglisse et peut être rajouter un peu de sucre...

Essayez en glace c'est vraiment délicieux aussi ! Il vous suffit de mettre la crème refroidie dans une sorbetière et le tour est joué !

Avec les 2 blancs d'oeufs restants, faites des meringues parfumées à la menthe ( 2 ou 3 gouttes d'alcool Ricklès acheté en pharmacie ). C'est absolument délicieux avec !! Une idée inspirée d'un délicieux repas chez Lucas Carton il y a quelques années ;-) ...

Pour une texture plus ferme, ajoutez une feuille de gélatine.

Petite crème à la réglisse

vendredi 19 février 2016

Brioche marbrée au chocolat



Laissez vous emporter par une spirale de gourmandise !


Les bonnes résolutions se sont vite envolées...

Il y a deux jours je vous proposais une soupe de poireaux et aujourd'hui une brioche !

Mais il faut dire que ce sont les vacances, et vous avez forcément plein de gourmands à régaler pour le goûter !

Et puis cela fait un moment que ce genre de recettes me nargue sur Pinterest et que je meurs d'envie d'essayer...

Ce sont des brioches inspirées des brioches que l'on trouve dans les pays du nord et de l'est de l'Europe comme le kringle, les kanelbullar, le krantzcake ou le nusszopf.

La brioche je n'y résiste pas ;-) alors j'ai fini par craquer !!

Je me suis lancée et la pauvre brioche n'a pas fait long feu...

Il a fallu que j'en refasse une "vite fait bien fait" afin que tout le monde puisse y goûter ( non ce n'est pas moi qui aie tout mangé !!! J'ai été un peu aidée ;-)... ) et... que je puisse vous en faire une photo ;-) !!

Je suis partie de ma recette de brioches escargot que j'adore et que vous ai postée au tout début du blog.

C'est un peu le même principe et après quelques adaptations le tour était joué.

Alors ? Prêts à vous laisser emporter dans ma spirale gourmande ????

Brioche marbrée au chocolat


Brioche marbrée au chocolat

Ingrédients pour une brioche :


100 gr de beurre mou + un peu pour beurrer le moule
1/2 cube de levure de boulanger fraîche
500 gr de farine
150 gr de lait
50 gr de sucre en poudre
1 oeuf + 1 jaune
1 càc de sel
1 pointe de couteau de poudre de vanille
1 bouchon d'alcool d'orange type Cointreau ou 1 bouchon de rhum ambré
100 à 150 gr de pâte à tartiner chocolat-noisettes
1 càs de lait

Délayer la levure dans le lait tiédi.
Ajouter l'oeuf, la vanille, l'alcool d'orange et le sucre et mélanger pour dissoudre le sucre.
Puis ajouter la farine, le beurre coupé en morceaux et le sel et pétrir jusqu'à obtention d'une belle boule de pâte.
Laisser lever la pâte obtenue sous un linge dans un endroit tiède pendant 1h.
Rompre la pâte en essayant d'introduire un peu d'air tout en reformant une belle boule.
Mettre au réfrigérateur 1h.
Beurrer un grand moule à cake.
Sortir la pâte et la déposer sur un plan de travail fariné.
L'étaler le plus finement possible en un rectangle d'une largeur de la taille d'un grand moule à cake et de la longueur la plus longue possible.
Étaler de la pâte à tartiner sur toute la surface. 
Rouler la pâte sur elle même pour obtenir un boudin de la longueur du moule.
Tresse de brioche marbrée
Fendre le boudin dans toute sa longueur avec un bon couteau excepté sur environ 5 cm au début.
Boudin roulé et fendu

Début du tressage de la brioche
Tresser les deux morceaux ensemble en tirant la pâte un peu vers soi et souder les deux extrémités ensemble.
Placer la tresse obtenue dans le moule.
Laisser lever une heure à une heure trente à couvert.
Allumer le four à 160°.
Mélanger le jaune d'oeuf avec le lait.
Dorer la tresse et enfourner pour 35 mn.

Au Thermomix :
Mettre la levure émiettée dans le bol avec le lait et faire tourner 1 mn à 37° vit 3.
Ajouter l'oeuf, le sucre et les arômes et mixer 15 sec vit 3.
Ajouter le beurre mou coupé en morceaux, la farine et le sel et faire tourner 5 mn en fonction Épi.
Puis suivre la suite de la recette dans la version classique ci dessus.
Brioche marbrée au chocolat



Les secrets de la recette :

Vous n'êtes pas obligés d'utiliser un moule à cake. On peut aussi très bien placer la tresse sur une feuille de papier sulfurisé, elle même placée sur une plaque de pâtisserie.
Vous pouvez même vous amuser à en faire une jolie couronne ! Peu importe la forme pourvu qu'on ait le goût ( les littéraires auront compris cette petit allusion à Alfred de Musset et sa célèbre citation : "Qu'importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse" ;-) !! ) !

N'oubliez pas que la température du lait ne doit pas excéder 37° au risque d'annuler les propriétés de la levure !

Pour que la pâte lève bien, il faut que la pièce ait une température agréable et couvrir la pâte avec un linge propre. Comme j'habite en maison et que ma cuisine est mal isolée, je fais souvent lever mes pâtes sur les radiateurs. On peut aussi utiliser un four chaud ( pas trop !! En dessous de 50° ) éteint avec la porte entre-ouverte.  

Préférez une farine la plus fine possible. De la T45 si possible. Moi j'utilise de la T65 car j'achète de la bio mais la brioche sera plus réussie avec une farine plus légère et surtout riche en ... gluten !

On peut bien sûr utiliser une pâte à tartiner maison ( cliquer ICI pour accéder à la recette de Kélou ) ou en acheter une toute prête du commerce. 

Si vous n'avez pas de pâte à tartiner, faites une ganache au chocolat en faisant fondre 80 gr de chocolat avec 40 gr de crème liquide et 15 gr de beurre ( laisser la prendre un peu au frigo avant de l'étaler ).

Délicieux également en remplaçant la pâte à tartiner par de la confiture de lait ou du caramel salé !
Brioche marbrée au chocolat

mardi 16 février 2016

Soupe de poireaux


En mode "light"


Après les fêtes, la galette des rois, les crêpes de la Chandeleur, les beignets de Mardi-Gras, il serait temps de se mettre en mode "light", vous ne croyez pas?

Voici donc pour remédier à tous les excès commis depuis deux mois, un basique de chez basique, pas très glamour, certes, mais oh combien délicieux : la soupe de poireaux !

Ah ça fait moins rêver que la tarte aux noix ou le brie à la truffe !!

Eh bien vous avez tord !

Personnellement j'en boirais des litres (y a qu'à voir dans l'index des recettes salées, le nombre de soupes publiées sur ce blog 😉 !!) et c'est celle que mes enfants rechignent le moins à avaler avec les veloutés de potiron.

Pas besoin de les forcer à finir leur assiette (ou plutôt leur bol, parce que "mes gros bébés" préfèrent boire leur soupe au bol et pas à la cuillère dans une assiette.... Je ne vous précise pas l'âge de "mes gros bébés" 😩...) lorsque la soupe de poireaux est au menu du soir!

L'hiver étant bien installé, le temps maussade et la température ayant carrément dégringolé ces derniers jours, quoi de plus réconfortant qu'une bonne petite soupe des familles?

Alors à vos marmites mes petits internautes!

Soupe de poireaux

Soupe de poireaux

Ingrédients pour un litre de soupe :


1 oignon d'environ 150 gr
15 gr de beurre
250 gr de poireaux épluchés soit environ 2 poireaux entiers ou 4 verts de poireaux
1 pomme de terre d'environ 150 gr
1 portion de fromage à tartiner type Kiri ou St Morêt (facultatif)
1 càc de sel
1 litre d'eau

Éplucher l'oignon et l'émincer grossièrement.
Mettre le beurre dans une grande casserole avec l'oignon et faire revenir jusqu'à ce que l'oignon soit translucide et commence à légèrement blondir.
Pendant ce temps, éplucher les pommes de terre et les poireaux et les couper en morceaux pas trop gros.
Les ajouter dans la casserole lorsque les oignons sont prêts, mouiller avec un litre d'eau et une cuillère à café de sel et faire cuire 25 mn à feu moyen.
En fin de cuisson, ajouter une portion de fromage et mixer plus ou moins finement suivant les goûts.

Au Thermomix :
Mettre l'oignon épluché et coupé en 4 dans le bol et donner 2 coups de turbo pour l'émincer.
Ajouter le beurre et faire cuire 5 mn en fonction Varoma vitesse mijotage.
Éplucher la pomme de terre et les poireaux et les couper en morceaux.
Lorsque les oignons sont légèrement dorés, ajouter les légumes et donner 2 coups de turbo.
Ajouter un litre d'eau et le sel.
Faire cuire 25mn à 100° vit 2.
En fin de cuisson, ajouter une portion de fromage et mixer 50 sec vit 10.
Soupe de poireaux

Les secrets de la recette :

Si vous souhaitez réaliser une soupe super-light, utilisez des courgettes plutôt que des pommes de terre. Elles peuvent parfaitement les remplacer dans les potages et permettent d'apporter à la soupe une texture onctueuse. Les courgettes apportent toutefois une petite pointe d'acidité qui ne sera pas forcément appréciée par ceux qui n'aiment pas les légumes....

On peut aussi supprimer le beurre et ne pas faire revenir l'oignon pour aller plus vite, mais pour moi, c'est le petit détail qui change tout.

Pour un potage encore plus light, vous pouvez supprimer le Kiri. Mais franchement, ce ne sont pas les 60 calories de la portion (partagées en 6 en plus...) qui vont vous faire grossir... Par contre, c'est le petit plus qui rendra votre soupe encore plus délicieuse!
Si vraiment vous voulez économiser des calories, remplacez-le plutôt par une portion de St Morêt allégé, qui elle ne vous apportera que 26 calories sur toute la soupe, autant dire "peanuts" par personne!

Chez moi, "les gros bébés" préfèrent la soupe finement mixée (un des gros avantages du Thermomix 😊!). Mais vous pouvez parfaitement mixer moins et laisser des morceaux.

Quand j'étais petite, j'adorais manger ma soupe de poireaux avec des dés de comté dedans. Un petit régal pas forcément très light, mais quel bonheur de tomber sur un petit dé de comté tout fondu !!

Ne mettez surtout pas de poivre ! J'ai essayé une fois, et la soupe était totalement ratée... J'en ai trouvé, je pense, l'explication récemment dans l'excellent livre d'Arthur Le Caisne " La cuisine c'est aussi de la chimie" : le poivre prend en cuisant de l'amertume; d'où l'intérêt de l'introduire dans les plats en fin de cuisson et pas au début...
Soupe de poireaux

vendredi 12 février 2016

Carbonade flamande


La daube chti


La carbonade flamande... Hummmmm que c'est bon !

Comment ??? Vous ne connaissez pas la carbonade flamande ??

C'est la version chtis ( un petit clin d'oeil au passage à mes copines Estelle, Géraldine, Martine et Véroniques ;-) ! ) du boeuf bourguignon ou de la daube provençale, la bière remplaçant le vin rouge.

Un bon plat d'hiver très simple à préparer, riche en saveurs et un peu plus original que les plats précités !

Sa cuisson longue et douce apporte à la viande un moelleux incomparable et le pain d'épice qui est là pour apporter du liant donne beaucoup d'onctuosité à la sauce.

N'ayez crainte si vous n'aimez ni la bière, ni le pain d'épices, ni la moutarde, aucun de ces éléments indispensables à sa confection ne se sent vraiment !

Alors, sortez des sentiers battus et testez vite cette délicieuse carbonade flamande !!

Pour d'autres plats de viande en sauce très simples qui cuisent tout seuls, essayez aussi le colombo de porc antillais,  le rôti de porc aux pommes, le poulet à la méridionale, le poulet au citron et aux olives, le rougail saucisse, et bien sûr le couscous facile qui rencontre un franc succès sur Pinterest.

Carbonade flamande

Carbonade flamande

Ingrédients  pour 6 personnes :

1,3 kg de bœuf à mijoter ( paleron, gîte ou macreuse de préférence )
250 gr de lard ( ou lardons ) fumé
500 gr d'oignons soit 4 environ
30 gr de beurre ( 15 gr + 15 gr )
1 càs d'huile
1 litre de bière ( brune de préférence )
200 à 300 gr de pain d'épices en tranches
Moutarde forte
1 grosse càs de farine
1  càs de sucre roux
2 ou 3 feuilles de laurier
une dizaine de brins de thym ( frais si possible )
sel, poivre

Éplucher les oignons et les émincer finement.
Au besoin découenner et couper le lard en lardons.
Faire revenir les oignons émincés dans une cocotte en fonte avec 15 gr de beurre et le lard fumé pendant une petite dizaine de minutes.
Pendant ce temps couper la viande en morceaux de tailles égales pas trop gros.
Lorsque les oignons et lardons sont cuits, les retirer de la cocotte et les mettre de côté dans une assiette.
Mettre dans la cocotte le beurre restant et une cuillère à soupe d'huile avec la viande et faire dorer à feu vif sur tous les côtés quelques instants.
Lorsque les morceaux de viande sont bien dorés, baisser le feu et parsemer la viande de farine.
Remettre les oignons et les lardons dans la cocotte et mouiller avec la bière.
Ajouter le sucre, le laurier et le thym.
Couvrir et laisser mijoter à feu très doux ou à four 150° pendant 2 heures.
Au bout de deux heures, ouvrir la cocotte, retirer le laurier et les branches de thym, saler et poivrer, tartiner les tranches de pain d'épices de moutarde et les placer par dessus la viande.
Les tranches de pain d'épices moutardées placées sur le dessus
Refermer la cocotte et ré-enfourner ( ou faire cuire ) pendant une heure.
Au moment de servir, lier la sauce en mélangeant les tranches de pain d'épices à la viande.
Carbonnade flamande
 
Les secrets de la recette :

Utilisez pour ce plat, une cocotte en fonte avec un couvercle qui va aussi bien sur le feu qu'au four ( comme les cocottes Staub, la "Rolls" des cocottes ! ).
Vous pouvez également faire cuire la carbonade dans un baekeoffe ( un plat en terre alsacien avec couvercle ) en faisant revenir auparavant la viande, les oignons et les lardons dans une poêle.

On peut au choix faire cuire sur feu doux ou mettre au four à 150°. Moi je préfère faire la carbonade au four. L'avantage de la cuisson au four est que cela nécessite moins de surveillance et cuit plus harmonieusement. Adaptez en fonction du reste du repas et de votre besoin du four...

Veillez à ce que la viande soit entièrement recouverte de bière. Au besoin, rajoutez en un peu. Prévoyez donc une deuxième bouteille, voire même une troisième que vous pourrez servir pour accompagner le plat.

La carbonade peut bien sûr se préparer à l'avance ( la veille par exemple ) et sera, comme beaucoup de plats mijotés, meilleure réchauffée.

Servez la carbonade accompagnée de frites ( comme dans le Chnord ;-) !! ), de pommes de terre à l'eau, de carottes braisées ou de pâtes fraîches type tagliatelles.  

Inutile de prendre du pain d'épices de grand qualité pour faire ce plat, un pain d'épices basique fera très bien l'affaire, le but étant de lier la sauce et d'apporter une petite note sucrée.
La quantité indiquée n'est pas très précise car tout dépendra de la taille de votre cocotte et de l'épaisseur des tranches. Il faut que toute la surface soit recouverte.
Et si vous n'aimez pas le pain d'épices, remplacez le par des tranches de pain moutardées et ajoutez une cuillère à soupe de sucre dans la sauce.

Vous pouvez aussi mettre le pain d'épices moutardé dès le début de la cuisson, si vous vous voulez avoir 3 heures de libres devant vous et ne pas être interrompu au bout de 2 heures.

 Au moment de servir, on peut parsemer à la surface quelques pluches de persil.

Pour une présentation un peu moins "rustique", servez dans des petites cocottes individuelles.
Carbonade flamande

mardi 9 février 2016

Beignets ( ou accras) de potiron


"Chouchous, beignets..."


Aujourd'hui, c'est Mardi Gras !

Dernier jour ( normalement... ) pour manger "gras" avant d'attaquer le Carême qui durera 40 jours donc jusqu'à Pâques.

Les petits gourmands que vous êtes attendent sans doute une recette sucrée, eh bien non ! C'est une recette salée que je vous propose aujourd'hui !!

En bonne lyonnaise, je vous avais bien sûr proposé la première année la recette des bugnes, cela allait de soi...

Mais cette année c'est une recette inspirée de mes années passées aux Antilles que je vous ai concoctée.

Vous connaissez bien sûr les accras de morue, mais en Guadeloupe, on fait aussi des beignets délicieux à base de giraumon, une variété de potiron.

Une petite gourmandise salée à grignoter à l'apéro ( avec un bon verre de ti punch, hips  ;-) !! ) ou à manger en complément d'une soupe ou d'une salade pour un dîner de soir de semaine ( comme ce soir par exemple !! ).

Mes enfants adorent ça et m'en réclament souvent, mais je dois avouer que je freine un peu des quatre fers pour sortir ma friteuse... Mais pour Mardi gras, difficile d'y échapper...

Alors ? Ils vous tentent mes petits accras ???

Beignets ( ou accras ) de potiron

Beignets de potiron


Ingrédients pour une cinquantaine de beignets :

400 gr de chair de potiron
200 gr de farine
2 oeufs
50 gr d'emmental ou de comté râpé
50 gr d'eau, de lait ou de crème liquide
1 petite gousse d'ail
1 cive, une cébette ou un petit oignon nouveau avec sa tige
1 càc de bicarbonate de soude
1 càc de sel
poivre
1 pointe de noix de muscade râpée
Une pointe de piment de Cayenne, qq gouttes de Tabasco ou un petit piment frais haché ( facultatif )
Quelques pluches de persil, de coriandre ou de ciboulette
Huile pour friture

Éplucher le potiron à l'aide d'un économe de bonne qualité.
Le râper finement à l'aide d'une râpe ou d'un robot.
Éplucher l'ail et la presser.
Ciseler finement la partie blanche et la partie verte de la cive.
Ciseler les herbes.
Dans un saladier, mettre tous les ingrédients ( potiron râpé, herbes hachées, fromage, crème, lait ou eau, épices, farine, oeufs, bicarbonate, sel ) et bien mélanger pour obtenir une pâte bien homogène.
Mettre à reposer au frais une heure.
Allumer la friteuse.
Une fois que l'huile est bien chaude, y déposer des petits tas de pâte à l'aide de deux cuillères à café.
Laisser bien dorer avant de retourner.
Une fois les beignets bien dorés, les égoutter sur du papier absorbant.
Au besoin, placer au four au moment de servir.

Au Thermomix :
Préparation de la pâte :
Couper grossièrement la cive.
2plucher et dégermer si nécessaire l'ail.
Jeter l'ail et la cive par l'orifice du couvercle sur les couteaux en marche vit 10 pour les hacher.
Couper aussitôt.
Ouvrir le bol, ajouter le potiron épluché et coupé en morceaux.
Donner 2 ou 3 coups de Turbo pour le hacher.
Ajouter la farine, le sel, le bicarbonate, les oeufs, les épices, le fromage, la crème et les herbes ciselées et mixer 20 sec vit 5.
Reprendre la recette ci-dessus pour la suite de la recette.


Beignets de potiron



Les secrets de la recette :

On peut au choix utiliser tous types de courges : potiron, potimarron, courge musquée, butternut, bien évidemment giraumon, etc...

Il vous restera forcément de la courge, faites en une délicieuse soupe comme le velouté de potiron à la thaïe ou le velouté de butternut aux châtaignes, le velouté de potiron, panais et patate douce ou le velouté de potiron aux moules et au safran.

Pour des beignets bien moelleux, préférez la crème liquide. Pour des beignets plus light ( est ce possible de faire des beignets light ??? ), utilisez de l'eau. Entre les deux ? Ben... Du lait !!

Pour former les beignets, prenez une cuillère à café de pâte et faites la glisser dans l'huile bouillante à l'aide de la deuxième.

Il faut que l'huile soit vraiment bouillante. Si la pâte coule au fond et ne  remonte pas rapidement à la surface c'est que l'huile n'est pas assez chaude.

Concernant les herbes, vous pouvez choisir selon vos goûts de mettre de la ciboulette pour rester dans les saveurs de la cive ou de l'oignon blanc, du persil ou de la coriandre pour apporter un peu de fraîcheur. Quoiqu'il arrive, il n'en faut pas beaucoup, 4/5 brins suffisent amplement et vous pouvez même vous en passer si vous n'en avez pas en stock.

Concernant le piment, pour moi c'est indispensable, mais je sais que nombreux sont ceux qui ont le palais sensible et fragile.... Pour rester dans la note antillaise, utilisez un piment antillais ( celui qui a la forme d'une petite lanterne ).
Un petit piment oiseau frais fera aussi très bien l'affaire et avec les épices du placard ( le piment de Cayenne en poudre ou le Tabasco ) ce sera très bien aussi !
Si vous utilisez du piment frais, n'oubliez pas de bien enlever les pépins et la petite peau blanche à l'intérieur, ce sont eux qui apportent le feu !! Et surtout, surtout : nettoyez vous soigneusement plusieurs fois les mains au risque de vous brûler les muqueuses dans les heures qui suivent la manipulation ! Si vous avez un savon métallique, utilisez le c'est encore mieux.   

Placez les à four doux ( pas plus de 150° ) et si possible couverts ( pour ne pas qu'ils se dessèchent ) pour les faire réchauffer ( 10 mn devraient suffire ). 

Beignets de potiron

vendredi 5 février 2016

Bouillon thaï aux crevettes


I need you so !!!


Vous aimez Recettes gourmandes by Kélou ?

Alors aidez moi à diffuser le blog auprès de votre entourage, allez "liker" la page Facebook, partagez y les recettes qui vous plaisent !
Vous avez un compte Pinterest ou Instagram ? Faites de même !

J'ai besoin de vous pour faire grandir la communauté de gourmands qui suivent mes aventures culinaires !

Mes statistiques sont en chutes libres depuis 10 jours et ces dernières étant mon seul et unique salaire, dans ces cas là, je ne vous cache pas que je me sens horriblement seule et abandonnée derrière mon écran et que j'ai vraiment envie... de tout arrêter...

Passons à la recette du jour !

La semaine prochaine est riche en évènement : Nouvel an chinois, Mardi gras et Saint Valentin !

Pour nombre d'asiatiques, nous entrerons lundi dans l'année du singe, l'occasion de vous proposer une recette d'inspiration extrème-orientale et plus précisément thaïe !

Une recette très simple à réaliser mais tout à fait raffinée !

Et pour compléter votre repas asiatique, consultez aussi les recettes de porc à l'ananas sauce mangue à l'aigre douceporc au caramel, nouilles asiatiques sautés au boeuf et aux légumes et la poêlée asiatique façon Kélou et la salade de chou chinois au sésame et au poulet.

Bouillon thaï aux crevettes

Bouillon thaï aux crevettes

Ingrédients pour 8 personnes :

1 litre de bouillon de poulet maison ou à défaut reconstitué avec 2 cubes
24 crevettes crues décortiquées
8 champignons de Paris ou de shitakés
3 cm de gingembre
1 brique de 200 ml de lait de coco
1 brin de citronnelle
1 oignon frais, une cive ou une cébette
2 càs de Nuoc man
1 càs d'huile d'olive ou de ghee
1 bouquet de coriandre fraîche ( facultatif )
1/2 citron vert ( facultatif )
1 petit piment rouge ( facultatif )
1 feuille de citronnier ( facultatif )

Éplucher le morceau de gingembre et le haché finement.
Couper le pied des champignons, les nettoyer et les émincer.
Ôter la première enveloppe dure de la citronnelle, puis l'émincer très finement en biais.
Séparer l'oignon ou la cébette de sa tige.
Hacher finement l'oignon et émincer la tige verte.
Prélever la moitié du zeste du citron et prélever la moitié du jus.
Émincer très finement le piment en prenant soin d'enlever les graines.
Faire suer dans une casserole quelques minutes l'oignon et le gingembre haché avec un peu d'huile d'olive.
Ajouter le bouillon, les champignons, le brin de citronnelle émincé, le nuoc man, la feuille de citronnier et faire chauffer une dizaine de minutes.
Retirer la feuille de citronnier.
Ajouter au bouillon les crevettes, le zeste et le jus de citron, la tige de cébette émincée et le lait de coco et prolonger la cuisson 2 minutes.
Au moment de servir, parsemez de piment et de coriandre ciselée.
Bouillon thaï aux crevettes
Les secrets de la recette :

La recette sera bien meilleure si vous réalisez vous même votre bouillon de poulet ( ou de poule ou de volaille c'est pareil ) !
Pour se faire rien de plus simple ! Récupérez une carcasse de poulet ( après avoir mangé un poulet rôti par exemple ), mettez la dans une grande marmite avec un oignon émincé, une carotte, éventuellement un poireau ou ( et ) une branche de céleri émincé, une gousse d'ail, un bouquet garni, du sel et du poivre, couvrez à hauteur d'eau et laissez frémir gentiment pendant 3 heures. Le secret c'est de ne pas dépasser le frémissement, rien ne sert de faire bouillir à gros bouillon. Le bouillon se congèle très bien et peut servir à de nombreuses recettes, alors ne jetez plus jamais vos carcasses et réalisez vous même votre bouillon !!

Si vous ne voulez pas faire vous même votre bouillon, utilisez les bouillon-cubes du commerce type Knorr, Maggi and co ( ou mieux "bios" qui contiendront moins de cochonneries du type glutamate, adjuvants  and co ...) et reconstituez le en suivant les instructions ( généralement 2 cubes pour 1 litre d'eau ).

Les crevettes peuvent être remplacées par un blanc de poulet coupé en petits morceaux. Dans ce cas, introduisez le dans la recette plus tôt, afin que le poulet soit cuit, 5 mn avant la fin de la fin de cuisson par exemple.

Je vous conseille de servir la coriandre et le piment à part. Certaines personnes détestant purement et simplement la coriandre et d'autres ( quoique souvent les mêmes ;-) !! ) étant très sensibles à la force du piment.

On peut aussi utiliser des crevettes déjà cuites mais ne les faîtes surtout pas trop cuire au risque qu'elles deviennent cahoutchouteuses...

Concernant la citronnelle, utilisez de la citronnelle fraîche ! Si vous n'utilisez pas tout, elle se conserve très bien dans le bas du frigo ou congelez la.
Il faut également retirer les 2 extrémités ( la partie dure côté racine et la partie un peu sèche vers la tête ) et la (ou les ) première feuille, l'émincer très finement et l'émincer en biais afin de ne rencontrer aucune difficulté pour l'émincer aisément.
Si vous n'aimez pas la texture de la citronnelle, vous pouvez aussi parfumer votre bouillon avec une tige coupée en deux dans le sens de la longueur et la retirer avant de servir en même temps que la feuille de citronnier.
On trouve aussi de la citronnelle déshydratée. Vous pouvez l'utiliser mais dans ce cas, il faudra la retirer du bouillon car elle restera dure... Je vous invite donc à la placer dans une boule à thé ou une fine gaze et à la retirer en fin de cuisson.

Le gingembre s'épluche très facilement simplement en grattant sa peau avec un couteau ou même le manche d'une cuillère.
A votre convenance, vous pouvez le hacher finement ou le râper.
On peut aussi utiliser du gingembre surgelé ( bien que généralement il soit haché trop grossièrement... ) en en utilisant une cuillère à soupe mais je vous déconseille le gingembre en poudre.

Si vous trouvez de la cébette, c'est mieux que l'oignon frais.

En début de cuisson, le gingembre et l'oignon n'ont pas besoin de cuire seuls très longtemps, 2 mn suffiront avant d'incorporer le bouillon. Il s'agit juste d'exalter leur parfum avant de les "noyer" dans le bouillon.

On trouve les feuilles de citronnier dans les magasins asiatiques en frais ou surgelé ou dans certaines épiceries fines ( dans ce cas en déshydraté ou en poudre ) . Vous pouvez aussi utiliser une feuille de votre propre citronnier s'il n'a pas subi de traitement. Les feuilles de combawa ( que l'on trouve également en poudre, dans ce cas une pincée suffira ) sont également parfaites pour ce bouillon !

Le ghee est un beurre clarifié indien que je trouve en magasin bio.

Bouillon thaï aux crevettes

jeudi 4 février 2016

Vin de citron


Apéritif maison


La saison des citrons bat son plein!

L'occasion rêvée pour vous poster cette recette qui était prête déjà depuis un moment et qui n'attendait que la saison pour vous être postée.

En parlant de saison du citron, saviez vous que, pour que le citron prenne une belle couleur jaune, il faut que les températures nocturnes soient fraîches? Sa couleur n'indique donc pas forcément sa maturité...

Eh oui, les hivers doux comme cette année, les citrons ont du mal à jaunir (je parle des citrons produits en culture bio, les autres subissent des traitements pour prendre leur belle couleur et vous faire envie...).

Vous constaterez d'ailleurs qu'en magasin bio, les citrons que l'on trouve en dehors de l'hiver sont de couleur plutôt verte mais sont pourtant tout à fait à maturité.

Mais revenons à notre recette du jour!

Cette recette je la dédie à ma copine Delphine qui apprécie particulièrement ma "petite citronnade" comme elle dit 😂, à ma copine Anne qui, elle, me demandait en début de semaine la recette du limoncello et à mon ami Jean-Louis qui me demandait pas plus tard que ce week-end comment faire du vin d'orange! Décidément c'était LA semaine pour vous poster cette recette 😉!!

Le principe du vin d'orange et du limoncello s'apparentant à cette recette, je vous mets quelques infos dans "les secrets de la recette" pour pouvoir réaliser vin d'orange et limoncello "home made"!

Cette boisson est à consommer bien sûr avec modération 😉 !


Vin de citron

Vin de citron

Ingrédients pour 3 ou 4 bouteilles :

4 citrons
2,5 litres de vin blanc
1/2 litre d'eau de vie de fruits à 45°ou 40° ou mieux 1/4 de litre d'alcool à 90°
500 gr de sucre en poudre

Prélever le zeste des citrons après les avoir bien nettoyés.
Faire macérer entre 15 jours et un mois les zestes de 4 citrons dans l'eau de vie de fruits.
Au moment de mettre en bouteilles, filtrer l'eau de vie.
Mélanger dans un grand contenant le vin blanc avec le sucre jusqu'à complète dissolution.
Ajouter l'alcool et bien mélanger avant de mettre en bouteilles.
Laisser reposer une quinzaine de jours avant de consommer.
Vin de citron

Les secrets de la recette:

Utilisez toujours des citrons bios pour faire ce genre de recette!! Comme on n'utilise que le zeste, c'est là que se concentre tous les pesticides et autres merveilles utilisées pour conserver et faire briller les agrumes.
Cela ne vous dispense pas des les nettoyer soigneusement... Il existe même des savons spéciaux pour nettoyer les fruits et éliminer toutes traces de produits chimiques.

Veillez à ne prendre que la partie colorée du zeste. Il faut utiliser un économe ou un zesteur de qualité (moi j'utilise un économe pour le vin d'agrumes, je pense que l'on perd un peu de l'huile essentielle du citron en utilisant un zesteur) afin de ne pas avoir de peu blanche qui pourrait apporter de l'amertume à votre vin de citron.

Faites macérer les zestes dans un grand bocal type Le Parfait et gardez le à proximité (mais si possible dans l'obscurité) pour pouvoir le remuer régulièrement et aider à la diffusion des parfums.

On peut rajouter une grande bande de zeste dans la bouteille pour faire joli et parfumer encore le vin.

On peut également ajouter une gousse de vanille.

Le vin de citron se garde sans problème de longs mois (des années même...), le taux d'alcool et de sucre fait qu'il ne s'altère absolument pas, voire même se bonifie!

On ne trouve malheureusement plus d'alcool neutre à 90° (non modifié bien sûr!!!) dans les pharmacies françaises... Si vous avez l'immense chance d'habiter proche des frontières italiennes ou espagnoles et donc de vous fournir en alcool à 90° pour fabriquer des alcools maison, n'hésitez pas à l'utiliser plutôt que de l'alcool de fruits des commerces français à 40 ou 45 ° ! Il semble que l'on en trouve en grande surface au rayon des alcools. Le résultat n'a vraiment rien à voir. L'alcool à 90° capte beaucoup mieux les parfums des zestes que l'alcool à 40 ou 45°.

Vous pouvez aussi utiliser de la vodka pour remplacer l'alcool de fruits.

Sur la même base vous pouvez faire du vin d'orange, du vin pamplemousse ou du vin de mandarine en diminuant un peu la dose de sucre (le mieux c'est de goûter pour adapter le sucre en fonction de ce que vous aimez). Pour le vin d'orange, utilisez du vin rosé ou rouge (je préfère avec le vin rouge), et pour le vin de pamplemousse et de mandarine du vin rosé.

Vous pouvez aussi faire un vin d'agrumes en mélangeant une, deux, trois ou quatre sortes d'agrumes. Dans ce cas, privilégiez le vin rosé.

Pour un limoncello maison, prélevez le zeste de 8 citrons et faites les  macérer 15 jours minimum dans 1 litre d'alcool si possible à 90° et à défaut 2 litres d'alcool de fruits à 45° (c'est encore plus important d'utiliser de l'alcool à 90° pour le limoncello). Lorsque les zestes ont bien diffusé leur parfum, faites chauffer 1 litre d'eau avec 800gr de sucre. Bien dissoudre le sucre en mélangeant et laisser refroidir. Une fois que le sirop de sucre est froid, le mélanger avec l'alcool et mettre en bouteille.
Vin de citron

mardi 2 février 2016

Tartinade miel-noisettes


Le miel préféré des écureuils ;-) !!


Pour la Chandeleur, j'ai pour habitude depuis deux ans, de vous proposer des pâtes à tartiner que vous pouvez étaler sur vos crêpes ou sur vos gaufres.

Aujourd'hui c'est donc une tartinade toute simple mais ô combien délicieuse que je vous propose !

Deux ingrédients, moins de 5 minutes et le tour est joué ;-) !

Pour ne rien vous cacher, c'est avec ça que je fais mes tartines tous les matins depuis que j'ai découvert que... j'avais du cholestérol :( ...

Eh oui ! Il ne fait pas bon vieillir ma bonne dame ;-) !! Fini le beurre sur les tartines du matin, snif...

Mais bon, je ne me plains pas car je me régale tout autant ;-) !!

Cette tartinade je l'ai découverte il y a de nombreuses années dans la miellerie de Haute Auvergne dans le Cantal ( à Beaulieu précisément si vous passez par là ) qui produisait cette petite merveille.

Je suis allée voir sur leur site ( vous pouvez y aller aussi et commandez leur miel et produits dérivés, en cliquant ICI ) mais il semble qu'ils ne produisent plus ce doux mélange ( à moins que ce ne soit pas la saison ou qu'il n'y en ait que sur place... ).

Comme cela fait de nombreuses années que je ne m'y suis rendue, il fallait donc que je comble ce vide en essayant de reproduire la recette au mieux.

Au début je faisais ma tartinade avec des noisettes mais difficile d'obtenir la même texture et la même saveur...

Mais heureusement, depuis que je fais mes courses dans les magasins bios ( une bonne dizaine d'années ), j'ai aussi découvert la purée de noisettes qui me permet de faire ma recette favorite du matin "en deux coups de cuillère à pot" ( ça tombe bien pour un pot de tartinade ;-) !!! Oui, je sais elle était un peu facile celle là.... Shame on me !! ) !

Alors si vous aussi vous avez envie de tester cette délicieuse tartinade, suivez moi en cuisine ;-) !!

N'hésitez pas à consulter les autres recettes de tartinade du blog pour varier les plaisirs sur vos crêpes avec la pâte à tartiner coco chocolat blanc, l'orange curd, et bien sûr la traditionnelle pâte à tartiner choco-noisettes !

Pour ceux qui sont à la recherche de recettes de crêpes, essayez les pancakes aux myrtilles pour la version sucrée ou les blinis au sarrasin sans gluten pour la version salée.

Bonne Chandeleur à tous !!

Tartinade miel-noisettes

Tartinade miel-noisettes

Ingrédients pour un gros pot de 350 gr :

200 gr de miel plutôt liquide
150 gr de purée de noisettes ( ou 150 gr de noisettes + 1 càs d'huile de noisettes )

Mélanger dans un saladier le miel et la purée de noisettes à l'aide d'une maryse en silicone jusqu'à ce que tout soit bien amalgamé.
Mettre en pot préalablement stérilisé.
Conserver à température ambiante.
Miel-noisettes
Les secrets de la recette :

LE secret de la recette c'est d'utiliser un miel plutôt liquide, mais pas trop ( le miel d'accacia par exemple est presque trop liquide ) et de la purée de noisettes.

Concernant le miel, choisissez donc un miel assez liquide ( au besoin, faites le légèrement chauffer s'il est un peu cristallisé ) et pas trop fort en goût. Un miel "toutes fleurs" sera parfait. Si vous utilisez du miel crémeux vous aurez beaucoup de mal à mélanger les deux éléments ensemble et si vous utilisez un miel trop fort ( comme le miel de forêt ou de châtaigner ) vous ne sentirez plus les noisettes et la tartinade risque d'être un peu "écoeurante"...

Je préfère la texture obtenue avec la purée de noisettes du commerce ( pour moi de la marque Jean Hervé en magasin bio ) on obtient un résultat plus homogène et moins granuleux; mais vous pouvez bien sûr réaliser cette recette à partir de noisettes si vous êtes équipés d'un bon robot. Dans ce cas, remplacez la purée de noisettes par 150 gr de noisettes et ajoutez une cuillère à soupe d'huile de noisettes afin d'obtenir quelque chose de plus homogène. Vous pouvez aussi, pour accentuer la saveur des noisettes, les torréfier préalablement dans une poêle à sec ( c'est plus rapide mais surveillez les bien et ne les faites surtout pas brûler !!) ou au four dix/quinze de minutes.

Mélangez bien la purée de noisettes dans son pot avant de la verser pour la lier au miel. Souvent il y a à la surface un peu d'huile qu'il faut mélanger avant d'utiliser la purée sous peine de vous retrouver avec de la purée tout sèche et dure en fin de pot.

Ne mélangez pas directement dans le pot sinon vous ne mélangerez pas correctement... Versez les deux éléments de la recette dans un petit saladier, mélangez bien puis versez dans le pot. En utilisant une petite maryse en silicone vous n'en perdrez pas une miette ;-) !!

Stérilisez le pot dans lequel vous mettrez la tartinade ( en l'ébouillantant ou en le plaçant 10 mn dans un four à 100° ) afin d'optimiser sa conservation.

Lorsque vous l'étalez sur vos tartines ( ou autres ), étalez la finement ! C'est délicieux certes, mais une fine couche suffit, car le goût est assez puissant et la tartinade est riche en sucre et en gras ;-). Et ne rajoutez pas du beurre sous la tartinade ;-) !! Le but étant de se passer du beurre... Sauf bien-sûr si vous avez la chance d'être filiforme et de pouvoir vous le permettre ;-) !!

Si vous aimez cela, vous pouvez ajouter à la tartinade une bonne pincée de fleur de sel ! C'est délicieux et cela renforce les saveurs du miel et des noisettes !
Tartinade miel-noisettes