#random-posts img{float:left;margin-right:10px;border:1px solid #999;background:#FFF;width:36px;height:36px;padding:3px}

dimanche 30 juillet 2017

Salade de melon et tomate


Salade de melon et tomate

Salade de melon et tomate à la menthe



Ingrédients pour 6 personnes:

1 beau melon
350 gr de tomates cerises
150 gr de billes de mozzarella ou de la féta
2 belles branches de menthe
3 càs d'huile d'olive (si possible parfumée au basilic)
1 càs de crème de vinaigre balsamique
sel, poivre

Préparer la sauce dans le saladier de service en mélangeant le sel, le poivre et la crème de vinaigre.
Puis ajouter l'huile tout en émulsionnant.
Ciseler la menthe finement dans la sauce.
Laver les tomates et les ébrancher.
Ouvrir le melon en deux, retirer les pépins à l'aide d'une cuillère à soupe.
Puis prélever des billes à l'aide d'une cuillère parisienne ou couper le melon en tranches puis en cubes.
Égoutter les mozzarellas ou la féta.
Au besoin couper la féta en cubes.
Mélanger tous les ingrédients de la salade ensemble et placer au frais jusqu'au moment de servir.
Salade de tomate et melon à la menthe

Salade de melon, tomate à la menthe

mardi 25 juillet 2017

Verrines de tomate, brandade et tapenade



Verrine nîmoise tricolore


Voilà une recette que je veux vous poster depuis très longtemps parce que je l'adore!

Elle est vraiment prête en 5 mn et j'aime beaucoup cette association de saveurs.

C'est d'ailleurs plus un montage qu'une "vraie recette".

Le plus difficile sera de faire des verrines "propres", sans coulure sur les parois si vous voyez ce que je veux dire 😏 (et encore... Si vous suivez "les secrets de la recette" ça ne devrait pas être un problème 😉).

C'est une recette que je fais souvent l'été comme mise-en-bouche pour les apéros ou en entrée.

J'avais pris les photos il y a déjà un moment mais pas noté les proportions, il était donc compliqué de vous la proposer plus tôt sans vous dire de bêtises...

Mais je l'ai refaite ce week-end, la voici donc aujourd'hui!

Si vous êtes adeptes de la présentation en verrines, essayez aussi le melon au granité anisé, le tartare de saumon aux légumes croquants, le tartare de tomates au basilic ou les verrines avocat-mangue-crevettes. Et bien-sûr, vous pouvez adapter presque toutes les soupes et les salades du blog à la présentation en verrines (consultez la rubrique Recettes salées).


Verrines de tomate, brandade et tapenade

Verrines tomate-brandade et tapenade

Ingrédients pour 6 personnes:

2 pots de brandade de morue à la nîmoise (soit 400 gr en tout)
175 gr de tapenade noire
500 gr de tomates fermes
2 càs de crème liquide
1 càs d'huile d'olive
sel, poivre
Une pincée de piment d'Espelette (facultatif)

Laver les tomates.
Les épépiner et les couper en cubes.
Tomates coupées en cubes
Les assaisonner avec du sel, du poivre et de l'huile d'olive et mélanger.
Délayer la brandade avec les deux cuillères de crème liquide et y ajouter éventuellement une pointe de piment d'Espelette.
Monter les verrines en commençant par répartir la brandade.
Puis ajouter une couche de tapenade.
Terminer par les dés de tomates.
Verrine tomate, brandade et tapenade
Les secrets de la recette:

Si vous voulez servir ces verrines pour l'apéritif dans des petits verres, vous devriez pouvoir en remplir avec ces proportions entre 15 et 20 suivant leur taille.

La brandade que j'utilise n'a rien à voir avec la brandade chaude faite avec de la morue et des pommes de terre (délicieuse aussi d'ailleurs!). Cette brandade là se mange froide (sur des toasts généralement ou on la trouve aussi souvent en farce dans des piquillos ou dans des mini poivrons) et est un mélange de morue et d'huile. Un peu gras je vous l'accorde et pas très bon pour l'épreuve du maillot de bain, mais c'est tellement bon! Voilà en tous cas une recette que vous ne retrouverez certainement pas dans la rubrique des recettes light 😩!!

J'utilise donc de la brandade de morue à la nîmoise en pot que je trouve au rayon saurisserie (avec les saumons fumés, les anchois marinés, les surimis etc...). Je prends la plupart du temps la marque La Coudène ou à défaut la marque "Reflets de France" qui est très bien aussi. Vous pouvez aussi en trouver en épicerie fine ou sur internet.

Vous pouvez bien sûr faire vous même votre tapenade (désolée pas encore de recette sur le blog, il va falloir que je commence à y songer 😉...), c'est sûr ce sera encore mieux! Mais l'intérêt je trouve de cette recette, c'est justement de faire vite et bien. Donc si vous en avez fait un gros pot et que vous en avez assez des toasts de tapenade et que vous voulez l'écouler utilisez la vôtre, sinon achetez-en une bonne (il y en a plain sur les marchés l'été, profitez-en! Sinon j'aime bien celle de la marque Florette que l'on trouve à côté des salades généralement).

Pour les tomates, choisissez les fermes. C'est important car sinon vous aurez du mal à les couper en cubes et vous ferez de la charpie. J'ai une préférence pour les Roma qui se tiennent bien.

Pour couper les tomates, utilisez un couteau à dents plus efficace souvent qu'un couteau à lame lisse qui glisse sur la peau de la tomate (à moins d'avoir des couteaux d'une extrême qualité).

Ne préparez pas les tomates trop à l'avance (une heure avant grand maximum). Elles vont perdre leur eau et ramollir sinon. Vous pouvez par contre monter le reste de vos verrines un peu à l'avance.

Si vous avez une huile d'olive parfumée à l'ail ou au thym, vous pouvez l'utiliser ce sera encore meilleur.

Ne prévoyez pas un repas trop copieux derrière cette entrée (ou cette mise-en-bouche) car la brandade de morue est assez nourrissante.

Vous pouvez servir avec quelques gressins ou parsemer les tomates de biscuits apéritifs concassés grossièrement (ceux de Michel et Augustin par exemple qui sont délicieux!) pour apporter un peu de croquant.

Vous pouvez varier les plaisirs en remplaçant la tapenade noire par de la verte ou par du caviar d'aubergine ou de tomate, ou remplacer les dés de tomates par des dés de courgettes crues.

Pour faire des verrines propres et sans coulure, utilisez une poche à douille (personnellement j'aime bien utiliser des jetables je trouve ça plus hygiénique, mais aussi moins écolo 😱...) ou un entonnoir à piston "spécial verrines" (ça vaut un peu cher mais ça vaut le coup d'investir si vous aimez faire des verrines) pour la remplir de brandade. À défaut utilisez une petite cuillère et procédez délicatement en aplatissant avec le dos de la cuillère.
Pour la tapenade, inutile d'utiliser ce système, la petite cuillère suffira.
Verrines brandade,tomates et tapenade

vendredi 21 juillet 2017

Recettes pour apéro d'été


Qui dit été 😎, dit apéro 😉!!


Il semble que vous aimiez ce genre d'article où je vous propose un concentré de plats adaptés à la saison ou aux circonstances.

Ils rencontrent toujours un franc succès ça doit être un signe, non 😉?

Cela vous évite d'avoir à fouiller sur le blog, vous fait gagner du temps et les photos vous donnent envie, en voilà sans doute les raisons.

Je vais donc vous proposer plusieurs articles pour vous aider à trouver l'inspiration pour garnir vos grandes tablées et nourrir vos tribus cet été.

Je commence donc aujourd'hui avec les apéros, parce que l'été c'est quand même ce qu'il y a de plus important non😋😎?? Et comme en plus le week-end arrive!

Alors à votre santé les amis (n'oubliez pas que la consommation d'alcool se fait toujours avec modération et qu'on n'est pas obligé de boire de l'alcool lors d'un apéro 😜)!

Recettes pour apéro d'été


Tout d'abord quelques petites tartinades super faciles à faire, parce que l'été, on aime les tartinades!! C'est sans cuisson et en plus c'est super convivial!
Voilà donc une petite sélection "spécial été":

Artichaunade au basilic


Artichaunade aux tomates confites

Hoummous

Poivronnade

Rillettes de sardine au citron

Tartinade de petits pois à la menthe

Tartinade de thon à la tomate

Tartinade à la tomate

Mais y a pas que les tartinades dans la vie 😉! Y a aussi:

Cake au poulet et aux courgettes aux saveurs anisées

Gougères au poivron-chèvre et chorizo

Sablés au parmesan olive et romarin

Billes de mozzarella en robe de carpaccio

Brochettes de tomates-mozzarella

Conchglioni farcis au fromage et aux tomates

Courgettes farcies au thon

Frites de courgettes au parmesan

Makis de courgettes



Mini cakes au pruneaux, lard et chèvre


Palmiers au jambon et aux noisettes


Poivrons marinés à l'huile d'olive et au basilic

Petites boules de graines

Tuiles de parmesan

Tomates cerises façon pomme d'amour

Tomates confites maison


-Et avec ça qu'est ce qu'on boit???

Un délicieux mojito à la fraise
un punch passion
ou pour les "sans alcool" un jus detox délicieux annas-carotte-gingembre

lundi 17 juillet 2017

Tatin de tomates cerises au vinaigre balsamique


T'as t'intérêt à y goûter 😉!!


Et si on commençait la semaine avec une petite tarte acidulée??

Acidulée mais pas acide!

Le sucre et le vinaigre balsamique cuits caramélisent et cassent l'acidité que la tomate peut prendre parfois quand elle est cuite.

Accompagnée d'un melon en entrée et d'une petite salade, ce sera un repas parfait pour l'été 😎.

Essayez aussi les autres tartes estivales du blog avec la tarte façon salade à l'italienne, la tarte fine courgettes-chèvre-miel,  la tarte à la tomate et la pizza chorizo-poivron , la tatin d'oignons à la féta et la flammekueche aux courgettes.



Tatin de tomates cerises au vinaigre balsamique


Tatin de tomates cerises au vinaigre balsamique

Ingrédients pour 4 à 6 personnes :

1 pâte feuilletée ou brisée pré-étalée ou maison
500 à 600 gr de tomates cerises
25 gr de sucre en poudre
2 càs de vinaigre balsamique
2 beaux brins de thym frais
sel, poivre
huile d'olive

Allumer le four à 220°.
Huiler un plat à tarte avec de l'huile d'olive.
Répartir le sucre sur toute la surface.
Répartir également le sel, le poivre et le thym effeuillé.
Arroser avec le vinaigre balsamique.
Laver les tomates, les sécher, les couper en deux puis les répartir dans le moule face coupée contre le fond du moule.
Enfourner pour 15 mn pour commencer à confire les tomates.
Sortir le plat du four et laisser tiédir un peu.
Descendre la température du four à 180°.
Piquer la pâte à l'aide d'une fourchette alors qu'elle est encore sur son papier.
La dérouler sur les tomates, ôter le papier et rentrer les bords sur les côtés.
Enfourner pour 30 mn.
Tatin de tomates cerises au vinaigre balsamique

Les secrets de la recette:

Prévoyez un peu plus de tomates cerises. Suivant la taille de votre moule et la taille des tomates, il vous ne faudra plus ou moins.

Serrez les bien car en cuisant elles vont avoir tendance à rendre de l'eau et du coup à rétrécir.

Ne négligez pas le sel, sinon votre tarte sera fade.

J'ai utilisé un moule à tarte d'un diamètre de 30 cm.

On laisse les tomates tiédir un peu avant d'ajouter la pâte pour éviter de se brûler en manipulant la tarte et pour éviter de ramollir trop vite la pâte à tarte qui deviendrait alors très difficile à travailler.

Ne vous inquiétez pas si quand vous sortez le moule à mi-parcours les tomates ont rendu beaucoup d'eau. Normalement le liquide va gentiment caraméliser au fil de la cuisson.

La tarte sera parfaite pour 4 convives si vous la servez en plat principal accompagnée d'une salade, et pour 6 si vous la servez en entrée.

Laisser tiédir un peu (mais pas trop 5/10 mn) avant de démouler.

La tarte se déguste aussi bien chaude que froide.

Au lieu de mettre du sucre et du vinaigre balsamique, on peut aussi répartir dans le fond du moule une fine couche de crème de vinaigre balsamique. C'est un produit que j'utilise beaucoup en cuisine. Il casse un peu l'acidité du vinaigre et j'adore ça! En plus c'est top pour la déco des assiettes, des soupes, etc...

La tarte est meilleure avec du thym frais. On peut d'ailleurs en rajouter un peu une fois que la tarte est démoulée.
Vous pouvez le remplacer aussi par de l'origan ou éventuellement par du romarin pour varier les plaisirs.

La prochaine fois, j'essayerai de rajouter un tout petit peu de zeste de combawa (un citron vert tout bosselé au parfum très fort qui se dose avec parcimonie). J'ai goûté la semaine dernière un chutney de tomate qui en comportait et c'était divin! Si ça vous dit de tenter et que vous essayez avant moi, dites le moi 😉!

On peut rajouter à la sortie du four quelques billes de mozzarella ou du chèvre, des pignons de pin, des olives et pourquoi pas aussi quelques feuilles de roquette (dans ce cas attendez que la tarte refroidisse un peu et servez immédiatement si vous ne voulez pas que les feuilles flétrissent).

Vous pouvez varier aussi les plaisirs en mélangeant tomates rouges et tomates jaunes (même si à la sortie la différence n'est pas flagrante. La tarte ci-dessous est une tarte faite avec des rouges et des jaunes par exemple).

Tatin de tomates accompagnée de billes de mozza et de roquette

vendredi 14 juillet 2017

Crumble de pêches-fraises et verveine


Le trio gagnant


Eh oui on ne se refait pas! Mon amour inconditionnel pour la verveine revient régulièrement sur le devant de la scène.

J'aime sa saveur subtile qui pour moi est une véritable madeleine de Proust et me ramène aux temps anciens.

Je vous ai déjà proposé quelques recettes à base de verveine comme la soupe de pêche glacée à la verveine, les panna cotta aux figues et à la verveine, les yaourts à la verveine, et la confiture pêche verveine.

Et comme vous pouvez le constater, la pêche et la verveine sont souvent associées car elles font très bon ménage!

C'est de nouveau une association pêche/verveine que je vous propose aujourd'hui mais avec un fruit supplémentaire -la fraise- et cette fois-ci en gâteau, et c'est même le premier crumble sucré du blog!

Essayez ce doux mélange tout en finesse, légèrement acidulée qui ravira les palais les plus exigeants!

Je vous invite aussi, avant de partir en vacances, à consulter l'Espace culturel dans lequel je vous parle de livres de cuisine bien-sûr, mais je vous propose également d'y découvrir des romans dans lesquels la cuisine à sa place (ce n'est jamais le sujet principal, je vous rassure).

Comme tout ce qui touche au plaisir de la table, ce sont des bouquins "plaisir" où la bonne humeur et les bons sentiments sont de mise!
Peut-être y trouverez-vous votre roman de l'été 😉😎!


Crumble de pêches aux fraises et à la verveine

Crumble pêches fraises verveine

Ingrédients pour 8 personnes:

10 pêches environ (soit 1kg)
500 gr de fraises
20 à 30 feuilles de verveine citronnée
1 sachet de sucre vanillé
3 càs de sucre en poudre
Pour la pâte à crumble :
200 gr de farine
50 gr de poudre d'amande
100 gr de sucre en poudre
50 gr de beurre doux
50 gr de beurre salé

Allumer le four à 180°.
Laver rapidement les fraises sous l'eau, les équeuter et les couper en deux ou quatre si elles sont grosses.
Éplucher les pêches et les couper en morceaux.
Mettre les fruits dans un plat à gratin.
Ciseler finement la verveine par dessus les fruits et saupoudrer de sucre.
Préparer la pâte à crumble:
Mélanger la farine, la poudre d'amande et le sucre.
Ajouter les 2 beurres coupés en morceaux et travailler avec les doigts jusqu'à obtention d'une pâte grumeleuse et sableuse.
Répartir la préparation obtenue sur les fruits et enfourner pour 40 mn.
À la sortie du four, laisser tiédir ou refroidir complètement.

Au Thermomix:
Préchauffer le four à 180°.
Laver les fraises, les équeuter et les couper en deux ou quatre suivant leur taille.
Éplucher les pêches et les couper en morceaux.
Disposer les fruits dans un plat à gratin.
Ciseler finement la verveine par dessus, les saupoudrer de sucre et mélanger.
Préparer la pâte à crumble au Thermomix:
Mettre tous les ingrédients dans le bol et mixer 8 sec vit 6.
Verser la pâte obtenue sur les fruits et enfourner pour 40 mn.

Crumble pêches fraises vervein

Les secrets de la recette :

Pour un crumble sans gluten, remplacez la farine par 150 gr de farine de riz et 50 gr de Maïzena.

Pêches jaunes ou blanches, peu importe. Et même pourquoi pas des pêches de vignes pour un dessert encore plus rouge! J'ai une légère préférence pour les pêches blanches dans ce dessert mais l'important c'est surtout d'utiliser des pêches goûteuses! Les pêches plates (qui malheureusement ne sont pas faciles à trouver en provenance de France. Cette variété créée par l'Inra vient essentiellement d'Espagne, dommage...) sont plus régulières au niveau du goût et souvent meilleures.

Les pêches peuvent bien sûr être remplacées par des nectarines.

Pour les fraises, j'ai une préférence pour les Maras des bois et les Charlottes.

Vous pouvez varier les quantités de fruits en fonction de ce que vous avez en stock ou dans votre jardin en mettant un peu plus de fraises que de pêches par exemple ou rajouter 2 pêches si vous n'avez qu'une barquette de 125 gr de fraises. L'important étant de conserver le volume total de fruits.

Il est important de ciseler très finement la verveine car les feuilles sont un peu râpeuses et coupantes et si vous la ciselez grossièrement cela risque de ne pas être très agréable en bouche.

Difficile de vous conseiller de la verveine sèche pour ce plat... Éventuellement si vous n'avez que ça, écrasez la entre vos doigts pour la réduire en poudre.


Si vous n'avez pas de verveine dans votre jardin ni de verveine sèche (difficile d'en trouver en magasin en dehors des jardineries et en pot... Mais je vous recommande vivement d'investir dans un pot, c'est une telle merveille pour les tisanes et pour donner une touche fraîche et sophistiquée à bien des plats!!!), vous pouvez donner une petite touche citronnée et apporter un peu de fraîcheur à ce crumble en ajoutant 1/4 de zeste de citron et une petite branche de menthe fraîche.

Pour un crumble plus goûteux, vous pouvez faire légèrement torréfier la poudre d'amande à la poêle ou au four pour faire ressortir la saveur de l'amande. Attention toutefois à ne pas la faire brûler! Juste une légère coloration est nécessaire.

Si vous n'avez pas de beurre salé chez vous, il vous suffit de rajouter une petite 1/2 càc de fleur de sel dans la pâte (en mettant donc 100 gr de beurre doux).

On peut déguster le crumble tiède ou froid.

Vous pouvez servir en accompagnement de ce crumble de la glace à la vanille, une glace à la verveine ou une glace aux amandes. Pourquoi pas également le servir accompagné de crème fouettée ou de Chantilly (la différence tient dans le fait que l'une comporte du sucre -la Chantilly- et pas l'autre).
Crumble pêches fraises verveine

lundi 10 juillet 2017

Cheesecake aux fruits rouges sans cuisson



  Mini effort pour maxi effet


Le cheesecake est un gâteau d'origine anglo-saxonne.

Il en existe deux sortes : le cheesecake cuit spécialité de New-York, qui trouve ses origines dans l'Europe centrale avec la Vatrouchka polonaise ou le Käsekuchen allemand, et a été importé et adapté aux États-Unis par les immigrants de ces régions, et le cheesecake sans cuisson, qui lui serait plutôt originaire de Grande-Bretagne.

C'est un gâteau très facile à faire qui fait son petit effet!

Une base de biscuits écrasés mélangés à du beurre, et recouverte d'un mélange de fromage, de sucre souvent parfumé avec de la vanille et (ou) du citron.

Avec ou sans fruits, avec ou sans coulis, c'est selon...

En été je préfère les cheesecakes sans cuisson qui sont plus frais et plus légers.

Ils ne contiennent pas d'oeufs (contrairement aux cuits) et ont une texture très crémeuse et très douce!

Je vous avais déjà proposé un cheesecake sans cuisson avec le cheesecake à la myrtille.

Celui-ci est un tout petit peu différent dans les proportions, le type de fromages utilisés et le fait que les fruits ne sont pas dans le gâteau mais sur le gâteau.

La prochaine fois, promis, je vous poste la recette du cheesecake new-yorkais donc cuit!



Cheesecake aux fruits rouges sans cuisson

Cheesecake aux fruits rouges sans cuisson

Ingrédients pour 12 personnes :

250 gr de biscuits type Mac Vities
80 gr de beurre mou
220 gr de sucre en poudre ou glace
2 citrons verts ou 1 citron vert et 1 jaune bios
250 gr de mascarpone
750 gr de ricotta
150 gr de St Morêt
2 càc d'agar-agar ou 6 feuilles de gélatine
1 càc d'extrait de vanille ou 1/2 càc de poudre de vanille ou 2 sachets de sucre vanillé (facultatif)
750 gr de fruits rouges divers au choix (fraises, framboises, myrtilles, groseilles, cassis, etc...)

Faire ramollir ou fondre le beurre si nécessaire.
Réduire les biscuits en poudre avec un robot ou à défaut avec un rouleau à pâtisserie.
Mélanger les biscuits écrasés avec le beurre et mettre la pâte obtenue dans un moule à charnière ou un cercle à gâteau.
Bien tasser la pâte avec le dos d'une cuillère à soupe et placer au frais pendant la préparation du reste de la recette.
Râper finement le zeste des citrons et en prélever le jus.
Faire chauffer le jus avec l'agar-agar ou la gélatine (elle doit préalablement être ramollie dans de l'eau froide) pour les dissoudre et les activer, puis laisser tiédir dans un coin.
Mettre le sucre, les zestes, la vanille, le St Morêt, le mascarpone et la ricotta dans un saladier ou un robot et bien mélanger jusqu'à obtention d'un mélange bien homogène.
Ajouter le jus de citron additionné du gélifiant tout en remuant sans cesse pour éviter qu'au contact du fromage frais le jus ne se fige et qu'il se mélange bien.
Sortir le moule du frigo et verser l'appareil obtenu sur les biscuits.
Bien lisser le dessus et replacer au frais pour minimum 4 heures.
Avant de servir : Laver et sécher les fruits rouges.
Les répartir harmonieusement sur le gâteau.
Démouler avec précaution et servir avec un coulis de fruits rouges éventuellement.

Au Thermomix :
Mettre les biscuits dans le bol et donner 2 coups de turbo pour les broyer.
Ajouter le beurre en morceaux et donner à nouveau 2 coups de Turbo.
Tasser la pâte obtenue au fond d'un moule à charnière ou un cercle à pâtisser avec le dos d'une cuillère à soupe.
Râper le zeste des deux citrons et prélever leur jus.
Faire chauffer le jus dans une petite casserole et y ajouter l'agar-agar ou la gélatine (préalablement ramollit dans l'eau).
Mettre le sucre dans le bol et donner 2 coups de Turbo pour le réduire en glace.
Ajouter le mascarpone, le St Morêt et la ricotta avec le sucre et le zeste de citron et mixer 40 sec vit 5.
Lors des 10 dernières secondes, ajouter en filet par l'orifice le jus de citron mélangé au gélifiant.
Verser sur les biscuits et bien lisser.
Placer au frais et laisser durcir 4 heures.
Laver et sécher les fruits.
Les répartir harmonieusement sur le cheesecake.
Démouler et servir.
Cheesecake sans cuisson aux fruits rouges

Les secrets de la recette :

Sortez les ingrédients au moins une demi-heure avant de vous lancer dans la réalisation du gâteau. Les ingrédients seront ainsi plus faciles à travailler. Le beurre par exemple s'il est très mou n'a pas besoin d'être fondu et le st Morêt et le mascarpone se mélange beaucoup mieux sans faire de grumeaux.

On peut servir avec un coulis de fraises, de framboises, ou de fruits rouges mélangés. Mais ce n'est pas obligatoire. À la maison, certains préfèrent avec et d'autres sans...

On peut aussi ne pas mettre de fruits rouges sur le dessus et le laquer avec une gelée de fruits légèrement réchauffée juste pour la rendre liquide et pouvoir l'étaler facilement.

Vous pouvez également remplacer les fruits rouges par d'autres fruits: pêches, abricots, poires, etc... Dans ce cas, choisissez les bien parfumés ou faites les légèrement cuire au sirop.

Il est indispensable d'utiliser un moule à charnière ou un cercle à gâteaux pour pouvoir démouler le cheesecake sans encombre. Personnellement j'ai une préférence pour le cercle que je place directement dans le plat de service. Avec le moule à charnière, pour servir il est parfois difficile de passer la pelle à tarte entre le fond et la pâte.
Il faut toutefois que le cercle soit suffisamment haut pour pouvoir contenir toute la garniture. Le mien fait 24 cm de diamètre et 4,5 cm de haut. Un cercle à tarte sera sans doute trop bas ou il faudra le choisir un peu plus large.

Je me suis achetée un rouleau de film transparent que je colle sur la parois du cercle pour assurer un démoulage parfait. Ce n'est pas indispensable mais ça aide bien. Ça existe aussi en papier siliconé et même réutilisable (qui peuvent donc eux passer au four contrairement à mon film).

Pour ne pas "galérer", au démoulage je vous recommande, si vous avez une petite place dans votre congélateur, de placer le cheesecake 1 heure avant de le démouler pour qu'il soit bien ferme. Avec les chaleurs que nous avons eu ces derniers temps, le cheesecake ramollit vite et cela peut rapidement virer à la catastrophe!

Vous pouvez aussi décider de faire un cheesecake en verrine pour éviter les soucis de moules ou de démoulage. Dans la mesure ou le gâteau n'est pas cuit, il s'adaptera parfaitement à un dessert au verre. Dans ce cas, je vous recommande de mettre un peu moins de beurre (50 gr) dans le mélange de biscuits afin que le mélange que vous tasserez au fond du verre ne durcisse pas trop (mais un peu quand même pour ne pas que des miettes remontent lorsque vous verserez l'appareil au fromage 😉) et d'utiliser des verres à large ouverture (type verres à tapas).

La gélatine est plus facile à manipuler que l'agar-agar. La gélatine nécessite d'être préalablement ramollie dans de l'eau froide, puis essorée avant d'être fondu dans le jus de citron chaud. Elle fond quasiment instantanément au contact du liquide chaud et ne nécessite pas de faire chauffer le tout.
L'agar-agar quand à lui doit être porté à ébullition quasiment 2 mn pour que le processus de gélification soit activé. Comme la quantité nécessaire pour ce gâteau est assez importante, le mélange prend rapidement dans la casserole et il faut bien surveiller pour ne pas se retrouver avec un bloc de gélatine qui ne se mélangera pas au fromage.
Néanmoins, la gélatine n'est pas compatible avec un régime végan ou pour les personnes de confession musulmane ou judaïque... À vous de voir donc!

Pour les personnes adeptes du régime végan, remplacez le beurre par de l'huile de coco et les différents fromages par du tofu soyeux et éventuellement de la crème de coco montée en chantilly.

Concernant les fromages, je trouve que l'équilibre est bien comme ça, le mascarpone apporte de l'onctuosité et de la douceur (mais du gras), le st Morêt une petite note salée et de la texture, et la ricotta de la légèreté. Mais vous pouvez varier l'équilibre suivant vos goûts en mettant plus de St Morêt, ou plus de mascarpone, ou pourquoi pas utiliser de la brousse, de la crème montée en chantilly, du fromage blanc (préalablement égoutté), etc... J'ai même mélangé ricotta/mascarpone/st Morêt et tofu soyeux lors de la réalisation de mon dernier cheesecake car je n'avais pas prévu assez de ricotta! L'important c'est de respecter la quantité totale de 1kg150.

J'aime le mélange de citron jaune et vert dans ce gâteau. Le citron vert apporte du raffinement et une petite touche exotique et le citron jaune plus de jus et il se marie à merveille avec les fruits rouges. Vous pouvez aussi ne mettre que de l'un ou que de l'autre suivant ce que vous aimez ou avez dans votre frigo. Attention toutefois, car certains citrons verts ne comportent que très peu de jus et vous risquez d'avoir du mal à faire fondre votre gélatine ou votre agar-agar. Dans ce cas je vous recommande de rajouter un troisième jus (mais pas le zeste).
Utilisez une râpe Microplane pour zester vos citrons le plus finement possible.
Cheesecake aux fruits rouges sans cuisson

mercredi 5 juillet 2017

Vos recettes préférées



Vos recettes préférées


Lors du sondage que je vous ai proposé il y a une dizaine de jours, je vous avais demandé, entre autres, quelle était votre recette favorite sur le blog.

Cette liste pourra m'aider à sélectionner des recettes si je me décide un jour à faire un livre et j'ai pensé que connaître les recettes fétiches des habitués du blog, pourrait aussi vous donner envie de tester de nouvelles recettes (à priori elles doivent être réussies si elles sont favorites 😉)!

Je vous mets des photos des recettes qui ont été plusieurs fois citées (dommage ce sont les plus moches photos du blog comme quoi...) et des liens clicables pour que vous puissiez accéder directement aux recettes.

J'espère que cet article vous donnera envie cet été de découvrir des recettes que vous n'aviez pas encore osé tester.

LA recette la plus citée et de loin c'est:
le poulet à la méridionale
Poulet à la méridionale




Ensuite ex æquo également : 
les lasaka,
Lasaka

Ont été également cités comme "recette préférée" :