Accéder au contenu principal

Bugnes lyonnaises


Beignets de carnaval...

Chic! Voici venir le temps des bugnes 😋!
Ces délicieux petits beignets, spécialité lyonnaise par excellence, se préparent au moment de Mardi Gras et de la Mi-Carême.
Dans d'autres régions, on prépare également des beignets de carnaval dont la recette n'est pas forcément identique à celle des bugnes.
En Provence, par exemple, on les appelle les "oreillettes", dans le sud ouest les "merveilles",  dans d'autres régions on trouve aussi les fantaisies, les bottereaux, etc...
À Lyon et dans la région, ce sont donc les "bugnes".
Jadis, à l'approche du Carême, il fallait épuiser les réserves de gras qui allaient se "gâcher" pendant les 40 jours que dure ce temps d'abstinence et de restriction. Ainsi est née la tradition des bugnes.
On faisait une petite pause à mi-parcours avec la Mi-Carême, histoire de recharger un peu les batteries pour tenir jusqu'au bout.
Leur nom vient du vieux français "bugni" qui signifie "beignet".
À présent on les trouve dans les boulangeries et les pâtisseries (dans les charcuteries aussi parfois😳...) lyonnaises dès le mois de janvier et jusqu'à fin mars.
Il en existe différentes sortes: les craquantes et les briochées. La recette que je vous propose est un compromis entre les deux.

Pour les amateurs de beignets, retrouvez également la recette des pets de nonne, des petits beignets tout légers et en version salée les accras au potiron.

Bugnes lyonnaises

Bugnes lyonnaises

Ingrédients pour une trentaine de bugnes :

( Attention! La pâte doit reposer une demi journée! ) 

10 gr de levure de boulanger
2 càs d'eau tiède
250 gr de farine
75 gr de beurre
2 œufs
1 càc de sel
20 gr de sucre en poudre
1 càs de fleur d'oranger
Le zeste d'un citron
Huile pour friture
Sucre glace

Faire fondre le beurre et le laisser refroidir dans un coin.
Délayer la levure avec 2 cuillères à soupe d'eau tiède.
Verser la farine dans un grand saladier et creuser un puits au centre.
Y casser les œufs et commencer à pétrir.
Ajouter le beurre fondu, le sel, le sucre, la fleur d'oranger, le zeste de citron et la levure et pétrir à nouveau jusqu'à obtention d'une pâte bien homogène.
Laisser reposer la pâte 2/3 heures sous un linge.
Faire chauffer le bain d'huile.
Fariner le plan de travail et étaler finement la pâte avec un rouleau à pâtisserie.
Découper des rectangles d'environ 10 cm de long et 5 cm de large avec une roulette.
Donner un coup de roulette au milieu de la bugne et les jeter dans l'huile bouillante.
Surveiller la cuisson et les retourner  à mi cuisson.
Égoutter sur du papier absorbant et saupoudrer de sucre glace encore chaud.

Au Thermomix:
Faire fondre le beurre dans le bol 1 mn à 80° vit 3  et le laisser refroidir dans un autre bol.
Délayer la levure avec 2 cuillères à soupe d'eau tiède en faisant tourner 30 sec à 37° vit 3.
Ajouter la farine, les œufs, le beurre fondu, le sucre, la fleur d'oranger, le zeste de citron, le sel et mettre 1 mn 30 sur fonction épi.
Laisser reposer la pâte 2/3 heures sous un linge.
Faire chauffer le bain d'huile.
Fariner le plan de travail et étaler finement la pâte avec un rouleau à pâtisserie.
Découper des rectangles d'environ 10 cm de long et 5 cm de large avec une roulette.
Donner un coup de roulette au milieu de la bugne et les jeter dans l'huile bouillante.
Surveiller la cuisson et les retourner  à mi cuisson.
Égoutter sur du papier absorbant et saupoudrer de sucre glace encore chaud.

Les secrets de la recette :

  • Vous pouvez bien sûr utiliser un robot pour réaliser cette pâte, ce sera plus facile.
  • Préférez la levure de boulanger fraîche. Si vous utilisez de la levure en sachet, vérifiez le mode d'emploi sur le sachet... Certaines levures se mélangent à sec directement dans la farine, d'autres dans un liquide (comme indiqué dans la recette)...
  • On peut bien-sûr, varier les parfums : ne mettre que de la fleur d'oranger, ajouter un zeste d'orange à la place du citron, mettre une cuillère à soupe de rhum à la place de la fleur d'oranger, ajouter un peu de vanille. Bref, la palette est large! À vous d'adapter la recette en fonction de vos propres goûts!
  • Si vous le souhaitez, vous pouvez "nouer" les bugnes en passant une des extrémités dans la fente du milieu.
  • Plus vous étalerez finement la pâte au rouleau plus les bugnes seront craquantes, plus elle sera étalée épaisse et plus les bugnes seront briochées. À Lyon, il y a les partisans des bugnes craquantes et ceux des briochées! À vous de voir! Moi, comme je vous le disais en introduction, pour ne froisser personne, je fais à mi chemin entre les deux 😉!!
  • Utilisez de l'huile "spéciale friture" , certaines huiles ne se prêtent pas du tout aux hautes températures... Préférez une huile d'arachide, de tournesol désodorisée ou de type Frial.
  • Si vous avez une friteuse, c'est le moment de l'utiliser! La mienne ne sort quasiment que pour les bugnes... C'est quand même plus pratique que le bain d'huile classique, mais ça marchera tout aussi bien avec un bain d'huile sur votre cuisinière.
  • Si vous voulez que le sucre adhère aux bugnes, il faut les saupoudrer "à chaud".

Je ne résiste pas au plaisir de vous mettre une photo de notre belle ville de Lyon et ses quais de Saône, prise un jour où la lumière était particulièrement belle...

Les quais de Saône à Lyon au coucher du soleil

Commentaires

  1. en Vendée ces beignets s'appellent des foutimassons ou des tourtisseaux
    Bonne idée pour ce Week end !
    ps ta photo de Lyon est magnifique
    Marie (85)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour cette info Marie!! Tu es la bienvenue à Lyon quand tu veux si la ville te plait et que tu veux venir la visiter!

      Supprimer
  2. Bonjour Kelou, dit je suis pas bien réveillée mais le beurre à quel moment le mets on stp. Bisous merci,

    RépondreSupprimer
  3. Coucou, merci pour ta réponse rapide ce matin, j'avais pas encore commencé. A tout de suite sur Facebook. Mais déjà elles sont très bonnes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Top! Merci pour tes retours réguliers aussi bien ici que sur Facebook! J'ai besoin de sentir que j'ai une team derrière moi qui me soutient ;-) ! Bisous

      Supprimer

Publier un commentaire

N'hésitez pas à me laisser un petit mot ou une suggestion, ça me donne du cœur à l'ouvrage et c'est une façon pour vous de m'encourager à continuer !
Par avance merci ! C'est l'essence qui me fait avancer et sans essence le moteur cale...

En ce moment vous aimez:

Planteur antillais

La star des Antilles! J'ai de tout temps adoré faire des cocktails! Le côté apprenti sorcier et potion magique sans doute 😉!

Sapinette (liqueur de jeunes pousses de sapin)

Ça sent le sapin! Là je sens que vous allez me prendre pour une folle dingue, et vous n'aurez pas totalement tort, mais j'assume ce petit grain de folie!

Poêlée de chou chinois et carottes à l'asiatique

À (la) poêle les carottes et le chou !!! Voilà une sympathique petite poêlée que je ne pensais pas pouvoir faire avaler à mes enfants et qui a pourtant remporté un vif succès!
Jusqu'à il n'y a pas si longtemps, lorsque j'achetais du chou chinois (pas facile à dire pour les palais chatouilleux), je me cantonais (non pas le riz... Même si, certes, ce serait de circonstance !!!) à faire ma salade de chou chinois au poulet et au sésame que nous aimons beaucoup à la maison.

Sauce chien antillaise pour barbecue

Une sauce qui a du mordant !
Ah la sauce chien...

Qu'est ce que c'est que cette bête ? Qu'est ce qui se cache derrière ce nom bizarre  ???

Eh bien c'est une sauce antillaise que j'adore, bien relevée, mais pas trop, et qui agrémente à merveille toutes les grillades !

Une sauce légère, ce qui ne gâche rien, qui va avec tout et qui est donc indispensable pour l'été !

Ce n'est pas une marinade, c'est vraiment une sauce d'accompagnement.

Elle fait merveille sur un poisson grillé, une viande, des brochettes, voire même des légumes et je ne vous parle même pas du délice sur une langouste grillée au barbecue  ! Bon ça fait pas loin de 20 ans que je n'en ai pas mangé mais quel souvenir les langoustes à la sauce chien !!!!

Je parie que cette petite sauce va rapidement devenir le basique de votre été !

Alors? Prêts à décoller pour les Antilles ??? Direction la cuisine pour préparer cette petite sauce dont vous me direz des nouvelles !!!

N'hésitez pas…

Quenelles au comté

Spécialité lyonnaise version Kélou ! C'est une recette que je voulais tester depuis très longtemps. En mauvaise lyonnaise que je suis,  je n'avais encore jamais essayé de faire des quenelles moi même... Il y a quelques temps, j'ai découvert dans la gamme des quenelles Malartre, des mini-quenelles au comté absolument délicieuses.
Comme je n'arrive plus à les trouver j'ai décidé de "bricoler" une recette pour essayer de m'approcher au plus près de ce que j'avais goûté et apprécié et voilà le résultat!

Cerises au vinaigre

Vite, vite avant la fin du temps des cerises!!!
Voici une recette aux allures un peu "vintage" mais tout à fait originale et délicieuse!

Elle sent bon les armoires à provisions des grands-mères dans lesquelles s'entassaient pots et bocaux en tout genre!

J'avais déjà fait des tomates et des griottes au vinaigre en guise de condiment, mais je dois dire que j'ai été très agréablement surprise lorsque l'on m'a offert un pot de cerises au vinaigre en me disant que ça se servait à l'apéritif (merci Alix pour cette découverte 😊).

Une recette pour l'apéro donc à grignoter comme des olives (le petit côté sucré/salé et aigre-doux est tout à fait intéressant!) ou à servir pour accompagner de la charcuterie ou de la viande froide comme des cornichons.

J'essayerais bien aussi avec du fromage à la façon des basques qui servent de la confiture de cerises noires avec le fromage de brebis!

Vraiment très facile et rapide à faire, c'est un bon moyen …