Accéder au contenu principal

Truffade auvergnate (poêlée de pommes de terre à la tome fraîche)


C'est rustiquement bon !!

Ah la truffade... Mes petits auvergnats en sont dingues !
Eh oui, Kélou est lyonnaise et fière de l'être, mais son petit mari est auvergnat, et même cantalou, et ENCORE plus fier de l'être !!! Elle a donc engendré trois magnifiques petits auvergnats (en toute modestie bien sûr) et je suis tombée amoureuse autant de mon cantalou que de cette magnifique région!!
La truffade est une poêlée de pommes de terre faite avec la tome de cantal (ou de laguiole chez les  voisins aveyronnais de l'Aubrac qui sont un peu des cousins...) avant que ce dernier ne soit affiné pour devenir le célèbre fromage.
Cette poêlée est un plat traditionnel dont se nourrissait les bergers qui vivaient dans les burons, ces petites maison en pierre que l'on trouve sur les hauts plateaux auvergnats où les bergers vivaient et produisaient du fromage pendant l'estive.


Truffade auvergnate (poêlée de pommes de terre à la tome fraîche)


Ingrédients pour 4 à 6 personnes :

1, 5 kg de pommes de terre
500 gr de tome fraîche de Cantal, Salers ou Laguiole
2 gousses d'ail
50 gr de beurre ou de gras de porc
sel, poivre
persil (facultatif)

Éplucher les pommes de terre et les couper en cubes ou en rondelles.
Mettre le beurre (ou le lard) dans une grande poêle et le faire fondre.
Ajouter les pommes de terre, saler et poivrer généreusement.
Faire cuire pendant 20 mn à feu assez vif en remuant régulièrement pour permettre une cuisson homogène.
Éplucher l'ail et la râper ou la hacher finement.
5 mn avant la fin, ajouter l'ail, bien mélanger et couvrir avec un couvercle.
Pendant ce temps, découper la tome en gros dés.
Au bout des 20 mn de cuisson des pommes de terre, répartir la tomme sur les pommes de terre, couvrir et poursuivre la cuisson encore 5 mn à feu doux pour faire fondre le fromage sans mélanger.
Retirer le couvercle et mélanger pour faire filer le fromage et bien enrober toutes les pommes de terre.
Servir sans tarder.

Dans le même esprit essayez aussi le gratin de pommes de terre et butternut façon savoyarde


Les secrets de la recette :

  • On peut découper les pommes de terre en cubes (ici par ma fille) ou en rondelles avec un robot ou une mandoline avec une râpe pas trop fine (pas celle pour la gratin dauphinois, un peu plus épaisse).
  • Je trouve que c'est plutôt plus facile de les faire dorer correctement en cubes mais selon vos habitudes ou vos goûts choisissez la coupe qui vous convient. Vous pouvez même acheter un sachet de pommes de terre sautées surgelées si vous n'avez pas beaucoup de temps ou que vous êtes un peu flemmards (je vous rassure ça m'arrive aussi)!! Dans ce cas, prenez des cubes XL ou rustique ou des pommes de terre en rondelles et pas les tout petits cubes...
  • Si votre fromager préféré n'a pas de tome de cantal fraîche, voici celle qui convient et que l'on trouve le plus facilement dans les rayons fromagers (pas le rayon des fromages industriels mais le rayon des fromages à la coupe) des grandes surfaces (bon elle n'est pas du Cantal, mais c'est mieux que rien, c'est celle que l'on utilise aussi pour faire l'aligot) :
Tomme fraîche
  • Demandez à votre boucher un peu de gras de porc ou récupérez le blanc du lard ! Certes, ce n'est pas excellent pour votre cholestérol ni pour votre ligne, mais vous obtiendrez ainsi une truffade encore plus authentique ! Et au point où on en est (je ne vais quand même pas vous faire croire que ce plat est diététique...), on n'est pas à une deux calories près!!
  • On peut rajouter 150 gr de lard coupé en morceaux. Dans ce cas, mettez-le en même temps que le beurre ou le gras de porc et diminuer de moitié la dose de ces derniers.
  • Si vous servez ce plat en plat unique (du coup pour 4 personnes), n'oubliez pas de servir une petite salade verte en accompagnement ! Et pourquoi pas aussi un bon plat de charcuterie auvergnate?
  • Sinon, c'est un accompagnement parfait pour le rôti du dimanche (dans ce cas 6 convives devraient pouvoir s'en régaler) !
  • Je n'avais pas de persil sous la main le jour où j'ai pris mes photos (je ne suis pas une grande amatrice de persil en général à part avec les plats à base de pommes de terre), mais vous pouvez parsemer le plat de persil ciselé. Cela va à merveille avec et apporte un peu de fraîcheur au plat !
  • Vous pouvez éventuellement faire cette truffade avec du cantal ou du laguiole très jeune à défaut de tomme fraîche. Vous pouvez aussi essayer avec du Saint-Nectaire c'est pas mal non plus. Elle aura à ce moment là plus de caractère.
  • Je n'ai pas encore essayé mais c'est à mon programme, je pense que la truffade doit être carrément bonne avec de la truffe! C'est un peu antinomique car la truffade est sensé être un plat "de pauvre" mais je pense que ça doit juste être mortellement bon!

Et pour finir, je vous fais cadeau de ces quelques photos du Cantal pour vous donner envie d'aller découvrir cette région très peu touristique et pourtant magnifique :

Des vaches Salers à l'estive
Buron au col d'Aulac

Vue du col d'Aulac sur la vallée du Falgoux et le puy Mary
Vue du puy Mary avec à droite la vallée de Cheylade et à gauche de la Santoire
Vue du puy Mary sur la brèche de Rolland, le puy de Peyre Arse et du Griou





Commentaires

  1. Elle est super gourmande cette truffade !!!!

    RépondreSupprimer
  2. Ma mère, auvergnate, a très souvent mangé cette délicieuse truffade. Aujourd'hui tous ses enfants et petits enfants en raffolent, mais la recette a été modifiée: Cuire les pommes de terres en cocotte, les éplucher cuites, les mettre à la poêle en rondelle, ajouter le cantal jeune qui ressemble à la tomme. Autre alternative: rondelles cuites au four recouvertes de dés de cantal. Dans les deux cas mélanger en cours de cuisson. Le résultat doit être bien doré ! Bon appétit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme toutes les recettes régionales, chacun à sa recette ;-) ! La pré-cuisson des pommes de terre est une étape supplémentaire mais qui doit permettre de les couper en rondelles et des les cuire dans la poêle ensuite plus facilement. La deuxième version doit ressembler un peu à une tartiflette si le fromage est doré. J'essayerai tes versions. Bon week end!

      Supprimer
  3. Merci pour l'histoire de la recette et les belles photos d'auvergne ! ça donne envie tout ça :)
    biz
    Marie 85

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi pour les compliments sur les photos ;-) !! Bisous

      Supprimer
  4. Merci pour le clin d'œil. recette typique auvergnate.

    Un vrai delice

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'avoir pris le temps de t'interesser d'un peu plus près à ce que je fais 😍!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à me laisser un petit mot ou une suggestion, ça me donne du cœur à l'ouvrage et c'est une façon pour vous de m'encourager à continuer !
Par avance merci ! C'est l'essence qui me fait avancer et sans essence le moteur cale...