Accéder au contenu principal

Gratin de poisson, poireaux et riz au curry


Gratin mi frenchy, mi exotique

Gratin de poisson et poireaux au curry

Je crois que le manque de soleil commence sérieusement à se faire sentir...

En ce moment sur ma page Facebook, je vous propose presque tous les jours une recette des îles, la dernière recette postée sur le blog l'était aussi, et voilà qu'aujourd'hui encore, je vous propose une recette aux saveurs exotiques (enfin... Si on veut, car les poireaux ne sont pas franchement un légume exotique 😉...)!!

Il est vraiment temps que le printemps arrive!!

Certes, il commence à montrer le bout de son nez car la nature se réveille, les arbres et plantes bourgeonnent, les températures radoucissent, mais le soleil tarde un peu à prendre ses quartiers de printemps et à s'installer définitivement.

Alors à défaut d'autre chose, Kélou vous propose le soleil dans l'assiette, avec des produits encore de saison.

Ce petit plat complet "vite fait bien fait" plutôt "healthy" sera parfait pour un soir ou déjeuner de semaine.

Ses saveurs exotiques réveilleront vos papilles (gingembre et curry) tout en rondeur (lait de coco).

Retrouvez d'autres gratins à base de poisson avec les lasagnes de poisson aux poireaux, le poisson à la bordelaise, le gratin de fruits de mer au safran, le parmentier de poisson aux poireaux et au citron.

En cherchant les recettes de gratin de poisson du blog, je m'aperçois que je vous propose bien (trop?) souvent l'association poisson/poireaux (que nous adorons à la maison) mais il va falloir que je varie un peu plus...


Gratin de poisson, poireaux et riz au curry

Gratin de poisson au curry

Ingrédients pour 4 personnes:

150 gr de riz basmati
400 gr de poisson blanc type cabillaud
250 gr de blancs de poireaux 
1 càs d'huile de coco ou de beurre
1 càs de poudre de curry
1/2 càc de gingembre en poudre ou 2 cm de gingembre frais râpé 
30 cl de lait ou crème de coco
4 càs de sésame 
Sel, poivre

Rincer le riz sous l'eau fraiche.
Le faire cuire dans un grand volume d'eau salée pendant 10 mn puis l'égoutter.
Pendant ce temps, laver et ciseler finement les blancs de poireaux.
Les faire cuire dans une poêle avec l'huile de coco ou le beurre, du sel, du poivre et le gingembre à feu doux pendant une dizaine de minutes.
En fin de cuisson, ajouter le curry et le lait de coco et mélanger.
Allumer le four à 180°.
Une fois le riz cuit et égoutter, le répartir au fond d'un plat à gratin, disposer le poisson par dessus et l'assaisonner avec un peu de sel et de poivre.
Verser la fondue de poireaux parfumée par dessus.
Parsemer de graines de sésame et enfourner pour 20 mn environ.
Gratin de poisson et poireaux au curry

Les secrets de la recette:


Suivant la taille et la forme du poisson, vous pouvez soit le couper en morceaux soit le laisser filet. L'important c'est qu'il recouvre quasiment tout le riz.

Vous pouvez remplacer le sésame par de la chapelure ou par de l'emmental, et si vous aimez autant la noix de coco que moi, le parsemer de noix de coco râpée ou mieux, mélanger sésame et noix de coco râpée.

Pour un gratin au goût de coco plus prononcé, choisissez de la crème de coco plutôt que du lait.

Au contraire si vous n'aimez pas ça, remplacez le par de la crème liquide basique ou pour alléger le gratin avec de la crème allégée.

Pour aller plus vite, vous pouvez utiliser de la fondue de poireaux surgelées que vous ferez dégeler pendant que le riz cuit.

Rincer le riz sous l'eau (jusqu'à ce que l'eau soit claire), permet d'enlever l'amidon du riz et faire en sorte qu'il ne colle pas. 

À défaut de riz basmati, vous pouvez bien-sûr faire se gratin avec n'importe quel autre riz long. Préférez toutefois les riz parfumé comme le riz thaï par exemple.

J'utilise le plus souvent du cabillaud et même du dos de cabillaud, qui est le poisson qui passe le mieux auprès du plus grand nombre. Mais n'importe quel poisson blanc pourra être utilisé: églefin, julienne, colin, bar, merlan, etc...

Pour changer, vous pouvez remplacer les poireaux par des épinards, du fenouil, des endives ou encore du chou chinois.

Veillez à ne pas sur-cuire le gratin qui risque de se dessécher. Normalement 20 mn de cuisson suffisent, mais suivant les fours ou l'épaisseur du poisson, ça peut prendre un tout petit peu plus de temps. 

Gratin de poisson au curry

Commentaires

  1. elles font du bien tes petites recettes pleines de soleil, moi aussi j'en ai marre de la grisaille et du froid!!!! bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

      Supprimer
  2. Tu as raison on a besoin de soleil marre de cette hiver gris. Un très beau plat
    Bonne soirée
    Christelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Christelle! Le soleil est revenu aujourd'hui et c'est divinement bon!!!

      Supprimer
  3. Genial!! le Curry j'adooore ;) bisous

    RépondreSupprimer
  4. Un bien sympathique gratin ! Bonne journée bises

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour ce partage! Plusieurs versions donc facile à adapter selon les envies et ce qu'on a. Le gratin est au four : devinez qui va se régaler ce soir?😁

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'essaye toujours de vous mettre plusieurs versions pour que vous puissiez adapter et je suis contente de voir que mes conseils sont utilisés! J'espère que vous vous êtes régalés ;-) !!

      Supprimer
  6. Délicieux!! Petits et grands se sont régalés. Merci Kelou.

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

N'hésitez pas à me laisser un petit mot ou une suggestion, ça me donne du cœur à l'ouvrage et c'est une façon pour vous de m'encourager à continuer !
Par avance merci ! C'est l'essence qui me fait avancer et sans essence le moteur cale...

En ce moment vous aimez:

Poêlée de chou chinois et carottes à l'asiatique

Poêlée de chou chinois et carotte à l'asiatique À (la) poêle les carottes et le chou !!! Voilà une sympathique petite poêlée que je ne pensais pas pouvoir faire avaler à mes enfants et qui a pourtant remporté un vif succès!

Quenelles au comté

Quenelles au comté Spécialité lyonnaise version Kélou ! C'est une recette que je voulais tester depuis très longtemps. En mauvaise lyonnaise que je suis,  je n'avais encore jamais essayé de faire des quenelles moi même...

Gigot de 7 heures

Gigot de 7 heures Patience et longueur de temps... Ça vous rappelle quelque chose?? Oui!!! C'est bien ça ! C'est la morale de la fable de La Fontaine "Le lion et le rat", la suite de la citation étant "font plus que force ni que rage"!! Bon je vous rassure, pas de recette à base de rat et encore moins de lion 😝!

Olives maison

Olives maison Éloge à la lenteur Voilà plusieurs années que je veux vous poster cette recette et chaque année je m'y prends trop tard... Je ramasse souvent mes olives en décembre et à cette période j'ai bien d'autres recettes à vous poster que celle-ci...  Je me décide donc un peu plus tôt cette année! Je ne sais pas si vous avez déjà envisagé de faire vos propres olives maison, mais c'est tellement facile à faire et délicieux qu'il faut absolument que vous testiez! Même ceux qui n'ont pas d'olivier dans leur jardin ou sur leur balcon peuvent se lancer car on en trouve à présent des fraîches chez les primeurs. La seule contrainte c'est qu'il faut être un tout petit peu patient...

Potimarrons farcis façon tartiflette

Potimarron des cimes Me voici de retour sur la toile après une grosse vilaine grippe qui m'a mise complètement KO. Pour récupérer et affronter le froid des pistes de ski, je vous propose aujourd'hui une recette qui permet de profiter des joies de la montagne sans (trop) culpabiliser. C'est vrai que si en plus du fromage, de la crème et du lard, on rajoute des pommes de terre ou des pâtes, on atteint des sommets caloriques!! Avec le potimarron on se fait juste un tout petit peu moins mal, on se régale tout autant et on coche un légume réglementaire quotidien!

Tatins d'endive au foie gras

Un délice renversant ! On termine la semaine avec une troisième recette festive au foie gras ! À la maison, on n'est pas trop fan des endives cuites, et je n'en fais quasiment jamais... Mais je dois dire que les tatins que j'avais dégustées il y a 2 ou 3 ans dans un restau m'ont fait changer d'avis ! Elles n'étaient pas associées au foie gras (ça c'est le petit plus de Kélou), mais c'était néanmoins un vrai régal ! Une entrée qui change et qui en épatera plus d'un !