Accéder au contenu principal

Blanquette de volaille d'automne au potimarron, girolles et châtaignes


Thanksgiving meal

En ce jour où les américains célèbrent Thanksgiving, j'ai choisi de vous poster cette recette mise au point récemment et qui a remporté un franc succès.
C'est une recette qui pourrait bien se retrouver sur votre table de Noël pour changer de la traditionnelle dinde tout en restant dans le même type de saveurs.
Je me suis inspirée de la blanquette de veau en le remplaçant par du blanc de volaille et en ajoutant des légumes d'automne, un peu d'épices pour donner une touche de fête, de la crème pour la douceur et le tour était joué!
Le tout se marie à merveille.

Blanquette de volaille d'automne au potimarron, girolles et châtaignes

Ingrédients pour 10 à 12 personnes:

2 kg de blanc de poulet, de dinde, de chapon ou d'oie
1 petit potiron ou la moitié d'un soit environ 700 gr
250 gr de girolles
400 gr de châtaignes
1 petit oignon d'environ 60 gr
1 grosse échalote
700 gr de bouillon de poule
40 cl de crème liquide
1 cas bombée d'amidon de maïs type Maïzena (soit 20 gr environ)
45 gr de beurre (25 gr+20 gr)
1 càs d'huile d'olive
3 clous de girofle
2 pincées de cannelle (1+1)
1/2 fève de tonka râpée
1 feuille de laurier
sel, poivre

Temps: 1h environ

Découper la viande en petits cubes.
Dans une sauteuse, faire fondre 25 gr de beurre.
Faire dorer la viande sur toutes les faces pendant environ 10 mn (jusqu'à ce que tous les morceaux soient bien dorés).
Pendant ce temps éplucher le potimarron et le couper en cubes.
Éplucher l'échalote et l'émincer finement.
Faire fondre le dernier morceau de beurre de 20 gr dans une poêle.
Y faire revenir l'échalote émincée et le potimarron en assaisonnant avec une pincée de cannelle, un peu de sel et de poivre, pendant environ 10 mn en remuant de temps à autres pour dorer toutes les faces.
2 mn avant la fin ajouter les châtaignes.
Éplucher l'oignon et le couper en 2.
Ajouter dans la sauteuse le bouillon sur la viande.
Le piquer des 3 clous de girofle et le rajouter dans le bouillon.
Assaisonner avec le sel, le poivre, le laurier et les épices (une pincée de cannelle et une demi fève de tonka râpée).
Laisser cuire pendant 40 mn à couvert en ajoutant la poêlée de marrons et potimarron une fois sa cuisson terminée.
Pendant ce temps, nettoyer les girolles et les faire sauter avec une cuillère à soupe d'huile d'olive dans la poêle pendant à peine 5 mn à feu vif et saler et poivrer en fin de cuisson.
10 mn avant la fin de la cuisson de la viande et des légumes ajouter les girolles dans la blanquette.
Prélever une louche de bouillon et la diluer dans un petit bol avec l'amidon de maïs.
Verser ce mélange dans le bouillon pour l'épaissir et mélanger.
5 mn plus tard, ajouter la crème et poursuivre la cuisson quelques minutes avant de servir.

Les secrets de la recette:

  • Je l'ai servi avec du riz pour pouvoir profiter au mieux de la bonne sauce mais vous pouvez aussi le servir tel quel en rajoutant quelques légumes.
  • C'est un plat que vous pourrez sans problème préparer à l'avance et qu'il sera bien pratique de réchauffer au dernier moment pour profiter au mieux de vos invités.
  • Veillez à ce que le potimarron ne se transforme pas en purée lorsque vous le faites sauter à la poêle et même après lorsqu'il continue à cuire dans le bouillon. Il faut remuer avec précaution.
  • Ôtez l'oignon piqué de clou de girofle avant de servir.
  • À défaut de clou de girofle, vous pouvez si vous en avez juste poivrer avec du poivre de Sechuan.
  • Pour un repas de fête, utilisez du chapon ou de la dinde. Pour un repas plus "commun" du blanc de poulet conviendra très bien.
  • Les girolles ont une jolie couleur qui se marie à merveille avec les châtaignes et le potimarron et elles ont le mérite d'être assez fermes et bien se tenir à la cuisson, mais vous pouvez parfaitement les remplacer par d'autres champignons et notamment des chanterelles ou pourquoi pas pour un plat vraiment festif par des lamelles de truffes (dans ce cas, parfumez la crème en y faisant infuser la truffe une nuit auparavant).
  • Je pense refaire ce plat pour le Noël de cette année et faire fondre un peu de foie gras dans la sauce. Je vous dirai ce qu'il en a été une fois que j'aurai essayé. Si certains veulent se lancer sans filet avant moi n'hésitez pas à me faire vos retours!

Commentaires

  1. excellente idée cette blanquette de veau automnale ! un régal ! bonne journée bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas une blanquette de veau mais de volaille ;-)

      Supprimer
  2. Sympa cette blanquette, en plus ce qu'ils nous convient car nous ne mangeons plus de veau. J'ai tout sauf le principal le blanc de volaille, je vais vite y remédier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends que vous ne mangiez plus de veau avec tous ces mignons petits ruminants qui gambadent sous vos fenêtres 😉! Ma fille n'a jamais voulu enmanger et me concernant plus ça va moins je mange de viande.

      Supprimer
  3. Ça donne vraiment envie. Comme toujours les photos sont superbes. Je vais essayé ça avant Noël 😊par contre il faut rajouter le potimarron au début des 40 mn ? Merci en tous cas de nous donner toutes ces idées et surtout l eau à la bouche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ces compliments Mag! Il faut mettre le potimarron et les marrons une fois qu'ils ont fini leur cuisson dans la poêle, c'est à dire une dizaine de minutes après avoir commencé la cuisson générale des 40 mn. En fait j'enchaîne tout et la cuisson n'est pas à 5 mn près dans ce genre de plat. Il faut juste ne pas faire cuire des heures et mélanger avec précaution pour que tout ne devienne pas une bouillie.

      Supprimer
  4. Coucou, et bien voilà fait pour ce midi, nous nous sommes régalés. J'ai juste pas fait une sauce assez liée, et mes marrons ce sont un peu écrasés. Mais c'est bon et c'est le principal. Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce retour Adisson! Oui il faut vraiment mélanger avec précaution et choisir des marrons qui se tiennent bien car on a vite fait d'avoir de la bouillie. Bisous

      Supprimer
  5. Une délicieuse blanquette de saison, généreuse et réconfortante. Merci pour ce plat qui fait du bien par ce froid

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est effectivement le genre de plat que l'on apprécie en ce moment ;-)! Merci pour ce retour Charles!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à me laisser un petit mot ou une suggestion, ça me donne du cœur à l'ouvrage et c'est une façon pour vous de m'encourager à continuer !
Par avance merci ! C'est l'essence qui me fait avancer et sans essence le moteur cale...

En ce moment vous aimez:

Quenelles au comté

Spécialité lyonnaise version Kélou ! C'est une recette que je voulais tester depuis très longtemps. En mauvaise lyonnaise que je suis,  je n'avais encore jamais essayé de faire des quenelles moi même... Il y a quelques temps, j'ai découvert dans la gamme des quenelles Malartre, des mini-quenelles au comté absolument délicieuses.
Comme je n'arrive plus à les trouver j'ai décidé de "bricoler" une recette pour essayer de m'approcher au plus près de ce que j'avais goûté et apprécié et voilà le résultat!

Poêlée de chou chinois et carottes à l'asiatique

À (la) poêle les carottes et le chou !!! Voilà une sympathique petite poêlée que je ne pensais pas pouvoir faire avaler à mes enfants et qui a pourtant remporté un vif succès!
Jusqu'à il n'y a pas si longtemps, lorsque j'achetais du chou chinois (pas facile à dire pour les palais chatouilleux), je me cantonais (non pas le riz... Même si, certes, ce serait de circonstance !!!) à faire ma salade de chou chinois au poulet et au sésame que nous aimons beaucoup à la maison.

Pain cocotte à l'épeautre et aux 5 graines

Ça croustille sur les papilles! Je ne vous propose pas très souvent des recettes de boulange...
Pourtant c'est une cuisine très amusante à faire, un peu magique et au final assez facile quand on a trouvé la bonne technique.

Fromages blancs faisselles maison

Mes petites expériences Je profite d'une petite accalmie dans la consultation du blog pour publier une recette qui, j'en ai conscience, ne s'adresse certainement pas à un large lectorat.
Eh oui, de nos jours, quel hurluberlu autre que moi va se lancer dans la confection de faisselles maison??
Ça me permet ainsi de compléter mon petit carnet de recettes perso, une des raisons pour lesquelles j'ai créé ce blog.
Et puis, qui sait... Peut-être existe-t-il d'autres hurluberlus parmi mes lecteurs 😉...

Yaourts au lait de coco avec ou sans yaourtière

Douceur des îles Ça fait bien longtemps que je ne vous aie pas proposé de recettes de yaourts.
Ceux-ci ont été plébiscités à la maison et je vous recommande vivement de les tester!

Polenta crémeuse

Douceur italienne Connaissez-vous la polenta?
C'est une semoule fine de maïs dont les italiens sont très friands.
Ça peut tout aussi bien être délicieux que très moyen si elle n'est pas bien cuisinée. On peut la préparer en  différentes textures qui va du plus ou moins liquide, au plus ou moins ferme. Personnellement je l'aime soit en bâtonnets revenus à la poêle dans du beurre, soit comme je vous la propose aujourd'hui en polenta crémeuse.
C'est un accompagnement parfait pour une viande en sauce, un rôti ou toute autre viande et peut même compléter une soupe lors d'un soir de semaine automnal ou hivernal en guise de plat principal, servie seule quand elle est bien préparée, ou accompagnée d'une bonne tranche de jambon de pays.