Accéder au contenu principal

Poêlée au quinoa, potimarron et graines de courge

Poêlée automnale

Une petite poêlée d'automne avant que l'on ne change de saison et surtout que l'on attaque les recettes de Noël, ça vous dit?
Eh bien en voici une très gourmande que vous pourrez sans problème transformer en plat complet en suivant "les secrets de la recette".
Je fais de plus en plus souvent des poêlées mêlant féculents et légumes car c'est un bon moyen de faire manger des légumes aux plus récalcitrants et qu'en plus c'est très pratique et rapide à faire!

Poêlée au quinoa, potimarron et graines de courge


Ingrédients pour 4 personnes:

500 gr de potimarron
150 gr de quinoa
2 oignons (soit 200 gr environ)
4 càs de graines de courges
1 càs d'huile d'olive ou de coco
1 càc d'huile de noisette ou de courge (ou à défaut une noix de beurre)
1 cube de bouillon de légumes
600 gr d'eau
1 petite càc de cannelle
1 petite càc de cumin
sel, poivre

Temps total de préparation: 30 mn

Faire légèrement griller dans une poêle à sec les graines de courges avec un peu de sel.
Pendant ce temps, éplucher les oignons et les émincer finement.
Une fois que les graines de courge commencent à crépiter et dégagent une bonne odeur les débarrasser dans un bol ou une assiette.
Mettre les deux huiles dans la même poêle, la faire chauffer et y faire revenir les oignons pendant 5 mn à feu doux.
Pendant ce temps bien laver le potimarron, l'ouvrir, retirer ses graines et le découper en tranches de 1,5 à 2 cm d'épaisseur.
Recouper chaque tranche en dés.
Une fois que les oignons sont devenus translucides, ajouter dans la poêle les dés de potimarron et continuer à faire revenir 5 mn.
Bien rincer le quinoa sous l'eau froide.
Après les 5 mn de cuisson du potimarron, rajouter le quinoa, ajouter les épices et laisser dorer une minutes ou deux avant d'ajouter l'eau, le bouillon de légumes émietté, le sel et le poivre.
Bien mélanger, couvrir et laisser cuire 5 mn.
Ôter le couvercle après les 5 mn et continuer la cuisson à découvert pendant 10 mn jusqu'à ce que l'eau se soit évaporée.

Les secrets de la recette:

  • Le potimarron n'a pas besoin d'être éplucher car ça peau est très fine et c'est pour à (entre autres) que je l'ai choisi dans cette recette quotidienne facile et rapide à faire. Préférez le bio du coup puisque vous allez manger sa peau et que c'est là que se concentrent les pesticides. Si vous préférez vous pouvez bien sûr l'éplucher.
  • Le potimarron peut bien entendu être remplacé par de la butternut ou n'importe quelle autre courge mais il vous faudra dans ce cas les éplucher, car seule la peau du potimarron se mange.
  • Les graines de courge peuvent être remplacées par des noisettes concassées, des amandes ou des graines de sésame.
  • C'est important de bien rincer le quinoa sous l'eau fraîche pour lui faire perdre toute la saponine qui peut lui conférer le goût amer que les gens n'aiment pas dans le quinoa.
  • Regardez le temps de cuisson de votre quinoa sur le paquet que vous avez acheter et adaptez le temps de cuisson en fonction. Certains ont un temps de cuisson plus long que d'autres. Surveillez également le niveau d'eau de la poêlée afin qu'elle ne s'évapore pas trop vite et du coup n'attache au fond et au besoin rajoutez en un peu. Si elle n'est, au contraire, pas complètement évaporée augmentez le feu en fin de cuisson et poursuivez la cuisson quelques minutes. La poêlée doit avoir absorbée toute l'eau en fin de cuisson.
  • Vous pouvez bien entendu choisir le quinoa qui vous convient: blanc, rouge, noir, etc... ou même le remplacer par du millet, du boulghour, du sarrasin ou même du riz.
  • Il m'arrive parfois de rajouter à ma poêlée des lardons que je fais revenir avec les oignons, cela apporte beaucoup de goût et mes hommes la mange plus facilement.
  • Parfois je remplace les épices par une feuille de laurier et un peu de thym.
  • Pour obtenir un plat complet il suffit d'ajouter des protéines en fonction de vos goûts, cuites à part dans une autre poêle et ajouter à la poêlée en fin de cuisson. Je vous recommande des dés de poulet ou de tofu fumé. Vous pouvez aussi enrichir la poêlée avec des dés de feta.
  • Parfois je rajoute dans ma poêlée une poignée de lentilles vertes, je rajoute alors un peu d'eau.
  • Le bouillon de légumes peut être remplacé par un bouillon de volaille, et s'il est maison c'est encore mieux!
  • Si vous avez dans votre placard à épices du mélange du trappeur de Terre Exotique ou du sel aux épices grillés, vous pouvez assaisonner avec, les deux vont aussi très bien avec cette poêlée!

Poêlée de quinoa, potimarron, tofu fumé et graines de courge

Commentaires

  1. Miam!
    P.
    PS : nos hommes semblent avoir beaucoup de pints communs...cf lardons :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah aha ha ...pas "pint" bien que... Mais "points" bien sûr ;-)
      P.

      Supprimer
    2. Je crois qu'il n'y a pas que les nôtres qui sont comme ça ;-) !!

      Supprimer
  2. une belle poêlée automnale ! un vrai régal ! bon weekend Kélou des bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bientôt la fin de l'automne alors il faut en profiter ;-) !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à me laisser un petit mot ou une suggestion, ça me donne du cœur à l'ouvrage et c'est une façon pour vous de m'encourager à continuer !
Par avance merci ! C'est l'essence qui me fait avancer et sans essence le moteur cale...

En ce moment vous aimez:

Poêlée de chou chinois et carottes à l'asiatique

À (la) poêle les carottes et le chou !!! Voilà une sympathique petite poêlée que je ne pensais pas pouvoir faire avaler à mes enfants et qui a pourtant remporté un vif succès!
Jusqu'à il n'y a pas si longtemps, lorsque j'achetais du chou chinois (pas facile à dire pour les palais chatouilleux), je me cantonais (non pas le riz... Même si, certes, ce serait de circonstance !!!) à faire ma salade de chou chinois au poulet et au sésame que nous aimons beaucoup à la maison.

Quenelles au comté

Spécialité lyonnaise version Kélou ! C'est une recette que je voulais tester depuis très longtemps. En mauvaise lyonnaise que je suis,  je n'avais encore jamais essayé de faire des quenelles moi même... Il y a quelques temps, j'ai découvert dans la gamme des quenelles Malartre, des mini-quenelles au comté absolument délicieuses.
Comme je n'arrive plus à les trouver j'ai décidé de "bricoler" une recette pour essayer de m'approcher au plus près de ce que j'avais goûté et apprécié et voilà le résultat!

Pain cocotte à l'épeautre et aux 5 graines

Ça croustille sur les papilles! Je ne vous propose pas très souvent des recettes de boulange...
Pourtant c'est une cuisine très amusante à faire, un peu magique et au final assez facile quand on a trouvé la bonne technique.

Yaourts au lait de coco avec ou sans yaourtière

Douceur des îles Ça fait bien longtemps que je ne vous aie pas proposé de recettes de yaourts.
Ceux-ci ont été plébiscités à la maison et je vous recommande vivement de les tester!

Fromages blancs faisselles maison

Mes petites expériences Je profite d'une petite accalmie dans la consultation du blog pour publier une recette qui, j'en ai conscience, ne s'adresse certainement pas à un large lectorat.
Eh oui, de nos jours, quel hurluberlu autre que moi va se lancer dans la confection de faisselles maison??
Ça me permet ainsi de compléter mon petit carnet de recettes perso, une des raisons pour lesquelles j'ai créé ce blog.
Et puis, qui sait... Peut-être existe-t-il d'autres hurluberlus parmi mes lecteurs 😉...

Polenta crémeuse

Douceur italienne Connaissez-vous la polenta?
C'est une semoule fine de maïs dont les italiens sont très friands.
Ça peut tout aussi bien être délicieux que très moyen si elle n'est pas bien cuisinée. On peut la préparer en  différentes textures qui va du plus ou moins liquide, au plus ou moins ferme. Personnellement je l'aime soit en bâtonnets revenus à la poêle dans du beurre, soit comme je vous la propose aujourd'hui en polenta crémeuse.
C'est un accompagnement parfait pour une viande en sauce, un rôti ou toute autre viande et peut même compléter une soupe lors d'un soir de semaine automnal ou hivernal en guise de plat principal, servie seule quand elle est bien préparée, ou accompagnée d'une bonne tranche de jambon de pays.