Accéder au contenu principal

Chou-fleur façon risotto

Choufleurotto

Je vous propose aujourd'hui une recette pour réconcilier vos bambins (voire pas qu'eux... je sens que certains font la grimace et pensent déjà à prendre leurs jambes à leur cou, rien qu'à lire ce mot!) avec le chou-fleur.
Parce que OUI messieurs-dames! Le chou-fleur ça peut être très bon! Et cette recette le rendrait presque... "sexy"! (??? euh.... tu es sûre Kélou??...)
En hiver, quand les étals ne regorgent pas de mille et un légumes, il faut bien faire avec ce que l'on a, parce qu'entre les courges, les choux et les légumes racines, on n'est quand même pas hyper gâtés, il faut bien l'avouer.
Pas beaucoup de recettes à base de chou-fleur sur le blog (j'ai toujours droit à la soupe à la grimace quand j'en prépare même si à chaque fois, ils trouvent ça plutôt bon...) mais vous pouvez essayer aussi cette recette de velouté de chou fleur au saumon et ce délicieux curry de légumes.

Chou-fleur façon risotto

Ingrédients pour 4 à 6 personnes:

1 chou-fleur
1 belle échalote  ou 2 (soit environ 100 gr)
10 gr de beurre
5 cl de vin blanc
300 gr d'eau + 1 cube de bouillon ou mieux de bouillon de poule ou de légumes maison
200 gr de crème liquide
50 gr de fromage: parmesan, bleu, comté râpé ou chèvre
1 càc de sel
poivre
une pincée de noix de muscade (facultatif)
une poignée de noisettes (facultatif)

Temps de préparation 10 mn + temps de cuisson 25 mn

Commencer par éplucher l'échalote et la hacher finement.
Faire fondre le beurre dans une casserole ou un fait-tout et y faire revenir l'échalote jusqu'à ce qu'elle commence à colorer.
Pendant ce temps, enlever les feuilles du chou-fleur et bien le laver sous l'eau.
Découper ensuite les bouquets et les râper un à un à l'aide d'une râpe à gros trous ou les hacher finement au couteau.
Verser le chou-fleur dans la casserole avec l'échalote et faire légèrement nacrer comme pour un risotto classique (à peine 1 mn).
Ajouter ensuite le vin blanc et laisser s'évaporer l'alcool quelques secondes avant d'ajouter, le bouillon (ou l'eau + le cube de bouillon), la crème et le sel.
Laisser cuire à feu doux pendant 20 mn en remuant de temps à autres pour éviter que ça n'accroche au fond et que la cuisson soit homogène.
En fin de cuisson, poivrer abondamment, ajouter une pincée de noix de muscade et ajouter le fromage préalablement râpé ou coupé en tout petits bouts.
Bien mélanger et si besoin remettre sur le feu une minute ou deux pour faire fondre le fromage.
Servir sans tarder tel quel ou parsemer de noisettes grossièrement concassées et torréfiées.

Au Thermomix:
Commencer par éplucher l'échalote.
Mettre l'échalote dans le bol et donner un coup de Turbo pour la hacher.
Ajouter le beurre et programmer 5 mn vit mijotage température Varoma.
Pendant ce temps, enlever les feuilles du chou-fleur et bien le laver sous l'eau.
Découper ensuite le chou-fleur en bouquets.
Une fois que l'échalote a fini de dorer, ajouter les bouquets de chou-fleur et donner 2 coups de Turbo pour les hacher.
Remettre le Thermomix en route à 100° vit 2 fonction sens inverse pendant 1 mn.
Ajouter le vin blanc et renouveler  l'opération 1 mn vit 2 à 100° en sens inverse.
Ajouter le bouillon et la crème, saler et faire cuire 20 mn à 100° vit 2 fonction sens inverse.
En fin de cuisson, poivrer et assaisonner, ajouter le fromage et mixer 30 sec vit 3 fonction sens inverse.
Servir sans tarder avec ou sans noisettes.

Les secrets de la recette:

  • Classiquement je fais cette recette avec du parmesan. Mais j'ai déjà essayé avec du comté et du bleu -dans ce dernier cas les noisettes sont un vrai plus- et c'est vraiment délicieux aussi. En fait, je fais souvent en fonction de ce que j'ai dans mon frigo.
  • Il m'est déjà arrivé de faire cette recette en remplaçant le bouillon, le vin et la crème par du lait et un cube de bouillon. C'est plus léger mais moins gourmand. Le vin blanc apporte un vrai plus dans la recette et si vous voulez alléger un peu la recette remplacez la crème par de la crème allégée (ce que je fais quasi systématiquement) et conservez absolument le vin blanc! Vous pouvez même augmenter un peu la dose si vous le souhaitez.
  • Il est important de bien poivrer en fin de cuisson, en début ça risque d'apporter de l'amertume, et si vous n'en mettez pas assez le plat pourrait être fade.
  • Je mets toujours de la noix de muscade que je râpe moi-même (plus parfumée que déjà râpée) et parfois je mets aussi un peu de fève de tonka râpée qui se marie également très bien avec le chou-fleur. Quoiqu'il arrive il faut toujours utiliser la noix de muscade avec parcimonie pour éviter qu'elle ne domine le plat et surtout parce qu'elle devient un poison utilisée à hautes doses.
  • Parfois je rajoute en début de cuisson une gousse d'ail hachée à mon "chou-fleurotto". 
  • Quand je suis pressée, j'utilise des échalotes ciselées surgelées qui sont bien pratiques et un bon produit surgelé (j'utilise aussi parfois l'ail surgelé mais je n'utilise jamais les oignons que je trouve vraiment moins bons que frais). Dans ce cas j'en mets une cuillère à soupe bombée.
  • Comme je suis une grosse flemmarde, je ne fais pas cuire mon chou-fleur/risotto de façon classique en ajoutant le bouillon progressivement et la plupart du temps je le fais au Thermomix (mais ça marche aussi très bien à la casserole si on vient régulièrement -toutes les 5 mn environ- donner un coup de cuillère pour mélanger), mais si vous amuse ou si vous avez le temps, vous pouvez parfaitement faire cuire votre chou-fleur en ajoutant le bouillon progressivement en restant devant votre casserole et en remuant tout au long de la cuisson, ce sera forcément mieux.
  • Variez les plaisirs en ajoutant des lardons ou du jambon, des dés de saumon fumé, en ajoutant un peu de poudre de curry, en remplaçant les noisettes par des noix, etc... 
  • Si en fin de cuisson il reste beaucoup de liquide (ça peut arriver si le feu n'était pas assez fort ou si le chou-fleur était très gros ou particulièrement riche en eau), vous pouvez soit poursuivre la cuisson quelques minutes pour continuer à le faire évaporer, soit ajouter une petite cuillère à café de fécule de maïs (type Maïzena) pour lier le liquide. 

Commentaires

  1. J'adore ce concept et je vais m'empresser de l'essayer avec la feve de Tonka. Je trouve l'idée top top top :-)
    P.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tes retours toujours enthousiastes! Heureusement que tu es là pour me donner du cœur à l’ouvrage 😊🤗!!

      Supprimer
  2. quelle bonne idée pour consommer du chou fleur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C’ Vrai que c’ Un très bon moyen pour en manger ou le faire aimer!

      Supprimer
  3. Cette recette me donne l'eau à la bouche. A essayer très vite. Merci Kelou!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N’h Pas ma Floflo! Tu ne seras pas déçue 😉😘

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à me laisser un petit mot ou une suggestion, ça me donne du cœur à l'ouvrage et c'est une façon pour vous de m'encourager à continuer !
Par avance merci ! C'est l'essence qui me fait avancer et sans essence le moteur cale...

En ce moment vous aimez:

Poêlée de chou chinois et carottes à l'asiatique

À (la) poêle les carottes et le chou !!! Voilà une sympathique petite poêlée que je ne pensais pas pouvoir faire avaler à mes enfants et qui a pourtant remporté un vif succès!
Jusqu'à il n'y a pas si longtemps, lorsque j'achetais du chou chinois (pas facile à dire pour les palais chatouilleux), je me cantonais (non pas le riz... Même si, certes, ce serait de circonstance !!!) à faire ma salade de chou chinois au poulet et au sésame que nous aimons beaucoup à la maison.

Quenelles au comté

Spécialité lyonnaise version Kélou ! C'est une recette que je voulais tester depuis très longtemps. En mauvaise lyonnaise que je suis,  je n'avais encore jamais essayé de faire des quenelles moi même... Il y a quelques temps, j'ai découvert dans la gamme des quenelles Malartre, des mini-quenelles au comté absolument délicieuses.
Comme je n'arrive plus à les trouver j'ai décidé de "bricoler" une recette pour essayer de m'approcher au plus près de ce que j'avais goûté et apprécié et voilà le résultat!

Pain cocotte à l'épeautre et aux 5 graines

Ça croustille sur les papilles! Je ne vous propose pas très souvent des recettes de boulange...
Pourtant c'est une cuisine très amusante à faire, un peu magique et au final assez facile quand on a trouvé la bonne technique.

Yaourts au lait de coco avec ou sans yaourtière

Douceur des îles Ça fait bien longtemps que je ne vous aie pas proposé de recettes de yaourts.
Ceux-ci ont été plébiscités à la maison et je vous recommande vivement de les tester!

Fromages blancs faisselles maison

Mes petites expériences Je profite d'une petite accalmie dans la consultation du blog pour publier une recette qui, j'en ai conscience, ne s'adresse certainement pas à un large lectorat.
Eh oui, de nos jours, quel hurluberlu autre que moi va se lancer dans la confection de faisselles maison??
Ça me permet ainsi de compléter mon petit carnet de recettes perso, une des raisons pour lesquelles j'ai créé ce blog.
Et puis, qui sait... Peut-être existe-t-il d'autres hurluberlus parmi mes lecteurs 😉...

Polenta crémeuse

Douceur italienne Connaissez-vous la polenta?
C'est une semoule fine de maïs dont les italiens sont très friands.
Ça peut tout aussi bien être délicieux que très moyen si elle n'est pas bien cuisinée. On peut la préparer en  différentes textures qui va du plus ou moins liquide, au plus ou moins ferme. Personnellement je l'aime soit en bâtonnets revenus à la poêle dans du beurre, soit comme je vous la propose aujourd'hui en polenta crémeuse.
C'est un accompagnement parfait pour une viande en sauce, un rôti ou toute autre viande et peut même compléter une soupe lors d'un soir de semaine automnal ou hivernal en guise de plat principal, servie seule quand elle est bien préparée, ou accompagnée d'une bonne tranche de jambon de pays.