Accéder au contenu principal

Coques en chocolat à garnir



Coques en stock

Pas beaucoup le temps ni l'envie de bloguer en ce moment...
Pour autant les fêtes de Pâques approchent et les cérémonies en tout genre vont battre leur plein dans les mois qui viennent.
Aussi je vous propose cette petite idée sympa à décliner comme bon vous semble (cf suggestions dans "les secrets de la recette") dans l'esprit des petits cônes croustillants à garnir que je vous avais proposés à Noël.
J'ai choisi ce moment pour vous la poster parce que bien-sûr ces coques en chocolat peuvent faire penser aux œufs de Pâques.
Je ne pense pas avoir le temps de vous poster d'autres recettes, alors je vous souhaite à tous de joyeuses fêtes de Pâques!
Et n'hésitez pas à consulter les index de recettes dans le sommaire pour composer votre menu de Pâques ("le salé", "le sucré" etc...) ou à chercher des recettes en fonction des ingrédients en tapant l’ingrédient recherché dans l'onglet "Rechercher" tout en haut à droite du blog.

Coques en chocolat à garnir

Ingrédients pour environ 8 coques:

200 gr de chocolat au choix noir, au lait, blanc, Dulcey, etc...
8 tout petits ballons de baudruche
1 petite càc d'huile de coco, du beurre de cacao ou à défaut du beurre classique

Temps de cuisson: 1m30 au micro-ondes ou à peine 5 mn à feu doux
Temps de préparation: 10 mn
Temps de repos: 1 h

Casser le chocolat en morceaux et le faire fondre à feu doux ou au micro-ondes avec l'huile de coco ou le beurre.
Préparer une plaque recouverte de papier sulfurisé ou d'un tapis de cuisson type Silpat.
Gonfler un peu les ballons.
Bien les nettoyer et les sécher.
Les badigeonner d'huile neutre ou de beurre fondu.
Tremper chaque ballon dans le chocolat fondu et les déposer délicatement sur le papier sulfurisé.
Placer au frais et laisser totalement refroidir et donc durcir.
Percer les ballons à l'aide d'une aiguille ou d'une pique type cure-dent ou brochette.
Retirer délicatement les ballons de baudruche sans casser les coques.
Garnir les coques et les placer au frais jusqu'au moment de servir.

Les secrets de la recette:

  • Je vous conseille de ne pas chercher à faire de trop grandes coques sinon vous aurez du mal à les remplir et votre dessert sera trop copieux. L'idéal est d'utiliser vraiment des mini ballons (5 cm maxi non gonflés).
  • Pour obtenir des coques qui restent brillantes et sont plus solides, je vous recommande de "tempérer" votre chocolat. C'est une technique qui consiste à faire monter le chocolat à une certaine température, puis le refroidir, puis remonter un peu la température. Si vous voulez le faire, consultez l'article "Recommandations de base" à la rubrique "chocolat".
  • L'épaisseur des coques dépendra de la fluidité du chocolat, plus le chocolat sera fluide et liquide, plus les coques seront fines car le chocolat glissera sur les ballons. Et plus le chocolat fondu sera dense plus les coques seront épaisses. Si le chocolat est trop liquide laissez le refroidir un peu et se densifier avant de faire vos coques. S'il est trop dense au contraire faites le légèrement réchauffer ou ajouter un peu de matière grasse comme l'huile de coco, du beurre ou mieux du beurre de cacao (mais pas trop sinon le chocolat sera trop fluide).
  • Manipuler les coques avec précautions car elles sont fragiles. Pour consolider les coques vous pouvez les retremper dans le chocolat une deuxième fois une fois que la première couche a durci. Mais attention à ne pas trop en mettre afin qu'elles ne deviennent pas trop dures à casser à la dégustation et que le dessert ne soit pas trop copieux et écœurant.
  • Si vous voulez faire des coupes et les remplir avec des fruits ou une mousse il suffit de tremper simplement la base du ballon. Pour faire comme un œuf à la coque, il faudra tourner le ballon pour faire monter le chocolat presque jusqu'en haut du ballon.
  • Adaptez la couleur et la saveur du chocolat à la garniture que vous allez mettre afin que les goûts se marient bien et que ce soit esthétique à l’œil. Le chocolat Dulcey de Valrhona permet de faire des coques qui ont quasiment la couleur des vraies coquilles d’œuf.
  • Quelques idées de garniture: Vous pouvez garnir vos coques de glace, de fruits, de mousse au chocolat ou de fruits, de la chantilly nature ou parfumée, faire une panna cotta, etc... Décorer avec des fruits frais ou secs, des pépites de chocolat, du vermicelle en chocolat, des décors en sucre, des pralines concassées, pour Pâques des petits œufs en sucre ou en chocolat, du coulis de fruits de caramel ou chocolat, etc... Bref il y a des milliers de déclinaisons!
Voici quelques exemples de mes réalisations: avec de la chantilly avec des fruits rouges ou tout autre sorte de fruits.

De la mousse au chocolat: ici avec une coque au chocolat Dulcey de Valrhona et du chocolat noir pour la mousse, mais la mousse peut être réalisée avec du chocolat au lait, blanc, Dulcey, etc... Et la coque de n'importe quelle couleur de chocolat voire même teintée de couleur vive avec du colorant ajouté à du chocolat blanc.

Comme un œuf à la coque: ici mousse de coco à la mangue: une chantilly réalisée avec de la crème de coco, mélangée à un blanc d’œuf battu en neige, un peu de sucre, de vaille et de zeste de citron vert, et du coulis de mangue pour imiter le jaune d’œuf. Mais on peu aussi faire la mousse avec du chocolat blanc ou utiliser une simple chantilly classique et remplacer le coulis de mangue par un oreillon d'abricot ou du coulis de pêche ou d'abricot. Ici j'ai fait des mouillettes de pain perdu pour l'accompagner.
Je n'ai pas encore testé cette technique, mais j'ai découvert sur le blog de Bernard Dauphin, le Dauphin gourmet, un ex-chocolatier confiseur, une autre façon de faire des coques en chocolat qui me semble tout à fait géniale et que je testerai certainement prochainement. Il fait des glaçons d'eau dans des moules, dans lequel il plante un bâtonnet ou une pique, puis il démoule et trempe le glaçon dans le chocolat. Je vous donne le lien de la recette si vous voulez essayez avant moi: http://www.dauphingourmet.com/article-les-coupelles-en-chocolat-122566909.html.

Commentaires

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à me laisser un petit mot ou une suggestion, ça me donne du cœur à l'ouvrage et c'est une façon pour vous de m'encourager à continuer !
Par avance merci ! C'est l'essence qui me fait avancer et sans essence le moteur cale...

Les recettes qui vous plaisent en ce moment

Planteur antillais

Confiture pêche-abricot

Mini burgers au saumon fumé

Quenelles au comté

Soupe froide de poivron

Bouchées de radis noir au saumon et au sésame