Accéder au contenu principal

J'achète bio ou pas?


Infos ou intox?

Voilà très longtemps que j'ai commencé cet article que j'ai un peu hésité à vous poster...
Il fera peut-être polémique, parce que le sujet est souvent "touchy" et divise, mais un blog est un espace de libre expression, alors j'en profite!
D'autant que vous verrez, si vous avez le courage de lire ce loooooooong article que je ne prône pas forcément le bio à tout va.
Parce que oui, il existe des produits plus ou moins contaminés par les pesticides et autres produits chimiques, et certains sont à privilégier plutôt que d'autres, voici donc le propos principal de cet article.
La société Alex et Alex, qui distribue des corbeilles de fruits au bureau, m'ayant contactée pour me proposer une illustration sur le sujet, je me suis dit qu'il était temps de vous poster cet article qui dormait dans mes brouillons depuis fort longtemps parce que je n'avais pas encore pris le temps de faire de photo (même si mon article ne colle pas totalement à l'illustration puisque j'ai choisi de ne pas en mettre certains dans mes listes puisque suivant les sources les avis diffèrent).

J'ai commencé à m'intéresser au bio et à l'écologie il y a une quinzaine d'année, et m'y suis mise beaucoup plus sérieusement à la suite de la lecture du fameux livre de David Servan-Schreiber "Anticancer" en 2007.
Depuis je me documente et m'intéresse à tout ce qui concerne l'alimentation santé et un mode de vie plus sain avec un impact limité sur la planète.
Je suis loin d'être irréprochable en la matière, je ne suis pas scientifique et n'ai certes aucune compétence pour rédiger ce genre d'article, je ne suis pas non plus une ayatollah du bio en toutes circonstances, mais il me semble important de partager avec vous ce que j'ai appris tout au long de ces années en lisant de nombreux articles ou livres sur l'alimentation et la santé.

Manger bio permet de profiter au mieux des vitamines qui se trouvent généralement dans la peau ou juste en dessous sans être obligé d'éplucher les fruits et légumes (ça ne vous dispense pas de les laver, et même si possible à l'eau chaude -rapidement- pour ôter les éventuels champignons, bactéries et autres joyeusetés qui auraient pu se déposer tout au long du processus de production, conditionnement, transport et commercialisation).

Manger bio n'est, contrairement à des idées reçues, pas forcément beaucoup plus cher que de manger avec des produits issus de l'agriculture traditionnelle, car généralement quand on adhère à la philosophie du bio, on n'achète pas ou plus de produits transformés, et le panier hebdomadaire est essentiellement constitué de produits bruts qui sont forcément moins chers même bios, qu'un caddie rempli de plats tout prêts ou transformés. Je peux même vous dire que je trouve certains produits en vrac beaucoup moins chers dans mon magasin bio qu'en traditionnel (notamment les fruits secs), mais c'est vrai que ça demande du temps pour trouver le bon magasin et souvent de faire ses courses dans plusieurs magasins. Chacun ses priorités!

Manger bio permet aussi de contribuer à la préservation de la biodiversité car les pesticides contribuent grandement à la disparition de nombreuses espèces (et de ce côté là il y a urgence à réagir!!).
Vous l'aurez compris, dans la mesure du possible, quand j'ai le choix et que les prix ne sont pas prohibitifs, j'achète bio, sinon j'essaye de privilégier des produits de l'agriculture raisonnée, sans traitements ou labellisés (je vous en parle plus bas).

J'achète bio ou pas?

https://www.alexetalex.com/wp-content/uploads/2018/04/Infographie-bio-AlexAlex0319-NEW-BD.jpg

Tout d'abord il faut savoir que manger bio ne vous garantit pas de manger sain forcément (ça ça dépend en partie de vous et de la façon dont vous cuisinez), que certains peuvent même contenir des pesticides synthétiques des champs des voisins qui en utilisent déposés par le vent (je sais de quoi je parle, j'ai un grand champ de pommiers juste devant chez moi qui est régulièrement aspergé de traitements donc aucune illusion sur le fait que mon jardin n'en récupère pas un peu...) ou des pesticides d'origine naturelle, et qu'il vaut parfois mieux manger de bons produits locaux bien cultivés par un petit agriculteur traditionnel qui respecte la biodiversité et ne traite que s'il y en a vraiment besoin, que de mauvais produits bios industriels et qui en plus, viennent de loin et sont produits par des travailleurs clandestins exploités par des patrons sans scrupules.

Petite précision: il faut savoir que le label bio français est plus exigeant que bon nombre de labels étrangers. D'autres labels comme le label Demeter est encore plus exigeant que le label bio français puisqu’il répond en plus du label écologique au label biodynamique qui pousse encore plus loin les principes du bio

Concernant les produits d'origine animale (viande, œufs, beurre, lait, laitages), préférez toujours le bio ou des produits issus de l'agriculture raisonnée ou comportant le Label rouge!
Particulièrement le lait, les œufs, le bœuf, le poulet, le beurre, autres laitages.
Pour les œufs, vous savez sans doute reconnaître les différentes catégories mais un petit rappel tout de même: les œufs dont le numéro commence par 0 sont bios, ceux dont le numéro commence par 1 sont des œufs de poule élevées en plein air, le 2 les poules sont élevées au sol et 3 fuyez ce sont des œufs de poule élevées en batterie ou en cage et qui n'ont jamais vu la lumière du jour.

Concernant les fruits et légumes voici la liste des aliments les plus contaminés et qu'il faudrait de préférence acheter en bio :

Fruits : pommes (une pomme classique non bio subit en moyenne 40 traitements!!!), poires, pêches, abricots, nectarines, fraises, cerises, raisins et tous les agrumes (particulièrement si on consomme leur zeste).                                                
Légumes : Poivrons (traité avec l'un des pires produits chimiques), piments, céleri, haricots verts, épinards, salades, concombre, courges, carottes, pommes de terre, tomates cerises.
Les légumes secs comme les lentilles, les haricots et les pois sont aussi grandement traités et à privilégier en bio.

Les fruits secs sont également à privilégier en bio car les autres sont traités avec de l'anhydride sulfureux (du soufre, miam!!!). Ils sont souvent moins jolis mais normalement le goût est le même (sauf si on a ajouté à vos fruits secs classiques du sucre...); les abricots secs bios par exemple sont de couleur marron, mais vous êtes-vous posé la question de savoir comment les jolis abricots oranges classiques ont réussi à garder leur belle couleur?

Concernant les produits céréaliers là aussi il vaut mieux consommer des produits bios, particulièrement si vous consommer des produits complets! Eh oui! Consommer des produits complets c'est toujours mieux pour la santé que de consommer des produits raffinés et blancs mais si vous ne les achetez pas bio, bien logiquement l'écorce est le lieu où il y aura la plus grande concentration de pesticides! CQFD ;-)!

D'autres produits comme le soja, le vin (forcément puisque les raisins fortement traités), le thé, l'huile d'olive sont des aliments particulièrement contaminés par les produits chimiques et dans la mesure du possible, il est toujours préférable de les choisir en bio.

Certains aliments présentent assez peu de risque à être achetés en non-bio, soit parce qu'ils ne nécessitent que peu de produits chimiques lors de leur culture soit parce qu'ils ont une peau épaisse que l'on ne consomme pas et qui les protège.
Parmi eux on retrouve:
Fruits: l'ananas, le kiwi, la mangue, les melons, la pastèque, la papaye.
Légumes: l'asperge, l'oignon, l'aubergine, les petits pois, les choux, le brocoli, la patate douce, les radis, les champignons de Paris.

On trouve également depuis peu, de nouveaux labels créés par des producteurs ou des coopératives agricoles, comme "Zéro résidu de pesticide" lancé par un collectif de producteurs ("Nouveaux Champs") dans lequel ces agriculteurs s'engagent à réduire drastiquement l'utilisation des produits phytosanitaires et à respecter le cahier des charges du collectif pendant la culture de leurs fruits et légumes. Un mode de culture qui va dans le bon sens même s'il ne garantit pas à 100% l'usage des pesticides et qu'il a été lancé par des mastodontes du secteur.
Pour les produits animaux on retrouve le label "La Nouvelle Agriculture" qui a un cahier des charges qui assure que les bêtes sont soignées sans antibiotique, nourris sans OGM avec une bonne alimentation souvent produite sur place et des pratiques agricoles qui respectent l'animal et la terre.
Pour les produits laitiers on trouve par exemple le label bio "Les 300&bio".
Bref on sent que ça bouge dans la filière agricole et alimentaire et que les gens commencent à prendre conscience qu'il en va de notre avenir que de respecter la terre, les animaux et au final les hommes.

Dans la mesure du possible, essayez de privilégier les produits cultivés localement (vive le jardin potager de Papi, les fermes cueillettes, les associations d'aide aux agriculteurs locaux comme les AMAP, La Ruche qui dit oui, etc... Il existe de multiples modèles qui se développent) ou le moins loin possible. Ce n'est bien évidemment pas toujours possible (particulièrement pour les fruits et légumes exotiques) mais essayez au moins de regarder la provenance de ce que vous achetez, et privilégiez ceux qui sont produits en Europe: les poires d'Argentine (que l'on retrouve souvent dans les rayons bios des supermarchés!!!), les kiwis de Nouvelle-Zélande,  les haricots verts du Kenya, etc... sont des produits que nous cultivons sous nos latitudes et il suffit souvent juste d'attendre un mois ou deux pour en voir arriver sur nos étals produits localement.

Consommez des produits de saison et oubliez les tomates, fraises, cerises, etc... en hiver ou en dehors de la saison.
Consommez vos fruits et légumes rapidement pour qu'ils préservent au mieux leurs vitamines et leurs minéraux (d'autant que les produits bios ont tendance à moins bien se conserver que les autres...).

Essayez aussi d'acheter des produits avec le minimum d'emballage; dans les supermarchés généralement les produits bios sont sur-emballés (même bien plus que les produits classiques), et ça ça me rend totalement hystérique!!! J'ai déjà signalé sous forme de réclamation (ce qui n'est pas du tout mon genre... bien trop timide et discrète) auprès des grandes surfaces que ça allait totalement à l'encontre de la philosophie des gens qui achètent du bio mais ça n'a pas l'air de gêner grand monde...

Je ne rentrerai pas dans les différentes polémiques et batailles intestines sur les qualités gustatives (chaque produit est différent et on trouve du bon et du mauvais tout autant en bio qu'en agriculture traditionnelle) ou nutritionnelles puisque ce n'est pas le propos de cet article et que je n'ai pas les compétences pour en juger.

Voilà! J'espère que cet article vous a plu et que vous aurez appris des choses.
Bien-sûr, chacun fait bien comme il l'entend et libre à vous de consommer comme bon vous semble, mais il me semblait tout de même important d'aborder ce sujet qui m'est cher.

N'hésitez pas à aller consulter l'article sur le même sujet d'Alex et Alex qui vous permettra de  compléter ou comparer les infos sur le sujet, et pour ceux qui veulent en savoir encore plus, à cliquer sur les noms des labels dont je vous ai parlés (écrits en rose).

Commentaires

  1. Bon article et entièrement d'accord avec vous...sauf sur de petits points. J'ai vu 2 reportages à la télévision sur la culture des bananes , elles sont énormément traitées. Quant aux avocats un reportage sur ceux du Mexique traités avec des produits extrêmement dangereux. Les habitants qui vivaient à côté de ces champs étaient tous malades. Donc méfiance.
    Et comme vous le dites privilégions les petits producteurs près de chez nous et les légumes de saison.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vu ces reportages également (et même d'autres sur les pommes de terre, les citrons, les tomates et bien d'autres sur France 5...) et personnellement je n'achète que des bananes bios (qui valent souvent le même prixet des avocats bio en provenance d'Espagne (même si je sais que ce n'est pas non plus la panacée). D'ailleurs je ne les ai pas mis dans mes listes de produits pour lesquels l'origine a moins d'importance. Mais c'est vrai qu'ils sont sur l'illustration d'Alex et Alex, comme quoi c'est un sujet qui est sujet à polémique comme je l'avais annoncé en début d'article ;-) .

      Supprimer
    2. Merci Kélou pour ce très bon article ! Je partage ton avis et ta "posture pondérée" sur ce sujet.
      Je le trouve si bien que je vais le transférer à mon entourage.
      Bises
      Sybille

      Supprimer
    3. Merci Sybille! N'hésite pas à leur transférer le lien plutôt que de copier/coller l'article ;-), ça permettra de faire connaître le blog à ton entourage! Bisous ma belle et à très vite j'espère!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à me laisser un petit mot ou une suggestion, ça me donne du cœur à l'ouvrage et c'est une façon pour vous de m'encourager à continuer !
Par avance merci ! C'est l'essence qui me fait avancer et sans essence le moteur cale...

Les recettes qui vous plaisent en ce moment

Quenelles au comté

Planteur antillais

Bouchées de radis noir au saumon et au sésame

Mini burgers au saumon fumé

Gigot de 7 heures