Accéder au contenu principal

Sapinette (liqueur de jeunes pousses de sapin)


Ça sent le sapin!

Là je sens que vous allez me prendre pour une folle dingue, et vous n'aurez pas totalement tort, mais j'assume ce petit grain de folie!
Car oui, aujourd'hui je vous propose une recette de liqueur de jeunes pousses de sapin!
Plus ça va, plus la "cuisine sauvage" (le fait de cuisiner avec des plantes sauvages) me passionne.
Je rêve même de suivre une formation pour apprendre à mieux cueillir et utiliser tout ce que la généreuse Dame Nature daigne encore nous offrir.
Je multiplie les expériences avec mes cueillettes et j'adore ça!
Cette petite liqueur digestive a beaucoup plu à mes copines (et aussi à certains messieurs bien-sûr) et j'espère qu'elle vous plaira aussi.

Sapinette ou liqueur de sapin

Ingrédients:

300 gr d'alcool à 90° ou 95° (ou à défaut 500 gr d'alcool à 45°)
700 gr d'eau (ou 500 gr)
550 gr de sucre en poudre (ou 390 gr)
90 gr de jeune pousse de sapin

Temps de préparation: 5 mn + 5 mn + Temps de repos

Rincer rapidement les jeunes pousses sous l'eau froide, les égoutter et les sécher dans un linge propre.
Laisser infuser les pousses de sapin pendant 1 semaine à 15 jours ou 1 mois dans l'alcool (1 semaine/15 jours si on a de l'alcool à 90° ou 95° et 1 mois pour de l'alcool à 45°) dans le noir en veillant à ce que les pousses soient bien immergées.
Faire un sirop de sucre avec l'eau et le sucre en portant à ébullition.
Laisser totalement refroidir le sirop avant de le mélanger avec l'alcool et de mettre en bouteille.

Les secrets de la recette:

  • J'utilise uniquement les pousses vert clair, toutes tendres qui sortent tout juste des bourgeons  (cf les photos la différence) voire même qui portent encore leur bourgeon. Bien évidemment il faut que le pin soit non traité.
  • Cette liqueur est meilleure si elle est servie frappée (très froide voire même glacée). Personnellement je stocke la bouteille ouverte au congélateur pour qu’elle soit toujours bien froide (aucun risque qu'elle explose ou que le liquide gèle avec l'alcool).
  • Elle se conserve sans problème plusieurs années, elle risque juste de perdre un peu de sa belle couleur vive au fil des ans (sur les photos vous voyez la sapinette de l'an dernier, fraîchement réalisée elle a une couleur encore plus vive).
  • Attention à ne pas utiliser de l’alcool modifié ou dénaturé pour désinfecter les bobos ou autres. Il faut de l’alcool de fruits pur.
  • On ne trouve malheureusement plus d'alcool à 90° ou 95°dans les pharmacies françaises... C’est bien dommage car rien ne vaut un alcool à fort taux d’alcool pour extraire au mieux les parfums. Pour en trouver il faudra traverser la frontière et vous rendre dans une supérette italienne (je ne sais pas si on en trouve chez nos amis suisses, belges, luxembourgeois, allemands ou espagnols...). Ça ne coûte vraiment pas cher et vous pourrez faire toutes les liqueurs et vins de fruits ou autres maison que vous voudrez.
  • À défaut, utilisez de l’alcool de fruits à 40° ou 45° (ou à défaut de la vodka qui est un alcool assez neutre en goût si vous n'en trouvez pas non plus) que l'on trouve en grande surface au rayon des alcools (généralement tout en bas bien caché) et faites macérer plus longtemps mais vous n'obtiendrez jamais le même résultat qu'avec un alcool à 90 ou 95°.
  • Vous pouvez utiliser n'importe quelle sorte de pin ou même de conifères: sapins, pins, épicéas, mélèzes, douglas, cèdres, etc... Veillez juste à ne surtout pas utiliser de l'if (vous savez celui qui a des épines vert très foncé et qui produit des petites boules rouges molles) qui est hautement toxique!!!
  • Avec les jeunes pousses de sapin j’ai fait plein de petites expériences sympathiques: sirop (excellent pour les voies respiratoires et particulièrement pour la toux car c’est un bon expectorant! Par contre j'ai testé la méthode de fonte du sucre au soleil -une couche de pousses, une couche de sucre en poudre en alternance dans un bocal au soleil 3 semaines- mais le sucre n'a jamais fondu...), sels aromatisés, tisanes et cette année je vais tester en glace, crème anglaise, en sucre aromatisé, et frais dans des salades, je vais aussi essayer d'en congeler frais pour parfumer des tartes hivernales.

Commentaires

  1. Merci, je voulais une recette comme celle la depuis longtemps! je vais regarder si on trouve de l'alcool a 95 en Suisse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravie de tomber à pic! J'espère que tu en trouveras, sinon l'Italie n'est pas très loin ;-) !

      Supprimer
  2. Coucou, elle me plait beaucoup cette recette. JE fais de la liqueur d'estragon et tout le monde aime. Aux bourgeons de sapins j'avais vu ça dans émission un fois et j'avais zappé. Sinon dans une émission culinaire je ne sais plus laquelle mais je crois avoir vu Jean Sulpice faire une infusion dans de la crème ou du lait mais de toute façon tu peux faire les deux et l'idée m'avait bien séduite. Je vais envoyer monsieur me trouver des jeunes bourgeons défaut de champignon au moins il ne reviendra pas bredouille!!!
    Merci à toi des gros bisous et bon 1er Mai.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui moi aussi j'avais vu une émission il y a longtemps avec Jean Sulpice (mais pas la même) qui a l'air de beaucoup utiliser les produits des forêts montagnardes. De mémoire il utilisait les aiguilles de pins pour fumer une viande ou un poisson. J'espère que Monsieur n'est pas revenu bredouille ;-) !! Bisous à toi

      Supprimer
  3. bravo Kelou !!! toutes tes recettes sont géniales... malheureusement pas le temps de les cuisiner mais bon je viens de faire la tarte fine aux courgettes et chèvre, devenue un incontournable chez nous, bravo et merci encore !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sympa de venir malgré toon emploi du temps chargé, me faire un petit coucou de temps en temps Marie-Thérèse! Je te remercie pour tes messages de soutien et ta fidélité! Je t'embrasse

      Supprimer
  4. bravo c'est toujours mieux fait maison et il faut profiter de ce que dame nature nous offre!!! bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait! Je suis de plus en plus dans cette démarche ;-) ! Bisous

      Supprimer
  5. Ne pas oublier de signaler qu il est interdit de ramasser les pousses des sapins. Demander la permission aux propriétaires. Bravo pour ces recettes toutes simples.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela va de soi, il ne m'a donc pas semblé nécessaire de le préciser ;-) , d'autant que si on veut être sûr que le pin n'ait reçu aucun traitement, il faut bien que ce soit des pins du jardin (ce qui est mon cas, j'ai la chance d'en avoir même plusieurs variétés) ou de quelqu'un à qui on a demandé la permission.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à me laisser un petit mot ou une suggestion, ça me donne du cœur à l'ouvrage et c'est une façon pour vous de m'encourager à continuer !
Par avance merci ! C'est l'essence qui me fait avancer et sans essence le moteur cale...

Les recettes qui vous plaisent en ce moment

Gigot de 7 heures

Couscous facile

Poêlée de chou chinois et carottes à l'asiatique

Mini burgers au saumon fumé

Quenelles au comté

Planteur antillais