Accéder au contenu principal

Gelée de pétales de roses

"Mignonne, allons voir si la rose, qui ce matin avait déclose"

"À toute chose malheur est bon", le printemps humide que nous avons cette année n'a pas que des désavantages car mon jardin croule littéralement sous les roses!
Mes rosiers n'ont jamais été autant prolifiques et c'est une joie qui efface bien la fraîcheur et l'humidité ambiantes.
Parmi mes roses, contrairement à ce que pourrait laisser supposer mon accroche, ce ne sont pas des Pierre de Ronsard que j'ai la chance d'avoir, mais de belles et particulièrement odorantes roses fuchsia dont je ne connais pas l'espèce.
Tellement parfumées et abondantes qu'elles m'ont donné envie de les utiliser en cuisine pour en profiter toute l'année.
Si vous aussi vous avez la chance d'avoir des  roses parfumées dans votre jardin, essayez la!
Cette gelée est délicieuse sur des tartines bien sûr mais elle est particulièrement savoureuse pour sucrer un bon yaourt fermier, une faisselle (recette maison ICI) ou encore pour assaisonner des fruits rouges comme la framboise avec laquelle elle se marie particulièrement bien. Je vous avais d'ailleurs proposé l'an dernier une recette de confiture de framboise aux pétales de roses.

NB: l'étiquette du pot provient du joli blog les gourmandises de Flo, n'hésitez pas à aller le consulter pour découvrir tout ce qu'elle fait: cuisine, broderie, bijoux and co!

Gelée de pétales de roses

Ingrédients pour environ 6 pots:

150 gr de pétales de roses odorantes
1,5 litres d'eau
800 gr de sucre en poudre
1 belle branche de verveine fraîche ou à défaut une cuillère à soupe de verveine sèche (facultatif)
1 citron
4 gr d'agar-agar

Temps de préparation: 5 mn
Temps de cuisson: environ 30 mn

Porter à ébullition l'eau dans une grande casserole.
Pendant ce temps, défaire les pétales de chaque fleur dans une passoire et chasser les petites bêtes s'il y en a.
Une fois l'eau bouillante couper le feu et y jeter les pétales de roses et le brin de verveine.
Bien mélanger pour que tous les pétales soient immergés.
Laisser infuser à couvert 15 à 20 mn.
Passer le tout dans un tamis ou une passoire fine pour récupérer le jus.
Presser le jus du citron et l'ajouter au liquide.
Ajouter le sucre en poudre et remettre le feu sous la casserole.
Laisser cuire une vingtaine de minutes puis ajouter l'agar-agar en ayant pris soin de le diluer au préalable dans un peu de liquide prélevé dans la casserole.
Continuer la cuisson 5 mn.
Verser dans des pots en verre préalablement stérilisés.
Fermer immédiatement et retourner pour faire le vide d'air.
Au bout d'une demi-heure les retourner à l'endroit et les laisser complètement refroidir avant de les stocker dans un endroit frais à l'abri de la lumière.

Les secrets de la recette:

  • Il est impératif d'utiliser des roses non traitées!
  • Il faut aussi impérativement que vos roses soient odorantes. Impossible d'obtenir une gelée parfumée si vos roses ne sont pas odorantes. Il existe des centaines de variétés et malheureusement peu sont odorantes.
  • La verveine n'est pas indispensable mais personnellement je suis toujours un peu craintive face aux saveurs "à la rose" qui peuvent être très écœurante et je préfère la "casser" un peu avec une autre saveur. Ça marche également très bien avec un beau brin de menthe du jardin ou même avec le zeste d'un citron vert ou jaune.
  • J'ai la chance d'avoir de jolies roses fuchsias qui donnent une belle couleur à ma gelée (100 % naturelle qui varie du rouge foncé à un rouge plus clair comme sur les photos suivant le temps qu'il faisait le jour de la récolte, sur les photos du haut, les roses ont été cueillies un jour frais et humide, sur la photo ci dessous un beau jour ensoleillé.) mais suivant les roses et leur couleur d'origine il peut s'avérer nécessaire de rajouter un tout petit peu de colorant (préférez le toujours d'origine naturelle) pour lui donner une couleur appétissante. Attendez d'avoir mis le jus de citron qui peut faire virer la couleur vers une jolie couleur avant de voir si c'est nécessaire ou pas. Si possible cueillez vos roses un jour où il fait beau en milieu de journée.
  • Sur cette photo d'ailleurs vous pouvez constater que la gelée est beaucoup gélifiée car je m'étais trompée dans le dosage d'agar-agar... Mais si vous aimez une texture ferme (moi je ne suis pas trop fan) comme si dessous n'hésitez pas à augmenter la dose, elle aura moins tendance à s'échapper de la tartine.

Commentaires

En ce moment vous aimez:

Quenelles au comté

Spécialité lyonnaise version Kélou ! C'est une recette que je voulais tester depuis très longtemps. En mauvaise lyonnaise que je suis,  je n'avais encore jamais essayé de faire des quenelles moi même... Il y a quelques temps, j'ai découvert dans la gamme des quenelles Malartre, des mini-quenelles au comté absolument délicieuses.
Comme je n'arrive plus à les trouver j'ai décidé de "bricoler" une recette pour essayer de m'approcher au plus près de ce que j'avais goûté et apprécié et voilà le résultat!

Pain cocotte à l'épeautre et aux 5 graines

Ça croustille sur les papilles! Je ne vous propose pas très souvent des recettes de boulange...
Pourtant c'est une cuisine très amusante à faire, un peu magique et au final assez facile quand on a trouvé la bonne technique.

Poêlée de chou chinois et carottes à l'asiatique

À (la) poêle les carottes et le chou !!! Voilà une sympathique petite poêlée que je ne pensais pas pouvoir faire avaler à mes enfants et qui a pourtant remporté un vif succès!
Jusqu'à il n'y a pas si longtemps, lorsque j'achetais du chou chinois (pas facile à dire pour les palais chatouilleux), je me cantonais (non pas le riz... Même si, certes, ce serait de circonstance !!!) à faire ma salade de chou chinois au poulet et au sésame que nous aimons beaucoup à la maison.

Fromages blancs faisselles maison

Mes petites expériences Je profite d'une petite accalmie dans la consultation du blog pour publier une recette qui, j'en ai conscience, ne s'adresse certainement pas à un large lectorat.
Eh oui, de nos jours, quel hurluberlu autre que moi va se lancer dans la confection de faisselles maison??
Ça me permet ainsi de compléter mon petit carnet de recettes perso, une des raisons pour lesquelles j'ai créé ce blog.
Et puis, qui sait... Peut-être existe-t-il d'autres hurluberlus parmi mes lecteurs 😉...

Polenta crémeuse

Douceur italienne Connaissez-vous la polenta?
C'est une semoule fine de maïs dont les italiens sont très friands.
Ça peut tout aussi bien être délicieux que très moyen si elle n'est pas bien cuisinée. On peut la préparer en  différentes textures qui va du plus ou moins liquide, au plus ou moins ferme. Personnellement je l'aime soit en bâtonnets revenus à la poêle dans du beurre, soit comme je vous la propose aujourd'hui en polenta crémeuse.
C'est un accompagnement parfait pour une viande en sauce, un rôti ou toute autre viande et peut même compléter une soupe lors d'un soir de semaine automnal ou hivernal en guise de plat principal, servie seule quand elle est bien préparée, ou accompagnée d'une bonne tranche de jambon de pays.

Yaourts au lait de coco avec ou sans yaourtière

Douceur des îles Ça fait bien longtemps que je ne vous aie pas proposé de recettes de yaourts.
Ceux-ci ont été plébiscités à la maison et je vous recommande vivement de les tester!