Accéder au contenu principal

Terrine de confit de canard, foie gras et pruneaux


Terrine gasconne

Les fêtes approchent mais je dois vous avouer que j'ai un peu de mal à me mettre dedans...
Il faut dire que je ne vais pas vraiment passer un Noël traditionnel cette année, du coup les préparatifs me passent un peu au dessus de la tête.
Eh oui, pendant que vous dégusterez votre foie gras, votre dinde et votre bûche aux marrons, je siroterai un mojito sous le soleil des tropiques (oui je sais, c'est moche de narguer ses petits internautes, mea culpa!).
Par chance pour vous, j'ai quelques recettes de l'an dernier que je n'avais pas eu le temps de vous poster.
Je vous ai posté la semaine dernière la bûche que j'avais préparé pour Noël dernier (la bûche au nougat glacé), voici à présent l'entrée que j'avais mise au point.
J'avais eu envie de changer un peu du traditionnel foie gras (recette super facile ICI ou une version aux figues ICI) mais comme j'adore ça malgré tout, je voulais une entrée qui en comporte.
Je me suis inspirée d'une recette de Laurent Mariotte que j'avais vue à Petits plats en équilibre.
Cette terrine est très facile à faire et sera parfaite accompagnée d'une salade verte.
Alors? Prêts à changer vos habitudes et à tester cette terrine?

Terrine de confit de canard, foie gras et pruneaux



Ingrédients pour 10 à 12 personnes:

400 gr de foie gras cru
200 gr de chair de canard confit
1 échalote
10 pruneaux
2 càs d'Armagnac ou Bas-Armagnac
1/2 càc de poudre de quatre-épices
1 càc 1/2 de sel
poivre

Couper les morceaux de pruneaux en morceaux et les faire mariner dans l'Armagnac.
Éplucher l'échalote et la hacher.
Faire revenir les cuisses de canard dans une poêle pendant environ 5 mn sur toute leur face pour attendrir la viande.
Laisser tiédir.
Allumer le four à 100°.
Ôter la peau de la viande avant de l'effilocher.
La remettre dans la poêle avec l'échalote et faire revenir de nouveau 5 mn en mélangeant de temps à autres.
Couper le foie gras frais en dés.
Une foie que la viande de canard est cuite, ajouter les dés de pruneaux avec leur jus, les dés de foie gras, saler, poivrer et épicer.


Bien mélanger sans faire de la bouillie.

Chemiser une terrine avec du film transparent et verser le mélange en tassant bien.
Fermer la terrine et enfourner pour 30 mn.
Sortir du four et laisser complètement refroidir.

Rabattre le film transparent sur la terrine pour la protéger de l'oxydation et placer au frais.

Les secrets de la recette:

  • Vous pouvez, si vous le souhaitez, faire comme Laurent Mariotte et ne pas rajouter de pruneaux marinés. Ça c'est ma petite touche perso mais la terrine sera aussi délicieuse sans.
  • La recette originelle de Laurent Mariotte utilise du foie gras mi-cuit et ne nécessite du coup pas de passage au four, vous pouvez donc aussi faire votre terrine sans la faire cuire, en la pressant bien avec un poids pour que tous les éléments se colmatent bien entre eux.
  • Vous pouvez aussi changer les épices et aromates (cf la recette de Laurent Mariotte ou selon vos goûts).
  • La première étape permet de ramollir la viande de canard pour qu'elle soit plus facile à effilocher. On trouve aussi de la viande de canard déjà effilochée ce qui permet d'éviter cette étape. J'en ai trouvé en grande surface sous la marque "Maistres occitans". Je trouve toutefois que c'est beaucoup moins bon que des cuisses de canard confites que l'on effiloche soi même. Les perfectionnistes pourront confire eux-même les cuisses de canard. Sinon vous avez le choix entre les boîtes, le confit de canard sous vide au rayon frais ou encore surgelé (chez Picard par exemple).
  • Je mets du film adhérent pour que ce soit moins galère à démouler mais vous pouvez parfaitement vous en passer et démouler votre terrine en trempant le moule dans de l'eau chaude.
  • À défaut de terrine, utilisez un moule à cake. 
  • Pour des pruneaux bien imprégnés d'Armagnac, vous pouvez les faire tremper la veille. Vous pouvez aussi remplacer l'Armagnac par du Cognac ou du Sauternes.
  • La prochaine fois, je pense que je testerai en rajoutant quelques dés de pain d'épices pour donner encore plus une saveur de Noël.

Commentaires

  1. hummm elle me fait saliver ta terrine!!! bisous

    RépondreSupprimer
  2. Je m'apprête à faire cette terrine bien tentante, mais je m'aperçois que la température du four n'est pas indiquée ? Cela ne doit pas être bien chaud puisqu'il y a un film alimentaire : 4 ou 5 ? au bain-marie ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Finalement j'ai fait cuire au bain-marie 30 mn a 110 *. Ensuite il a ete mis sous vide, est parti dans la valise pour le Perou (chez ma fille), et nous nous sommes regales pour entrer en 2020 ! EXCELLENTE recette, merci !

      Supprimer
  3. Miam! Je la fais ce soir :) Petite question donc :D on laisse ensuite au frais combien de temps? Etape "obligatoire"? Elle à l'air délicieuse! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c’est une étape obligatoire pour que le foie gras redurcisse et que l’on puisse démouler la terrine sans encombre et y couper des tranches. Il faut au moins mettre 4 heures au frais et on peut la conserver environ une semaine.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à me laisser un petit mot ou une suggestion, ça me donne du cœur à l'ouvrage et c'est une façon pour vous de m'encourager à continuer !
Par avance merci ! C'est l'essence qui me fait avancer et sans essence le moteur cale...

En ce moment vous aimez:

Poêlée de chou chinois et carottes à l'asiatique

À (la) poêle les carottes et le chou !!! Voilà une sympathique petite poêlée que je ne pensais pas pouvoir faire avaler à mes enfants et qui a pourtant remporté un vif succès!
Jusqu'à il n'y a pas si longtemps, lorsque j'achetais du chou chinois (pas facile à dire pour les palais chatouilleux), je me cantonais (non pas le riz... Même si, certes, ce serait de circonstance !!!) à faire ma salade de chou chinois au poulet et au sésame que nous aimons beaucoup à la maison.

Quenelles au comté

Spécialité lyonnaise version Kélou ! C'est une recette que je voulais tester depuis très longtemps. En mauvaise lyonnaise que je suis,  je n'avais encore jamais essayé de faire des quenelles moi même... Il y a quelques temps, j'ai découvert dans la gamme des quenelles Malartre, des mini-quenelles au comté absolument délicieuses.
Comme je n'arrive plus à les trouver j'ai décidé de "bricoler" une recette pour essayer de m'approcher au plus près de ce que j'avais goûté et apprécié et voilà le résultat!

Pain cocotte à l'épeautre et aux 5 graines

Ça croustille sur les papilles! Je ne vous propose pas très souvent des recettes de boulange...
Pourtant c'est une cuisine très amusante à faire, un peu magique et au final assez facile quand on a trouvé la bonne technique.

Yaourts au lait de coco avec ou sans yaourtière

Douceur des îles Ça fait bien longtemps que je ne vous aie pas proposé de recettes de yaourts.
Ceux-ci ont été plébiscités à la maison et je vous recommande vivement de les tester!

Fromages blancs faisselles maison

Mes petites expériences Je profite d'une petite accalmie dans la consultation du blog pour publier une recette qui, j'en ai conscience, ne s'adresse certainement pas à un large lectorat.
Eh oui, de nos jours, quel hurluberlu autre que moi va se lancer dans la confection de faisselles maison??
Ça me permet ainsi de compléter mon petit carnet de recettes perso, une des raisons pour lesquelles j'ai créé ce blog.
Et puis, qui sait... Peut-être existe-t-il d'autres hurluberlus parmi mes lecteurs 😉...

Planteur antillais

La star des Antilles! J'ai de tout temps adoré faire des cocktails! Le côté apprenti sorcier et potion magique sans doute 😉!
Plus jeune je faisais acheter à mes parents toutes sortes de liqueurs pour en faire pendant les vacances familiales.
Mes années passées en Guadeloupe n'ont pas atténué ma passion pour les cocktails, car quel alcool se prête mieux aux cocktails que le rhum (ne cherchez pas il n'y en a pas 😜)??