Accéder au contenu principal

Échine de porc confite aux poires et au gingembre

Coupons la poire en deux

Voilà le genre de plat que les maîtresses de maison aiment avoir dans leur tablettes!
Un plat qui demande peu de travail, peut se faire à l'avance, cuit tout seul, bon marché et ravi le plus grand nombre.
Que demande le peuple??

Évidemment ceux qui n'aiment ni les plats sucrés/salés ni les plats épicés risquent eux, de ne pas y trouver leur compte, mais bon, on ne peut pas satisfaire tout le monde...
Et puis, ils ne savent pas à côté de quoi ils passent!
Cette viande est fondante, tellement fondante que l'on n'a même pas besoin d'un couteau pour la manger.
Elle est pleine de saveurs: la chaleur et le piquant du gingembre, la douceur et la gourmandise de la poire, la fraîcheur du laurier et du thym.
Bref, vous l'aurez compris, ce plat va devenir un de vos chouchous.

Dans le même esprit, retrouvez également la carbonnade flamande, le colombo de porc antillais, le gigot de 7 heures et le rôti de porc aux pommes.

Échine de porc confite aux poires et au gingembre

Ingrédients pour 8 personnes:

2,5 kg d'échine de porc
800 gr de poires au sirop ou 4 à 8 poires suivant leur taille
4 oignons
25 gr de gingembre frais ou 1 càs de gingembre en poudre
1 pincée de cardamome en poudre (facultatif)
25 gr de beurre
1 càs d'huile d'olive
1 cube de bouillon de volaille ou de légumes
2 feuilles de laurier
10 brins de thym ou une petite càs de thym séché
Sel, poivre

Allumer le four à 150°.
Éplucher les oignons et les émincer.
Dans une cocotte allant au four, mettre la moitié du beurre, la cuillère d'huile et faire dorer de toute part l'échine de porc sur feu plutôt vif.
Une fois qu'elle est bien dorée, la retirer de la cocotte et la mettre de côté.
Dans la même cocotte, mettre le restant du beurre et faire revenir les oignons jusqu'à ce qu'ils prennent un peu de couleur (blonds).
Pendant ce temps, éplucher le gingembre et le hacher finement.
Égoutter les poires en prenant bien soin d'en récupérer le jus.
Une fois que les oignons sont bien dorés, ajouter le gingembre haché, l'échine dorée, le laurier, le thym, éventuellement la cardamome.
Saler et poivrer, ajouter le bouillon émietté et mouiller avec le jus des poires.
Fermer avec le couvercle de la cocotte et enfourner pour 3 heures.
Surveiller de temps à autres, retourner l'échine et mélanger.
Au bout de 3 heures, ajouter les poires et ré-enfourner pour une heure.
Sortir le plat du four, sortir l'échine de la cocotte et la couper sur une planche avant de la replacer dans la cocotte dans son jus et servir.

Les secrets de la recette:

  • Il est rare que je vous conseille d'utiliser des boîtes plutôt que des fruits frais, mais dans ce cas, j'aurais tendance à vous conseiller d'utiliser des boîtes car le jus va permettre de faire une sauce plus gourmande et savoureuse. Néanmoins, vous pouvez parfaitement faire cette recette avec des poires fraîches et remplacer le jus des poires par du bouillon. Dans ce cas, mettez 50 cl de bouillon.
  • D'ailleurs, parfois je fais cette échine sans les poires, juste au gingembre. Dans ce cas, je remplace juste le jus des poires par 50 cl de bouillon (maison ou en cube dilué avec de l'eau).
  • Si vous utilisez des poires fraîches, adaptez la quantité suivant le type de poire. Si vous utilisez des grosses poires comme la Comice, Passe-Crassane ou Beurré Hardy, une demi poire par personne devrait suffire, si ce sont des petites comme la Conférence, Louise Bonne ou certaines Williams. Si je devais vous en recommander un type pour faire ce plat, je vous dirais la Comice.
  • Si en fin de cuisson, le jus est encore trop liquide (il l'est sur les photos car pour prendre les photos de jour, je n'ai pas attendu la fin de la cuisson pour prendre mes photos), je vous conseille de le prélever de la cocotte et de le faire réduire dans une petite casserole avant de le remettre dans la cocotte.
  • Au contraire, si tout le jus s'est évaporé, n'hésitez pas à remettre un peu d'eau pendant la cuisson.
  • La poire se marie à merveille avec la sauge. À défaut de laurier ou pour changer, vous pouvez remplacer les 2 feuilles de laurier et le thym par 5 ou 6 feuilles de sauge.
  • Elle se marie également très bien avec la cardamome (ou cardamone), vous pouvez donc en ajouter une bonne pincée si vous êtes amateurs (voire plus si vraiment vous appréciez) et si vous en avez en stock.
  • On peut aussi ajouter une gousse d'ail hachée (particulièrement si vous remplacez le laurier par de la sauge à l'instar de ce gratin de légumes et poire à la sauge qui ira d'ailleurs lui aussi très bien avec ce plat).

Commentaires

  1. C'est vraiment original ce plat ! pratique et facile, c'est intéressant mais j'avoue que l'association poire-porc me fait un peu peur !! peut-être que la version gingembre-bouillon me correspondrait mieux. Merci pour ces découvertes, bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends que cela puisse effrayer ce côté sucré/salé. Si vous le faites sans les poires et avec du gingembre je vous conseille de rajouter un zeste de citron vert, un peu de sauce soja et de remplacer la moitié des oignons par des échalotes. Merci pour ce commentaire Martine!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à me laisser un petit mot ou une suggestion, ça me donne du cœur à l'ouvrage et c'est une façon pour vous de m'encourager à continuer !
Par avance merci ! C'est l'essence qui me fait avancer et sans essence le moteur cale...

En ce moment vous aimez:

Sapinette (liqueur de jeunes pousses de sapin)

Ça sent le sapin! Là je sens que vous allez me prendre pour une folle dingue, et vous n'aurez pas totalement tort, mais j'assume ce petit grain de folie!

Quenelles au comté

Spécialité lyonnaise version Kélou ! C'est une recette que je voulais tester depuis très longtemps. En mauvaise lyonnaise que je suis,  je n'avais encore jamais essayé de faire des quenelles moi même... Il y a quelques temps, j'ai découvert dans la gamme des quenelles Malartre, des mini-quenelles au comté absolument délicieuses.
Comme je n'arrive plus à les trouver j'ai décidé de "bricoler" une recette pour essayer de m'approcher au plus près de ce que j'avais goûté et apprécié et voilà le résultat!

Poêlée de chou chinois et carottes à l'asiatique

À (la) poêle les carottes et le chou !!! Voilà une sympathique petite poêlée que je ne pensais pas pouvoir faire avaler à mes enfants et qui a pourtant remporté un vif succès!
Jusqu'à il n'y a pas si longtemps, lorsque j'achetais du chou chinois (pas facile à dire pour les palais chatouilleux), je me cantonais (non pas le riz... Même si, certes, ce serait de circonstance !!!) à faire ma salade de chou chinois au poulet et au sésame que nous aimons beaucoup à la maison.

Pain cocotte à l'épeautre et aux 5 graines

Ça croustille sur les papilles! Je ne vous propose pas très souvent des recettes de boulange...
Pourtant c'est une cuisine très amusante à faire, un peu magique et au final assez facile quand on a trouvé la bonne technique.

Fromages blancs faisselles maison

Mes petites expériences Je profite d'une petite accalmie dans la consultation du blog pour publier une recette qui, j'en ai conscience, ne s'adresse certainement pas à un large lectorat.

Planteur antillais

La star des Antilles! J'ai de tout temps adoré faire des cocktails! Le côté apprenti sorcier et potion magique sans doute 😉!