Accéder au contenu principal

Mini pavlovas aux fruits rouges

Nids de Pâques

Voilà une recette que j'ai dans mes tiroirs depuis un bon bout de temps et que je suis contente de vous poster enfin car vraiment c'est un succès assuré!
Un dessert qui plait vraiment au plus grand nombre et qui est vraiment adapté aux fêtes pascales avec cette forme de petits nids et les premières fraises qui arrivent sur les étals et que l'on est pressés de goûter.
C'est une recette simple mais un peu technique malgré tout car elle comporte les deux préparations qui m'ont posées le plus de souci dans "ma carrière" de cuisinière amateure: la meringue et la chantilly.
Pour bien les réussir, tous les petits détails comptent, et c'est là qu'il va vous falloir IMPÉRATIVEMENT lire "les secrets de la recette" jusqu'au bout et ce AVANT de vous lancer dans la recette (pour une fois?? Dommage, c'est souvent là que ce trouve les détails qui font la réussite de la recette. En période de confinement vous avez le temps alors pas d'excuse 😉).
Si vous aimez les pavlovas essayez aussi la pavlova aux fruits exotiques et chantilly coco.
Et pour les amoureux des beaux gâteaux aux fruits rouges, tentez aussi la charlotte aux fraises et à la rhubarbe, le cheesecake sans cuisson aux fruits rouges, le cheesecake sans cuisson à la myrtille, ou encore le gâteau aux framboises, coco, pistache et citron vert.

Mini pavlovas aux fruits rouges

Ingrédients pour une dizaine de mini pavlovas:

Pour la meringue:
2 blancs d’œufs
100 gr de sucre glace
quelques gouttes de jus de citron ou de vinaigre blanc
1 càc de Maïzena
1 peu de poudre de vanille
Pour la chantilly:
30 cl de crème fleurette à minimum 30% de matière grasse
Pour la garniture:
1 barquette de 250 gr de fraises
1 barquette de 125 gr de framboises
1 barquette de 125 gr de myrtilles

Allumer le four à 100°.
Séparer les blancs des jaunes d’œufs.
Commencer à battre les œufs en neige à l'aide si possible d'un robot.
Une fois qu'ils commencent à mousser, ajouter quelques gouttes de jus de citron ou de vinaigre blanc.
Une fois que les blancs commencent à bien blanchir, foisonner et devenir plus fermes, ajouter la vanille puis, petit à petit le sucre glace et la Maïzena.
Continuer à battre jusqu'à obtention de blancs bien fermes, lisses et brillants et qu'ils forment un bec d'oiseau lorsque l'on relève le fouet.
Mettre les bancs en neige dans une poche à douille munie d'une douille cannelée.
Mettre du papier sulfurisé sur une plaque.
Former 10 petits nids avec la poche à douille garnie en formant d'abord un cercle puis en rajoutant un étage uniquement sur le bord extérieur pour obtenir comme un nid.

Une fois les 10 mini pavlovas formées, enfourner pour une heure quinze.
Toutes les demi-heure, ouvrir le four pour laisser échapper la vapeur formée.
Au boute de une heure quinze, couper le four, le laisser entrouvert pour laisser échapper l'humidité et laisser les meringues refroidir dans le four éteint.
Pendant que les meringues refroidissent, préparer la chantilly en fouettant la crème très froide jusqu'à ce qu'elle deviennent ferme.
La transvaser dans une poche à douille et la placer au frais.
Laver rapidement les fruits rouges sous l'eau fraîche.
Équeuter les fraises et au besoin si elles sont grosses les recouper.
Une fois que les meringues sont totalement refroidies, les décoller délicatement du papier et les poser sur le plat de service.
Garnir chaque nid avec de la crème chantilly.
Disposer harmonieusement les fruits rouges et placer au frais jusqu'au moment de servir.

Les secrets de la recette:

  • Les pavlovas n'attendront pas longtemps avant d'être servies. Je vous recommande de monter vos pavlovas juste avant de passer à table ou carrément au moment de servir. Plus les pavlovas attendront dans le frigo, plus la meringue ramollira.
  • Les œufs doivent être à température ambiante pour arriver à bien monter. Le mieux est même de les faire vieillir, de les casser la veille (voire même plus) et de les laisser à température ambiante (comme pour les macarons). Il est aussi capital qu'aucune trace de jaune ne reste dans le blanc et que le matériel soit parfaitement propre et sec sinon les blancs ne monteront pas correctement. À ce propos, je vous conseille d'utiliser du matériel en métal ou en verre lavé et rincé à l'eau très chaude pour éliminer surtout toute trace de gras. Le plastique aura du mal à être exempt de trace.
  • Ajoutez le sucre glace petit à petit, cuillère par cuillère et attendez que la cuillère précédente soit bien absorbée par les blancs avant d'en rajouter une.
  • Il est aussi important, pour une bonne tenue de la meringue, que les blancs en neige soient vraiment fermes avant de se lancer dans la confection des nids. Ne tardez pas non plus à les monter sinon ils risquent de retomber. Je vous conseille donc de bien sortir le matériel dont vous aurez besoin avant de vous lancer dans la recette pour avoir tout à portée de main.
  • Le temps de cuisson peut varier suivant les fours et la taille des meringues. Avant j'avais un four qui chauffait beaucoup mieux que mon actuel, dans lequel je suis souvent obligée de faire cuire mes meringues plus longtemps (une heure et demi suivant la taille).
  • Pour la crème chantilly, il est important que le matériel ainsi que la crème soient très froids pour arriver à bien monter. Placez, si possible, le tout une demi-heure au congélateur avant de monter votre crème. Il faut aussi impérativement utiliser de la crème liquide à minimum 30% de matière grasse minimum (crème dite "Fleurette"), sinon n'espérez pas arriver à faire de la chantilly.
  • La crème chantilly peut être réalisée avec de la crème (pas de lait) de coco pour plus d'originalité et pour varier les plaisirs. 
  • Oubliez votre Thermomix pour réaliser cette recette. Si vous avez un robot pâtissier c'est vraiment l'idéal pour réussir la recette et si vous êtes un adepte de la meringue et de la chantilly je vous incite vivement à investir car franchement il n'y a pas mieux! Je vous avoue même que je ne réussi mes meringues et ma chantilly que depuis que j'en ai acheté un. À défaut un bon vieux batteur électrique et.... beaucoup de patience et surtout bien respecter tous les conseils écrits plus haut.
  • Veillez à prendre des fraises goûteuses et surtout ne les éplucher pas avant de les avoir rapidement passer sous l'eau (pas de bain ni de trempage!) sinon elles se gorgeront d'eau et perdront leur saveur. si elles manquent de saveur, vous pouvez leur donner un peu de peps et exhausser leur goût en les faisant mariner dans un peu de jus de citron et de sucre.
  • Il m'arrive parfois de parsemer ma ou mes pavlovas aux fruits rouges de zeste de citron vert ou jaune finement râpé ou bien de menthe fraîche ciselée.
  • Pour Pâques vous pouvez décorer vos mini pavlovas avec quelques œufs en sucre.
  • Vous pouvez compléter ce dessert en servant à côté un saladier de fruits rouges et le reste de chantilly.
  • Vous pouvez aussi vous lancer dans la confection d'une seule et unique grosse pavlova. Il faudra alors prolonger la cuisson de la meringue jusqu'à 2 heures.
  • Pour réutiliser les jaunes d’œufs plutôt que de les jeter, réalisez une petite crème dessert, faites un gâteau, ou utilisez les pour dorer une brioche ou des sablés. Et en attendant de les utiliser (à utiliser urgemment, ça ne se conserve pas plus de 24 heures), recouvrez les d'eau froide (attention à ne pas les crever) et placez les au frais.


Commentaires

  1. Vite je vais chercher des fruits rouges frais demain et je programme ces mini-pavlovas pour le jour de Pâques… ça changera du chocolat !! Merci Kélou de continuer à nous régaler et joyeuse Pâques

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est gentil! Merci pour ton retour Bérengère! J'espère que vous vous êtes régalés! Je t'embrasse et j'espère à bientôt!

      Supprimer
  2. hummm un régal les pavlova et puis c'est facile à faire!!! bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Simple mais tout de même un peu technique ;-) ! Biz

      Supprimer

Publier un commentaire

N'hésitez pas à me laisser un petit mot ou une suggestion, ça me donne du cœur à l'ouvrage et c'est une façon pour vous de m'encourager à continuer !
Par avance merci ! C'est l'essence qui me fait avancer et sans essence le moteur cale...

En ce moment vous aimez:

Sapinette (liqueur de jeunes pousses de sapin)

Ça sent le sapin! Là je sens que vous allez me prendre pour une folle dingue, et vous n'aurez pas totalement tort, mais j'assume ce petit grain de folie!

Quenelles au comté

Spécialité lyonnaise version Kélou ! C'est une recette que je voulais tester depuis très longtemps. En mauvaise lyonnaise que je suis,  je n'avais encore jamais essayé de faire des quenelles moi même... Il y a quelques temps, j'ai découvert dans la gamme des quenelles Malartre, des mini-quenelles au comté absolument délicieuses.
Comme je n'arrive plus à les trouver j'ai décidé de "bricoler" une recette pour essayer de m'approcher au plus près de ce que j'avais goûté et apprécié et voilà le résultat!

Poêlée de chou chinois et carottes à l'asiatique

À (la) poêle les carottes et le chou !!! Voilà une sympathique petite poêlée que je ne pensais pas pouvoir faire avaler à mes enfants et qui a pourtant remporté un vif succès!
Jusqu'à il n'y a pas si longtemps, lorsque j'achetais du chou chinois (pas facile à dire pour les palais chatouilleux), je me cantonais (non pas le riz... Même si, certes, ce serait de circonstance !!!) à faire ma salade de chou chinois au poulet et au sésame que nous aimons beaucoup à la maison.

Pain cocotte à l'épeautre et aux 5 graines

Ça croustille sur les papilles! Je ne vous propose pas très souvent des recettes de boulange...
Pourtant c'est une cuisine très amusante à faire, un peu magique et au final assez facile quand on a trouvé la bonne technique.

Fromages blancs faisselles maison

Mes petites expériences Je profite d'une petite accalmie dans la consultation du blog pour publier une recette qui, j'en ai conscience, ne s'adresse certainement pas à un large lectorat.

Planteur antillais

La star des Antilles! J'ai de tout temps adoré faire des cocktails! Le côté apprenti sorcier et potion magique sans doute 😉!